Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La présidence française maintient une liste de personnes à assassiner

Au nom de la lutte contre le terrorisme, l’Etat français accélère ses opérations clandestines visant à exécuter des personnes ciblées sans forme de procès. François Hollande maintient une liste de cibles potentielles de personnes à tuer, qu’il discute régulièrement avec de hauts responsables de l’armée et du renseignement.

Ce programme de meurtre d’État, qui viole des droits constitutionnels fondamentaux dans un pays où la peine de mort est illégale, souligne la dégénérescence profonde de la démocratie bourgeoise. Alors que les guerres impérialistes se généralisent dans l’ancien empire colonial français et que la crise sociale se généralise en France, l’Etat revient vers des niveaux de criminalité connus lors de la guerre d’Algérie et du régime de Vichy.

La presse a révélé le programme d’assassinat mené par Paris – notamment dans les régions où la France a lancé des interventions militaires prétendument pour lutter contre le terrorisme, en Afrique et au Moyen-Orient – et l’a applaudi.

Dans un article du 8 août intitulé « Guerre contre le terrorisme - Permis de tuer », Le Point a insisté que la président français a le droit de tuer une personne qui n’a pas été accusée, et encore moins reconnue coupable, d’un crime. Le magazine écrit :

« L’État de droit a sa part d’ombre. Le président de la République a le droit de tuer, malgré l’abolition de la peine de mort. Monarque républicain, le chef des armées possède la faculté de baisser le pouce en décidant, seul et de sang-froid, de faire passer un homme de vie à trépas. »

Selon Le Point, « ce droit est incontestable, parce qu’il n’est écrit nulle part. Et parce que son exercice n’est ni discuté, ni partagé, ni contrôlé ».

Selon Slate, la liste de cibles à assassiner maintenue par Hollande « regroupe les noms des terroristes et autres ennemis déclarés dont le président de la République autorise l’élimination sans autre forme de procès. C’est à dire leur mise à mort, sans sommation, n’importe quand, dès que les services secrets ou les officiers du renseignement militaire seront parvenus à les localiser ».

Ceci souligne la complicité de toute la classe politique bourgeoisie dans la création et la promotion en France d’un appareil étatique entraîné à commettre des assassinats politiques.

Le Point révèle l’existence d’un escadron de la mort au sein des renseigments français :

« Les moyens humains de conduire de telles actions existent, avec une chaîne de commandement identifiée et entraînée, aboutissant soit à des forces discrètes, celles du Commandement des opérations spéciales (COS), soit à des unités clandestines appartenant au service Action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Au sein même de cette dernière entité, il existe une unité plus mystérieuse et encore mieux cachée que les autres. »

Lire la suite de l’article sur wsws.org

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est Israël qui a commencé en premier, ensuite les états unis et maintenant la France.

    Vraiment la seule démocratie du moyen orient pourri tout.

    Foutu cancer dans le rectum du monde.

    La prochaine étape c’est quoi, un humoriste controversé ou un essayiste d’extrême droite au nom de la lutte contre le terrorisme intérieur.

    C’est marrant quelque chose me dis qu’il n’y a que les Moammed qui sont visés.

    Curieux non ?

     

  • Rassurez vous, ni Dieudonné ni Soral ne sont sur la liste.


  • Et ca date pas d aujourd’hui lisez les tueurs de la republique de vincent nouzille ....


  • Je comprends mieux la disparition d’Emmanuel Ratier ! Crise cardiaque foudroyante, dans des grottes, en faisant de la spéléologie… ??

     

    • Je suis régulièrement les conseils des deux anciens médecins du système qui sont devenus dissidents. Ils conseillent de ne pas trop consulter des médecins du système, car ils sont des tueurs aux services du pouvoir et du complexe pharmaceutique, malheureusement peu de gens le savent. Ils conseillent la médecine alternative qui fait des résultats remarquables.


  • Personnellement, je n’ai pas l’impression d’apprendre quelque chose de nouveau.

    Ces éliminations en coulisse ordonnés par l’Etat ont toujours existé, et pas seulement pendant la guerre d’Algérie ou sous le gouvernement de Vichy.

    La France agit surtout en Afrique et sur son territoire, mais d’autres pays occidentaux se chargent du reste du monde.

    Les membres éminents de nos gouvernements n’hésitent pas à autoriser de faux attentats avec ou sans victimes, pas plus qu’ils n’hésiteront à faire tirer sur la foule si le peuple devenait dangereux pour eux.

    Ils se cachent et s’excusent derrière la raison d’Etat, mais en réalité, ce sont des valets de la finance qui monnayent à leur profit les pouvoirs que leur ont concédé le peuple.


  • Cela me fait penser à une série de documentaires en 4 parties très bien réalisée sur les services secrets français, de leur création jusqu’à 2009 :

    partie 1 : http://www.informaction.info/video-...

    les autres parties sont encore facilement trouvables sur YouTube ;)


  • Qu’il aille les tuer en personne, pour voir ?
    Ca devrait automatiquement réduire ce risque a néant.

     

  • Question de standing : il faut faire comme Obama .


  • Il faut noter tout de même qu’ils ne s’en prennent pas à des citoyens Français . Et ils ne seront jamais aussi abjects que les 16 000 nervis gaullistes du S.A.C. (Service Action Civique) qui ont battu à mort Robert Boulin, assassiné Fontanet, révolvérisé le Juge Renaud , toutes personnes qui étaient sur le point de révéler la collusion entre le SAC et le gang des lyonnais - et bien d’autres .


  • Mouais, ceci à toujours existé. C’est tellement plus simple comme ça.
    Ceux qui sont chargés de faire les lois ou de les faire appliquer ne risquent pas de châtiments quand ils les transgresses. Ce qui implique l’impunité, donc une forme d’arbitraire, parfois appelée raison d’état.


  • "Tiens, je vais me balader près du canal".
    Pierre Bérégovoy (1925-1993).

    "Ce soir, je vais faire un tour à l’Elysée"
    François de Groussouvre (1918-1994).

    Deux exemples archi-connus. Et tous les autres, anonymes ou non ...


  • Je ne vote ni PS, ni Républicains. Est-ce que je suis sur la Liste,,,,, ?????

     

  • Toutes mes condoléances à la famille de Monsieur Ratier, auteur passé et posthume de vérités trop vraies.

    J’espère que KK publiera un jour "ses brouillons".

    On comprendra mieux, à la lumière de ses travaux, la cause réelle de son décès prétendument "cardiaque".

    Puisque depuis Adam (j’ai vérifié !) tout le monde meurt SANS EXCEPTION d’un "arrêt cardiaque"

    (...)

     

  • Il est tout à fait normal et sain d’avoir ce genre de service.
    Le président et certains conseiller sont amener à prendre des décisions pour la France et ses intérêts. Quand au docteur tueur ou au professeur recruteur, arrêter le fantasme. Regardez le nombre de docteur ou de prof... Certe il doit bien y en avoir quelques-uns dont c’est la couverture mais cela s’arrête la.
    Donc je pense que nous devrions être très fier que certain de nos concitoyens fasse se travail pour nous. Quand au cible, le peuple a choisi un président, il faut accepter pendant 5 ans puis convaincre et un jour nous aurons peut-être un(e) président(e) qui aura la France a cœur et non l’europe...

     

    • Il est normal et sain que, pour garder la main-mise sur un pays dont les ressources sont utiles à la France (ou aux multinationales qui les gèrent ?), les autorités françaises ordonnent l’assassinat d’un président élu par son peuple ?

      Il est normal et sain que, pour garder le pouvoir, les autorités ordonnent l’assassinat d’un opposant politique ?

      La seule réponse que j’ai eu à un commentaire (miraculeusement échappé à la "modération") que j’avais passé sur le Figaro pour dénoncer, au moment des faits, les bombardements ordonnés par la France sur la Libye et l’assassinat de Kadhafi, a été :

      "Si je paie mon litre d’essence moins cher après ça, ça ne me pose pas de problème"

      Etes vous d’accord avec cette personne qui me répondait ?


    • Il n’est ni normal ni sain d’assassiner des personnes qui pensent différemment de vous ... surtout dans des républiques dites démocratiques. Qu’on laisse Staline tranquille alors, à qui on reproche tant !


  • Article 221-1 du code pénal : "le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre". Article 221-3 du code pénal : "le meurtre commis avec préméditation constitue un assassinat. Il est puni de la réclusion criminelle à perpétuité".

    Article 412-2 du code pénal : "Constitue un complot la résolution arrêtée entre plusieurs personnes de commettre un attentat lorsque cette résolution est concrétisée par un ou plusieurs actes matériels. Le complot est puni de dix ans d’emprisonnement et de 150.000 € d’amende. Les peines sont portées à vingt ans de détention criminelle et à 300.000 € d’amendes lorsque l’infraction est commise par une personne dépositaire de l’autorité publique".

    Article 434-1 du code pénal : le fait pour quiconque ayant connaissance d’un crime ou d’un délit dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, et dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 € d’amendes".

    Remarque sur le crime de complot : la loi pénale donne donc raison aux "complotistes". Le législateur français est donc complotiste. Les journalistes à la mode veulent faire passer ceux qui parlent de complots pour des fous alors qu’il est bien défini et réprimé par la loi pénale. Il peut donc exister et ne relève pas de Sigmund Freud

    Par ailleurs, il est incontestable que Hollande, qui croit bien d’adopter les affreux comportement américains (assassiner purement et simplement assis dans un bureau ceux qui n’aiment pas Mickey) oublie et viole la loi pénale française. Il doit être traduit immédiatement en justice et en Haute Cour de Justice. Immédiatement !.

    Tous les citoyens français dans leur ensemble doivent d’une part désobéir à ses ordres manifestement injustes et ne relevant que de dispositions criminelles, d’autre part, déposer ce chef de l’Etat indigne et criminel, enfin dénoncer au procureur de la république ses actes criminels, sauf à se rendre coupables du délit de non dénonciation de crimes.


  • Au final, qu’est-ce qui distingue un assassinat "fatwesque" d’un assassinat politique ? La république, la démocratie ou le totalitarisme ... toute mort n’étant pas égale par ailleurs !


  • Ce qui différencie les ayatollahs de l’otan de ceux de l’EI c’est le costume l mais les méthodes sont exactement les mêmes !!


  • je pense que tous les services secrets sans exception pratiquent ce genre d’opération... honnêtement quand un islamiste qui risque de frapper la France se fait descendre, ne comptez pas sur moi pour sortir le mouchoir !


  • Ils aimeraient vivre mille ans... mais même mille ans ne les sauveront pas du châtiment. ..


Afficher les commentaires suivants