Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La priorité de Pap Ndiaye : sexualiser les enfants à l’école

À quand un bac Sexe ?

Jack, sors de ce corps !

Un bel exemple de la fracture entre les médias mainstream et le peuple, c’est la réaction admirative du plateau de TMC (Yann Barthès prod) avec l’horrible Maïa Mazaurette (horrible du point de vue moral) face à celle du grand public sur Twitter, qui oppose aux propos infâmes du ministre de l’Éducation une résistance pour le moins farouche, et on reste polis. Ce sont évidemment des parents, et majoritairement des pères, qui sont contre la sexualisation des enfants par une élite LGBT, car il faut dire les choses.

 

L’argument massue du ministre : renforcer les cours de sexualisation à l’école pour lutter contre les violences sexuelles...

« Justement j’ai souhaité que l’on relance très fortement l’éducation à la sexualité, en fait il y a une loi qui existe depuis 2001 mais dans la réalité, comme vous l’avez dit, les cours d’éducation à la sexualité, normalement trois séances par an pour chaque niveau, sont peu appliqués… Et concentrés plutôt sur les niveaux quatrième, troisième. Et donc il faut non seulement appliquer la loi mais c’est essentiel pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles… »

 

Alors que l’école publique s’effondre de toutes parts, en termes d’effectifs, de budget, d’autorité, de violences, de harcèlement, de niveau, la priorité de monsieur Ndiaye, c’est de sexualiser les cours, tout ça à partir d’une vieille loi qui date de 2001 et qui propose 3 cours sur la sexualité par an. Si la modération de Twitter a nettoyé les réactions les plus sauvages, il en reste suffisamment question colère, et on vous invite à aller y jeter un œil.

 

 

On souligne que cette invitation a lieu sur le stand LGBT de Yann Barthès, qui a embauché Maïa Mazaurette pour hypersexualiser son émission, qui l’était déjà beaucoup. Et quand on écrit hypersexualiser, c’est bien dans le sens de l’hypersexualité, c’est-à-dire la version pathologique de la sexualité, dont on peut avoir un aperçu dans l’excellent et sombre Shame.

 

 

On n’inclura pas dans cette illustration le très tendancieux Mignonnes, de Maïmona Doucouré, qui semble jouer sur les deux tableaux, à savoir la dénonciation et l’appel d’air pédophile. Joe Biden a dû le voir en privé au moins 150 fois.

 

 

Huit ans après les délires de l’idéologie du genre imposés à l’école de la République franc-maçonne par l’ancien ministre Belkacem, qui provoquera un mouvement de résistance puissant dans la population, rebelote avec le gentil Pap, à qui l’on prêterait le bon Dieu sans confession, ou le Diable, tout dépend de quel côté du woke on se situe.

Personne ne pense à l’esprit des enfants qui sera bien tordu par les tordus, et Mazaurette, qui fait des chroniques de cul à vomir, non pas parce que c’est du cul mais parce que c’est une véritable entreprise de confusion de l’esprit des plus fragiles, incarne aujourd’hui l’offensive woke dans les médias.

 

Cliquez sur la tête de la Loana de TMC pour voir l’émission woke

 

Elle oublie de dire que ces victoires du féminisme vont de pair avec le vidage des salles...

 

 

Cette sosie de Loana, surmaquillée par la prod pour réussir à être presque regardable, a fait l’objet d’un bon papier de Causeur, ce qui nous évite de passer pour sexistes. On peut tout reprocher à Élisabeth Lévy, mais au moins, c’est une femme qui aime les hommes !

On voit en fin de compte que l’axe Ndiaye–Mazaurette, archiminoritaire, archi-impopulaire, archirepoussant moralement, est malgré tout imposé par l’oligarchie.

Cette ligne de fracture où se rencontrent deux forces antagonistes se terminera par la victoire de la raison, mais elle y laissera des miettes, comme dans toute guerre. Heureusement, la raison se reconstitue naturellement, alors que la déraison s’effondre en permanence sur elle-même.
En attendant, ne laissons pas nos enfants à ces monstres.

 

Et maintenant en images, la beauté du woke

Précision de la Rédaction : il ne s’agit ni de Loana ni de Maïa, mais de l’élection d’une miss dans un comté du New Hampshire.

 

 

À ne pas manquer, le portrait de Pap par F&D !

À apprendre par cœur !

Woke, trans et compagnie, sur E&R :

 






Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3062082
    Le 11 novembre à 22:03 par mounlaribo
    La priorité de Pap Ndiaye : sexualiser les enfants à l’école

    J’ai mis des suppositoires à mes trois enfants quand ils en avaient besoin en touchant leur partie intime concerné. Est-ce qu’ils ont subi une agression sexuelle ? Avec ces obsédés bobo-bourgeois du sexe infantile qui masquent leur attirance perverse derrière la nécessite de protéger notre jeunesse contre la pédophilie bien réelle et qui sèment la confusion chez les gamins, n’importe quel acte de soin parental peut devenir suspect ? Notre crédo ( ma femme et moi) : ne jamais laisser à personne le soin d’éduquer nos enfants sur ce qui pour nous relève de notre famille. Quand nous estimons que l’école peut dévoyer nos gosses avec des considérations que nous désapprouvons, ils restent à la maison. Et par précaution nous les armons contre les idéologies décadentes postmodernistes ultra libérales.

     

    Répondre à ce message

  • #3062086

    Donc les femmes se font souffler leurs places par des mecs XD

    Ca valait le coup de nous faire chier toute notre vie avec des séparations homme/femme et des barèmes pour les filles pour finalement que les trans leur piquent les places dans tous les concours et sports :p

     

    Répondre à ce message

  • #3062229
    Le 12 novembre à 08:54 par Palm Beach Post : "Cult !"
    La priorité de Pap Ndiaye : sexualiser les enfants à l’école

    "L’argument massue du ministre : renforcer les cours de sexualisation à l’école pour lutter contre les violences sexuelles.."

    purée ! mais c’est tellement orienté, leur truc

    tu ne vas pas à l’école pour apprendre à jouer avec ta bite
    ou à visiter le trou du cul du copain

    d’ailleurs, l’école ça devrait se limiter à :
    - savoir lire et écrire
    - maîtriser addition, soustraction, multiplication, division
    les trucs de base du calcul

    le reste, ce n’est que de la merde
    et la merde, tu vas en bouffer toute ta vie, donc, pourquoi en rajouter ?

     

    Répondre à ce message

  • #3062233
    Le 12 novembre à 09:06 par Palm Beach Post : "Cult !"
    La priorité de Pap Ndiaye : sexualiser les enfants à l’école

    les plus beaux moments d’une vie amoureuse,
    c’est quand tu es gosse, parce que tu idéalises

    après, ça se résume plutôt à un coup de bite, vite fait

    donc, intervenir dans la vie des petits, dans cette innocence,
    c’est dégueulasse

    et tous ces gens qui se réclament de "l’humanité", "des droits de l’homme"
    purée, mais quelle chiotte

     

    Répondre à ce message

  • #3062319
    Le 12 novembre à 11:21 par Semaine sanglante
    La priorité de Pap Ndiaye : sexualiser les enfants à l’école

    Pour le prochain ONRP : A la tele, une gynécologue de 40 ans a fait de la flute avec son vagin..la productrice de l émission se defend en expliquant que l art est ainsi fait pour ne pas plaire a tout le monde..Le pire c est que l’emission s apelle "la France a un incroyable talent". Poutine, vite. Ou au moins Soral, vite. Très vite..

     

    Répondre à ce message

  • #3062375

    Le petit chemin continue, ça fait des décennies que les pédophiles veulent décriminaliser ces actes, au nom du choix, de la différence, de la non discrimination, de l’égalité et autres foutaises partant du principe qu’on bafoue les droits sexuels des enfants , comme s’ils en avaient ! Et ils jouent sur le consentement, car c’est bien évident qu’un gosse de 3 ans choisit sa sexualité . L’enfance est le dernier sanctuaire à abattre, et ils vont y arriver, vu le peu de réaction des parents et des politiques.
    Il n’y a qu’en occident que ce "penchant "est un crime, ailleurs dans d’autres pays, c’est autorisé, coutumier et légal, voire dans certaines religions. Donc, on voit bien que la destruction de l’occident passe aussi par là, ses enfants sont en danger, ailleurs c’est déjà fait.

     

    Répondre à ce message

  • #3062414

    Si ça intéresse E&R, j’ai découvert des choses assez incroyables concernant la promotion de la pedophilie via l’éducation sexuelle (principalement en Allemagne, mais aussi en Suisse et au Luxembourg).
    https://twitter.com/poivron2/status...

     

    Répondre à ce message

  • #3062459

    Le mauvais goût et l’immonde mélangé à l’obscène.

     

    Répondre à ce message

  • #3062555

    Quelle horreur absolue. Pervertir les jeunes...
    Qu’il fasse attention de jouer avec ça. Ils pourraient gravement le regretter.

     

    Répondre à ce message

  • #3064838

    Ils n’ont qu’à le faire avec leurs enfants...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents