Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

“La prostitution est un travail digne et noble” – Entretien avec Thierry Schaffauser, candidat EELV

Travailleur du sexe et militant écologiste, Thierry Schaffauser se présente aux législatives à Paris en tant que suppléant. Depuis quelques heures, sa photo flanquée d’une perruque et d’un bouledogue fait le tour d’Internet. Entretien sur le fond et la forme avec cet héritier du Front homosexuel d’action révolutionnaire.

 

Daoud Boughezala  : Vous vous présentez comme suppléant Europe-Ecologie Les Verts (EELV) à la députation dans la XVIIe circonscription de Paris. Depuis quelques heures, une affiche vous présentant travesti en compagnie d’un bouledogue fait grand bruit sur Internet mais votre colistière Douchka Markovic l’a récusée. Est-ce un faux ?

Thierry Schaffauser [1] : Non, je la revendique. La photo a été prise par Xavier Cantat, le père des enfants de Cécile Duflot, avec ma titulaire Douchka Markovic vendredi dernier. Elle était accessible sur le site d’EELV ici donc validée par EELV à l’échelle nationale. Je l’ai donc utilisée sur ma page Facebook et Twitter. Entre-temps, Douchka m’informe hier qu’elle a reçu de nombreuses pressions de personnes dont je ne connais pas l’identité lui expliquant que nous devons refaire l’affiche. Je suis actuellement à Amsterdam pour travailler car nous avons moins de clients en France.

[...]

 

 

« Défense des animaux, autodétermination de genre, droits des minorités » est votre credo. En quoi la liberté de se prostituer est-elle un combat écologiste ?

Je ne parle pas de « liberté de se prostituer » mais plutôt d’amélioration de nos conditions de travail dans un contexte décriminalisé et d’autodétermination. L’écologie politique est un ensemble idéologique qui regroupe de nombreuses luttes qui s’articulent entre elles. Les droits des minorités et le féminisme en sont une composante essentielle. Être écologiste c’est a priori tenter de trouver des solutions humaines respectueuses des individus aux problèmes sociaux et sociétaux plutôt que des solutions policières, carcérales et paternalistes. Mon combat pour les droits des travailleur/SEs du sexe m’apparaît donc comme parfaitement logique d’un point de vue écologiste.

 

Quelles sont vos références idéologiques ? Situez-vous votre lutte dans la continuité du Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire et des Gazolines ?

J’ai en effet beaucoup de respect et d’admiration pour les luttes des années 1970, pas seulement homosexuelles et féministes, et je m’inspire de toutes les luttes des minorités en général, (minorités au sens deleuzien, et pas seulement numériques) car les positions en marges permettent souvent un prisme d’observation plus pertinent, en particulier lorsqu’on souhaite combattre les rapports de domination, qui à mon sens, sont une des causes centrales du fonctionnement productiviste et capitaliste de notre société moderne. Sans système patriarcal reposant sur l’extorsion du travail dit de reproduction sociale des femmes, il aurait été impossible de développer une économie capitaliste reposant sur le travail dit productif des hommes.

[...]

La prostitution est un travail, pas comme un autre, mais un travail digne et noble qu’il faut respecter. Tout travail est aliénant donc je suis d’accord pour ne pas parler de liberté dans le travail. Sauf que la gauche est toujours imprégnée de principes religieux issus de la mythologie chrétienne, notamment le concept de Paul de Tarse concernant l’indisponibilité de son corps. Cela a été gauchisé en « marchandisation du corps » depuis environ quinze ans, alors que les premiers marxistes parlaient d’exploitation du travail et n’étaient pas sur le corps.

Lire l’entretien complet sur causeur.fr

Notes

[1] Militant EELV et travailleur du sexe, Thierry Schaffauser est un militant pro-prostitution au sein du Strass.

Les conséquences politiques du progressisme mondialiste,
à lire sur Kontre Kulture

 

Transsexualités et politique, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents