Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La politique selon Jacques Attali

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

124 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #871346
    le 25/06/2014 par Le_Vrai_AB
    La politique selon Jacques Attali

    Pour une fois je suis d’accord avec ce "vautour", cette "hyène", ce "chien", ce "rat", conseillé des présidents depuis au moins 33 ans, càd un décideur avec mandat de la maison mère, du vaisseau amiral, cette putain ose parler du "cynisme" de Sun Tzu.............decidément TChutzpa mon goy.


  • #871375
    le 25/06/2014 par nada
    La politique selon Jacques Attali

    Il faut attraper ces types et les tirer par les cheveux devant un tribunal populaire.

     

    • #872137
      le 26/06/2014 par Fit table
      La politique selon Jacques Attali

      C’est à peu près ce que préconise SunTzu, si un mec fait une erreur tu le rappèles à l’ordre, si il récidive, tu lui coupes la tête devant tout le monde. Histoire qu’ils comprennent que ça doit filer droit... :) (j’me souviens plus trop mais en gros c’est ça !)


  • #871380
    le 25/06/2014 par Paulus
    La politique selon Jacques Attali

    Ce qui est intéressant chez Attali, c’est sa franchise sur les projets des oligarques sionistes francs-maçons pour nous amener au nouvel ordre mondial. Il le dit droit dans ses bottes.
    C’est exactement ce que nous disent les fresques de l’aéroport de Denver ou ce que nous pouvons lire sur les tables de Guidestones.
    Nous ne diront pas après qu’ils ne nous avaient pas prévenu.

     

    • #871533
      le 25/06/2014 par Salim
      La politique selon Jacques Attali

      Exact, les mondialistes et leurs agents aiment bien faire des ’’fuites’’ volontaires sur leurs projet, exemple Dick Cheney, le type responsable du 11 septembre avec Bush jr., il vient de déclarer il y a 2-3 jours a la TV américaine que les États-Unis allait probablement subir un nouveau 11 septembre(un nouveau false flag) plus meurtrier a cause de l’EIIL et des islamistes qui grossissent au Pakistan et en Irak ! >>http://www.youtube.com/watch?v=Ii2m...

      On pourra pas dire qu’ils nous préviennent pas effectivement, j’ai remarqué que lorsqu’ils font des fuites autorisé comme sa, c’est dans le but de tester l’apathie et l’indifférence des peuples, on peut dire qu’a chaque fois leur test est un succès...


    • #874497
      le 27/06/2014 par thorop
      La politique selon Jacques Attali

      tout à fait d’accord avec vous Paulus !
      Attali nous est précieux...
      Il dit des choses, importante sur le nouvel ordre mondial, il permet/aide à constituer les puzzles.
      Il a le cynisme, des hommes de pouvoir, il a une hauteur, où ces constats sont cinglants.
      Et dans ce cas, ayant vécu dans des cercles de pouvoirs (paternel), ce sont des faits, après que cela choc, je le conçois. On n’arrive pas à un certains niveau en politique ou dans l’administration sans couper des têtes ou ruiner des carrières, même sur des suspicions de menaces futures. Et le sujet est bien vaste.
      Bienvenue dans la réalité, mais en France c’est comme cela, il ne fait que dire que c’est un fait, et que les plus doués, on soit ça naturellement, soit s’appuient sur des ouvrages (ou les deux) comme l’art de la guerre de sun tzu.


  • #871387
    le 25/06/2014 par Gamin
    La politique selon Jacques Attali

    Comment ne pas devenir antisémite en entendant un tel discours ?

     

    • #871459
      le 25/06/2014 par Zambrokal
      La politique selon Jacques Attali

      Je vois pas pourquoi on devrait devenir antisémite sous prétexte qu’une minorité sont destinés à être ce qu’ils sont, pour manifester la justice de Dieu !

      Il est là tout le problème ici, c’est le manque de compréhension du sens exactes des choses, beaucoup sont captif des filets de la réduction de faits à tout un groupe, alors qu’une personne est concerné, comme ceux qui dénoncent les vrais dissidents en les accusent d’antisémite, sous prétexte que quelques uns ne sont pas clair dans leur démarche !


    • #871469
      le 25/06/2014 par toupie
      La politique selon Jacques Attali

      En pigeant que ce mec n’a rien d’un religieux ? C’est pas un juif, c’est un sioniste.


    • #871476
      le 25/06/2014 par Un niçois
      La politique selon Jacques Attali

      Attali, BHL etc... sont des juifs d’élite mondialisés et apatride, la plupart des juifs du quotidient sont des français avec les mêmes problèmes que nous, au pire des personnes manipulées comme les militants de la LDJ. Tous les juifs que je connais ne tiendront jamais le même discours que Attali, et font partie intégrante du peuple français. Nos esclavagistes modernes - comme dit Dieudonné - n’attendent que cela, que l’on tombe dans l’antisémitisme pour disqualifier toute critique, ce qui serait stupide de notre part et un non sens total. Pour ma part je n’ai jamais senti de communautarisme chez les juifs que j’ai pu rencontré


    • #871488
      le 25/06/2014 par opex180
      La politique selon Jacques Attali

      Non, non et NON ! C’est justement le piège béant qui nous est tendu ! Il faut lutter contre cette clique de faux-juifs comme Jésus les nommait, ces pharisiens manipulateurs et sournoisement tyranniques mais tomber dans l’antisémitisme primaire c’est faire leur jeu ! Alors judéocritique oui, judéophobe à la limite, talmudocritique oui, mais antisémite non !
      De plus vous n’êtes pas sans savoir que les sémites sont tous les peuples parlant une langue de la branche sémite, c’est à dire : tout le moyen orient (toute la péninsule arabique,et la Syrie, la Jordanie, le Liban, la Palestine, l’irak, le koweit, l’Egypte) tout le Maghreb (Libye, Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie) et une partie de l’Afrique de l’est, c’est dire la somalie et l’Erythrée avec les Falachas ! L’accusation d’antisémitisme est un anathème infamant issue d’une malhonnêteté, d’une distortion sémantique de ces menteurs ataviques que sont les talmudistes ! Donc ne donnez pas le baton pour vous faire battre ! Elevez l’analyse et la critique ! Et portez le fer là où il fait mal en étant précis, cultivé et de ce fait non manipulable !
      Salutations.


    • #871536
      le 25/06/2014 par rectificateur
      La politique selon Jacques Attali

      Antiattalique, ça me suffit.


    • #871574
      le 25/06/2014 par fafafa
      La politique selon Jacques Attali

      pas d’amalgame ! ce monsieur ne représente que sa personne, et les oligarques qui se foutent des peuples !


    • #872178
      le 26/06/2014 par rémi
      La politique selon Jacques Attali

      Je deviendrais réellement anti-sémite ( au sens anti-juif ) quand Israël se retrouvera encore une fois avec zero médaille aux J.O. de 2016 . Car , quand même , il s’agit du second pays vendeur d’arme et du dernier au J.O. de Londres ... c’est tout même une donnée à prendre en considération ... Dans le sport , on doit obéir à des lois morales universelles et naturelles , il semble , de part leurs résultats , que celles ci ne plaisent pas aux Israéliens ....


  • #871391
    le 25/06/2014 par Zozo la jojo
    La politique selon Jacques Attali

    Attali, malgré sa qualité reconnue d’expert en tout, raconte n’importe quoi. Ou plutôt, il n’a aucune idée de ce qu’est la diplomatie. Dans une négociation, de quelque nature que ce soit, chaque partie essaye d’obtenir l’avantage et défend ses intérêts. Les diplomates ne cherchent pas à obtenir un compromis équilibré, mais à défendre leurs intérêts nationaux. La réussite de toute négociation, comme de toute action guerrière, dépend du rapport de force : cela est également vrai pour les conflits sociaux, le commerce, en fait, la plupart des rapports humains qui impliquent une divergence d’intérêt.

     

    • #871483
      le 25/06/2014 par Un niçois
      La politique selon Jacques Attali

      C’était vrai du temps où la France était libre et souveraine, aujourd’hui je doute que Hollande (et l’U.E) défende l’intérêt du peuple ^^


  • #871398
    le 25/06/2014 par Mathurin
    La politique selon Jacques Attali

    Petite question : Machiavel, il était pas de la communauté ?

     

    • #871699
      le 26/06/2014 par Zhou Enlaï
      La politique selon Jacques Attali

      Non je crois pas
      Par contre "L’Art de la Guerre", un recueil de textes à multiples sources, a été écrit/condensé un siècle (-600av JC) avant la rédaction du premier Talmud (-500avJC) issu de la loi orale, il me semble...

      Je me demande s’il y a un lien vu que les textes défendent l’idée de duperie/fourberie pour vaincre son ennemi...
      Peut-être l’un a volé l’autre ?... Y a-t-il d’autres points de convergence ?..


    • #876104
      le 29/06/2014 par Mimi mimi
      La politique selon Jacques Attali

      Les esclaves noirs ne l’étaient pas non plus


  • #871399
    le 25/06/2014 par Christian 4TT4LI
    La politique selon Jacques Attali

    Immédiatement vient à l’esprit un texte talmudique :" tu t’empareras du faste des nations conquises". Le gnome séfarade dans ce salon XVIIIéme Français résume toute la supercherie.
    Sur le fond, le gnome séfarade possède l’art de la ponctuation sourcillère : c’est à dire l’art de récupérer ce qui a été pensé avant lui par de véritables philosophes et de le restituer pauvrement en le pimentant de ce qui reste d’un peu vivant dans ce visage chafouin, deux sourcils noirs couplés à l’imitation oculaire de Mitterrand.


  • #871411
    le 25/06/2014 par Un niçois
    La politique selon Jacques Attali

    Ça a le mérite d’être clair


  • #871414
    le 25/06/2014 par Hamza 02
    La politique selon Jacques Attali

    La guerre à « coût » de pantalon à une jambe... c’est ça .. ???


  • #871420
    le 25/06/2014 par buggs
    La politique selon Jacques Attali

    Monsieur Attali, ceci est VOTRE vision de l’Economie !

    L’économie peut aussi être vertueuse et respectueuse : RSE, DD … tripartition sociale de Rudolf Steiner et qlqs autres !

    L’avenir de l’Humanité, c’est le respect, le partage, les peuples … et non les Guerres, les compromissions, les mensonges etc !

    Mais évidement, ce monsieur n’est ni Evolutioniste, ni Chretien, Ni Musulman, ni Anthroposophe, …

    Il fait partit du grand capital mondial qui profite et spolie les peuples, l’environnement … en fait, prêt à tout pour garder "sa" place au soleil !

    Quelle honte !

     

    • #871634
      le 25/06/2014 par Attaloup
      La politique selon Jacques Attali

      Vous êtes tout deux à l’ouest.

      Et si au delà des 3 milliards la population mondiale (>1950) était en "overshoot" !
      La planète en souffre et ça devient pas très vivable entre nous en harmonie.
      Alors à 7 8 9 10 milliards, j’imagine même pas.

      Il y a trop de goyims sur la planète, une solution est non pas de se plaindre de cet état de fait mais de profiter de cette opportunité en les exploitant à fond, pour que ça profite à certains. Les plus adaptables passeront le cap, le reste en dommages collatéraux.


  • #871422
    le 25/06/2014 par gravitonas56
    La politique selon Jacques Attali

    Et envoyer les goyim au casse-pipe...


  • #871437
    le 25/06/2014 par inconscient001
    La politique selon Jacques Attali

    tout a fait raison pour ton sujet abordez...dommage que ce soit l’homme qui en patissent...


  • #871442
    le 25/06/2014 par sanglier
    La politique selon Jacques Attali

    Quel est l’intérêt de relayer un si vieux birbe ?! A chaque fois que je l’entends, je m’étonne du décalage entre sa posture, son ton pédants et la banalité voire la caricature de ses propos. Si j’écoute Badiou, j’ai l’impression d’un esprit supérieur et bon ; quand je l’écoute lui, un grand écoeurement devant tant de stupidité et de petitesse. Enfin, c’est pour cela qu’on le voit aux médias et non Badiou...

     

    • #873431
      le 26/06/2014 par Amélie
      La politique selon Jacques Attali

      Pardon sanglier mais... Badiou, "un esprit supérieur et bon" ??? Tu rigoles j’espère ??? Un ex-maoïste (pas si "ex" que ça d’ailleurs, il a justifié l’établissement de la terreur par les Khmers et ne l’a jamais vraiment renié) bourré de vanité qui pérore chez Taddéï (où il s’est d’ailleurs fait remettre à sa place par Régis Debray, que je ne porte pas au pinacle d’ailleurs) en tant que proooof à Normal Sup et fait l’éloge des révolutions cubaine et française (voir Marion Sigaut et Reynald Secher sur ladite révolution française, totalitaire et ultralibérale)... Le peu de choses justes qu’il dit (sur la trahison du peuple par la gauche politique) a déjà été dit, et beaucoup mieux, par J-C Michéa. Sa publication d’une version "personnelle" d’un monument de la philosophie,"la République" de Platon, donne une idée de la mégalomanie du personnage, il se permet de traduire Platon en reformulant et en trahissant le texte, parce que, vous voyez, avant lui personne n’avait pigé quoi que ce soit à la "République"... Badiou est une imposture, un pur produit du système qui se donne des airs de l’attaquer en étant nourri par lui. Son marxisme d’un autre âge, son absence totale de vraie culture historique (en France, on sépare l’enseignement de l’histoire et celui de la philosophie) en font un pseudo-contestataire qui est assez peu invité, non parce qu’il gêne, mais parce qu’il est juste chiant et inintéressant.
      Cher sanglier, si tu as soif d’élévation intellectuelle, lis René Girard, là ça envoie du lourd, ou si tu es allergique à toute pensée utilisant des schémas chrétiens, rabats-toi sur Michéa et Clouscard. Mais pitié, laisse Badiou dans les poubelles de l’histoire des idées.
      Je ne comprends pas pourquoi certains en font tout un plat de ce type, je sais que l’époque est pauvre en intellectuels et on se rabat sur ce qu’on peut, mais quand même ??? Expliquez-moi ce que vous lui trouvez, pitié...


  • #871447
    le 25/06/2014 par krissy59
    La politique selon Jacques Attali

    "Diviser l’autre" et "diviser pour régner", semblent être des stratégies bien intégrées par Attali, qui a le mérite de dévoiler les règles du jeu sans vergogne.
    Le divise et règne de Machiavel, pour tromper les Hommes et mieux les soumettre au pouvoir. Voilà le point crucial.
    Alors, à nous de nous unir…


  • #871479
    le 25/06/2014 par mounir
    La politique selon Jacques Attali

    Ce qu’il oublie de dire : que ce sont les entreprise qui donnent les ordre aux chefs d’état alors !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ce triste sire n’est qu’un hypocrite..............


  • #871500
    le 25/06/2014 par Felix
    La politique selon Jacques Attali

    Oui, l’après 1789 c’est "exploitez-vous les uns les autres", la guerre de tous contre tous. Une civilisation de mort (armes, drogues, bouffe, chimie, nucléaire, etc.)

     

    • #871792
      le 26/06/2014 par PèreDodu
      La politique selon Jacques Attali

      C’est vrai qu’avant 1789 , c’était la paix sur Terre , et la redistribution équitable des richesses !!!


  • #871507
    le 25/06/2014 par SpiritusRector
    La politique selon Jacques Attali

    Il ne fait ici que décrire la réalité. Et il donne quelques exemples concret d’application de la stratégie.

    La stratégie n’empêche pas les convictions. Lui aussi en a, le seul problème et qu’elles ne concernent que sa gueule et sa communauté...

    Maudire les politiciens et requins de la finance pour ce qu’ils font du pouvoir que nous leur laissons contre des colifichets et un sentiment irréel de sécurité c’est à mon avis un parfait exemple de positionnement victimaire.

    Je ne crois pas que la phase qui consiste à les montrer pour ce qu’ils sont soit encore bien efficace et utile... Les gens savent ce que ces types pensent...

    Ceux qui ne veulent pas voir ni tirer de conclusions les amenant à des lignes de conduite nouvelles ne souffrent pas d’un manque de lucidité... Il souffrent d’un effet de bord, indésirable et contre productif que l’instinct de préservation exerce sur l’intellect...

     

    • #871604
      le 25/06/2014 par Xav6174
      La politique selon Jacques Attali

      Pas du tout d accord, cela n engage que lui. RSE, partenariats, collaboration au sein d une filière , tout cela existe. Et cree bien plus de valeur que la concurrence, faussée ou pas.


  • #871510
    le 25/06/2014 par JPGrillon
    La politique selon Jacques Attali

    Intéressant d’entendre sa vision de ce qu’est la politique et de comment il pense il faut la mener. Ce sont les élites comme cela qui mènent le monde au chaos, au lieu de prôner une morale, des valeurs au service de la communauté etc... Vraiment un pur parasite.


  • #871512
    le 25/06/2014 par omerre
    La politique selon Jacques Attali

    d’abord ce type a une tete de clochard , mauvaise mine qui me faire craindre une maladie evolutive passant par un etat de destabilisation psy a une maladie grave physique ( je suis medecin dont je me permet cette interpretation )
    secondo quand on ecoute ce monsieur on se demande a quel point sa façon de penser est completement déformée et en dehors de toute réalité !
    quand parle t’il du peuple et du bien de celui dans son discours ?
    ce mec est complement a coté de la vie du peuple


  • #871554
    le 25/06/2014 par zitoyen
    La politique selon Jacques Attali

    pour moi il ne fait qu’un constat, il ne dit pas que c’est bien ou mal mais que ça fonctionne comme ça ce qui est vrai !

     

    • #871632
      le 25/06/2014 par Christian 4TT4LI
      La politique selon Jacques Attali

      Insipide plagiat, par un multi-récidiviste, de "l’art de la guerre" par Sun Tzu et du "prince" de Machiavel.


    • #872857
      le 26/06/2014 par Anonyme
      La politique selon Jacques Attali

      A 4tt41i

      ce n’est pas du plagiat, c’est un compte-rendu avec une interprétation intéressante.


  • #871562
    le 25/06/2014 par Mythe
    La politique selon Jacques Attali

    Sa vision de l’économie et du chef d’entreprise est terrifiante...

     

  • #871579
    le 25/06/2014 par Dio
    La politique selon Jacques Attali

    Jacques Attali est économiste et président d’une organisation appelée "Planet Finance".

    http://www.planetfinance.org/FR/pro...


  • #871607
    le 25/06/2014 par Vaslet
    La politique selon Jacques Attali

    Il explique très clairement comment détenir le pouvoir. L’art de ne jamais se compromettre. D’une main ferme et radicale :) ...


  • #871609
    le 25/06/2014 par Pierre Ghi
    La politique selon Jacques Attali

    Qui est l’autre ? Celui qui se situe dans les 99% qui ne sont pas de la caste des élites juives ?


  • #871628
    le 25/06/2014 par Mich
    La politique selon Jacques Attali

    « L’art de la guerre s’applique à l’économie » Donc notre société, et tout ceux qui ont la sacro sainte économie en bouche sont tout, sauf des pacifistes. CQFD.


  • #871629
    le 25/06/2014 par dounia
    La politique selon Jacques Attali

    Pour la énième fois M.Attali... !! pourquoi refuser de tirer les leçons de l’histoire ?? !!!
    Quand allez-vous vous remettre en question ? permettez moi d’emprunter une phrase à la fois affirmative et interrogative du seul goy intellectuel qui ait eu le courage de la prononcer :

    "Quand tu discutes avec avec sionistes... que tu commences à dire : y’a peut-être des problèmes qui viennent de chez vous c’est pas systématiquement la faute de l’autre totalement si personne peut vous blairer partout ou vous mettez les pieds ...."
    ( Alain Soral 2004 complément d’enquête france 2 )

    Difficile d’être plus clair et courageux...


  • #871646
    le 26/06/2014 par Pudding
    La politique selon Jacques Attali

    Comme c’est la finance qui dirige le politique, la diplomatie n’existe plus, c’est la guerre généralisée. CQFD.

    Et qui viendra se présenter comme le sauveur après la guerre ? Le père Attali et ses amis financiers ! Et leur solution sera : donnez nous le pouvoir, surtout qu’on vous l’avez demandé gentillement avant la guerre !


  • #871648
    le 26/06/2014 par Mojo Risin
    La politique selon Jacques Attali

    L’art de la guerre, de Tsun Zu, dont il est question ici, est un chouette petit livre. Les jeunesses maoïstes en avaient fait leur bouquin de chevet (avec la Société du Spectacle de Debord etc.) Ces gens-là, je ne leur reprocherais pas d’être un peu cultivés. Mais plutôt d’être restés plus de quarante ans après de parfaits empaffés idéologiques. Exemple : sur France-inter, il y a quelques jours, une vieille cinéaste issue de cette mouvance - et d’une certaine communauté - se drapait une énième fois dans la souffrance de sa famille déportée et assassinée par fournées entières. Elle évoquait un documentaire mitonné par ses soins à la fin des sixties dans la chine de Mao. A l’époque, elle avait tourné un parfait film de propagande sur la "révolution culturelle". Elle avait enregistré avec complicité des séquences "d’auto-critiques" ( des intellectuels - de simples profs souvent - qui s’accusaient de tous les maux en public avant d’être déportés dans les campagnes...) Quarante ans après, sur France-Inter, elle ré-affirmait que tout cela avait du bon. La révolution culturelle a fait plusieurs millions de morts.
    Alors ce petit snobisme qui consiste à parler, une fois de plus, avec délectation de l’Art de la Guerre de Tsun Zu... C’es carrément devenu un cliché...
    Quand aurons-nous des journalistes capable de simplement... répondre ? De dire à cette vioque cinéaste qu’elle a tourné avec cynisme, un film de propagande qui a contribué à dissimuler des crimes contre l’humanité, au moment même où ils se perpétraient. Exactement comme les propagandistes de Goebbels, à l’époque ou sa famille à elle partait en fumée. Que justifier cette position quatre décennies plus tard révèle l’échec d’une vie. Et une saloperie mentale. Le maoïsme a fait au moins quarante millions de victimes. Quelques chantres de Mao (et de Tsun Zu) : Benny Lévy, Alain Geismar. Serge July, Gérard Miller, BHL, Finkelkraut etc. La fine équipe qui n’a que le mot "antisémite" à la bouche. Qui sont les vrais négationnistes, révisionnistes et fans du plus grand génocide du XXeme siècle ? Mettons-leur, leurs écrits dans le fion, merdre !
    Quand aurons-nous des journalistes capables de ridiculiser Attali avec son" Art-de- la-guerre-de- Tsun-Zu", une vieille tarte à la crème foireuse même pour un antifa analphabète.
    Sur ce, je m’en vais picorer dans l’Homme de Cours de ce bon vieux jésuite, Gracian. Un traité qui permet de protéger ses arrières quand on à affaire à des enculés mondains.

     

    • #871875
      le 26/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      La politique selon Jacques Attali

      @ Mojo Risin

      Que voulez-vous, même dans l’horreur ces imposteurs ne font que recycler ! Le progrès provenant de la spiritualité authentique dont ils sont parfaitement dépourvus, ils ne peuvent rien créer (de bon ou de mauvais). C’est aussi simple que cela, ils ne peuvent vivre sans le goy (pas d’Einstein sans Poincaré) qui est le pendant utile de leur seule animalité intrinsèque.
      Ceux qui n’ont pas résolu cette angoisse de leur propre fin terrestre sont logiquement des psychopathes car ils n’ont pas d’autre option, aller chercher des explications ailleurs est une perte de temps. Ils en veulent à mort aux croyants qui ont su trouver l’apaisement pour vivre heureux dans ce bas-monde et tentent de leur faire partager un enfer : celui que leur impose leur condition et qu’ils subissent eux-mêmes en permanence.


    • #871914
      le 26/06/2014 par pff
      La politique selon Jacques Attali

      à l’époque ou sa famille à elle partait en fumée




      Version de l’histoire officielle approuvée Loi Fabius-Gayssot = Mémoire obligatoire.
      .
      Que dit l’Histoire ?


    • #871919
      le 26/06/2014 par francky
      La politique selon Jacques Attali

      Assimilé Tsun Tsu à Mao c’est faire preuve soit d’ignorance, soit de mauvaise foi.
      Tsun Tsu etait un philosophe et un politique de génie qui dans son celebre opus resume à lui seul toutes les ruses possible pour vaincre sans combattre si possible et dans le cas contraire le faire le plus rapidement et le plus economiqueent possible.... C’etait un intellectuel et non un combattant.
      Dans le même style lire également "les 36 stratagèmes"..... A titre indicatif c’est le 35 eme qui a inspirer les dirigeants américain apres la 2 eme guerre mondiale pour creer (à ’insu des européens) l’ UE ....
      Mao à certes lu "l art de la guerre" mais etait avant tout un revolutionaire avec des tendances psychopathes et un goût du pouvoir démesuré (Lire : "Mao l’histoire inconnue") et un combattant. La revolution culturelle et la prise de pouvoir par Mao a couté la vie à pres de 75 millions de chinois.....
      C’est effectivement autre chose que Shoananas !!!!!


    • #873139
      le 26/06/2014 par Mojo Risin
      La politique selon Jacques Attali

      @ Franky.

      Quand s’agit de réagir à ce genre de personnage, un zest de mauvaise fois arrive tout naturellement.
      Sinon, je ne me suis pas tout à fait exprimé clairement. Je n’assimilais surtout pas le grand timonier à Tsun Zu. J’essayais de signaler que les soixante-huitards cités étaient à la fois des maoïstes-bourgeois, pas gênés de soutenir un régime de terreur et réclamant à l’époque de plus en plus d’actions violentes (braquages révolutionnaires, agressions variées...). En parallèle, ils ont mis l’Art de la Guerre à la mode. Quand ils sont devenus des champions dans les domaines de la pub, du marketing, bref du "BHLisme", ils continuaient à en vanter les avantages. Et là, voir ce vieux notable de Jacquot persister à radoter sur le sujet...La vieillesse est bien un naufrage, qu’on soit dans les soutes ou en première.
      Merci pour la référence aux "Stratagèmes..." Je vais regarder ce livre.


  • #871651
    le 26/06/2014 par Gerald
    La politique selon Jacques Attali

    L’art de la guerre des vers de latrine ... !


  • #871655
    le 26/06/2014 par renaissance
    La politique selon Jacques Attali

    Au début c ’ est la vérité inversée et à la fin c ’ est réaliste ...Mais il a l ’ air fatigué le " sayan" ,il est comme un vieux couteau mal aiguisé ,juste un couteau a tartiner ....

     

    • #871787
      le 26/06/2014 par onyest
      La politique selon Jacques Attali

      Champ radical du mal : MENTIR TROMPER VOLER VIOLER SPOLIER le diable en personne¡¡¡
      Champ radical du bien ?...
      Quel période confuse nous vivons.


    • #871869
      le 26/06/2014 par berk
      La politique selon Jacques Attali

      Tu n’as rien compris Monsieur fait des effets de style. La c’est genre dandy négligé… Mais on ne t’en veux pas tu n’as pas les moyens de passer ton temps à te faire tailler des costumes sur mesure. Laissons donc la parole à ceux qui ont ce privilège et écoutons religieusement.


  • #871696
    le 26/06/2014 par patrice
    La politique selon Jacques Attali

    Un peu comme l’empire américano sionisé jusqu’à la moelle qui ne fait pas la guerre aux autres états mais les détruit de l’intérieur quand ils ne manigancent pas des coups d’états sous fausse bannière !
    Bref, les pratiques économiques bien sionistes étendues aux politiques depuis plus de 2 siècles ...
    Tatalli enfoiré, va te faire recoudre un prépuce à défaut d’une jambe de pantalon !

     

    • #871881
      le 26/06/2014 par Mojo Risin
      La politique selon Jacques Attali

      Le sage dit : ton genre et ton niveau d’humour indique.ton genre et ton niveau d’intelligence. Si tu ne fais pas rire pose toi des questions. Si tu n’y arrives pas, essaie la transfusion de matière grise.


    • #871886
      le 26/06/2014 par Leïla
      La politique selon Jacques Attali

      Tiens ! On dirais mes voisins et aussi anciens amis FRANC-MACS, mentalité de pourris et de criminel ! TOUT SAVOIR SUR QUELQU’UN POUR MIEUX LE DETRUIRE, REVELER ET FILMER SON INTIMITE ! UN FRANC-MAC = CRIMINEL.


  • #871702
    le 26/06/2014 par Sophiane
    La politique selon Jacques Attali

    Ce mec voit tout avec des lunettes talmudiques, et c’est vraiment simple pour lui, la jungle quoi !

     

    • #871977
      le 26/06/2014 par septime
      La politique selon Jacques Attali

      C’est aussi de la realpolitik ! Le réalisme.
      C’est une tradition européenne de Thucydide à Clausewitz en passant par Machiavel. En synthèse c’est : Tuer ou être tué.

      On retrouve cette vision du monde de partout parce que c’est la réalité. La vie est une lutte à mort.


  • #871703
    le 26/06/2014 par Pierre Ghi
    La politique selon Jacques Attali

    Depuis la première grande crise économique mondiale qui a eu lieu en 1825, il s’est écoulé 189 ans. Parce que le hasard n’existe pas, 189 est divisible par 7 : depuis 1825, il y a eu 27 pics de crise économique mondiale. Si on additionne 2 et 7, on obtient 9 et je crois profondément que l’Humanité a droit à quelque chose de 9, après avoir connu le supplice qui vaut celui de Jésus-Christ sur la Croix, il y a 1981 ans. 1981 est divisible par 7, je vois des cycles qui se sont accomplis, je pressens le démarrage d’un nouveau cycle et je crois l’Humanité capable de se réapproprier sa chance et sa victoire.


  • #871710
    le 26/06/2014 par goy pride
    La politique selon Jacques Attali

    Il est clair qu’avec ces gens il n’y a pas de réconciliation possible ! Ils sont sur un paradigme complètement différent du notre ! Quand on l’entend affirmer que l’économie c’est escroquer l’autre, le détruire...que c’est la règle des affaires...on n’est plus étonné de cette décadence morale de notre époque ! On n’est plus étonné de la disparition de l’éthique professionnelle...
    Ces gens ne sont que de viles voyous ayant réussi à usurper le pouvoir. En d’autres lieux et époques ils auraient été des vagabonds voleurs de poules dont les autorités auraient de temps à autre fait pendre quelques spécimens afin de susciter une saine terreur dans leur cœur et les maintenir ainsi à leur place de clochard. Vous savez le fameux "Tous les 50 ans ils se font casser la gueule et virer"...Aujourd’hui ils dominent le monde ! Le monde à l’envers !

     

    • #871917
      le 26/06/2014 par pff
      La politique selon Jacques Attali

      Tout à fait, et tu remarqueras qu’il était à deux doigts d’aller au bout de son enfilement de perles : diviser, escroquer, ... tuer (après la loi, les coups), torturer, salir, diffamer, spolier, empoisonner, culpabiliser, acculturer, asexuer, afamiliariser,... bref. Et tout ça sans trembler du menton et avec l’oeil qui pétille. Une belle ordure.


  • #871714
    le 26/06/2014 par goy pride
    La politique selon Jacques Attali

    Vous remarquerez aussi que ce genre de mecs si prompt à donner des leçons en stratégie des affaires n’a jamais lui même vraiment travaillé de sa vie ! Il n’a jamais rien produit de concret, pas même quelques légumes dans un potager ! Il a écrit des bouquins ? Certes, un exemplaire par décennie écrit par un nègre plagiat et vendus à quelques milliers d’exemplaires...Ah si ! Il est dirigeant d’une entreprise de salopes qui encule les pauvres du tiers-monde en pratiquant le micro crédit ! Voilà l’idée que Jacques Attali se fait des affaires ! Minable !

     

    • #872169
      le 26/06/2014 par RichardM
      La politique selon Jacques Attali

      @Goypride

      Calmez-vous ! Ne succombez pas à l’inversion hystérique ;

      - Attali ne fait que définir ce à quoi s’adonnent, par ambition, des millions de chefs d’entreprises, mais aussi de politiques, à travers le monde, et les goyim y compris, en y soulignant les "règles".

      - Qu’il y ait oeuvré, ici, ce n’est pas le propos, le ton est au constat.

      - C’est une triste réalité, dont beaucoup exercent leur verve dissidente d’étonnement et de stupéfaction, alors qu’ils y baignent jusqu’au cou, et pire, qu’ils y contribuent (directement ou indirectement) très hypocritement...

      J’aimerais bien savoir combien d’offusqués, court-circuitent et boycottent ;

      Le commerce inéquitable, la grande distribution, l’abominable industrie pharmacologique, la biotechnologie (examens de santé), le secteur de l’automobile (véhicules neufs), l’art musical et le septième art (secteur non moins dégueulasse), certains sports (foot...) etc, etc,...

      Il serait préférable d’oeuvrer à un concept économique équilibré à l’échelle nationale, ce qui loin d’être évident, vu la cupidité ambiante ici (en France ) ou ailleurs (l’Homme n’a jamais été un bisounours, surtout en matière d’échanges...), plutôt que de s’éterniser sur des évidences macabres à repeindre inlassablement le portrait de ce personnage affreusement nébuleux.

      RM.


  • #871724
    le 26/06/2014 par Iris
    La politique selon Jacques Attali

    Monsieur Attali, qui s’est fait une specialite de plagier les essais anglo-saxons dans ses "oeuvres" en francais, sait bien qu’il nous livre ici SA vision de l’economie, celle du groupe socio-ethnique auquel il se rattache.

    Dans sa quete de materiaux a plagier, Mr Attali a certainement lu le remarquable livre de Paul Kennedy, professeur a Harvard, "Naissance et declin des Grandes Puissances". Cet universitaire eminent y demontre bien comment certaines grandes puissances, telles l’Empire chinois, ont evolue differemment, sans exercer de predation, car elles meprisaient l’argent, au contraire de nations mercantiles qui adorent le veau d’or.

     

    • #873573
      le 27/06/2014 par Leïla
      La politique selon Jacques Attali

      @Richard M, je n’aime pas quand vous dites de se calmer, en vous adressant à Goy Pride,ce n’est une question de rester calme, cela n’a rien à voir, c’est une question de dégout, dégout de voir et d’écouter des "machins" s’exprimer aussi calmement, tout en expliquant que l’économie c’est compliqué et que c’est obligatoire de faire les pires ignominies à un autre être humain. Se révolter contre ça : c’est NORMAL !


  • #871738
    le 26/06/2014 par Stéphane Blanc
    La politique selon Jacques Attali

    Un vrai prophète de l’apocalypse ... Il est très séducteur , il connais tout les ptites combines ...

    Un dès 4 cavaliers de l’apocalypse , mais lequel . La peste ? , La mort ? , La guerre ? , la famine ? ...


  • #871742
    le 26/06/2014 par moi je
    La politique selon Jacques Attali

    Lapalissades, Attalissades...


  • #871753
    le 26/06/2014 par dav
    La politique selon Jacques Attali

    et en genetique l’art de la guerre et la survie des especes avec la selection naturelle feraient que ta sale face serait en train de pourir dans le desert tete de rat cervelle de mulot...quelle pedance infernale...quelle suffisance agacante !


  • #871759
    le 26/06/2014 par Falasha Blanc
    La politique selon Jacques Attali

    Sun Tzu dit :

    « Sur la surface de la terre tous les lieux ne sont pas équivalents ;
    il y en a que vous devez fuir, et d’autres qui doivent être l’objet de vos recherches ;
    tous doivent vous être parfaitement connus. »

    ( Sun Tzu aimait bien les points virgules...)


  • #871784
    le 26/06/2014 par Philippe
    La politique selon Jacques Attali

    C’est pas "la politique selon Attali", c’est le monde tel qu’il est ! Pour le coup, on peut le remercier de faire tomber les masques des multinationales, et leurs concepts a la mode de "CSR" (Corporate Social Responsibility, la responsabilité sociale des entreprises).
    C’est des salades, il faut se méfier, se protger, et refuser le traité Transatlantique au passage.
    Hé, on peut dire ce qu’on veut sur Attali, mais c’est trés instructif de l’écouter.


  • #871799
    le 26/06/2014 par jobinet
    La politique selon Jacques Attali

    Il démontre simplement que la politique et l’économie sont des activités pour des ilotes.


  • #871804
    le 26/06/2014 par Vilain
    La politique selon Jacques Attali

    Jacques Attali a parfaitement raison, ses analyses sont réellement parfaites. C’est juste qu’il trouve ça "bien", donc ses conclusions sont différentes.


  • #871830
    le 26/06/2014 par Enteroctopus
    La politique selon Jacques Attali

    Nous ne pouvons pas lui reprocher de mentir !! Il me donne l’impression d’être un sage Luciférien .

     

  • #871855
    le 26/06/2014 par Dante
    La politique selon Jacques Attali

    Je sais que je vais choquer mais je trouve que Jacques Attali est pour le coup assez réaliste. L’entreprise est effectivement devenu un univers d’ultra violence permanente.

    Dernièrement je me suis penché sur le personnage et je dois dire que j’ai été assez surpris par ses positions. Son côté futurologue est risible mais pour le reste, il tient un discours assez pertinent. De plus, il n’hésites pas à s’opposer au lobby sioniste en rappelant régulièrement qu’Israël va mal finir l’idéologie dominante là-bas persiste et qu’il n’y a pas d’antisémitisme en France (propagande israélienne selon ses dires).

    Attali est clairement un homme du système ; mais loin d’être l’un des pires à mon avis.

     

    • #872111
      le 26/06/2014 par LearningFish
      La politique selon Jacques Attali

      Je partage ton avis... D’ailleurs contrairement à d’autres il est honnête dans sa manière de dire les choses parfois abruptement. C’est à lui qu’on doit la petite histoire de Christian qui se fait entuber par Moshé, David, Jonathan et compagnie, histoire qui selon lui reflète parfaitement le monde économique actuel.


    • #872360
      le 26/06/2014 par Jamaï
      La politique selon Jacques Attali

      Bonjour Dante, je te cite :

      " De plus, il n’hésites pas à s’opposer au lobby sioniste en rappelant régulièrement qu’Israël va mal finir l’idéologie dominante là-bas persiste et qu’il n’y a pas d’antisémitisme en France (propagande israélienne selon ses dires)."

      As-tu des sources ? merci.


  • #871857
    le 26/06/2014 par you
    La politique selon Jacques Attali

    Il s’est retenu de dire (alors qu’il allait cracher le morceau) : "en politique intérieure, c’est pareil, il faut mentir..."


  • #871861
    le 26/06/2014 par Rabin
    La politique selon Jacques Attali

    Attali, un banquier à découvert
    Par Faure Michel, publié par l’Express le 24/06/1993

    Trop dépensier, le patron de la Berd est menacé. Il a fait des concessions pour sauver sa tête. Mais ses adversaires ne désarment pas.

    La suite, édifiante, est ici : http://www.lexpress.fr/informations...


  • #871897

    Conclusion : Hitler était dans son bon droit d’avoir conquis tout l’europe, et massacrés tous ces gens. Si on applique la méthode attali.

     

  • #871926
    le 26/06/2014 par Moi
    La politique selon Jacques Attali

    En pilpoul pour les nuls, ce mec est une synthèse. Il m’a fait penser aux Inconnus et à leur différence entre un bon et un mauvais chasseur... Pour mémoire :
    https://www.youtube.com/watch?v=QuG...
    Il explique un truc, il dit que l’autre c’est pas pareil, pour conclure que c’est la même chose. Flic and crotte avait fait de même en démontant le gender pendant 10 minutes devant Boudin tout en affirmant, au milieu de sa démonstration, que le JRE sont fondées sur une rumeur qui n’existerait pas... Or il ne parle que de cela https://www.youtube.com/watch?v=XUK... pour le fun ! C’est le meilleur, yalla.


  • #871938
    le 26/06/2014 par Gloups
    La politique selon Jacques Attali

    Ce genre de vision appliquée à l’économie comme à la politique mène irrémédiablement à la guerre, à l’extermination et au chaos dans tout les domaines (chaos sociale, chaos politique, chaos international). Une société humaine, une civilisation, ne peut fonctionner sur l’idée du tous contre tous, la guerre civile larvée permanente.
    Je me prépare donc au pire pour l’avenir, car je ne crois pas qu’à terme nous soyons débarrassé de ces gens. Je constate déjà qu’ils ont mis en place toutes les conditions pour l’élimination et la disparition des peuples européens.


  • #871948
    le 26/06/2014 par max
    La politique selon Jacques Attali

    Tricher,mentir,voler ,assassiner,violer , je ne sais pas dans quel ordre mais crois avoir saisi la pensée politico-philosophique de ce triste personnage !!!

     

    • #873193
      le 26/06/2014 par redsniper06
      La politique selon Jacques Attali

      Tricher, mentir, voler, assassiner, violer.................. la "bonne" philosophie sionarde, tout bêtement !!!.............


  • #871984
    le 26/06/2014 par Eric
    La politique selon Jacques Attali

    L’antidote à Jacques Attali c’est Bernard Friot, qui est à l’économie ce qu’Etienne Chouard est à la politique.

    http://www.bastamag.net/Bernard-Fri...

    https://www.youtube.com/watch?v=cjL...


  • #872041
    le 26/06/2014 par Mister ananas
    La politique selon Jacques Attali

    C’est la loi du plus riche, d’accord, justifié par le "vaincre ou périr" ou "dominer ou être dominé. Si j’ai bien tout compris.. ? Donc la démocratie, tous ça, on s’en fout... c’est ça ?
    Ça a le mérite d’être clair.
    Peu importe les moyens, seul le résultat compte. Affaiblir l’autre par tous les moyens, lui mentir, le diviser, le démoraliser. Question : ou est la limite ? y en a t-il une et si oui qui la fixe ?
    Puisque seul le résultat compte, le meurtre peut-il être envisagé comme un moyen, et le viol, et le meurtre de masse ? Ou est la limite monsieur Attali ?
    Vous pourrez toujours tenter de tranquilliser votre conscience en vous disant : "c’était moi ou lui", finalement vous aurez trahi votre Créateur, et finalement vous subirez le sort que vous avez fait subir.
    Croyer moi M Attali, il n’est qu’une voie, celles des valeurs et de la morale. C’est la voie de la félicité et de la toute puissance, mais par le Bien.

     

    • #872479
      le 26/06/2014 par aramis
      La politique selon Jacques Attali

      Ou est la limite monsieur Attali
      pour Sun tzu comme pour Machiavel les seules limites sont les conséquences prévisibles d’une action. Par ailleurs Attali parle ici en machiavélien c’est à dire du monde (des relations internationales) tel qu’il est. Bref, que cela plaise ou non, il est dans le vrai.


    • #873811
      le 27/06/2014 par Denis
      La politique selon Jacques Attali

      C’est la dure réalité du monde des affaires, je le sais. Et l’assassina de 3000 personnes dans 2 tours et en direct, permet de justifier les guerres de rapines qui s’en suivent.
      C’est pourquoi nous devons à travers l’action politique faire valoir l’intérêt général, afin de circonscrire les appétits affairistes (qui sont ce qu’ils sont) cyniques et criminels.
      Au nom des petits et des sans-grades qui chérissent leur enfants et leur patrie.


  • #872046
    le 26/06/2014 par Sukhoi
    La politique selon Jacques Attali

    Autant je déteste ce type, autant les commentaires offensifs à son égard ne sont pas justifiés sur ce coup là ; Attali ne fait que décrire le fonctionnement d’un système. Oui, il est de ceux qui en profitent largement de par son statut social, mais c’est une description purement factuelle ; Le système économico-financier est basé sur la tromperie, la ruse et l’absence de toute morale. Alain Soral lui même fait ce constat.


  • #872120
    le 26/06/2014 par Scipion
    La politique selon Jacques Attali

    Réponse à beaucoup de commentaires : Malheureusement les mémoires que nous laisse l’écriture depuis la protohistoire nous prouvent ses dires, la guerre existe sous beaucoup de forme et c’est toujours manger ou être manger !!!


  • #872183
    le 26/06/2014 par Dekyus
    La politique selon Jacques Attali

    Le commerce, la recherche du profit et la défense des intérêts suffisent amplement pour amener invariablement à la guerre.


  • #872228
    le 26/06/2014 par Capitaine
    La politique selon Jacques Attali

    Rappelons tout de même que le nec plus ultra en la matière demeure de soumettre son adversaire sans combats !
    Cela doit vous faire penser à bien des choses, n’est-ce pas ?
    Quoi qu’il en soit, c’est un classique à lire et maitriser.

     

    • #875084
      le 28/06/2014 par zuleya
      La politique selon Jacques Attali

      C est exactement la philosophie de sun tzu :
      Le plus appréciable est de gagner sans combattre, c est à dite il y a un jugement moral très fort et admirable.et c est assez facile, il le répète toutes les 5 lignes, comme d habitude Attali n a pas lu...
      Et c est pareil pour machiavél. Dans l exposition de toutes les façons de prendre et conserver le pouvoir, le système préfèrable pour le rédacteur du prince est la democratie...
      Comme d habitude, Attali n a tien compris et il confond l art de la guerre et le talmud. Enfin je suis pas sûr qu’ il se foute pas de notre gueule, il sait très bien qu’ il nous ballade...


  • #872232
    le 26/06/2014 par slidesteel
    La politique selon Jacques Attali

    il ne parle pas d’économie ni de règle des affaires comme il dit si bien, mais du sionisme plutôt !!!!!


  • #872359
    le 26/06/2014 par mars
    La politique selon Jacques Attali

    Pour ceux qui n avaient pas encore compris ...


  • #872377
    le 26/06/2014 par limpide
    La politique selon Jacques Attali

    et puis y’a les retours de batons , malheureusement ...
    mais quel est ce nouvel ordre mondial ? qui va t ’il faire "gagner" ?
    si on suit cette logique "incontournable" .
    bon bref et aprés cela , y’en a encore qui doutent "des complots" ..alors que mr attali vient de les valider dans leur essence méme .
    complot économique au bénéfice de QUI ?
    en tout cas , pas au bénéfice des peuples ...


  • #872560
    le 26/06/2014 par horizons.lumineux
    La politique selon Jacques Attali

    horrible personnage correspondant parfaitement à la définition de "nauséabond"


  • #872723
    le 26/06/2014 par carttman
    La politique selon Jacques Attali

    sa vision economique et politique c’est un peu "the walking dead " en gros


  • #872797
    le 26/06/2014 par coyoterevolte
    La politique selon Jacques Attali

    Encore une pièce à charge contre attali. archivée et diffusée.

    J’ai rêvé d’un monde où attali aurait fait son alyah et où le père Soral, décontracté au coin du feu, regarderait la photo avec un petit sourire et se parlant à lui-même :
    "attali...vaut mieux l’avoir en photo qu’en pension. Pauvres israeliens."


  • #872924
    le 26/06/2014 par abyde
    La politique selon Jacques Attali

    Comment peut-on être libéral, proner une concurrence libre et non faussée (donc éviter au maximum les situations de monopole), restreindre l’intervention de l’Etat qui, pour l’intérêt public, se place bien souvent en situation de monopole et dans un même temps soutenir que le but économique est de vaincre à mort ses concurrents, c’est à dire, finalement, rechercher coute que coute une situation de monopole ?

    Dois-je en déduire que l’Etat qui supprime ou évince d’office ses concurrents ( donc ses ennemies) c’est pas bien mais l’entreprise privée qui fait de même = OK, c’est normal, c’est la logique marchande qui le veut ?

    On voit bien ici la stratégie d’accaparement des richesses : car lorsque l’Etat - en théorie ce sont nous les contribuables - applique les principes de la guerre pour défendre l’intérêt général et le bien commun cela est automatiquement réfuté par la doctrine libérale mais lorsque ces mêmes principes sont appliqués aux intérêts privés, comme par magie, cela devient bénéfique et souhaitable ...

    Donc pour résumer, si je comprends bien, Attila, en tant que bon libéral, défend les principes de la guerre appliqués à l’économie uniquement lorsqu’ils s’appliquent aux intérêts privés ?


  • #873141
    le 26/06/2014 par Miyamoto Musashi
    La politique selon Jacques Attali

    J’ai vraiment une forme de respect envers lui, c’est un messager du mal et je n’échangerais pas sa vie contre celle d’un enfant mais je dois avouer que sa totale acceptation de lui-même et de ce qu’il représente et son intelligence même au service du mal me fascine(par rapport à un valls ou un sarkozy). Dieu me dira si c’est de la faiblesse mais je pense que si j’avais un pistolet pointé sur sa tempe je n’appuierais pas sur la gâchette, ce qui ne serait pas le cas avec les deux autres. Je sais bien que beaucoup me traiterons de fou mais je me demande si des gens ressentent la même chose.

     

    • #874654
      le 27/06/2014 par ame
      La politique selon Jacques Attali

      ce jour-là vous n’aurez qu’a me le passer ami...


    • #874795
      le 27/06/2014 par GauthierD
      La politique selon Jacques Attali

      Hé bien il a effectivement pour lui le fait de ne pas mentir. Dans ce sens, c’est d’ailleurs un piètre ennemi. Il a cette façon détachée d’expliquer que le monde est pourri et que c’est très bien comme ça...

      Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai du respect car ce que j’en comprends, c’est qu’il est tellement certain qu’on ne pourra rien y faire qu’il n’y a même pas de raison de nous le cacher, un peu comme si on était des bœufs qui n’auront une vague idée de ce qui leur arrive que lorsqu’ils seront pendus par les pattes arrières avant d’être abattus (la castration a pas du nous suffire...).

      Mon respect, je l’envoie à ceux qui le disent pour informer et faire réagir, pas à ceux qui nous prennent pour du bétail, qui pourrait tuer n’importe quel berger d’un coup de sabot, mais qui en fait va sagement trainer son gros cul jusqu’à l’abattoir...reste à prouver qu’on est autre-chose...


  • #873663
    le 27/06/2014 par How
    La politique selon Jacques Attali

    On peut au moins accorder à Attali le mérite d’être franc et ne pas faire de langue de bois.


  • #873909
    le 27/06/2014 par bullit
    La politique selon Jacques Attali

    Et il connait bien son sujet le bougre installé dans son château.

    Jacques Attali, juif pied-noir, fils d’un riche entrepreneur en parfumerie ( oui môôsieur ).

    Quitte en 1956 à l’âge de 13 ans avec sa famille le petit paradis colonial qu’est l’Algérie des nantis, juste au début du conflit. Il a le nez fin, le paternel. Courage fuyons.

    Pour trouver l’enfer du 16 ème arrondissement, rue de la Pompe ( oui môôsieur ) et fréquenter les meilleurs établissements de Paris jusqu’à l’âge de 27 ans.

    Le genre de type qui a beaucoup souffert. Qui s’est frotté au principe de réalité. Qui en a retiré une pensée originale, saine, dégagée des préjugés de classe. Qui, à l’instar de son ami BHL, a su façonner un arbre de connaissance avec son caca.

    Soyons humbles les miséreux. Sachons nous rendre dignes de ce saint homme. Elevons-nous à la lumière de sa sagesse.


  • #874022
    le 27/06/2014 par max
    La politique selon Jacques Attali

    Il a raison, même si cela fait chier, mais c’est bien comme cela que tourne le monde.


  • #874055
    le 27/06/2014 par Régulus
    La politique selon Jacques Attali

    M. Attali ( ou, ne lui déplaise, le vieux hibou comme j’aime à l’appeler...) est d’une honnêteté malhonnête assez sidérante...

    Hé, Jacquot...petite question concernant la politique...QUID DU PEUPLE ???

    Cet élément pourtant essentiel, omit dans ton (votre) équation risque bientôt de créer la surprise et pas dans le sens de tes (vos) intérêts.


  • #874088
    le 27/06/2014 par Marde
    La politique selon Jacques Attali

    Rabbi Jacob nous décrit encore ici sa merveilleuse vision du NOM !
    Putain ! Mais qu’on lui donne le prix Nobel et qu’il parte à la retraite !


  • #874181
    le 27/06/2014 par manu
    La politique selon Jacques Attali

    Il nous présente un constat pas une opinion. On peut le déplorer mais force et d’admettre que ce qu’il dit est vrai. Je ne vois pas en quoi cette sortie fait de lui un personnage horrible. Je n’aime pas ses idées mais être lucide ne signifie pas être nauséabond.

     

    • #874278
      le 27/06/2014 par Frédérick
      La politique selon Jacques Attali

      L’astuce c’est de présenter une opinion comme si c’était un constat objectif.


    • #875077
      le 28/06/2014 par manu
      La politique selon Jacques Attali

      Soral n’est pas le dernier a faire ça ^^


    • #875973
      le 28/06/2014 par Frédérick
      La politique selon Jacques Attali

      @ manu



      Soral n’est pas le dernier a faire ça




      Quel rapport ? Je croyais que le sujet c’était Attali ?

      Mais puisque la comparaison est faite, rappelons tout de même une chose, c’est que si Soral ne marche pas droit dans ses raisonnements, c’est la Gestapo qui lui tombe sur le dos.

      Et pour Attali, c’est quoi les conséquences de son douteux baratin ? Une augmentation ?

      C’est simple, si dans une de ses interventions vous trouvez que Soral présente une opinion personnelle comme un constat, faites le remarquer et expliquer pourquoi c’est le cas... dans les commentaires de cette intervention.


    • #876604
      le 29/06/2014 par manu
      La politique selon Jacques Attali

      J’ai simplement l’impression que beaucoup de gens ici oublient de penser par eux même et on tendance à déléguer leurs cerveau a Soral. Je suis daccord avec la ligne ER, j’ai lu les livres et ai participé a une conférence dans les quartiers nord à Marseille, je n’ai donc aucun probléme avec soral et ce n’est pas mon but d’aller chercher tel ou tel détails approximatifs dans son discours.
      Mais quand je vois qu’une video d’1 minute d’Attali suffit à déclencher un tel flot d’insultes alors qu’en toute objectivité dans cet extrait il ne dit rien d’extraordinaire ( en résumé la politique c’est la guerre, sans blague ?! Soral aurait dit ça, les mêmes auraient applaudis des deux mains et criés au génis ), bien je me dis que finalement l’objectif de faire acceder la majorité à l’autonomie intellectuelle est loin d’être atteinte. Et je ne pense pas l’avoir atteinte non plus mais j’y travaille. Quand soral repproche à Finkelkraut d’être passé d’SOS racisme à un discours patriotique, donc d’être un manipulateur, c’est un constat ou une opinion personnelle ? Pourquoi ne fait il pas le même reproche a Dieudonné qui a lui aussi fait parti d’SOS racisme pour ensuite s’en éloigner ? Je précise que je suis fan de dieudo et que je suis allé le voir a Avignon. Bref, je ne suis pas l’ennemis de Soral au contraire, mais je pense que le but c’est de penser par sois même de façon nuancée, pas de façon manichéenne avec les gentils d’un coté, les méchants de l’autre, ni d’être dans le culte de la personnalité... et la Soral serait daccord avec moi. sur ceux, bonne continuation et bonnes futures lectures a tous ;)


    • #877761
      le 30/06/2014 par Frédérick
      La politique selon Jacques Attali

      @ manu



      le but c’est de penser par sois même de façon nuancée, pas de façon manichéenne avec les gentils d’un coté, les méchants de l’autre, ni d’être dans le culte de la personnalité



      Je suis intégralement en accord avec ton approche.

      Je considère cependant que Soral est le leader de la dissidence. Je prends pour preuves le succès que rencontre E&R, la qualité et la diversité des personnes qui l’entourent et auxquelles il donne la parole, ainsi que sa présence grandissante dans les médias, quelques fois à l’étranger.
      Mon souhait est qu’il incarne un jour concrètement l’alliance nationale et qu’il concordera donc de fait les intérêts français tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

      Dans cette optique, j’offre mon support moral. Je ne pense pas être le seul et même si certains le font peut être parfois avec un enthousiasme excessif, j’estime que c’est un acte positif que d’afficher un support impératif quand il est articulé.

      Quand à Attali et ses interprétations -ceci reste le sujet de l’article- on le présente comme un surdoué et bien que je ne le connaisse pas personnellement, je doute qu’il le soit. Ce qui est sûr, c’est que c’est celui qui tient le rôle du surdoué : je me rappelle des propos tenus par Gilad Atzmon sur le marketing.

      Dans tous les domaines, les conflits existent. Mais de faire croire que le conflit est l’essence même d’un de ces domaines, c’est réducteur et trompeur. Typiquement, ce bonhomme nous dit que la globalisation et ses conséquences sont inévitables par la force même des choses (NOM, etc...).

      Ceci est faux.

      Si la politique et l’économie, c’est surtout la guerre, ce n’est pas parce que ça devrait être comme ça mais parce que des personnes font en sorte que ce soit comme ça, pendant que d’autres fournissent les alibis bidons. Les conflits, ça peut arriver, mais l’intérêt du plus grand nombre, c’est l’harmonie.

      En ce sens, il faut en plus prendre en compte le contexte des mots prononcés.
      Si Soral avait dit "la politique, c’est la guerre", j’aurais compris son contexte : le harcèlement qu’il subit. Ceci en me rappelant toujours du nom de son mouvement.
      Et je redemande : quand l’autre dit ça, qu’est ce qu’il a ? Une promotion ?

      De toute façon, mon analyse de la vidéo en relation au livre se trouve juste en dessous. Le mieux, c’est d’aller au texte et de lire Zun Tsu directement.

      Merci Manu d’avoir rebondi sur mon commentaire et d’avoir éclarci tes positions.


    • #877874
      le 30/06/2014 par .manu
      La politique selon Jacques Attali

      " Dans tous les domaines, les conflits existent. Mais de faire croire que le conflit est l’essence même d’un de ces domaines, c’est réducteur et trompeur. "

      Je pense que malheureusement le conflit est l’essence même de l’être humain, que la pulsion de mort et l’instinct de destruction font partie intégrante de l’Homme et que croire qu’il existe des conflits juste parce qu’ Attali ou des Sionistes souvent manipulent les masses (ce qui est surement vrai), c’est adopter une vision plutot binaire.
      Les conflits entre les hommes existent depuis les débuts de l’humanité, par la guerre, le sport, l’art, la politique, et la politique etait destructrice bien avant l’arrivée des sionistes. La guerre, quelque soit sa forme, constitue l’eternel recommencement de la marche du monde.
      De plus, je citerai Soral " le crime d’arriére pensée n’éxiste pas, il faut être jugé sur ce qu’on dit pas sur nos prétendues arriéres pensées ". Si l’on reproche a Attali d’avoir des arriéres pensées chaque foi qu’il parle, pourquoi faire le procés de la LICRA lorsqu’elle reproche les prétendues arriéres pensées de Soral pour lui interdire d’éditer des livres ? Encore une fois je ne cherche pas la petite bête, j’essaye d’être nuancé.

      Et pour rebondir sur la premiere partie de ton message, Soral est certainement l’un des leader voir même le principal leader de la dissidence il n’ya pas de doute la dessus. C’est réjouissant de voir des jeunes nourrient au rap et a SOS racisme reprendre des arguments de la ligne ER et des méres de familles " françaises de souche" chanter la marseillaise à coté des mecs de quartiers... j’ai pu le constater lors de sa conférence et c’était même émouvant. Mais entre celui qui répéte par coeur le discours politiquement correct de canal plus et celui qui répéte par coeur le discours de soral, même si c’est plus agréable pour nos oreilles, force et d’admettre que l’autonomie critique ne progresse pas plus chez l’un que chez l’autre. On peut être daccord avec une grande partie de la ligne ER, est considérer malgrés tout que personne ne détient la vérité révélée, surtout lorqu’il sagit d’expliquer le fonctionnement du monde. Ou alors cela s’appelle un prophéte et il faut construire a Soral des cathédrales !
      Merci a toi pour ton commentaire.


    • #879411
      le 02/07/2014 par Frédérick
      La politique selon Jacques Attali

      Salut Manu, je vois qu’on entre dans des sujets clés !

      Je vais donc essayer de préciser ma pensée en utilisant des notions que tu as énoncées dans ton dernier message.

      Bien que, comme tu le dis, "la pulsion de mort et l’instinct de destruction font partie intégrante de l’Homme", je doute pourtant qu’on puisse résumer le tout à : "le conflit est l’essence même de l’être humain".
      Ce n’est déjà pas juste l’Homme mais le royaume de la matière dans sa totalité qui est en lui-même ce ballet quelques fois terrifiant, quelques fois magnifique et toujours théâtral où la Création et la Destruction se fondent et se détachent cycliquement en une perpetuelle chorégraphie.

      L’Homme est, dans sa chair, lié à ce principe.

      Cependant, nous sommes également pourvu d’une conscience et doué de raison. Nous pouvons et devons prétendre à l’édification de la loi d’harmonie et d’équilibre terrestres. Tant pour notre espèce que pour notre environnement. Ça ne veut pas dire que les conflits sont forcément annulés. Ça veut juste dire réduire leurs fréquences, leurs impacts et les gérer le plus sereinement possible.

      Ensuite, le crime d’arrière-pensée reproché à Soral repose sur le fait qu’il n’a pas les moyens physiques de faire ce qu’on s’imagine qu’il souhaiterait faire (rouvrir les chambres à gaz, etc...) mais que s’il les avait, il les concrétiserait.
      Pour Attali et consort, ce n’est plus du crime d’arrière-pensée puisqu’ils appliquent le cynisme à peine déguisé qu’ils affichent.
      Attali nous dit toujours "telle est la réalité" lorsqu’il parle d’un NOM inévitable ou de la nature prédatrice du commerce. Ce qu’il oublie de dire c’est que la réalité n’a pas à être ainsi. Si l’apparent constat est celui-ci alors que cette clique a le pouvoir de changer l’ordre établi, c’est qu’elle défend ce système.

      Pour terminer, c’est vrai que personne ne détient "la Vérité", par contre il faut apprendre à reconnaître ceux qui désirent s’en approcher et ceux qui n’en ont cure...

      Toujours d’accord avec toi envers ceux qui ne font que répéter un discours, quel qu’il soit. Ça, on y peut pas grand chose, à part peut être promouvoir l’autonomie critique comme tu l’as fait. Mais je soutiens moralement le fait que certains dires ou valeurs défendus par Soral lui soient repris car c’est une marque de reconnaissance et de fidélité envers un homme identifié comme étant le chef.

      Et je crois aussi que c’est à double sens.


  • #874252
    le 27/06/2014 par Frédérick
    La politique selon Jacques Attali

    J’avoue que quand j’ai lu ce livre, on était dans un autre millénaire...

    Mais ce serait quand même bien de remettre les pendules à l’heure plutôt que d’avaler ce que nous raconte cette fausse autorité intellectuelle.

    "L’Art de la Guerre" parle tout simplement de la guerre et de ses ramifications au niveau stratégique.
    Ensuite, des textes appelé "L’Art de la Guerre" à cette époque en Chine, apparemment il y en avait pas qu’un seul mais celui-ci aurait survécu aux oubliettes de l’Histoire à cause de son originalité.
    Il semblerait que l’originalité de celui-ci viendrait du fait que pour la première fois, un auteur parle de l’importance de la maîtrise de l’information : comment votre ennemi vous perçoit, comment manipuler les différents types d’espions, etc...

    Bien sûr, on attribue cette "objectivité" de l’auteur à son éventuel cynisme et on fait la même chose avec "Le Prince" de Machiavel.
    C’est vrai aussi que les concepts de ces deux livres sont de nos jours appliqués dans différents domaines.

    Mais le baratin pseudo-intelligent de Attali ne reste que des baffouillements suffisants.

    "L’Art de la Guerre" peut tout simplement être appliqué dans un domaine où des entités s’affrontent de temps à autres.
    Ces vrais pour des nations tout comme ça peut être vrai dans le domaine de l’économie. Mais la voie de l’entendement et de la prospérité commune gagée par des garanties communes, celles-ci obtenues -c’est juste- par de possibles châtiments réciproques, reste la voie de l’équilibre et de la continuité, contrairement à ce que dit Attali avec ses notions de destructions.
    Et bien sûr, la diplomatie existe de toutes façons aussi dans le monde des affaires, on appelle ça "négocier".

    Donc les bêtises ânonées par cet individu ne font en fait que reflèter l’économie prédatrice et entropique qui détruit actuellement les valeurs positives des civilisations humaines.
    Avec ce genre de phénomène comme conseiller au gouvernement pendant trente ans, on ne s’étonne plus de la mouise dans laquelle nous nous trouvons !

    Mais a-t-il seulement vraiment lu Zun Tsu ? Ou un assistant pistonné lui aurait-il fait un mauvais résumé ?
    Parce que rappelons quand même que le message de Sun Tzu c’est : "arriver à la victoire sans verser une goutte de sang" et non pas "détruire l’autre".

    Mais quelles cuistreries entend-on de nos jours...


  • #877920
    le 30/06/2014 par oz
    La politique selon Jacques Attali

    Il ne nous apprend rien Attila, "de la Guerre" de Von Clausewitz fait suite à l’Art de la guerre, dans lequel il dit : "La guerre n’est que la simple continuation de la politique par d’autres moyens." Michael Ruppert est allé jusqu’au bout en plagiant cette citation : "que l’économie est la continuation de la politique par d’autres moyens". Il est cocasse de voir que les termes politique, economie, guerre peuvent s’interchanger et se fondre en une symbiose qui se nomme domination. Ce que décrit Attila est juste la domination de la société marchande dans une logique libérale c’est à dire le monde en 2014. Il est interesant de revoir le film 1000 milliards de dollars car en fin de compte la finalité décrite dans ce film concernant les multinationales est un sytème entre monopole et oligopole, c’est à dire le marché d’aujourd’hui. On ne peut être choqué par ses propos, cela fait 40 ans qu’il dit la même chose, cela fait 40 ans que nous vivons cette situation infâme, cela fait 40 ans qu’on se fait ramoner le derrière , cela fait 40 ans qu’on nous débilise avec des montagnes de médiocrité. 40 ans de bonne volonté, de compétences, d’ingéniosité, de savoir, de vérité jettés aux ordures pour le profit pur et dur.


  • #878958
    le 01/07/2014 par inc333
    La politique selon Jacques Attali

    Ils ont encore tout compris de travers ceux-là.
    C’est incroyable !


  • #882249
    le 04/07/2014 par Surcouf
    La politique selon Jacques Attali

    C’est vrai que l’économie est devenu la vrai forme de guerre actuelle, d’ailleurs elle a pris le pas sur le politique.


Afficher les commentaires suivants