Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La taxe Draghi pour offrir un sursis à l’euro

Les ayatollahs de la monnaie unique n’en finissent plus de s’enfoncer, à mesure que l’euro s’écroule. Tous les moyens sont bons pour retarder l’inévitable.

Et le dernier moyen trouvé par le servile mandarin des banquiers internationaux et des institutions financières, j’ai nommé M. Draghi (photo ci-dessus), est en fait le même que depuis 2008 : mettre à contribution les citoyens européens. En effet la BCE s’est engagée aujourd’hui à racheter sur le marché secondaire des obligations d’État. Or au final ce sont les pays européens, et en premier lieu les contribuables français, qui vont devoir mettre la main à la poche pour refinancer la BCE. Encore une fois, la Banque centrale se contente de faire baisser la température, mais ne traite pas l’infection.

Alors que le premier plan de rachat s’est élevé à 209 milliards d’euros, la BCE ne se fixe cette fois plus aucune limite. Et après, ils osent nous faire des leçons de bonne gestion... Aujourd’hui Mario Draghi vient en fait de créer une taxe que nous n’avons pas fini de payer sur nos impôts. Les marchés, eux, saluent. C’est bien normal. Avec un tel mécanisme, ils vont pouvoir continuer leur juteux commerce. Emprunter à moins de 1% à la Banque centrale et reprêter sans risque à des taux exorbitants aux États.

Cette décision vient confirmer que la bêtise de la BCE est irréversible. Les technocrates de Francfort continuent leur fuite en avant, sauf que cette fois nous risquons d’avoir atteint un point de non-retour. Cela ressemble à une politique de la terre brûlée. Pour sauver l’euro et les bénéfices exorbitants des banques, ils sont prêts à annihiler tout espoir de croissance pour la décennie à venir.

Samedi matin, lors des Universités de rentrée de Debout la République, une table ronde réunira des experts de renom pour discuter d’un plan B pour sortir de la crise. J’invite M. Draghi à venir y assister. Peut-être que cela lui donnera quelques idées de gouvernance...

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout la République

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #216897

    si la BCE rachète les dettes souveraines , elle pourra reculer les échéances de remboursement des états en difficulté , nan ?


  • #216898

    Par ailleurs, qui peut me dire d’où vient l’argent de la BCE ? Est ce qu’elle crée de la monnaie ex-nihilo ou bien emprunte-t-elle aussi sur les marchés ?

     

    • #216941

      Elle emprunte à .... la Banque.... Suivez mon regard !!!


    • planche a billet, facon FED.


    • #217091
      le 07/09/2012 par matrix le gaulois
      La taxe Draghi pour offrir un sursis à l’euro

      Hé ! Tout cela n’a aucun sens : il prêtent de l’argent (ce qui crée une dette à l’emprunteur) pour que celui-ci rembourse des dettes et ses intérêts rendues obligatoires par l’interdiction européenne de recourir à la planche à billet & aux banques d’état. On bouche un trou en en creusant un autre plus profond. Les historiens futurs pourront parler de l’économie européenne du début du XXIème siècle comme le principe du couteau sans lame à qui il manque le manche...un machin qui n’a aucun sens.

      J’aimerais entendre plus souvent l’avis d’économistes non-européens (Chinois, Indiens, Russes etc. ...) qui peuvent parler librement sur l’euro sans se faire taxer de facho.

      Ce qu’il faut noter pour le moment c’est que les eurocrates avaient 2 choix cornéliens :

      - alourdir l’austérité dans les pays trop endettés d’Europe du sud pour alléger la pression fiscale des contribuables allemands : ce qui, après tous les efforts inhumains demandés aux grecs (entre autres) aboutissait à l’expulsion des Grecs, des Italiens, des Espagnols, Portugais, Irlandais...(manifestement, ils se sont aperçu que l’on ne pouvait tirer sur la corde et qu’ils ne veulent pas entendre parler d’une sortie de quelque état-membre de l’Union que ce soit, pas plus qu’ils n’acceptent que l’on remette en cause l’euro).
      - alourdir la pression fiscale sur le contribuable allemand en prenant en charge la dette sud-européenne ce qui aboutirait (malgré les révérences de Merkel) à la sortie de l’Allemagne. Et ça semble être la voie choisie par nos décideurs non-élus.

      Suite logique : le contribuable allemand commence à en avoir marre et a réagit très vite après l’annonce faite par Draghi, voir ci-dessous :

      http://www.contrepoints.org/2012/09...


  • #217016
    le 07/09/2012 par Godefroi de Javron
    La taxe Draghi pour offrir un sursis à l’euro

    Voilà, c’est fait, les peuples européens sont surendettés pour … l’eternité. Mais bon, faut voir ça du bon coté, l’euro est sauvé (pour combien de semaines ?). Merci qui ? Merci PICSOU DRAGHI et sa BCE


  • #217042

    Moi, citoyen français, je n’ai pas le droit d’acheter des bons du trésor français. C’est réservé aux banques et aux marchés financiers.
    Les états de la zone euro ne peuvent plus ni battre monnaie, ni faire financer leurs dettes par leurs propres concitoyens.
    Merci VGE d’avoir vendu le pays aux marchés en empêchant la Banque De France de prêter à la France à 0%. Merci Sarkozy d’avoir fait ratifier le traité de Lisbonne par le parlement malgré le NON au référendum pour continuer l’œuvre de VGE au niveau européen.

    Ce pignouf de Draghi veut me faire payer sa dette pourrie alors que je n’ai pas le droit de prêter de l’argent à mon pays.
    On donne aux financiers les profits des intérêts de la dette et on donne aux peuples le droit de payer ces intérêts par les impôts prélevés sur leur travail.
    Comme le dit Delamarche, c’est pas en achetant des oblig qu’on va baisser le chômage, sauf peut être pour le gars qui appuie sur le bouton pour acheter ces oblig.

    En plus, contrairement aux USA ou au Royaume Uni, la BCE n’a pas droit à la planche à billet. Pour créer de la monnaie, la BCE n’a que deux moyen, l’achat d’obligations ou le prêt d’argent aux grandes banques à son taux directeur.
    Depuis fin 2011, les banques empruntent à la BCE pour des montants illimités. En gros elle créé de l’inflation de fausse monnaie au taux de 0.75% ce qui va avoir pour consequence de diminuer le cout du crédit pour les marchés financier et reporter les investisseurs sur des placements plus rémunérateurs et donc plus risqués.
    La crise des subprimes est arrivée de cette manière.
    Vous avez aimé la crise de 2008, vous adorerez la crise de 2014 !

     

    • #217246

      Moi aussi je pense que c’ est le début de la fin. subprimes !
      Cette "réponse" je l’ appelle "le fédéralisation de la dette". Plus vite, plus fort.
      Quelles solutions restera t il à l’ Euro si cette manoeuvre ne marche pas ?
      J’ y répondrais bien volontier par... Krach. Ou explosion de la zone euro, mais va falloir etre encore un peu patient pour savoir.

      C’ est très impressionnant de voir que les bourses montent fort suite à cette annonce, ça pue la spéculation, ça pue la catastrophe. Et surtout ça pue la perte de souveraineté et l’ impossibilité de rembourser notre dette publique. Ils aiment le sado masochisme apparemment.


  • #217067

    Excellent NDA, comme toujours


  • La BCE crée de l’argent ex-nihilo (principe de planche à billet).
    Le problème étant qu’elle donne cet argent là au banque avec un taux d’intérêt de 0.5% et que les banques le re-donneront aux Etats avec un taux de 3-4, 7 voir presque 40% pour la Grèce. Ils renflouent les banques mais ne font rien pour faire baisser les taux d’intérêts, si ce n’est que des paroles.


  • #217244
    le 08/09/2012 par Acte patriote
    La taxe Draghi pour offrir un sursis à l’euro

    Nicolas, acceptes de rejoindre le rassemblement bleu marine ! Les heures les plus sombres de l’Histoire, c’est maintenant ! Le Général te dirait lui-même qu’il faut une alliance nationale avec le peuple et plus jamais de concessions et pleurnicheries avec les lobbies supranationaux, même franco-africains.