Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La guerre au Mali, un remake de la conquête de l’Algérie

Comme dit l’adage, il faut connaître le passé pour comprendre le présent et deviner l’avenir.

Lors de l’intervention militaire française au Mali, le président français a déclaré : « La France ne restera pas plus longtemps que nécessaire au Mali. »

Cette déclaration ressemble à celle qui a été faite par Charles X à la veille de la conquête de l’Algérie. En fait, il y a beaucoup de points communs entre la guerre menée au Mali en 2013 et la guerre menée contre l’Algérie en 1830.

La conquête de l’Algérie

Ce n’est pas pour un coup d’éventail qu’on mobilise 104 navires de guerre et 535 navires de commerce. Balzac disait : « Il y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des événements ? » L’une des principales causes de la prise d’Alger est l’existence du trésor du dey, un trésor évalué entre 200 et 500 millions de francs.

Suite au coup d’éventail en 1827, Alger a été soumise à un blocus maritime imposé par la France. Ce blocus a duré trois ans. Avant le lancement de l’assaut, les envahisseurs ont adressé cette proclamation aux Algériens : « Nous, les Français, vos amis, partons pour Alger. Nous allons en chasser les Turcs, vos tyrans… Nous ne conquérons pas la ville pour en devenir les maîtres. Nous le jurons par notre sang… Soyez unis à nous, soyez dignes de notre protection et vous régnerez comme autrefois dans votre pays, maîtres indépendants de votre patrie… Les Français agiront avec vous comme ils agissaient, il y a trente ans, avec vos frères bien aimés les Égyptiens. Nous nous engageons à respecter vos trésors, vos propriétés et votre sainte religion… Venez à nous, vous nous ferez plaisir et votre amitié sera avantageuse… Nous vivrons en paix pour votre bonheur et pour le nôtre. » (voir le livre de Michel Habar Histoire d’un parjure-paru aux Éditions Anep en 2007).

Pour faire main basse sur le trésor de la Régence d’Alger, l’armée française a utilisé le rapport d’espionnage établi en 1808 par le colonel Boutin à la demande de Napoléon. Préoccupé par les Russes, Napoléon a alors remis son projet de guerre en Algérie.

En examinant de plus près les circonstances de la conquête française de l’Algérie, il s’avère que les principaux acteurs responsables du plus grand hold-up du XIXe siècle sont :

1) Les Bacri, riches commerçants, chefs de la communauté juive d’Algérie et banquiers des deys qui ont gouverné Alger. Les Bacri ont appauvri la population pendant le blocus maritime, entre 1827 et 1830, afin de susciter le mécontentement et des émeutes, ils ont également collaboré avec les Français après le débarquement ;
2) les Rothschild, chefs de la communauté juive de France et banquiers des rois de France. Ils ont financé l’expédition militaire et mobilisé les lobbies européens sous leur influence pour réussir le crime parfait ;
3) Talleyrand, un politicien hors norme. Il a été ministre français des Affaires étrangères entre 1814 et 1815. Appuyé par les Rothschild, il a organisé l’entente entre la France et l’Angleterre ;
4) Duval, consul de France. Il a été nommé par Talleyrand auquel il n’osait jamais dire non ;
5) Bourmont, général de l’armée française. Il a mené l’opération militaire à la demande de Charles X (voir le livre de Mahrez Afroun Les Rothschild, Bacri et Talleyrand paru aux Éditions Houma en 2011).

Après la prise d’Alger, les commissions ont été prélevées, la majeure partie du trésor s’est volatilisée. Officiellement, une enquête a été ouverte. Mais elle n’a débouché sur rien. Dans cette affaire criminelle, les lobbies ont joué un rôle très important. Le roi voulait renflouer les caisses de l’État, assouvir l’avidité de la bourgeoisie, avoir les moyens de corrompre ses opposants et manipuler l’opinion publique en faisant de la gestion de la guerre menée contre l’Algérie la principale préoccupation de l’État.

Rien ne pouvait être fait sans l’entente avec l’Angleterre qui contrôlait le détroit de Gibraltar. Les Anglais ont exigé une alliance contre la barbarie au nom de la suprématie des valeurs occidentales et l’instauration d’un commerce libre. La propagande a joué un rôle déterminant dans la conquête de l’Algérie. Talleyrand a financé le journal de d’opposition Le National fondé en 1830. Cette affaire criminelle laisse perplexes les historiens les plus perspicaces. Beaucoup d’éléments ont disparu. Le consul Duval, protagoniste de l’incident de l’éventail, est mort dans des circonstances troubles peu après son retour en France en 1827.

Le bilan de la conquête de l’Algérie a été très lourd. Les Algériens ont subi l’un des génocides les plus horribles de l’histoire. La population algérienne est passée de 10 millions d’habitants en 1830, selon Hamdane Khodja cité par Michel Habar dans son livre, à moins de 2 millions 500 000 habitants en 1871.

La guerre au Mali

La France débourse-t-elle au Mali 400 000 euros par jour pour empêcher l’islamisation de la région ? L’intervention française, baptisée « Opération Sevral », du nom d’un félin africain, a-t-elle été lancée pour défendre la démocratie au Mali, ou s’agit-il de relancer une politique coloniale française dans la région ?

Les enjeux économiques au Mali sont très importants. Le potentiel de ce pays africain en hydrocarbures est énorme. En 2012, un gigantesque gisement de gaz a été découvert à Bourakèbougou, une localité située à 60 km de Bamako. Le Mali possède aussi des bassins de schiste riches en matières organiques et des gisements d’uranium. Les richesses du sous-sol malien sont encore inexplorées. Ce n’est pas étonnant que les groupes énergétiques convoitent les richesses de ce pays, l’avenir de l’économie malienne appartient à ceux qui ont un calcul économique et politique précis.

Il est désormais difficile de faire croire aux gens que les compagnies françaises d’hydrocarbures et les groupes industriels français spécialisés dans les métiers du nucléaire ne convoitent pas le marché malien, d’autant que le Qatar, qui finance les intégristes au Mali, est l’associé du groupe nucléaire français Areva. Pour Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité à la DGSE française, « le Qatar finance partout et généreusement tous les acteurs politico-militaires salafistes, c’est le cas du groupe Ansar Dine ».

Concernant Areva, ce groupe industriel est déjà implanté au Niger, son chiffre d’affaires est plus important que le PIB de l’économie nigérienne. Selon le site d’information mecanopolis.org, « il y a quelques mois, l’ambassadeur de France au Mali, Christian Rouyer, a déclaré qu’Areva sera le futur exploitant de la mine d’uranium à Faléa ».

Il faut reconnaître que le peuple français ne tirera aucun profit de la guerre au Mali, cette guerre va bénéficier exclusivement aux multinationales. Nous avons vu ce qui s’était passé dans d’autres pays. Suite à l’intervention militaire des États-Unis en Irak, les multinationales ont fait fortune, alors que la dette publique américaine a explosé.

Un confrère a fait remarquer que François Hollande s’est imposé comme un leader parce qu’il a déclenché une guerre. Effectivement, François Hollande avait besoin de cette guerre pour faire respecter ses décisions. Il avait surtout besoin de cette guerre pour appliquer sa réforme économique. Rappelons le principe de la stratégie du choc : il faut créer une situation choquante et chaotique afin de dévoiler les réformes économiques qu’on veut imposer. Actuellement, le gouvernement français est dans l’incapacité de régler les problèmes économiques de la France. Le terrorisme au Mali ne représente pas de danger réel pour la société française, le vrai problème des Français est le chômage. Récemment, le journal Le Parisien a mené une enquête sur les chômeurs invisibles dans les statistiques officielles. Le journal parle de 9 millions de chômeurs, ce qui correspond à 30 % de la population active.

François Hollande avait besoin de cette guerre pour annoncer aux Français la fin du CDI (contrat de travail à durée indéterminée). En effet, le gouvernement français doit flexibiliser le marché du travail. La pression des multinationales et des lobbies à Bruxelles est grandissante, ils exigent la libéralisation du travail, une libéralisation qui ne peut se faire sans la fin du CDI. Le gouvernement français s’apprête à annoncer cette nouvelle aux citoyens français avant le printemps.

Pendant ce temps, les États-Unis veulent absolument empêcher que l’Afrique devienne un partenaire de la Chine, raison pour laquelle ils soutiennent la France dans sa démarche au Mali. Les États-Unis ont toujours laissé l’Afrique à leurs alliés européens, leurs investissements au continent noir ne sont pas vraiment importants. Mais face au recul de l’influence de leurs alliés et la progression de nouveaux acteurs, les Américains ont créé Africom, un système miliaire prêt à intervenir n’importe où en Afrique pour contrer les ressources stratégiques et stopper la progression de la Chine.

L’Algérie partage 1 376 km de frontières avec le Mali. L’évolution de la situation au Mali est inquiétante. Les parties en conflit, obsédées par leurs objectifs, risquent de commettre des erreurs. De plus, les multinationales rêvent de relier les mines et les bassins pétroliers maliens au marché européen en passant par l’Algérie. Craindre le pire n’est donc pas une exagération. Face au danger qui nous menace aujourd’hui, nous devons absolument être unis. Soyons unis pour que vive l’Algérie.

Belhaouari Benkhedda, universitaire

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • 10 millions d’hab. en 1830 ? Autant qu’en Espagne à l’époque ? Et passer de 2.5 millions en 1872 à 32 millions auj ? Moi, je veux bien...

     

  • #315782

    Ni les F16, ni les drones, ni les satellites militaires n’ont pu venir à bout des vaillants combattants talibans (en plus d’une lutte interne).

    Pour ce qui est de l’algérien :
    - Nous sommes fortement présent en Europe y compris dans le tissus économique
    - L’unité de la patrie prévaut sur toutes les différences régionalistes, sociales, politiques (on l’a d’ailleurs vu lors de In Amenas)
    - Nous avons certaines capacités militaires
    - Mais surtout depuis le début de la guerre en Syrie, nous attendons patiemment notre tour et chaque algérien a au fond de lui une envie de défendre la patrie (cela est d’ailleurs considérer chez les occidentaux comme une "fierté excessive")

     

    • salut tout le monde je pense que l’algerie a bien tiré son épingle du jeux elle envoi la France au casse pipe pour éliminé ds terro que la france et c allié quatar et co on armée résultat des course cette alliance diabolique est détruite la France et le quatar ne se pif plus . l’Algérie est bien droite dans c pompe tout les pays qui on armée ces terro pour la déstabilisé sont maintenant spectateur de leurs élimination par la France surtout après la prise d’otage de ain amenas sur le site gazier Alger peut maintenant traqué et tué ces terro même au sein des territoire malien et libyen avec le soutien de tout le monde superbe calcul politico militaro stratégique coup de maître accomplie faut l’avoué avec l’aide de la russie il été primordiale pour alger et moscow de cassé cette alliance franco quatarie Arabie saoudite usa israel en leurs détournant un membre important la France.faut s’attendre dans les prochain jours a ce que tout se beau monde se bouffe on a un proverbe chez ns qui dit " celui qui creuse un trou pour son frère tombe dedans"


  • #315788

    Sartre n’avait pas prévu ce genre de néo-colonialisme. On va continuer de taper sur ce qu’a fait la France en Algérie il y a 51 ans (merci M. Stora), mais personne ne va critiquer "la salle guerre" qui se déroule sous nos yeux MAINTENANT.

    À quand des clichés analogues à ceux d’Abou-Grahib impliquant des militaires français ? À quand le retour de la gégène ?


  • Cet article pue la repentance (usage du mot "génocide", et falsification des chiffres dont nos gauchistes français nous ont habitué)

    Soyons unis pour que vive la France.

     

    • Des faits rien que des faits ...à part le dernier paragraphe qui est plutôt spéculatif mais l’auteur a le droit de donner son avis quand même.
      Je ne vois pas d’attaque ici contre les français mais plutôt contre les oligarchies qui nous dirigent, puisqu’il nomme précisément les responsables, cite des noms précis (famille Bacri, Rothschild, Talleyrand, le Consul Duval, le Général Bourmont ) .
      Quand donc va t on en finir avec cette tarte à la crème de la "repentance" quand il faut simplement énoncer des faits ? Dire ou ne pas dire ? Pour moi la vérité aussi dérangeante soit elle doit être dite. Après pinailler sur les chiffres approximativement importe peu sur la réalité de ce qu’on vécut les populations autochtones. Le reconnaître n’est pas se repentir car on ne revient pas sur ce qui a été fait, au nom de la France hier mais encore aujourd’hui. Oui, c’est la France qui est intervenue en Lybie, en Syrie et au Mali (pas les français mais les dirigeants français au nom de la France).
      L’auteur dit bien : "Il faut reconnaître que le peuple français ne tirera aucun profit de la guerre au Mali, cette guerre va bénéficier exclusivement aux multinationales. Nous avons vu ce qui s’était passé dans d’autres pays. Suite à l’intervention militaire des États-Unis en Irak, les multinationales ont fait fortune, alors que la dette publique américaine a explosé".


    • @verité

      non ce ne sont pas les faits.

      "Le bilan de la conquête de l’Algérie a été très lourd. Les Algériens ont subi l’un des génocides les plus horribles de l’histoire. La population algérienne est passée de 10 millions d’habitants en 1830, selon Hamdane Khodja cité par Michel Habar dans son livre, à moins de 2 millions 500 000 habitants en 1871."

      le livre de michel habar cité a été publié par les editions de minuit,
      en pleine guerre d’algérie
      même ligne editoriale gauchiste que benjamin stora

      Pourquoi pas 6 millions ?

      c’est une falsification honteuse qui sert bhl et ses amis immigra-sionistes.

      oui, quand va-ton en finir avec cette repentance ??

      L’auteur de cet article vit en accord avec lui-même puisqu’il vit en Algérie.
      Nous ici n’avons pas à nous raconter le même livre d’histoire.
      Vivez-vous en France ? Allez-vous bientôt partir ?


    • Tout à fait et parler de génocide quand la population est multiplié, des faits rien que des faits.

      Je croyais que la population algérienne était à 3.5 millions en 1830, les 10 millions me parait dans la droite ligne de la compta ashkénaze.

      Tenez rien que la population d’Oran :
      http://upload.wikimedia.org/wikiped...
      Je peux encore fouillez si vous voulez ;)

      Ok, la population d’Algérie a l’époque n’était pas citadine cf
      "un dessous des cartes" qui en parle ...


    • @lolo : vous faites l’erreur de penser que les chiffres sont fonction du pays dans lequel on se place, alors que la vérité des chiffres devrait être unique, malaisée à établir certes mais unique tout de même. C’est pourquoi j’avais précisé ceci « pinailler sur les chiffres approximativement importe peu sur la réalité de ce qu’on vécut les populations autochtones ». Et si je dis ça c’est aussi en rapport avec ce qui se passe au Mali. Qui fera le décompte des morts à votre avis ? Dira t on plus tard on ne savait pas ce qui allait en découler ?
      Ma position est celle là : contre toute ingérence où que ce soit.
      Oui les historiens ici ou là bas ne sont pas tous d’accord quant aux bilans et statistiques macabres mais de tout ce que j’ai lu (et j’en ai lu, en France les historiens Olivier Le Cour Grandmaison et Jean Guillaume Lanuque estiment 1 tiers de la population décimée pendant la conquête avec causes multiples imbriquées entre elles (massacres, déportations, famines ou encore épidémies),
      je sais que ce fût un carnage (même les militaires de l’époque le narrent). Voyez le documentaire de René Vautier.

      Après j’ai pas envie de discuter plus longtemps ça serait trop long ici mais il faut savoir de quoi on parle, du décompte de morts selon les périodes ?
      - bilan pendant la conquête 1830-1870
      - bilan pendant les soulèvements kabyles d’El Mokrani et de la confrérie des Rahmaniyya en 1871
      - bilan du soulèvement du sud oranais jusqu’en 1880
      - bilan de ceux de Sétif et Guelma en 1945
      - bilan de la guerre 1954-1962

      Pourquoi les archives de la guerre d’Algérie ne sont pas toutes ouvertes et consultables ?


    • vos bilans n’intéressent que vous.
      j’espère simplement que vous ne vivez pas dans mon pays qui visiblement n’est pas le vôtre.


    • La polémique c’est bon hein ? Au vu de votre réponse bidon on se demande qui veut un débat dépassionné...on dirait que ce n’est pas le moment encore plus de 60 ans après, surtout que l’article en question met en perspective le présent à la lumière du passé pour que cela serve de leçon mais certains ne veulent rien comprendre.
      C’est un sujet sensible pour vous mais moi je n’ai aucun problème avec la vérité...allez bon vent...


    • Ca sent pas seulement la repentance ca sent aussi la paranoïa.


    • @verite

      il faut cesser l’humour, ça ne vous va pas.
      vous parlez de la conquete coloniale comme bhl parle de la shoa. point final.

      et vous voulez une réconciliation ???

      retournez dans votre pays.


  • Ce sont deux Juifs qui ont ouvert les portes de l’Algérie à la France ; c’etaient deux Juifs de Livourne, qui pendant le Directoire avaient acheté à l’Algérie du blé pour la France. La France a bien reçu le blé (de très mauvaise qualité) mais Bonaparte a refusé de payer la somme exorbitante qu’en demandait les deux Juifs . La dette de la France reste pendante. En 1827, le Dey, excédé par l’arrogance de Duval (un voyou), lui donne un coup d’éventail : c’est le misérable prétexte choisi pour l’intervention. Il faut dire que les autres pays d’Europe étaient d’accord, car leur commerce en Méditerrannée était gené par la piraterie de ceux qu’on appelait les Barbaresques. Pendant trois siècles les pirates d’Alger ont écumé la Méditerrannée, ils ont capturé des centaines de milliers d’Européens qu’ils retenaient esclaves à Alger jusqu’à ce que leurs familles aient payé la rançon (Cervantès). Bien sur que c’est le banquier Juif Rothschild qui a avancé les fonds pour l’expédition : l’Eglise, "LA VIEILLE SORCIERE JUDAIQUE" (Céline) a toujours interdit a ses goyes le pret à intéret, l’usure, le metier de banquier, pour les réserver à ses FRERES Juifs. Quand à l’OR du Dey, c’est vraisemblablement Rothschild qui l’ a récupéré, pour solde de tout compte. Y a des gens qui cherchent encore ou il est, ils feraient mieux de s’occuper de savoir ou peut bien etre les 300 ? 400 ? tonnes d’OR que le nabot maléfique a talonnettes aurait vendu, mais à qui ?


  • A lire aussi "Comment l’Algérie devint française" de Georges Fleury.

    Je recopie un passage de la page 13 : "Après s’être engagé à respecter en mer le pavillon français, le dey rappelait adroitement à Bonaparte une dette plus ancienne et autrement plus importante. Il s’agissait d’une créance de 24Millions de francs imprudemment contractée en 1797 par le directoire envers trois négociants algérois. Ces derniers, les frères David et Jacob Cohen-Bacri et leurs associé, Michel Busnach, profitant du monopole quasi absolu dont ils jouissaient en matière de commerce de céréales, avaient outrageusement salé la note concernant d’énormes livraisons de blé destinées à éviter la famine en Provence."

    Cette guerre dépasse les français et les algériens, elle a été faite pour des intérêts cachés, comme celle d’aujourd’hui au Mali

     

  • Ah non !!!!! C’est hors de question !!!!

    L’Algérie ça nous a déjà bien foutu dans la merde, on ne va pas se mettre à recommencer aujourd’hui avec le Mali !!!!!


  • "Le terrorisme au Mali ne représente pas de danger réel pour la société française, le vrai problème des Français est le chômage."
    Ah non, on a bien vu la vidéo ici même des dangeureux djihadistes qui nous menacent, ils possèdent tout de même un arsenal impressionnant composé de deux kalashnikovs et d’une arme de point, suffisant pour prendre le contrôle de la France.


  • Si le CDI doit disparaitre peut être qu’enfin les français se réveilleront pour de bon...Ça va être la boucherie...


  • On dirait que les "occidentaux" se dépechent de piller les pays avant qu’ils n’aient la bombe atomique.


  • L’algerie est le premier partenaire commerciale africain de la chine et le premier client en armement russe au monde

     

  • Bacri, Rothschild, les burkinabé sont décidément partout ou il y’a la merde...


  • sur le chiffre de 10 millions d’habitants en 1830, il est clairement spéculatif ..

    la plupart des historiens estiment ce chiffre à 3 millions d’habitants en 1830.

    puis 2 millions en 1870 ... donc effectivement une chute de 1 million d’habitants pendant les 40 ans de la conquête (1830-1870) à cause des massacres (qu’on appelle ça génocide ou pas) , des déplacements de population, des famines à cause des récoltes brûlées, etc ..

    puis une reprise, de 2 millions en 1870, la population passe à 9 millions en 1962.

    et puis à 38 millions aujourd’hui (estimation janvier 2013).

     

    • Merci aguilled pour cette précision.

      Ce genre de gonflement des chiffres ne peut que discréditer les gens qui le font et la cause qu’ils défendent.

      En effet,la population algérienne a diminué de près d’un tiers durant la conquête coloniale,passant de 3 millions à 2 millions.

      Près d’un million de personnes(en réalité 875 000)auraient péri du fait de la très violente conquête coloniale.

      Ce qui est déjà énorme:c’est comme si aujourd’hui on exterminait environ 20 millions de personnes en France.

      Ce n’est pas la peine de tomber dans l’exagération et les mensonges,la réalité des faits est déjà très parlante.


    • Pour être plus précis le chiffre de 1871 est de 2 millions 200 000 tous ceux qui s’intéressent un tant soit peu à la démographie savent que la chute démographique dans une période de guerre doit prendre en compte plusieurs paramètres, l’un d’entre eux est la chute des naissances qui accompagne les guerres un combattant mort est un homme qui n’a pas d’enfant et donc la différence démographique entre la population estimé à 3 millions d’habitant en 1830 en celle de 1871 2.2 ou même l’estimation de 1851 de 2,5 millions est expliquée par les morts directs (combat), l’émigration, les famines du à la guerre ou non, les épidémies lié à la guerre ou non et la chute de la natalité consécutivement à tous ces morts. pour donner une idée pendant la guerre 14-18 il y a eu 1,4 millions de morts direct et 3 millions de morts et une chute de natalité de 1,6 million sur 4 ans. le chiffre de dix millions ne tient pas la route c’est un chiffre à la Einaudi (pour les évenenments du 17 octobre 1961).


    • #316285

      « à 3 millions d’habitants en 1830.

      puis une reprise, de 2 millions en 1870, la population passe à 9 millions en 1962
      _ »

      3 fois plus de gens une une centaine d’années...Je vais etre mauvaise langue, mais à priori la colonisation semble avoir été bénéfique au croissement de la population algérienne..

      Peut-etre par les progrès de la médecine des technologies...

      Ensuite 1million de morts n’est pas forcément génocide, combien sont mortes à la guerre ? 1 million 500 mille morts françaises de la 1ere guerre mondiale ne sont pas considérés comme génocide


    • @La République,

      l’augmentation de la population par trois fois en 130 ans (3 à 9 millions) n’est pas due aux "bienfaits de la colonisation" .. mais seulement aux progrès de la médecine, qui ont arrêté les épidémies et fait régresser la mortalité infantile.

      vous me direz, les progrès de la médecine ça vient de la colonisation, c’est faux .. les progrès de la médecine se diffusent dans le monde entier, avec ou sans colonisation.. les mêmes progrès de la médecine qu’il y’a eu en Algérie ont eu également lieu en Chine, en Iran, en Turquie, en Espagne , etc etc .. et conduit à la même augmentation de la population .. alors que ces pays n’ont pas été colonisés.

      dire que l’arrivée de la médecine moderne est le fruit de la colonisation est absurde .. elle serait arrivée quand même sans colonisation, comme tous les progrès scientifiques qu’il y’a dans le monde.

      si les Américains inventent tel ou tel médicament, ou tel ou tel vaccin, ils n’ont pas besoin de vous coloniser pour qu’il arrive chez vous en France, .. de même pour les voitures, les ordinateurs, etc etc .. tout progrès technique réalisé quelque part dans le monde se diffuse de lui-même dans le reste du monde, par les simples voies du commerce et des échanges .. il n’y a pas besoin d’occupation militaire pour ça.


    • @aguellid
      Ce n’est pas forcément ce que tu dis, l’Afganistan qui est un des rares pays à ne pas avoir été colonisé (avant les russes) sur une longue période a toujours eu une mortalité infantile élevée.


    • Attention une chute démographique ne signifie pas nombre de morts encore moins morts du à la guerre.
      la chute démographique de 1851 2,5 millions à 2,2 millions en 1871 est en partie du aux épidémies de 1867-68 et famine (sécheresse, invasion massive de criquets) . Il y a un livre sur cette période de l’abbé burzet "histoire des désastres en algérie 1866-67-68" .


    • #317176

      @Aguellid

      Les progrès de la medecine n’est pas due à la colonisation, cependant les infrastructures, administration et logistique des colons ont probablement contribué à la répendre et faire bénéficier aux autres algériens.

      Quoi qu’il en soit, ces chiffres de multiplication des populations algériennes pendant la colonisation, coupent l’herbe sous le pied des algériens qui veulent faire passer la France pour des nazis ou qui parlent de génocide/extermination.

      Pour simple comparaison, l’australie avait 350 000 aborigénes quand les 50 premiers forcâts anglais s’y sont installés. Maintenant ils n’existent plus. Ils sont passés de 350000 à 0. Si l’Algérie existe aujourd’hui c’est bien parceque les colons français n’ont pas appliqué le même stratagème.

      Cordialement


  • « Il faut reconnaître que le peuple français ne tirera aucun profit de la guerre au Mali, cette guerre va bénéficier exclusivement aux multinationales »

    Je ne sais pas ce que le français moyen-qui-prend-le-metro-boulot-tous-les-jours connait de la gerre au Mali. Mais ce qu’il a du comprendre déjà est que Areva est susceptible de pouvoir exploiter des ressources au Mali, à défaut de pouvoir y avoir access ce sera les Chinois qui en ferons l’exploitation d’où un manque de "combustible" pour les central nucléaire,
    - d’où une crainte de manqué d’électicité pour la tv3d,
    - d’où un soutient moral pour les boys déployé sur le terrain,
    - d’où un plus grand laxisme de vraiement vouloir s’informer.
    c’est grave ce que je vais dire, mais est-ce qu’il n’y a pas là les ingrédients pour créer une psychose comme ce à quoi est exposé l’israelien-moyen vis-a-vis les Gazouins ?

    Il-y-a 12 ans, le Québec à dû renégocier un traité que le Canada avait baffoué depuis 40 ans avec les tribues Cree des régions où se trouvent les barrages hydro-électrique. ça donné lieu à la paix-des-braves...


  • humm ...10 millons d’habitants ça fait environ 2 millions d’hommes en age de se battre j’en déduis que 40 000 soldats français auraient battu une population comptant deux millions d’hommes en age de se battre je savais que les français étaient de bons guerriers mais là...

     

  • Article intéressant.
    Il serait intéressant également de parler des mines d’or du Mali, 3 ème producteur africain de ce minerai précieux, dont le cours ne cesse de monter depuis 12 ans...
    Donc "bonne opération" pour Hollande : gaz, uranium, or.

    Voilà de quoi rassasier les besoins de certains goinfres du privés, tel Rothschild qui tirent des milliards chaque année de l’exploitation de ces mines...

    Et pour Hollande, une façon de montrer qu’il en a dans le caleçon, pour mieux faire plier le peuple français à la cure d’austérité inique que les financiers et gros lobbys privés continuent d’imprimer sur notre souveraineté.

    De Francfort à Bruxelles, en passant par Bamako, les peuples crèvent au propre comme au figuré, pour une bande de fous qui jouent avec les peuples comme on pourrait jouer sur le jeu de plateau Risk.

    Gerbant


Afficher les commentaires suivants