Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La censure de Google sur ordre de la police n’a même pas fait débat

Ajoutée au dernier moment au Sénat, la disposition qui autorise le ministère de l’Intérieur à ordonner aux moteurs de recherche de déréférencer des sites internet n’a fait l’objet d’absolument aucun débat lors de la commission mixte paritaire.

Mardi, nous rapportions que les députés et sénateurs de la commission mixte paritaire, chargée d’arbitrer les différences entre les deux chambres parlementaires, s’étaient mis d’accord pour conserver le dispositif de censure des moteurs de recherche sur instruction de la police, qui avait été introduit au Sénat par un amendement présenté dans les dernières heures du débat par le Gouvernement.

Comme nous l’avions expliqué, l’amendement ajouté à l’article 9 sur le blocage administratif des sites terroristes avait été adopté par les sénateurs sur la base d’une explication mensongère du ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve. Il avait affirmé que le dispositif était identique à celui déjà prévu pour les sites de jeux d’argent non homologués, alors que celui-ci fait intervenir le juge judiciaire. Le compte-rendu officiel du Sénat nous rappelle les propos exacts du ministre, qui a soigneusement évité de dire que l’ARJEL devait faire la demande auprès d’un magistrat chargé d’en vérifier le bien-fondé, et non directement au FAI qui est chargé de l’appliquer.

Lire l’intégralité de l’article sur numerama.com

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Inquiétant...

     

  • on ne voit que le bout de la ficelle...mais c’est une grosse corde à passer au cou du peuple !

     

  • " Le blocage des sites terroristes "... Qu’attendent-ils pour bloquer les sites sionistes ou crypto-sionistes qui diffament Bachar et poussent ainsi des faibles d’esprit à aller faire le djihad en Syrie ?


  • Pour la suite du complot le durcissement des libertés sur internet me parait indispensable, si le peuple comprend qu’internet est le seul recours pour rechercher la vérité

     

    • Ils ne pourront jamais verrouiller internet.

      Ceci est physiquement, mathématiquement, et rationnellement impossible. La raison est simple, le principe de décentralisation qui régit internet.

      Certes ils pourront lui mettre des bâtons dans les roues, mais jamais ôh grand jamais le contrôler et le verrouiller intégralement.
      Hors, c’est ce qu’ils cherchent à nous faire croire au travers leur mesurettes de pacotille qu’ils font passer pour des lanternes !

      De manière délirante, ils pourront contrôler internet uniquement et à ces deux conditions unique, que l’intégralité des internautes soient de simple consommateurs d’infos, d’images, de vidéos, de publicité, et d’achat en ligne. Et qu’« eux » seul puissent diffuser l’info de leur rêves.
      Bien entendu, c’est délirant car il y aura toujours, à n’en pas douter, des personnes autres que « eux » qui diffuserons de l’info alternative intéressante et pertinentes et des échanges vrais.
      Et rien que pour ce fait là, les pauvres (d’esprit) sionistes continuerons de garder l’oeuvre Mc Carthy dans leur fion. Que voulez vous, ils aiment se faire sodomiser et ce, sans se l’avouer (car pour preuve, la sodomisation de la quenelle leur restera très certainement à jamais en travers la gorge. Souhaitons leur qu’ils puissent un jour digérer la quenelle sans amertume).

      Passez une agréable journée.


    • @nobody

      Ne prend pas mal ma remarque, au contraire, prend ça pour un compliment. Mais ton discours est un discours d’informaticien. D’une personne qui s’y connait dans le domaine. Mais aussi d’une personne qui n’arrive plus à mesurer au combien beaucoup d’autres (la majorité écrasante) ne pige que dalle dans l’informatique au delà d’un usage strictement élémentaire (le consommateur qui se paye un ordinateur au supermarché un samedi après-midi par exemple).

      Ils ne pourront jamais verrouiller internet. Ceci est physiquement, mathématiquement, et rationnellement impossible. La raison est simple, le principe de décentralisation qui régit internet.

      Théoriquement parlant tu n’as pas tord. Conceptuellement parlant, tu te fourre le doigt dans l’œil bien profond. Pourquoi ?

      Tout simplement car aucun utilisateur ne peut se connecter à Internet sans passer par un Fournisseur d’Accès à Internet (FAI) et que les FAIs ne sont ni plus ni moins que des entreprises commerciales soumises aux lois en vigueur dans le pays de soumission.

      Jusqu’à présent le rapport économique (force du marché) / politique (contrainte du marché) a été au laxisme intégral. Car soyons clair, s’ils le voulaient, ils auraient pu contraindre le piratage (musique, film ...) voir même la pornographie depuis bien longtemps. Mais le projet était d’amener le plus de monde à la connexion au réseau, même les publicités pour Internet étaient à la limite de l’incitation au piratage (publicités qui sont devenue inexistantes à la télévision depuis quelques années d’ailleurs).

      Mais aujourd’hui, le problème est différent. Déjà parce que Internet est globalement établi partout sur le territoire. Attention, je ne dis pas que tout les débits sont bons, mais même si on se connecte avec un très bas débit, on se connecte quand même. Et qu’aujourd’hui, les politiciens n’ont plus de raisons réelle de contraindre le réseau. Pour faire une image : nous sommes tous tombés dans la boite, et maintenant elle va se refermer sur nous.

      Vous me direz que le FN vante les mérites de la liberté sur Internet. Foutaise ! Ils sont favorables aujourd’hui à une liberté de ton, car ils ont le vent en poupe et que c’est tout bénéfice pour eux au niveau politique. Mais demain, s’ils sont au pouvoir, et qu’ils deviennent eux même critiquables sur leurs actes, croyez moi que la soit disant sacralisation du Net, vous pourrez vous la coller où je penses.

      Donc non, Internet ne sera pas préservé et les restrictions arriveront.


    • @MaxC (message 1/2),

      Je comprend ton point de vue qui dit que seul les FAI sont les distributeur d’internet, et que si le FAI bloque internet, internet est donc bloqué.

      Seulement voilà, internet n’est pas uniquement ce que les FAI proposent de consulter. C’est justement là la foutaise, c’est là où l’on veux vous faire croire que seul les FAI ont un contrôle. Que nenni !
      Les FAI ont pour unique rôle de fournir des voies d’accès, les meilleures possible, pour n’importe quel octet qui transite par ses tuyaux.
      Parenthèses : il est évident que lorsque ces FAI se montrent comme un distributeurs d’octets et non comme des chemins d’accès, la confusion se produit inexorablement dans les esprits des « non-informaticiens ».

      Donc pour en revenir à la foutaise, il est nécessaire de comprendre que ton ordinateur (qui est ton réseau local chez toi) se connectant simplement à celui de ton voisin est le début d’internet. Imagine tout tes voisins directs, voir tout ton village, voir même tout ton pays, et carrément toute la planète interconnectés ensemble et tu as un internet plus ou moins dense voir mondial.
      Certes le FAI te fournis des voies d’accès rapide pour échanger avec le monde entier relié au réseau, mais personne ne m’empêche de me connecter à mon voisin, mes voisins, mon village, etc... sans passer par un FAI ou inversement (évidemment, si il y a des milliers de personnes qui veulent se connecter à mon site web en même temps, hébergé chez moi sur mon propre serveur (simple ordinateur avec les bons logiciels), ce dernier ne supportera pas la charge étant donné que mon routeur et mon serveur ne sont pas des machines adaptées tel que google, youtube, etc... possèdent.)...


    • @MaxC (message 2/2),

      Bref, tout le monde peux participer a créer le réseau internet comme il l’entend.
      Soit il paye une bande passante distribuée par les FAI standards ;
      soit il crée à son niveau un noeud d’internet avec les moyens qu’il dispose, voir passe par des FAI alternatif : voir par exemple FDN (French Data Network), l’un des premiers fournisseur d’accès internet en France).

      Pour conclure, lorsque j’affirme qu’ils ne pourront jamais verrouiller internet, et que tu me réponds :



      Théoriquement parlant tu n’as pas tord. Conceptuellement parlant, tu te fourre le doigt dans l’œil bien profond. Pourquoi ?

      Tout simplement car aucun utilisateur ne peut se connecter à Internet sans passer par un Fournisseur d’Accès à Internet (FAI) et que les FAIs ne sont ni plus ni moins que des entreprises commerciales soumises aux lois en vigueur dans le pays de soumission.



      je suis navré de te dire que c’est plutôt toi qui te fourre le doigt dans l’oeil d’ignorant en informatique. A toi de te cultiver sur le sujet pour comprendre ta méprise.

      Très cordialement,
      Nobody


  • Ils ont juste oublié un truc ces nains (pardon pour les nains) !

    C’est qu’il n’y a pas que google et les moteurs de recherche dans la vie d’internet et qu’aujourd’hui nous sommes en l’an de grâce 2014 et plus au moyen âge tant conté dans les livres d’histoire de l’éducation nationale !

    C’est pas comme l’aire du minitel, même si ils rêvent de pouvoir y revenir, car aujourd’hui, nous pouvons tous potentiellement être un distributeur d’infos. Ils vont quand même avoir du mal a censurer tout le monde, déjà parce qu’ils ne sont pas assez nombreux, et qu’en plus aujourd’hui, l’info circule trop vite pour eux ! Ils sont trop lent à la détente.

    Bon bref, ils n’ont qu’à censurer ce que bon leur semblera sur le net, ils auront toujours un paquet de wagon en retard.
    Que voulez vous, ils n’ont pas de vie ces gens là !

     

    • Si tu as des alternatives à Gougueule à conseiller, n’hésite surtout pas...


    • grossière erreur l’état Français possède du matérielle technologique de dernier niveau ,on ne le sait pas car c’est secret défense !


    • Alternative à google :
      https://duckduckgo.com/
      par exemple.
      On peut aussi effectuer beaucoup de ses recherches directement sur Wikipedia ou autres, sans passer par google.


    • @Henri,
      des alternatives, bien sur, toi par exemple.

      Etant donné que tu peux avec ta ligne internet diffuser toi aussi de l’informations (textes, images, liens, vidéos, etc...), tu peux donc faire comme google, à savoir diffuser uniquement des liens (et avec de la pub aussi pour te faire un peu de blé).

      Évidemment, avant de pouvoir proposer autant de liens que google, il va falloir t’armer de patience, de connaissance, et de matériels. Néanmoins, il semblerai que la qualité et la pertinence ne rime pas avec la quantité. A quoi bon proposer 25 millions de liens dont seule une, soyons gentil, vingtaine de lien est intéressant et en rapport avec notre recherche ?!

      Il y a aussi tous les endroits où tu peux commenter, dans lesquels tu peux aussi diffuser de l’information. Tu peux faire ton propre site également et diffuser l’info qui te semble intéressante et pertinente.

      Par contre, si tu n’es qu’un simple consommateur de liens, de vidéos, de textes, etc..., alors je peux te proposer comme alternative à google cette liste.

      Amicalement,
      nobody


    • @le corbeau,
      oui et la marmotte...

      Dsl de me moquer gentillement mais sérieux, ils leur servent à quoi leur matos dont on a pas connaissances ?
      Nous comptez les poils du derrière en secret pour faire des statistiques ?
      Pardon, je suis taquin ce soir.

      Un peu de sérieux.