Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La dictature des tests

« Il y a presque un an, le gouvernement nous annonçait qu’il était inutile de tester les gens pour savoir s’ils portaient le coronavirus, et qu’il ne fallait absolument pas le faire. Le médecins ou universitaires qui s’y risquaient étaient catalogués comme étant des fous ou pire, des complotistes... »

Ainsi commence ce nouvel épisode de Décoder l’éco réalisé par l’excellent et très pédagogue Pierre.

 

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2674368
    Le 24 février à 23:04 par goy pride
    La dictature des tests

    En réalité la posture consistant à tester tout le monde et qui fut étrangement soutenue par certains professeurs qui pourtant ne sont pas du côté obscur, est également absurde. En effet, d’une part les faux positifs sont si nombreux que par eux mêmes ils satureraient inutilement le système médical... C’est bien simple : si par exemple seulement 1% des testés sont faussement positifs cela fait 600000 personnes sur 60 millions ! Énorme ! D’autre part être positif quand on n’a pas de symptôme c’est normal en période épidémique ! Les virus circulent absolument partout et le fait de ne pas être malade ne signifie pas que l’on ne porte pas le virus ou que l’on ait jamais été en contact avec lui ! Quand au sein d’un foyer une personne chope la grippe, tous les membres de la famille seront porteur du virus y compris ceux qui ne sont pas malades ! Donc à moins de vivre en pleine cambrousse et ne jamais sortir de chez soi, en période d’épidémie l’écrasante majorité des gens auront été porteurs du virus à un moment ou un autre, y compris, insistons sur ce point, ceux n’ayant jamais développé de maladie. Ceci explique l’absurdité des tests appliqués à l’ensemble d’une population. Les tests ne devraient être réservés qu’aux gens malades, c’est à dire développant les symptômes d’une infection, si l’on souhaite identifier le virus exact responsable de la maladie.

     

    Répondre à ce message

  • #2674380
    Le 24 février à 23:42 par Bankrunner
    La dictature des tests

    "Tout bien portant est un malade qui s’ignore"
    Voilà la définition parfaite du "test"...t’inventes une maladie et un test bidons ,si le test s’allume rouge ça signifie que t’es malade et on te gave de medocs jusqu’à ce que tu crèves.BigMafia vend le test(qui s’allume rouge presque toujours) ,les medocs qui te font crever à petits feux et finance la campagne publicitaire faisant la promo de la nouvelle maladie inventée.Jackpot et en même temps tu résouds le problème des retraites pour tes potes politiciens.

     

    Répondre à ce message

    • #2675063
      Le 26 février à 08:43 par magic
      La dictature des tests

      C’est pas nouveau, le Dr Fauci était déjà à la manœuvre lorsqu’ils ont inventé le test bidon pour savoir si on est séropositif.

      Ils inventent un virus fantôme mortel qui se transmet soit-disant lors des rapports sexuels. Le test du SIDA est tellement absurde qu’il vous rendra positif si vous avez une soixantaine d’autres maladies et cela dépendra en plus du test de chaque pays. Tiens tiens, ça ressemble furieusement à l’arnaque du nombre de cycle pour le test PCR. Si on pays veut déclarer beaucoup de malades du COVID il suffit de dépasser les 40 cycles comme pour la France et le Québec.

      Ensuite vous soignez vos faux malades déclarés avec un merdicament-poison qui va faire le travail de la fausse maladie. Pour le SIDA ils avaient l’AZT qui vous tuait en quelques mois, là vous avez le rivotril ou les intubations forcés qui ont fait un massacre.

      Pour le SIDA vous arrivez à foutre la trouille à la terre entière et vous diminuez le nombre de naissance car le sexe et les relations intimes deviennent synonyme de mort potentiel. Pour le COVID, ils ont réussi à faire que n’importe quel covidiot ait peur même de sa famille !. Combien de famiiles séparées par des mesures d’isolement parce qu’elles ont crû ces mythomanes de politiques, médecins et journalistes.

      Le pire c’est ce matraquage sans fin dans les médias. Quelqu’un qui doute du COVID, s’il ne casse pas sa télé, finira par se laisser emmener à l’abattoir de la vaccination. Vous avez beau essayer de convaincre votre famille du mensonge, celui-ci est tellement répété des milliers de fois à longueur de journée qu’il s’imprime dans leur cervelle d’esclave endormi. Vous croyez les avoir convaincu et ils reviennent 1 mois plus tard vous répéter des données bidons de médecins de plateaux télé. Je ne sais pas comment font ces traîtres pour se regarder dans une glace.

       
  • #2674454
    Le 25 février à 08:38 par cora
    La dictature des tests

    Le test PCR ne vaut rien en matière de diagnostic de maladie. Il a été créé pour faire de la recherche et à aucun moment pour être utilisé en épidémiologie collective.
    Simplement, il a été jugé très approprié pour faire peur.

     

    Répondre à ce message

  • #2674465
    Le 25 février à 09:04 par dixi
    La dictature des tests

    Ce qui m’afflige et qui est grave dans tout ça, c’est qu’ils mettent des personnes dans des états de stress inouï, des discussions en n’en plus finir, et des faillites avec une économie mettant un pays à genoux , tout simplement sur des bases d’ interprétations de testes et de la fausse communication . Ah ! ,c’est du travail d’orfèvre..

     

    Répondre à ce message

    • #2674493
      Le 25 février à 10:08 par corona drive
      La dictature des tests

      C’est une guerre totale qui se cache sous les noms de "crise" ou "état d’urgence"...

       
  • #2674472
    Le 25 février à 09:30 par Je réfléchis 2 secondes
    La dictature des tests

    Admirable, extrêmement complet et parfaitement clair. Du très bon boulot.

     

    Répondre à ce message

  • #2674486
    Le 25 février à 09:53 par PAS
    La dictature des tests

    Au niveau de la collecte d’ADN, comment ça se passerait techniquement ? Les tests ne sont donc pas détruits après usage ? Le laboratoire d’analyse du village envoie tout ça quelque part ?

     

    Répondre à ce message

    • #2675049
      Le 26 février à 08:24 par question1
      La dictature des tests

      Il y a forcément un lien entre la collecte massive d’ADNs Humains et la thérapie génique forcée.

       
  • #2674530
    Le 25 février à 11:09 par Pépé le Moko
    La dictature des tests

    Beaucoup de tests , et pas assez ... ou pas ... de prévention en brumatisant des nuages d’eau mélangée d’huiles essentielles qui tuent des microbes et autres petits virus à la mord moi l’noeud ... dans les endroits clos , et / ou ... le cas échéant ... si on choppe quand même quelque chose ( sans faire dans de grands détails ) , on prend des plantes médicinales en teintures-mère , en tisanes ... inhalation etc ...

    Les plantes se foutent pas mal des " variants " , et ça nettoie en profondeur et donne un coup de fouet au système immunitaire ( si on en prend assez , et assez longtemps !!! )

     

    Répondre à ce message

  • #2674591
    Le 25 février à 12:46 par Anonyme
    La dictature des tests

    Bonjour, quelqu’un connaît il un pays au sein duquel ne règne pas une dictature sanitaire actuellement ? D’avance merci.

     

    Répondre à ce message

  • #2674854
    Le 25 février à 20:09 par Gopfdami
    La dictature des tests

    Avant le covid, les gens n’avaient pas besoin d’un test pour savoir s’ils avaient la "crève". Ils allaient chez leur médecin parce qu’ils AVAIENT la "crève". Aujourd’hui, les gens qui ne se sentent absolument pas malades vont se faire tester pour qu’on leur disent qu’ils sont "malades" !.... En fait oui, ils sont malades..... Mais dans leur tête.
    Imaginez si, il y a quelques années, lors des épidémies annuelles de grippe hivernale toutes les personnes non malades avaient été se faire dépister... Je suis certain qu’on aurait aussi eu des "épidémies" gigantesques de cas "positifs". Notre société occidentale est devenue tarée. Arrêtez de vous faire dépister si vous n’avez pas la "crève". Tous les trouillards ne font qu’entretenir cette psychose.... Et prolonger les restrictions de liberté qui vont avec et qui arrangent bien nos gouvernants (et leurs employeurs).

     

    Répondre à ce message

  • #2675775
    Le 27 février à 11:42 par Franc
    La dictature des tests

    Le simple fait de tester une population saine n’a strictement aucun intérêt, à part le fait d’alimenter la peur et de faire croire qu’il y a une epidemie.
    C’est exactement comme si on aller voir son médecin sans être malade !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents