Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La planète vit à crédit dès ce mardi

On l’appelle « Overshoot day » ou « Jour du dépassement » en français et il est peu connu bien qu’inquiétant : il s’agit de la journée qui marque la consommation des ressources renouvelables pour l’année entière. A partir d’aujourd’hui, la consommation des ressources de la planète se fait « à crédit »

Déficit écologique pour les générations futures

Le premier « Overshoot day » date de 1986. Cette année-là, le 31 décembre marquait un tournant dans l’histoire de la planète puisque c’était la première fois que le monde avait consommé en un an plus que ce que la planète avait à lui offrir. La première fois que le monde vivait « à crédit », sur le dos des générations futures.

Mais à l’époque il ne s’agissait que d’une journée, trop peu pour s’en inquiéter. Aujourd’hui l’overshoot day tombe un 19 août. Il reste donc quatre mois et demi à passer. Et ces quatre mois et demi nécessitent des ressources que nous n’avons plus à notre disposition. Nous les prenons sur les ressources qui seront disponibles aux générations futures.

Les pays consomment plus qu’ils n’ont à disposition

Le calcul du « jour du dépassement » est bien entendu théorique mais il montre un problème global : 85% de la population mondiale vit dans des pays qui consomment plus que leur territoire ne leur fournit. La France, par exemple, a des besoins en ressources qui représentent 1,6 fois les ressources du pays. Et il en est de même pour les Etats-Unis (1,9 fois) l’Italie (4 fois) le Qatar (5,7 fois) ou encore le Japon (7,1 fois).

Au niveau mondial, selon Global Foot Print, les besoins en ressources sont 1,5 fois supérieurs aux ressources effectives de la terre. Et les prévisions ne sont pas roses.

Selon les calculs de l’organisation, avant la moitié de ce siècle (soit 2050) la consommation en ressources au niveau mondial sera trois fois supérieure aux ressources disponibles si le mode de vie et de consommation ne change pas. Or, avec l’avènement des pays en développement qui s’habituent de plus en plus au style de vie « occidental », très peu respectueux de l’impact écologique, les choses risquent bien d’empirer.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #938482

    Le générique de fin commence à défiler.


  • #938485

    Le générique de fin (’credits’ en anglais) commence à défiler...


  • #938506

    c’est la récitation qu’aime bien entendre les mondialistes. Dans le livre d’Estulin "Qui nous affame", Daniel explique comment ceci fut planifié par le Club de Rome sous le nom de "Projet pour les années 80". Ils comptent réduire la population pour arrivé à conserver les ressouces nécessaire à la survie des élites (Georgia Guided Stones). Le discours des "écolos" leur est nécessaire pour préparer ça. De Al Gore au WWF (Julian Huxley) tous ces outils servent l’idéologie des mondialistes pour nous serrer le kiki. Certes la pollution et nos modes de vie sont décadent pour la planète mais on pourrait être bien plus si nous ne nous comporterions pas de la sorte.

     

    • #938780

      En gros le choix est assez clair. Soit le monde continue à consommer comme il le fait avec entre autre un régime omnivore qui a conduit à détruire la planète, soit il consomme vegetalien pour sauver ce qui peut l’être. Le honteux constat est qu’un carniste utilise 7 fois plus de surface cultivable qu’un vegetalien, 60 % de l’eau potable mondiale pour l’industrie de la viande, du cuir, de la fourrure, bref de l’exploitation animale qui est (monstruosité à nulle autre pareille) une des premières matières premières mondiales. Depuis le temps qu’on le dit, faut arrêter de venir pleurer sur le sort de la planète que vous avez sciemment condamné. Et ce n’est pas la peine de ramener la réthorique de "l’homme mange de la viande depuis la nuit des temps, etc mon cul sur la commode". Encore une fois, il s’en passe des saloperies depuis la nuit des temps, et c’est pas pour cela qu’il faut laisser faire. Et si vous avez peur de brouter de l’herbe et de sucer des cailloux, googler "nourriture vegetalienne" pour decouvrir toutes les richesses et les bienfaits sur le sujet.


    • #939609

      Plutôt d accord avec vegan, quoique j ajouterai : la viande, nourriture de réserve, ne nous est pas proscrite, élevée dans des.conditions d amour et abattue selon les règles rituelles, elle ne fait de nous ni des criminelles ni des tas d merde, littéralement. L industrie de la viande par contre qui découle de sa consommation quotidienne contre nature est aussi mauvaise pour notre corps et notre psyché qu elle semble bonne pour les affaires des abatteurs pharisiens lesquels voient sans doute dans l’élevage d animaux malades dont la vie n.est que torture, une expérimentation du.NWO. Pour le reste l’ecologie est aussi bien de l Islam que du nazareen, elle est la pleine conscience du monde. Un monde pour lequel notre espèce n est pour l instant, la faute principalement à ses puissants, qu une infection parasitaire quand elle devrait être l image incarnée du Seigneur créateur. La conscience politique veritable, comme la foi, n existe qu en tant que suite à l action personnelle, actions au sommet desquelles se situent les pratiques alimentaires dont nous ne sommes que la transcription par notre système digestif. " c est lui qui fait tomber la pluie du ciel et par elle fait pousser les fruits dont vous vous nourrissez" (inexact)


    • #939670

      @Ksiq,
      Tuer ne fait pas de quelqu’un un criminel s’il le fait pour sauver sa peau. Si par contre donner la mort par confort, idéologie, plaisir culinaire ou vestimentaire, alors que vous pourriez vous en passez pour vivre en parfaite santé, oui cela est un crime, et toutes les salamaleks rituelles n’y changeront rien, surtout si c’est pour égorger sans étourdissement auparavent. Ca s’appelle même de la torture, du sadisme, de la barbarie à l’état pure. La vrai pureté ne sera jamais dans l’asservissement des êtres sentients, mais dans la compassion que nous leur portons, la protection que nous leur prodiguons et le respect de leurs droits fondamentaux dont le premier est celui de vivre une vie digne de ce nom.


    • #939959

      J’ai écris :



      Tuer ne fait pas de quelqu’un un criminel s’il le fait pour sauver sa peau.




      Mais même ça je trouve que c’est encore largement discutable.


  • #938552

    On n’y comprend rien.
    "la consommation en ressources au niveau mondial sera trois fois supérieure aux ressources disponibles"
    Comment on peut consommer plus que les ressources disponibles ?

     

    • #938601
      le 19/08/2014 par Duke de Pouille
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      La formulation porte à confusion, c’est vrai.

      Ce dont il s’agit en fait c’est du rythme de renouvellement naturel des ressources. L’extrait cité signifie donc que l’on consommera les ressources trois fois plus vite qu’elles ne se renouvellent.


    • #938603
      le 19/08/2014 par khurassan
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      avant la moitié de ce siècle (soit 2050) la consommation en ressources au niveau mondial sera trois fois supérieure aux ressources disponibles...


    • #938610
      le 19/08/2014 par Ray Y. Adamson
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      @Helios
      Pendant quelques milliards d’années, on n’a pas consommé l’énergie produite (arbres qui poussent avec l’énergie du soleil, hydrocarbures). Il y a donc des réserves.


    • #938612

      C’est parce que les banquiers fabriquent du pognon à partir de rien, tout en le prêtant avec des taux d’intérêts.

      C’est grotesque...


    • #938616

      Je présume qu’il faut lire "trois fois supérieure aux ressources créées | extraites sur la même période"...


    • #938647

      @Helios Pareil pour moi,je comprends rien (un peu comme "ma yang lee" dans ce sketch de Mr M’bala)...il parle de ressources,mais si on revenait aux monnaies nationales souveraines,ce serait déjà un bon début pour éviter de vivre à crédit...et pour combattre la surconsommation à crédit,rien de tel que de supprimer la carte de crédit,on y verra plus clair...Féthi


    • #938693

      C’est simple en laissant crever des millions de personés dans certains pays sous développer .


    • #938717

      Ça signifie qu’on est mal barré...

      Sinon pour ralentir la chute et retarder l’inévitable, il y a le recyclage et la découverte ou l’utilisation de nouveaux matériaux pour remplacer ceux qui sont devenus trop chers, car plus rares (ce qui peut éventuellement entraîner une baisse de la qualité d’un produit).


    • #939033
      le 19/08/2014 par Antoine
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      C’est simple en laissant crever des millions de personés dans certains pays sous développer .



      A qui personne n’interdit, bien entendu, de faire la révolution, de foutre au gnouf à perpétuité leurs gouvernants corrompus jusqu’à l’os, et de cultiver la terre de leur pays plutôt que d’attendre les sacs de riz et les vaccins la gueule grande ouverte. Parce qu’on ne développe un pays ni avec des sacs de riz (même apportés par Kouchner en personne) ni avec des volontaires d’ONG occidentales (très intéressées par l’introduction d’anti-valeurs occidentales dans les sociétés traditionnelles pour les détruire de l’intérieur).


  • #938559

    Nous sommes régulièrement 80 millions d’êtres humains supplémentaires tous les ans, et donc 80 millions de consommateurs en plus (à des degrés divers il est vrai). Comment s’étonner alors que nous puisions de plus en plus dans les ressources non renouvelables de la Terre ? Si nous voulons améliorer la situation, et donc en fait cesser de pourrir la Planète, ne devrions-nous pas stabiliser notre effectif global ?

     

    • #938649
      le 19/08/2014 par Perseus
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      "Stabiliser notre effectif global".

      Oh la jolie formule ! On croirait lire un rapport d’entreprise. Cela passe tellement mieux que "génocider la moitié de la planète".

      C’est bien vrai que le discours écologique sert à formater les esprits pour le compte de nos maîtres. Bientôt la majorité appellera de ses voeux la réduction de la population.

      "Croissez et multipliez vous ; peuplez en abondance la terre." est le commandement divin.
      "Mourrez et n’enfantez pas" est ce que Satan murmure aux hommes.

       

      • #938728

        Je suis curieux de connaitre la solution que tu envisages pour éviter une catastrophe malthusienne de l’humanité et l’extinction de l’holocène.
        Peut être prier Dieu pour qu’il crée une deuxième planète dans le but de supporter le trop-plein d’humains ?

        Je pense que "Croissez et multipliez vous ; peuplez en abondance la terre." est un commandement ancien, dans un contexte où la mortalité précoce est beaucoup plus importante qu’aujourd’hui. Sans ça, la guerre est un bon moyen de réguler des populations devenues trop nombreuses...

        « "Mourrez et n’enfantez pas" est ce que Satan murmure aux hommes »
        Ouais peut être, mais le fait de tout consommer autour de soi, n’est-ce pas un suicide programmé ? (du moins pour ses descendants qui naîtront au pire moment de l’histoire humaine, c’est à dire à sa fin)


    • #938678

      C’est exactement à ça qu’il faut parvenir. La question c’est comment ?
      Et là il n’y a pas de réponse satisfaisante.

      Qui veut être le premier sur la liste de ceux qui ne seront plus ? Qui décide de qui a le droit d’avoir combien d’enfants ?
      Les questions sont nombreuse et leurs réponses tout autant. Il n’y a pas de solution "humaine" au sens de sans douleur.

      Le problème ici c’est que l’humanité dans son ensemble est capable de concevoir sa fin. Dans la nature, les cycle de surpopulation suivi d’un effondrement sont courants. C’est même la façon logique pour la nature de gérer le problème. Tant que ça touche des populations de mouches, de mulots ou de rennes sur une île déserte (en français), tout le monde s’en fout à juste titre. Ça se corse quand il s’agit d’être humains et encore plus lorsque toute la planète est concernée.

      Les effondrements de population et de civilisations par manque de ressources ont existé de tous temps et sont parfaitement documentés. Je vous recommande le livre de Jared Diamond "Effondrement" qui traite brillamment de ce sujet.

      Fred


    • #938706
      le 19/08/2014 par Antoine
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      Que les connards qui prétendent être l’élite donnent l’exemple, et je serai le premier à leur emboîter le pas. En attendant, pendant que tous ces politicards véreux et autres technocrates pas toujours élus nous disent d’avorter à fond les ballons et de nous éclater sans faire de gosses (contraception), nous parlent de limiter la population et de passer aux ampoules à économie d’énergie ou aux voitures électriques, eux pondent bizarrement tous leurs quatre, cinq ou six gosses logés aux frais de l’Etat et qui prennent les meilleures places (après avoir fréquenté les meilleures écoles), le tout en vivant dans des villas et des appartements cossus qui feraient envie à des "émirs bedonnants" (comme dirait l’autre...). Alors ils commencent, et nous on suit. Sinon c’est qu’il y a une arnaque dans leurs conseils à la gomme.


    • #938743

      @Perseus, pour "stabiliser" un effectif humain, point n’est besoin de mesures comme celles que vous citez : il suffit de se contenter de 2 enfants par couple...


    • #938852
      le 19/08/2014 par invite_92
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      Cessez donc d’avoir des raisonnements statiques ! Il faut avoir yn raisonement dynamique Que dire des millions d’hectates de terres en friches, pour maintenir un prix de vente élevé ( créer de la rareté pour vendre plus cher. Que dire des legumes qui parcourent des milliers de km alorq que les terres de vos campagnes sont en friches et nos agriculteurs se suicident ? Que dire des populations qui prodiisent votre alimentation et vos autres produits courants et qui n’y ont même pas accès ? Que dire du gaspillage, phénomène endogène au système en place et qui vas finir par nous détruire.

      Votre raisonnement, contribue à justifier des génocides au seul argument que nous consommons plus que nous produisons ! Pourquoi limiter la production ? Pourquoi ne pas opter pour des modes de production moins consommateurs en énergies ? Comment ont vécu les peuples qui nous ont précédé pendant plus de 10000 ans alors que notre système à détruit la planète en 1,5 siècle seulement ?


    • #939032

      @Dex

      Oui l’Halocène serait terminée et l’Anthropocène en place.
      On sait que la vie à un impact planétaire et c’est l’homme qui "domine" cette vie dorénavant, enfin qui la bouffe pour le moment.
      Peu importe les ressources renouvelables si l’Homme est capable de produire des ressources renouvelées et équitables ?
      (étant amoureux de la vie sauvage et naturelle, je crie un peu, mais combien me suive ?)

      Si les 1.5 milliards d’Indiens qui sont à 0.9 planète consommé (souvenirs) allaient faire de la permaculture saisonnière en Sibérie ça pourrait tenir. Les pays super consommateurs comme la Qatar sont des crottes de nez, de petites anomales, les grandes masses comptent.


    • #939523

      C’est par esprit de contradiction que vos poils s’hérissent à l’idée de réguler la démographie.
      Cela veut dire que vous raisonnez d’après des icônes, bonnes ou mauvaises. Ce qui est du conditionnement mental !

      Sauf qu’on peut avoir un comportement responsable et à l’échelle de tout un groupe sans pour autant sombrer dans les pires travers de la science-fiction dystopique.
      Je suis convaincu que si le collectif n’intègre pas à son mode de vie des mesures intelligentes pour mieux gérer ses ressources, alors une élite déjantée et croyant faire le travail de Dieu (comme le diable) s’occupera, à sa façon, de ces problèmes de surpopulation et de mauvaise gestion des ressources.

      En France on devrait (en principe, mais ce n’est plus vraiment le cas) pourtant savoir mieux que quiconque que la qualité des citoyens est préférable à leur nombre.
      Je suis convaincu que la décroissance est une politique d’avenir, une véritable nécessité, et qu’elle comprend forcément la diminution du nombre de citoyen (le contraire d’aujourd’hui puisqu’on accueille 1 million d’immigrés en l’espace de 4-5 ans, autrement dit, on construit une bombe démographique à retardement).

      Soit on règle une crise sociétale dans le calme à l’aide de mesures intelligentes, soit on laisse faire et on attend l’explosion qui remettra les pendules à l’heure. A vous de choisir.


  • #938619
    le 19/08/2014 par Prepper
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    qui c’est déja qui disait de relancer les natalitées ?


  • #938632
    le 19/08/2014 par Émile M.
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    Je serait curieux de voir la statistique pour Israël.
    Un pays qui ne vit quasiment que du secteur tertiaire (comme le Qatar) doit consommer beaucoup plus que ce qu’il ne produit.


  • #938672

    Je ne comprend pas cet article, si quelqu’un veut bien m’expliquer :

    Si on a tout consommé, les supermarchés ne devraient-ils pas être vides ?...
    Comment peut-on bouffer "à crédit" ? La nourriture ne peut être virtualisée comme le pognon...

     

    • #938933

      On bouffe à crédit sur les générations futures. N’oubliez pas la fin de la phrase. Cela signifie que ce que vous consommez à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 31 décembre, la Terre ne pourra pas le fournir aux générations futures.


  • #938690
    le 19/08/2014 par Hamza 02
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    La planche à billet (fiduciaire et virtuellle) anglo-américano-japonaise accélère le processus.

    La consommation des ressources s’effectue dans des volumes de plus en plus larges , avec un taux de profit toujours plus bas. Il faudrait plusieurs planète terre pour obtenir l’équivalent réels (en terme de ressource) de la Monnaie en circulation. Sans compter le crédit...


  • #938713
    le 19/08/2014 par gunsbourg
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    Eh bien, ça y est ! Les médias ont trouver leur nouveau « chant » de bataille ! « ON VA MANQUER » de tout et plus encore . Saint Jean de l’ Apocalypse l’avait écrit , « La Grande Famine Arrive à Grand Pas avec son cortège guerrier déjà en cours ». Après les bruits du canon et des bottes d’aujoud’hui, elle est annoncée à grand fracas par une presse parfaitement crédible ! Demain ou après-demain , nous verrons dans cette même presse que les USA et copains habituels auront la solution : agriculture génétiquement modifiée , clonage de toutes sortes dans les élevages , etc. , inutile ici de citer les entreprises et laboratoires concernées qui disposent des brevets obtenus, achetés ou v… ! Nos dirigeant signe déjà tous les contrats de « libre échange » , à l’insu de notre plein gré, pour nous sauver d’une débâcle annoncée par voix de presse . Alors oui ça va nous couter très cher , nous vivions déjà à CREDIT et bien cela continuera pour assurer notre indéfectible allégeance aux cités ci-avant : on fera leurs guerres à leurs places avec le matériel acheté chez eux à crédit ! Elle n’est pas belle la vie !71


  • #938720
    le 19/08/2014 par ptimalin
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    C’est le début d’la fin du monde ..


  • #938759
    le 19/08/2014 par le corbeau
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    dieu a pensé a tout ,la solutions la guerre pour éradiquer une partie de notre humanité .

     

    • #939118
      le 19/08/2014 par Louve de France
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      Bonsoir Corbeau,

      Filippo Tomaso Marinetti, fondateur du Futurisme Italian, fasciste, disait a peu pres comme votre commentaire :

      " La guerre est la seule hygiene possible pour l’Humanitee"

      Je crois que c’est la devise de nos Elites !


    • #939489

      C’est pas parce qu’il était fasciste que tout ce qu’il disait est à jeter aux ordures.
      C’est une réalité, tant que notre comportement ne changera pas, à tous les niveaux, nous sommes une menace pour la terre.


    • #939823
      le 20/08/2014 par delibertas
      La planète vit à crédit dès ce mardi

      C’est méchant et parfaitement injuste que de mettre Dieu dans la preuve de la parfaite incapacité des hommes à se diriger...
      ceci dit, Il se charge de mettre en place la solution aux problèmes (maintenant insolubles dans lesquels les nations se sont empêtrées).


  • #939038
    le 19/08/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    Le formatage idéologique fonctionne à merveille !
    Toujours la même rengaine qui ne repose sur rien si ce n’est l’envie irrépressible de nos "zélites" à nous faire accroire que nous serions à l’origine de tous les malheurs de la planète !
    Déjà, ceux qui veulent donner des leçons en ce domaine (toujours les mêmes) feraient bien de jeter un œil sur les citernes de kérosène qu’ils trimbalent et vident à chacun de leurs déplacements, dans les sociétés évoluées, l’exemple vient toujours d’en-haut !
    Ensuite, de quoi parle-t-on ? S’il s’agit de diminuer les consommations inutiles de ressources et d’un retour à une saine économie peu en phase avec le libéralisme débridé (et donc la Banque), n’importe quel être humain normalement constitué doit adhérer au projet... mais il y a fort à parier que le projet soit tout autre !
    Les ressources aussi, oui, mais lesquelles ? Le pétrole dont on nous vend (très cher) la fin depuis quarante ans ? L’agriculture raisonnée et donc gérée à l’échelon mondial qui nous indique qu’il serait possible pour notre petite planète de subvenir aux besoins alimentaires de 11 milliards d’âmes (bon d’accord, l’hyper classe doit disparaître dans ce cas) sans rompre l’équilibre écologique ?
    Allez, un scoop maintenant, la fin du pétrole n’est pas pour demain (et pour cause) et alors qu’il serait compliqué de s’en affranchir pour les applications industrielles, après mutation technologique, il faudrait peu de temps pour s’en passer comme ressource énergétique... mais cela, l’Empire ne l’envisage pas du tout !
    Continuons à être bercés d’illusions, la communauté sait faire, hein David Copperfield ! Même pas honte de nous prendre à ce point pour des c... !


  • #939319

    C’est cela. Oui nous consommons plus que la terre ne peut fournir... cette information est tout a fait acceptable. Mais nous savons que les gens qui nous font porter el chapeaux sont à la botte de ceux qui on créé autant la consommation que le besoin. La Terre et nos technologies ont largement les moyens de pousser un rendement pharamineux, c’est à dire à produire une grande quantité avec peu d’énergie. Mais cela signifierait que certaines personnes très minoritaires devraient renoncer à certaines richesses démesurés.


  • #939321
    le 20/08/2014 par Astolphe
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    Ceux qui sont tranquilles comme Baptiste ce sont les Russes avec leur territoire 30 fois grand comme la France . Mais justement ne serait-ce pas ce territoire lui-meme qui serait convoité ?


  • #939324
    le 20/08/2014 par Sous-Citoyen
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    De quelles ressources parle-t-on ici ? Nourriture ? Métaux ? Bois ? C’est surtout en occident qu’on dilapident les ressources. On ne trouve pas de raisons de vivre en dehors de la consommation, on veut toujours plus, on ne peut pas se contenter de ce que l’on a déjà. Ce n’est pas la course à l’armement mais celle de la connerie. En même temps toute notre société fonctionne grâce à la surconsommation et cela durera jusqu’à son effondrement totale. Nous ne sommes libre que d’acheter, en vérité on a rien.


  • #939407
    le 20/08/2014 par supersdf
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    Pour moi cet article ne veut rien dire, si des pays consomment plus qu’ils ont à disposition c’est qu’il y a des pays qui consomment moins qu’ils ont à disposition, certains appelent ça le commerce, d’autres le pillage de ressources naturelles... Pour ce qui est de la consommation supérieure au renouvellement des ressources naturelles alors ça existe surement depuis toujours, on consomme le pétrole surement plus vite que la quantité exploitable ne se renouvelle depuis le début du 19ème siècle, pareil pour le charbon à son époque. Donc j’aimerais savoir de quelles ressources renouvelables parlent-ils, difficile de consommer plus de nourriture que ce qui est produit (à part les baleines ...), je vois que le bois pour le moment... Cet article m’a l’air du niveau "Valeurs actuelles" ; "Consommez avant qu’il ne soit trop tard !!!" avec un petit fond écolo des plus repoussants.


  • #939517
    le 20/08/2014 par MagnaVeritas
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    Ce dépassement est calculé à partir de l’empreinte écologique, qui est un concept fondamental en écologie non-scientifique.
    ça doit faire 15-20 ans que ce concept existe et depuis rien ne s’est amélioré. C’est la preuve que les "écolos" sont inefficaces. Qu’ils dégagent, à moi seul je suis plus efficace que ces milliers d’épouvantails.

    Je note que ER étend ses thématiques de prédilection à l’écologie, comme annoncé par Soral dans l’interview de juillet.


  • #939575

    Je n’ai jamais eu le moindre crédit, ni la moindre dette jusqu’à présent, est ce que cela est choquant si je dit que cela ne serait que justice que ce soit les franc-macs qui remboursent ? Après tout, la société a été "construite" par eux, dans leur loge, les lois aussi cela vient d’eux parait-il ! ils n’arrêtent pas de s’en vanter ! Ordo ab chaos....c’est ça ?...bon ben assumez maintenant !


  • #940857

    A voir sur YouTube Énergie libre : Les injustices commises contre l’humanité
    Depuis longtemps il existe une énergie libre. Qui n’a jamais entendu parlé de Tesla ?? Cette énergie libre nous sortirait de notre grande dépendance aux énergies fossiles, notamment le pétrole...cause de nombreuses guerres.
    Bien sûr la plupart des scientifiques ont été tués car les profiteurs du système voulaient conserver leur avantages. Mais maintenant que le Système monétaire est dans une impasse..C’est le meilleur moment de propager l’idée que l’énergie libre existe et de la réclamer.
    Une terre équilibrée et harmonieuse pour le bonheur de plus grand nombre d’hommes !


  • #940878
    le 21/08/2014 par Aiguiseur de guillotines
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    Moi qui voulais passer ma retraite dans mon atelier a fabriquer des guitares peinard avec le chat sur les genoux.....
    Ca contrecarre mes projets tout ça.


  • #941037
    le 22/08/2014 par suirotra
    La planète vit à crédit dès ce mardi

    @ Fred
    _
    Jared Diamond, encore un prolétaire catholique qui ne veux certainement que du bien aux goyims...


Afficher les commentaires suivants