Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La gauche anti-Blancs et anti-flics prise de court sur les réseaux sociaux

Pendant trois décennies, du début des années 80 au début des années 2010, la gauche culturelle a tenu le haut du pavé dans les médias. Elle occupait plus de 80% de la presse mainstream, qu’elle occupe toujours d’ailleurs. Ce qui a changé, c’est le rapport médias dominants/réseaux sociaux, qui sont nés au milieu des années 2000, avec l’avènement de Facebook en 2004, YouTube en 2005 et Twitter en 2006. Ces trois entités forment ce qu’on appelle aujourd’hui « les réseaux sociaux ». La presse mainstream, elle, s’est effondrée. La puissance des réseaux sociaux (RS) dans la fabrication de l’opinion mondiale n’en est que plus forte.

 

Même si le réseauteur social mondial est plutôt de gauche, plutôt jeune (15-35 ans) et plutôt politiquement ignorant – quand on est jeune et de gauche on ne pense pas vraiment – la pensée lucide fait son chemin et décille les yeux de beaucoup. Le sentiment national revient à la mode, les gens comprennent que mépriser son pays pour admirer l’Amérique ou Israël ne mène pas bien loin. C’est pourtant ce qui est enseigné globalement dans les médias – mainstream et RS compris – par les leaders d’opinion qui ne sont que des agents du mondialisme.

 

 

Cependant, depuis une décennie, d’autres leaders d’opinion imprévus ont vu le jour et commencé à fédérer des communautés de pensée. On l’a vu avec E&R en France, premier site politique national, ainsi que les Identitaires, qui sont eux portés sur la défense de la Nation mais tournée contre les musulmans. On peut dire qu’il y a désormais une résistance non sioniste et une résistance siono-compatible en France aujourd’hui.

Les partis d’opposition, à grand peine, essayent de se situer par rapport à ces deux tendances. Que ce soit à gauche comme à droite : le FN de Marine Le Pen sans Philippot a fait allégeance au sionisme dans sa version française, la France insoumise de Mélenchon essayant de récupérer la frange anti-impérialiste de tous les camps, celle de l’axe américano-sioniste.

 

 

Ces choses étant posées, beaucoup de gauchistes appliquant les vieilles règles maison voient leur influence non seulement décliner, mais être douloureusement contrée par une pensée plus lucide, plus adaptée aux temps nouveaux. Il ne s’agit pas d’être forcément anti-antiraciste ou anti-antifasciste, mais il faut bien convenir que les concepts de gauche se heurtent de plus en plus au Réel. Quand ils ne se heurtent pas les uns aux autres, comme on l’a vu avec l’affaire des agressions sexuelles du quartier de La Chapelle à Paris, quand les « racisés » insultent les bobos françaises.

Un conflit d’extensions interne au Système qui n’a pas encore été résolu. C’est normal, le gauchiste, ou la gauchiste, ne peut remettre en question ni le féminisme ni l’antiracisme. Même chose avec les autres piliers de la pensée dominante que sont le sionisme, le LGBTisme, le maçonnisme, le laïcisme et l’antifascisme. Toutes ces sous-idéologies s’autotamponnent à la plus grande joie des mal-pensants, que les gauchistes appellent les « fachos ». Des fachos, on le rappelle, qui ne sont pas au pouvoir mais dans le maquis politique et médiatique...

 

 

« Gazer les Blancs, cette sous-race »

Entrons dans le concret. La duplicité du gauchiste qui se pose en victime du Système est aujourd’hui visible. Les exemples abondent de ces produits du socialo-sionisme antiraciste qui ont sombré dans le racisme antifrançais le plus délirant. Nous pensons à cette dirigeante de l’UNEF-Lille :

 

 

La liste est longue de ses insultes répétées, et impunies :

 

 

Ce qui prouve bien que ces authentiques racistes ne sont pas dans l’opposition, malgré ce qu’ils tentent de faire croire, mais bien sur la ligne du pouvoir profond. Seule l’impunité dont jouissent ces gauchistes racistes (pléonasme), qu’elle soit médiatique ou juridique, démontre la complicité de ces deux organisations. Et quand le Bas bénéficie de la mansuétude du Haut, il se lâche.

C’est ainsi que le YouTubeur Usul s’est fait pincer à cause d’une vidéo où il justifiait avec force pilpoul le tabassage des flics. Voici la vidéo originelle, suivie de la vidéo d’explications :

 

 

 

Usul, qui est intelligent, a donc tenu des propos qui ont dépassé sa pensée de démocrate. Est-il, au fond, un démocrate ou un fasciste ?
Et Mathieu Kassovitz, qui se faisait racketter par les lascars du quartier sur le tournage de La Haine, cette grosse production gauchiste antifrançaise datant de 1995, avec ses insultes récurrentes envers les patriotes, est-il un démocrate ou un fasciste ?

Ces deux qualificatifs n’ont pas encore changé de camp, mais ils sont en train.

Le gauchisme est le résultat d’une formidable manipulation des masses,
lire sur Kontre Kulture

 

L’antiracisme à l’œuvre, sur E&R :

 






Alerter

110 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1870422

    Moi ce qui me scandalise le plus, c’est le fait que le surnom "Usul" du très viril Paul Atréides (dont le nom de guerre est "Muad’Dib") du génial roman de Science-fiction Dune ait été repris dans le monde réel par une espèce de demi-fiotte gauchiste.
    Il est là le vrai blasphème.

     

    Répondre à ce message

    • #1870483

      Pour Piter De Vries, le mentat tordu du Baron Harkonnen, « c’est par l’élixir de Sapho que la pensée s’accélère, les lèvres se tâchent et les tâches deviennent mise en garde. C’est par ma seule volonté que mon esprit se meut. »
      Pour ce pauvre Usul, on serait plutôt tenté de dire : « C’est par l’élixir de facho que la pensée décélère ... C’est par ma seule volonté que mon esprit se meuhhh ».
      https://youtu.be/w0RuwlVworc

       
    • #1872219

      Les propos tenus par Hafsa Askar sont absolument révoltants et doivent être sanctionnés. Merci de la signaler massivement aux autorités compétentes :

      ici
      https://www.internet-signalement.go...

      vu la gravité des propos tenus, signalez la aussi ici :
      https://www.interieur.gouv.fr/Dispo...

       
    • Les gens font ce qu’ils veulent et prennent leurs responsabilités. Personnellement je n’aime pas ces méthodes de collabo façon radio corbeau, y compris pour dénoncer des propos révoltants. La chasse aux sorcières ou le boulot d’auxiliaire de police et/ou de justice, ce n’est pas mon truc. On peut tout à fait dénoncer les choses sans recourir aux instances pourries d’un gouvernement détestable. Le mépris et des commentaires acerbes ici ou là me correspondent plus, et j’invite chacun à en faire autant. Laissons cela aux médiocres sans scrupules qui sont déjà bien assez nombreux.

       
  • #1870457

    La mère UPSA ferait bien de redoubler le CP avant d’imaginer écrire ses conneries en Français
    .Les fashionistas de la gauchosphère ont souvent leurs 4 neurones qui souffrent de problèmes de transmission électrique .Mais ça se soigne , avec une série d’électrochocs .

     

    Répondre à ce message

  • #1870480

    ça prone la violence sur le web et les droits de l’homme dans un face à face ...

     

    Répondre à ce message

  • #1870596
    Le 30 décembre 2017 à 21:15 par Robespierre
    La gauche anti-Blancs et anti-flics prise de court sur les réseaux (...)

    Soral parlait, il y a déjà quelques années, de ce gens qui rêvent de violence et incitent à la violence. Souvent ce sont en réalité des pleutres, des matamores, qui n’ont jamais expérimenté ce qu’est une bagarre de rue. Les romantiques bobos, façon Dudule, échappent fantasmatiquement à leur vie atone de métrosexuels genrés.

    Malheureusement, il ne savent pas de première main ce que l’on ressent quand on prend une danse. La douleur du visage tuméfié et des ecchymoses du lendemain. C’est le commencement de la sagesse en matière de brutalité physique. Et celui du véritable courage. On ne va ensuite au charbon qu’avec une bonne raison, après avoir utilisé toutes les autres voies, y compris celle de la retraite. Deux ou trois bonnes bonnes bastons, et quelques défaites, enseignent à l’homme qu’il faut se méfier des slogans tels que « mieux vaut mourir debout que vivre à genoux ». Il faut d’abord survivre pour espérer gagner. Seul les demeurés et une poignée d’alcoolisés s’acharnent à chercher la castagne pour la castagne.

    Mais les puceaux de la vie, à grosse tête sur des épaules de serpent, avec une touffe sur la tête propre à se faire empoigner et écraser le pif sur un genou, tabassent sur leur console et regardent trop de films d’action. De là leur empressement à pousser à l’affrontement. Le pisseur bourgeois, portant l’écharpe comme Barbier de L’Express, se voit toujours vainqueur. Au moins le « réalisateur » de navets embourgeoisé est monté sur un ring... à 50 printemps. Ça n’a pas du être aussi dur que l’hiver à Stalingrad. Je ne doute néanmoins pas que si on lui chourave ses polos Lacoste et son Aïe-pode, il ira pleurnicher auprès de la maison poulaga tant honnie.

    Finalement le vieux Brassens avait raison.

     

    Répondre à ce message

  • #1870611

    Quand tu vois Usul, tu ne peux t’empêcher le sourire en coin à la pensée de Coluche dans le sketch « Le CRS Arabe », pour aller au-delà même, en extrapolant jusqu’à le décliner à celui de « La Bagarre ».
    Aussi, bien qu’il ne faille jamais sous-estimer son adversaire, tu peux quand même supposer au jugé de l’expérience, que sur un Uchi Mata, ça casse net, les trucs comme ça.

     

    Répondre à ce message

  • #1870642

    par hasard, personne serait son voisin ? où est le commissariat le plus proche de chez lui ? Ou alors comment le signaler aux réseaux "sociaux" (mais çà, je chie dessus), je préfère les vraies relations humaines, celles où tu craches directement sur la gueule de ceux que tu exècres, comme cette chiasse chevelue le fait, de loin, , sans avoir les couilles de le faire en face à face ?... Il y aurait de quoi faire..... C’est du conditionnel parfaitement français, évidemment....
    çà va plaire aux clandos, ce genre de faible...... Parce que s’ils n’ont pas de femme (çà m’etonnerait...), çà donnera le reste.....

     

    Répondre à ce message

  • #1870744

    Ne tapez plus le 3615 Usul. Composez plutôt le 17 Usul.

     

    Répondre à ce message

  • #1870828

    Je n’ai même plus envie de les insulter ces cadavres vivants. Tout le monde les détestent et ils détestent tout le monde, même eux sont au courant et ça les rend encore plus malades et déprimés.

     

    Répondre à ce message

  • #1870893

    Usul, 1m70, 40 kg, veut faire la révolution ! :D

     

    Répondre à ce message

  • #1871031
    Le 31 décembre 2017 à 20:32 par Dave Brubeck
    La gauche anti-Blancs et anti-flics prise de court sur les réseaux (...)

    Je suis assez limité en politique et je ne comprend pas ce que le sionisme a à voir dans tout ça. Je crois avoir compris que vous le considérez comme un ennemi. Pourquoi ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents