Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La version longue de la vidéo et la retranscription en français de l’arrestation de George Floyd

Voici la vidéo de l’arrestation de George Floyd par les quatre policiers qui l’ont filmée, suivie de la retranscription des propos en français, une traduction E&R (source rev.com).

 

 

Intervenant 1 : (silence)

Intervenant 1 : Avant de partir, il s’est garé juste ici. C’est un faux billet du Monsieur, désolé.

Kueng : Le chauffeur là-dedans ?

Lane : La Benz bleue ?

Intervenant 1 : Laquelle ?

Intervenant 3 : Cette bleue là-bas.

Kueng : Laquelle ?

Lane : Ouais. Ouais. Rentrez juste. Ils bougent beaucoup. Laissez- moi voir vos mains.

George Floyd : Hé, mec. Je suis désolé !

Lane : Reste dans la voiture, laisse-moi voir ton autre main.

George Floyd : Je suis désolé, je suis désolé !

Lane : Laisse-moi voir ton autre main !

George Floyd : S’il vous plaît, monsieur l’agent.

Lane : Les deux mains.

George Floyd : Je n’ai rien fait.

Lane : Lève tes putains de mains maintenant ! Laisse-moi voir ton autre main.

Shawanda Hill : Laisse-le voir ton autre main.

George Floyd : D’accord. Mais qu’est-ce que j’ai fait ? Qu’est-ce que nous avons fait monsieur l’agent ?

Lane : Mettez votre main là-haut. Mettez votre putain de main là-haut ! Bon dieu, garde tes putains de mains sur le volant !

George Floyd : J’ai [diaphonie 00:02:00].

Lane : Garde tes putains de mains sur le volant.

George Floyd : Oui monsieur. Je suis désolé, monsieur l’agent [diaphonie 00:02:03 ]

Lane : Qui d’autre est dans la voiture ?

George Floyd : C’est mon ami.

Lane : Remettez votre pied à l’intérieur.

George Floyd : Je suis désolé, vraiment désolé. Bon sang de bon dieu ! Je me suis déjà fait tirer dessus de la même façon, monsieur l’agent.

Lane : D’accord. Eh bien, quand je dis « Laisse- moi voir tes mains », tu lèves tes putains de mains.

George Floyd : Je suis désolé, monsieur l’agent. Bon sang.

Lane : Vous l’avez ? Mettez vos mains sur le dessus de votre tête.

George Floyd : La dernière fois, j’ai reçu une balle comme ça, monsieur l’agent. C’était la même chose.

Lane : Les mains sur le dessus de ta tête. Mains sur la tête. Sort du véhicule, et écarte-toi de moi, d’accord ?

George Floyd : Oui, monsieur.

Lane : Sort et tourne moi le dos. Sort et tourne moi le dos.

George Floyd : D’accord, monsieur l’agent, ne me tire pas dessus. S’il te plaît, mec.

Lane : Je ne vais pas te tirer dessus. Sort et tourne moi le dos.

George Floyd : Je te regarderai les yeux dans les yeux. S’il te plaît, ne me tire pas dessus, mec.

Lane : Je ne te tire pas dessus, mec.

George Floyd : Je viens de perdre ma mère, mec.

Lane : 320 on en arrête un. Sort et tourne moi le dos.

George Floyd : Mec, je suis vraiment désolé.

Lane : Sort et tourne moi le dos.

George Floyd : Ne me tirez pas dessus, monsieur l’agent. S’il te plaît, ne tire pas sur moi, mec. S’il te plaît. Tu peux ne pas me tirer dessus, mec ?

Lane : Sort et tourne moi le dos. Je ne tire pas. Sort et tourne moi le dos.

George Floyd : OK, OK, OK. S’il te plaît. S’il te plaît, mec. S’il te plaît. S’il te plaît. Je ne savais pas, mec.

Lane : Sort de la voiture.

George Floyd : Je ne savais pas, je ne savais pas, monsieur l’agent.

Shawanda Renee Hill : Arrête de résister, Floyd !

Lane : Met tes putains de mains derrière ton dos. Met tes mains derrière ton dos maintenant !

Kueng : Arrête de bouger. Arrête ! Met tes mains derrière ton dos !

Lane : Prends son autre bras.

George Floyd : Je ne vais rien faire.

Kueng : Hé, reviens ! Reste dans la voiture !

George Floyd : Je suis désolé, monsieur l’agent. Je me mets à genoux.

Shawanda Renee Hill : Qu’avez-vous dit, monsieur ?

George Floyd : Oh merde.

Kueng : Arrête de résister.

George Floyd : Je ne résiste pas.

Kueng : Si, tu résistes.

George Floyd : Je n’ai rien fait de mal, mec. [inaudible 00:03:38].

Kueng : Lève-toi !

George Floyd : S’il te plaît, s’il te plaît, mec.

Lane : Contre le mur.

Shawanda Renee Hill : Qui ? Moi ?

Lane : Oui.

Shawanda Renee Hill : Qu’est-ce que j’ai fait ?

Lane : On établit les faits. Lâche le sac.

Shawanda Renee Hill : On établit les faits ?!

Lane : C’est quoi le problème ?

Shawanda Renee Hill : Quelqu’un lui a dit quelque chose, ce n’est pas nous.

Intervenant 7 : On se faisait conduire, monsieur.

Shawanda Renee Hill : Je viens de faire réparer mon téléphone. [diaphonie 00:04:00].

Intervenant 7 : Vous pouvez demander à Adam qui nous sommes. Adam me connait.

Lane : Ça va ? [diaphonie 00:04:06]. Vous avez une pièce d’identité ?

Shawanda Renee Hill : Viens me chercher, ils vont emmener Floyd en prison,… emmener Floyd en prison. Viens me chercher.

Intervenant 7 : Vous pouvez demander à M. Adam qui nous sommes, monsieur. Vous pouvez demander à M. Adam qui je suis.

Lane : Cool. Avez-vous une pièce d’identité ?

Shawanda Renee Hill : J’habite sur la 38ème et Chicago. 38ème et Chicago.

Lane : 320 pour le code 4.

Intervenant 7 : Vous pouvez demander à M. Adam qui je suis, monsieur. Je viens juste d’acheter une tablette. Et quand j’ai acheté la tablette, cela n’a pas fonctionné…

Shawanda Renee Hill : Oh mon dieu, il n’a rien fait.

Intervenant 7 : C’est bon, monsieur.

Lane : Avez-vous une pièce d’identité ?

Shawanda Renee Hill Non, je n’en ai pas. Je m’appelle Shawanda Renee Hill. Putain, non.

Lane : D’accord.

Intervenant 7 : Monsieur, elle et moi étions juste en train de faire un tour. M. Adam, M. Adam me connaît, mec.

Shawanda Renee Hill : On est juste venus pour chercher mon téléphone. Tu vois, je n’ai pas de sac à main ou rien, et ma fille est en route pour venir me chercher.

Lane : Quel est son problème ?

Shawanda Renee Hill : Je ne sais pas.

Intervenant 7 : M. Adam me connaît, monsieur. [diaphonie 00:04:50]

Shawanda Renee Hill : C’est mon ex. Je ne sais pas.

Lane : Pourquoi il est pas net et ne nous montre pas ses mains ? Pourquoi il est bizarre comme ça ?

Shawanda Renee Hill : Je n’ai aucune idée. Parce qu’il s’est déjà fait tirer dessus.

Lane : Je comprends, mais quand un agent vous dit : « Sortez de la voiture ! » Il est ivre ou quoi ? Il est drogué à quelque chose ?

Shawanda Renee Hill : Non, il y a un truc dans sa tête. C’est à cause de la police.

Lane : Qu’est-ce que cela veut dire ?

Shawanda Renee Hill : Il a des problèmes tout le temps quand ils viennent. Surtout quand ce type a pointé son arme comme ça.

Lane : Quel est votre prénom ?

Shawanda Renee Hill : Son nom est George Floyd.

Lane : Quoi ?

Intervenant 7 : C’est un bon gars. Elle a dit « George Floyd ».

Lane : Peux-tu épeler cela ?

Intervenant 7 : Je ne sais pas comment épeler George, monsieur.

Lane : Son nom ?

Shawanda Renee Hill : Oh, mon nom ?

Lane : Ouais, ouais.

Shawanda Renee Hill : Shawanda Renee Hill.

Lane : Peux-tu l’épeler ?

Shawanda Renee Hill : S - H - A - B - A - N - D - A.

Lane : S - H - A – W…

Shawanda Renee Hill : A - N - D - A.

Intervenant 7 : Il est réglo, monsieur. Comme je disais, mais M. Adams ...

Shawanda Renee Hill : Ouais, il est réglo.

Lane :

Kueng : Met le juste dans la voiture. Shawanda quoi ?

Shawanda Renee Hill : Hill, ou Renee, R - E - N - E - E.

Lane : Quel est ton nom de famille ? Shawanda Renee Hill Hill, H - I - L - L.

Lane : Et ta date de naissance ?

Shawanda Renee Hill : Qu’est-ce que vous me voulez ? 27/1/75. OK ?

Lane : OK, bien, donc voici la situation : quelqu’un a payé avec un faux billet là-dedans. On arrive, il commence à attraper les clés et tout ça, commence à devenir bizarre, il ne nous montre pas ses mains. Je ne sais pas ce qui se passe, alors vous sortez de la voiture. Restez bien ici. Restez ici, s’il vous plaît.

George Floyd : Aïe, aïe, mec !

Lane : Tu es camé à quoi en ce moment ?

George Floyd : À rien.

Kueng : Parce que tu agis de manière plutôt erratique.

Lane : Allez. Allez.

George Floyd : J’ai peur, mec.

Lane : Allez.

Kueng : Tu as de l’écume autour de la bouche ?

George Floyd : Oui, je faisais du basket tout à l’heure.

Lane : Allez.

George Floyd : Mec, d’accord, laisse-moi me calmer, maintenant. Je me sens mieux, maintenant.

Lane : Continue d’avancer.

George Floyd : Peux-tu me rendre service, mec ?

Lane : Non. Quand nous arriverons à la voiture. Allons à la voiture, mec ! Allez !

Kueng : Arrête de bouger.

George Floyd : Mec, mon dieu, ne me quitte pas, mec. S’il te plaît mec, s’il te plaît mec.

Lane : Tiens. Je veux surveiller cette voiture aussi, alors fais-le entrer.

Kueng : Lève-toi, arrête de t’affaler ! Lève-toi. Reste debout et fait face à la portière de la voiture !

George Floyd : Je suis claustrophobe, mec, s’il te plaît, mec, s’il te plaît.

Lane : Tu as son dossier ?

Kueng : Non, pas encore.

George Floyd : Je veux juste te parler, mec. S’il te plaît, laisse-moi te parler. S’il te plaît.

Lane :

Kueng : Tu n’écoutes rien de ce qu’on te dit.

George Floyd : OK maintenant…

Intervenant 8 : Nous n’écouterons donc rien de ce que tu dis.

Lane : Peux-tu surveiller cette voiture ? Assure-toi que personne n’y entre.

George Floyd : Je suis claustrophobe.

Kueng : J’ai compris, mais tu vas faire face à la portière maintenant.

Lane : Écoute, arrête !

George Floyd : Je ferai ce que vous voulez, je ferai tout ce que vous me demanderez, mecs. Je ne résiste pas, mec. Je ne résiste pas ! Je ne résiste pas ! Demandez-leur, ils me connaissent.

Lane : Vérifie ce côté.

George Floyd : Bon dieu, mec, je ne ferai rien. Pourquoi ça continue comme ça ? Regardez mon poignet, monsieur l’agent, je ne suis pas ce genre de type.

Lane : Vérifie l’autre côté.

George Floyd : Monsieur l’agent, monsieur l’agent, je ne suis pas ce genre de type.

Lane : Arrête.

George Floyd : S’il vous plaît, je ne suis pas ce genre de type, monsieur l’agent. S’il vous plaît !

Lane : Regarde par là.

George Floyd : S’il te plaît, mec. Ne me laisse pas seul, mec, s’il te plaît, je suis juste claustrophobe, c’est tout.

Lane : Peu importe, tu rentres dans la voiture.

Kueng : Portez-vous quelque chose de tranchant sur vous ?

George Floyd : Je ne ferai rien pour vous faire du mal, monsieur l’agent.

Kueng : Portez-vous quelque chose de tranchant sur vous ?

George Floyd : Non monsieur.

Kueng : Même pas un peigne ? Rien ?

George Floyd : Je n’ai rien. Pourquoi vous me faites ça, monsieur l’agent ? S’il vous plait ouvrez la fenêtre pour moi. Je suis vraiment claustrophobe, monsieur l’agent.

Lane : Tu l’as ?

George Floyd : Pourriez-vous s’il vous plaît l’ouvrir pour moi, s’il vous plaît ?

Lane : Oui, je vais l’ouvrir. Je vais le faire.

George Floyd : Restes avec moi, mec, merci. Mon dieu ! Je ne savais pas que tout cela allait arriver, mec. S’il te plaît, mec. [00:08:05 ]. Je ne veux rien vous faire, rien.

Lane : Tu l’as eu ?

Kueng : Attrape la poche intérieure de ton côté. J’écoute.

George Floyd : Je sais que que que… les gens font des choses, et et et…

Lane : Très bien, il est OK. Je cherche juste s’il y a des armes ou des trucs comme ça.

George Floyd : OK, OK, OK.

Lane : Assieds-toi.

George Floyd : D’accord.

Kueng : Pourquoi as-tu du mal à marcher ?

George Floyd : Parce que, monsieur l’agent, [inaudible 00:08:31].

Lane : Je vais baisser les fenêtres, OK ?

George Floyd : S’il te plaît mec, ne fait pas ça !

Kueng : Assieds-toi !

George Floyd : Je rentre, monsieur l’agent, je rentre.

Kueng : Non, tu ne rentres pas !

George Floyd : Je vais rentrer !

Kueng : Assieds-toi !

Lane : Assieds-toi, mec.

George Floyd : Pourquoi ne me croyez-vous pas, monsieur l’agent ?

Kueng : Assieds-toi !

George Floyd : Je ne suis pas ce genre de type ! Je ne suis pas ce genre de type, mec !

Kueng : Assieds-toi !

George Floyd : Les mecs… Je vais mourir là-dedans !

George Floyd : Je vais mourir, mec !

Kueng : Assieds-toi, maintenant !

George Floyd : Et j’ai juste eu…

Lane : Mec, tu vas pas nous refaire le coup ! OK, baisses les fenêtres. Hé, écoute !

George Floyd : Putain, mec.

Lane : Écoute !

George Floyd : Je ne suis pas ce genre de type.

Lane : Je baisserai les fenêtres si tu rentres tes jambes, d’accord ?

George Floyd : Mettez de l’air. [inaudible 00:08:57] Regarde ça, regarde ça. Regarde ça !

Intervenant 8 : Tu n’écoutes même pas. On peut t’aider, mais pas tant que tu restes planté là.

George Floyd : D’accord, mec. Bon dieu, vous me la faites mauvaise, mecs. Je ne cherche pas à finasser, pas à finasser.

Intervenant 9 : [diaphonie 00:09:09] Je ne veux pas … Arrête de résister, frérot.

George Floyd : Je ne cherche pas à finasser. Je suis claustrophobe, et j’ai de l’anxiété, je ne veux rien leur faire !

Lane : Je vais baisser la fenêtre.

George Floyd : Mec, je chie dans mon froc, mec.

Intervenant 9 : C’est pas grave.

George Floyd : [inaudible 00:09:12] quand je commence à respirer, ça va s’arrêter, mec.

Lane : Rentre tes jambes.

George Floyd : OK, OK. Laissez-moi compter jusqu’à trois. Laissez-moi compter jusqu’à trois et ensuite je rentre. S’il vous plaît. Je n’essaye pas de vous faire un coup !

Lane : Bon, peu importe, mets-le à terre. Je vais [diaphonie 00:09:14 ] J’en ai marre de cette merde. Je vais passer de l’autre côté [inaudible 00:09:21 ]

George Floyd : Il le sait, lui aussi, monsieur l’agent. Me la fait pas comme ça, mec.

Kueng : Monte dans la voiture.

George Floyd : Puis-je te parler s’il te plaît ?

Kueng : Si tu montes dans cette voiture, nous pourrons parler !

George Floyd : Je suis claustrophobe.

Kueng : J’ai compris, mais tu n’es vraiment pas coopératif !

George Floyd : Mon dieu, je suis claustrophobe !

Lane : Ramène-toi, je vais te tirer de l’intérieur.

Kueng : Monte dans la voiture !

George Floyd : Puis-je aller devant, s’il vous plaît ?

Kueng : Non, pas devant.

George Floyd : Je suis claustrophobe, monsieur l’agent.

Kueng : Monte dans la voiture !

George Floyd : OK, mec, d’accord ! Je ne suis pas un méchant, mec !

Kueng : Monte dans la voiture !

George Floyd : Je ne suis pas un méchant ! Mec, [inaudible 00:10:02]. S’il vous plaît, monsieur l’agent ! S’il vous plait !

Kueng : Assieds-toi !

George Floyd : S’il vous plaît ! S’il vous plaît ! Non, [inaudible 00:10:10].

Kueng : Assieds-toi.

George Floyd : Je vais m’étouffer, je ne peux pas respirer, monsieur l’agent ! S’il vous plaît ! S’il vous plaît !

Kueng : OK, c’est bon !

George Floyd : Mon poignet, mon poignet, mec. OK, OK. Je veux m’allonger par terre. Je veux m’allonger par terre. Je veux m’allonger par terre !

Lane : Tu rentres dans la voiture.

George Floyd : Je veux m’allonger par terre ! Je m’allonge. Je m’allonge, je m’allonge.

Kueng : Demande un fourgon.

George Floyd : Je m’allonge.

Intervenant 9 : Bro, tu vas avoir une crise cardiaque ! Merde, mec, monte dans la voiture !

George Floyd : Je sais, je ne peux pas respirer. Je ne peux pas respirer.

Lane : [diaphonie 00:10:18]. Mets-le par terre.

George Floyd : Lâche-moi, mec, je ne peux plus respirer. Je ne peux plus respirer.

Lane : Assieds-toi.

George Floyd : S’il te plaît, mec. S’il te plait, écoute-moi.

Chauvin : Il va en prison ?

George Floyd : S’il vous plaît, écoutez-moi.

Kueng : Il est actuellement en état d’arrestation pour usage de faux [inaudible 00:11:04 ].

George Floyd : Usage de faux quoi ? De faux quoi ?

Lane : Allons-y. Sortons-le et juste [MRE].

George Floyd : Putain, je peux pas respirer, mec. Je peux pas respirer.

Kueng : Ici, allez, sors !

George Floyd : [inaudible 00:11:10] merci. Je vous remercie.

Thao : Allongez-le simplement par terre.

Lane : Peux-tu simplement te lever sur le… ? Je l’apprécie, vraiment.

Chauvin : Avez-vous votre dispositif de retenue ?

George Floyd : Je ne peux plus respirer. Je ne peux plus respirer. Je ne peux plus respirer.

Lane : Bon dieu !

George Floyd : Pas respirer.

Lane : Merci.

George Floyd : Je ne peux plus respirer.

Kueng : Arrête de bouger.

George Floyd : Maman, maman, maman, maman.

Kueng : [inaudible 00:11:45] l’une des poches avant.

George Floyd : Maman, maman, maman.

Kueng : ... dans mon sac sur la droite.

George Floyd : Maman, maman, maman.

Lane : 320 Pouvons-nous obtenir une ambulance (EMS) en code 2, pour un saignement de la bouche ?

Chauvin : Tu es en état d’arrestation, mec.

George Floyd : D’accord d’accord. Oh mon dieu. Je ne peux pas croire ça. Je…

Chauvin : Tu vas aller en prison.

Lane : Tu peux le croire ! Affirmatif.

George Floyd Je ne peux pas croire ça, mec. Maman, je t’aime. [Reese 00:12:09] Je t’aime.

Lane : Tu as…

George Floyd : [00:12:10]. Dites à mes enfants que je les aime. Je suis mort.

Lane : Le mien est sur mon côté, c’est marqué. C’est écrit « hobble ». C’est en haut.

George Floyd : Je ne peux pas respirer, mec. Il s’en fiche. Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

Chauvin : Tu parles beaucoup, mec.

George Floyd : Maman, je t’aime. Je ne peux rien faire.

Kueng : L’ambulance est en route. Bon, alors, vous voulez encore le dispositif de retenue ?

Lane : Mmhh OK, d’accord.

George Floyd : Mon visage est parti. Je ne peux pas respirer. [00:12:33]. Je ne peux pas respirer, mec. S’il te plaît ! S’il te plaît, laisse-moi me lever. S’il te plaît, mec.

Lane : Pouvez-vous monter sur le trottoir s’il vous plaît, d’un côté ou de l’autre s’il vous plaît ?

George Floyd : Mon visage va mal.

Lane : Devrions-nous lever ses jambes, ou ça va comme ça ?

Chauvin : Laissez-le.

Kueng : Laissez-le, oui !

Chauvin : Laissez-le.

Lane : Bien. Si tout va bien, Park est toujours dans la voiture. Ils se comportaient de façon vraiment louche, comme s’ils avaient quelque chose là-dedans.

Thao : Est-ce qu’il a quelque chose ?

Lane : Je suppose que oui.

Kueng : Je crois que oui, nous avons trouvé une pipe.

Lane : Il ne voulait pas sortir de la voiture. Il ne suivait pas les instructions. [diaphonie 00:13:10]. Ouais, c’est de l’autre côté de la rue. Park le surveille. Il y a deux autres personnes avec lui.

George Floyd : S’il te plaît, je ne peux pas respirer. S’il te plaît, mec. S’il te plaît, mec !

Thao : Avez-vous une ambulance en « code 3 » en route ?

Lane : Ah, code 2 ? On devrait probablement le monter d’un cran, alors. Tu l’as eu ? [diaphonie 00:13:29].

George Floyd : S’il te plaît, mec !

Thao : Détends-toi !

George Floyd : Peux pas respirer.

Kueng : Tu vas bien, tu parles bien.

Lane : Tu parles. Respire profondément.

George Floyd : Je ne peux plus respirer. Je ne peux plus respirer. Ah ! Je vais probablement mourir comme ça.

Thao : Détends-toi.

George Floyd : Mon visage ne peut pas respirer.

Lane : Il doit être drogué à quelque chose.

Thao : Tu es drogué à quoi ?

George Floyd : Respirer. S’il vous plaît, [inaudible 00:14:00]

Intervenant 9 : Respire ! Merde ! Eh bien, lève-toi et monte dans la voiture, mec. Lève-toi et monte dans la voiture.

George Floyd : Je vais le faire. Je ne peux pas bouger.

Intervenant 9 : Laissez-le monter dans la voiture.

Lane : Nous avons trouvé une pipe à cannabis sur lui, il pourrait y avoir autre chose, il pourrait y avoir du PCP (Phencyclidine) ou quelque chose comme ça. Le battement des yeux, comme ça, c’est du PCP ?

George Floyd : Mon genou, mon cou.

Lane : Où leurs yeux tremblent très vite ?

George Floyd : Je suis fini, je suis fini. Je suis claustrophobe. J’ai mal au ventre. Mon cou me fait mal. Tout fait mal. J’ai besoin d’un peu d’eau ou quelque chose, s’il vous plaît. S’il vous plaît ? Je ne peux pas respirer, monsieur l’agent.

Chauvin : Alors arrête de parler, arrête de crier !

George Floyd : Tu vas me tuer, mec.

Chauvin : Alors arrête de parler, arrête de crier ! Il faut énormément d’oxygène pour parler.

George Floyd : Allez, mec. Oh, oh ! [diaphonie 00:15:03]. Je ne peux pas respirer. Je ne peux pas respirer. Ah ! Ils vont me tuer. Ils vont me tuer. Je ne peux plus respirer. Je ne peux plus respirer.

Intervenant 8 : Nous avons essayé cela pendant 10 minutes.

George Floyd : Ah ! Ah ! S’il vous plaît. S’il vous plaît. S’il vous plaît.

Lane : Devrions-nous le rouler sur le côté ?

Chauvin : Non, il reste là où il est.

Lane : D’accord. Je m’inquiète juste au sujet de son délire excité…

Chauvin : Eh bien, c’est pourquoi nous avons fait venir l’ambulance.

Lane : D’accord, je suppose.

Intervenant 13 : Relève-le, frère.

Le contexte, toujours le contexte, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

100 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les pauvres flics ! Ils font juste leur boulot, à l’américaine bien sur, mais sans haine, et avec professionnalisme !
    Et les voila dans la mouise à cause d’un voyou complétement défoncé.
    Et des ordures en profitent pour manipuler une bande d’abrutis, pour mettre les EU à feu et à sang, pour empêcher la réélection de Donald Trump .
    Et puis on commence à en avoir marre de toutes ces communautés victimaires, les féministes, les LGBT machin-chose, les noirs, les juifs, les migrants ...

     

  • Dans l’ambulance c’est grand guignol...

     

    • commentaire déplacé, voire dégueulasse.. ce n’est pas parce que la mort de ce type est récupérée par des ordures de la presse médias et associations spécialistes de la mauvaise foi que l’on peut tout se permettre.. il y a un minimum de dignité humaine à respecter.


    • Tu n’as sûrement pas eu à effectuer un massage cardiaque de toute ton insignifiante vie !


    • On la voit tous les jours la "dignité humaine" .
      Reveillez vous. On meurt tous un jour.... Et c’est ordinairement de manière absurde et stupide.
      Les bons sentiments ne font pas avancer les choses.

      Je respecte au moins pour ça les fanatiques de tous les temps historiques...sachants leur mort inéluctable, et toute proche, ils en font quelque chose de positif,de combatif, d’engagé.

      Aujourd’hui on ne sait même plus si l’on a plus peur de la vie que de la mort.
      Et il en résulte la société que nous conaissons....

      La mort d’un homme... (comment,pourquoi) prenez 5 min au moins une fois pour méditer la question !


  • Insupportable personnage ce Floyd...

     

  • Comment peut-il être claustrophobe à l’intérieur d’une voiture alors même qu’ils l’ont arrêté à l’intérieur d’une voiture ?
    Paix à son âme.


  • Il y a beaucoup de théâtre mais il a l’air de se faire un méchant bad trip en même temps, curieux de savoir tout ce qu’il a pris pour se mettre dans cet état, un zombie le gars.

     

    • Curieusement, la séquence complète tend à rendre plus "compréhensible" l’attitude de Chauvin. Au visionnage des premières images rendues publiques, sachant qu’il était arrivé sur place dans un second temps et qu’il connaissait l’interpellé, j’en concluais,comme beaucoup, à un meurtre. Le sang-froid rajoutait à l’horreur.
      Là, on a l’impression que Floyd, dès le départ, répète de manière désordonnée les instructions, qui circulent dans les milieux concernés, destinées à compliquer la tâche des flics en cas d’arrestation et à faire jouer le levier victimaire qui pourra toujours servir dans la suite de la procédure. Mais il est dans un tel état qu’il semble se prendre à son propre jeu au point que plus personne ne sait (ni les flics, ni lui-même, ni même les observateurs de la scène), ce qui est de l’intox et ce qui est vrai dans son attitude et réel de sa détresse.
      On peut argumenter sur une série de fautes de la part des policiers, mais dans un tel contexte, il y a beaucoup de circonstances atténuantes.
      On ignore aussi ce que les deux employés qui ont tenté de récupérer leur marchandise avant l’arrivée des flics ont raconté en appelant la police. Peut-être Floyd les a—t-ils menacés, ce qui expliquerait l’attitude des flics au départ qui se calme dès que Floyd est sorti de sa voiture et est maîtrisé.
      Tout cela est bien triste. Ce qui a suivi au niveau international est parfaitement délirant.


  • Pour moi, personne n’a raison. Ils sont tous en tort.

    Floyd : Comportement de drogué au dialogue incohérent et délirant se met en fâcheuse posture alors que l’interpellation se déroule normalement et que les flics sont sérieux et sans agressivité.

    Les Flics : La situation dérape à partir du moment où ils choisissent de l’allonger. Jusqu’ici rien d’anormal puisqu’ils ont tout essayé avec lui sans succès. Mais il n’empêche que le genou sur la nuque pendant une éternité ce n’est pas normal. Dans un premier temps oui, mais à un moment le flic doit comprendre la situation et lâcher sa position alors que Floyd ne bouge plus où que partiellement. Lui non. Même à l’arrivée de l’ambulance il reste, pendant que le soignant verifie les pupilles...

    Bref, tous coupables.

    Hariel

     

    • Ce n’est pas sur la nuque, mais 10cm plus bas (cf 50’30 à 50’45), et ça n’empêche pas de respirer, d’autant qu’on voit que Chauvin n’appuie pas très fort (cf entre 50’30 et 50’45 au moment où il se repositionne).


    • Parfaitement d’accord avec toi, Hariel !


    • Le genoux sur la nuque n’est pas une cause de mortalité, on ne meure pas de cette manière... si il n’avait pas été en overdose d’opiace il aurait survécu pendant 2 heures sans soucis... et si le flic n’avait pas mis son genoux, il serzit également mort car il avait 3 fois la dose léthale ...
      Donc les flics ne sont pas responsables, ils font ce qu’ils peuvent pour rentrer chez eux entiers, ne pas oublier non plus les stats des agressions racistes : chaque année les noirs agressent 550 000 blancs et les blancs 60 000 noirs... étant donné que les hommes représentent 95% des agresseurs, ont peur donc dire qu’aux US 1 homme noir sur 40 est responsable d’agression raciste, contre 1 blanc sur...2000.
      Pour les meurtres c’est également en défaveur des noirs...
      Et si on avait les stats ethiques en france, elles seraient du même tonneau...
      Ceux qui sont victimes de violences racistes, ce sont les blancs et eux seuls...


    • à 20 h25, G.F. est en arrêt cardiaque, les flics le constatent puisqu’on les voit prendre son pouls, les secours arrivent 3 minutes plus tard, mais personne ne tente un massage cardiaque, ni les flics,ni les ambulanciers.

      Résultat des courses : inculpation des flics et des ambulanciers pour non-assistance à personne en danger, mais pas d’homicide là-dedans. Après le droit américain est parfois éloigné du droit français.


    • @Antizion

      À quel moment ai-je expliqué dans mon message qu’un genou sur la nuque ça tue ? Nul part. Par contre, qu’il y est non-assistance à personne en danger ça c’est certain.

      Cordialement

      Hariel


    • Olivier
      10cm plus bas, cela veut dire D4 C7.
      Rien que sur la photo en haut on voit bien que le genou comprime, écrase le rachis cervical avec tout ce qui passe dedans, y compris les carotides qui peuvent déclencher un malaise vagal avec une bradycardie.


    • À Jay

      Non, l’action de Chauvin n’a rien de dangereux.

      Son genou paraît un peu plus haut sur certaines photos, mais de toute façon il n’appuyait pas fort.

      Et surtout on entend bien Floyd respirer sans pb. D’ailleurs pose-toi un peu la question de savoir d’où peut bien venir tout l’air qu’il lui faut pour parler tout ce qu’il parle et pousser ses râles ... Le mec était plutôt en hyperventilation qu’en difficulté à respirer.

      La raison de sa souffrance, de sa sensation d’étouffement, et de son angoisse de mort, qui étaient bien réelles, je n’en doute pas une seconde, est à trouver ailleurs.

      (Accessoirement, j’ai eu un père médecin et j’ai une longue pratique de divers sports de combat, donc pour moi c’est une évidence : pas de danger dans l’action de Chauvin. Point trait.)


    • Olivier
      En sport de combat, je te garantie qu’avec 10% de ce qu’il exhibait, l’arbitre aurait déjà tout arrêté.
      Tu ne me ferra pas croire que les mains dans le dos, le cou écrasé par un genou n’a aucune influence sur ta facilité à respirer.
      Pour quelqu’un de normal, un genou comme cela ne ferra pas grande chose, mais dans son cas ce fut fatal, c’est une évidence.


    • À Jay

      Fais l’expérience avec un ou deux potes.


    • Je ne suis pas en détresse respi, donc l’expérience avec 2 potes ne vaut rien.
      Par contre fait là avec quelqu’un en détresse et tu verras sa réaction.


    • À un moment il faut un peu de rigueur scientifique.

      - Soit la position empêche de respirer, même un peu, par une compression quelle qu’elle soit ;
      - ou pas.

      Si on fait l’expérience avec des potes, on peut s’apercevoir qu’elle n’empêche absolument pas de respirer, du moment qu’on n’appuie pas comme un taré.

      De plus, on ne peut pas demander aux policiers d’être des médecins.

      Ils ont appliqué la procédure, point.

      De plus, ils ont appelé l’ambulance au plus tôt qu’on puisse imaginer.

      On peut constater aussi qu’ils restent parfaitement calmes.

      Vraiment, pour moi, les rendre responsables de quoi que ce soit serait vraiment injuste et dégueulasse.


    • @Olivier

      Je crois que vous vous êtes trompé de débat depuis le début. C’est une évidence, le flics n’a pas tué le Floyd parce-qu’il le maintien au sol en posant son genou sur la nuque ou plus bas, ou plus haut, avec une forte pression ou non... La question ne doit pas se poser en ces termes.

      Contrairement à ce que vous dites, les flics sont responsables à partir du moment où ils prennent en charge un individu, ils en ont la responsabilité à partir du moment où ils procèdent à une arrestation. Le problème n’est pas qu’ils l’ont tué, mais qu’ils n’ont rien fait pour le sauver. Il y a non-assistance à personne en danger.

      Sous prétexte qu’ils ont appelé une ambulance (ce qui est une bonne décision) ils ne doivent plus s’en préoccupé ? Ils ne sont pas médecins ? Pourtant le massage cardiaque procédé dans l’ambulance est dans un premier temps effectué par le flics qui maintient les jambes non ? Un flic doit et surtout, sait effectuer les gestes de premiers secours !

      Vous ne revenez à aucun moment sur les dernières paroles qui ont une grande importance :

      Lane : Devrions-nous le rouler sur le côté ?

      Chauvin : Non, il reste là où il est.

      Lane : D’accord. Je m’inquiète juste au sujet de son délire excité…

      Je crois que c’est clair non ? Y a une inquiétude du dénommé Lane que Chauvin décline sans se poser la moindre question... Lui reste en position sans se préoccuper de l’état de son prisonnier ce qui est une faute grave.

      Maintenant, je vous laisse à mon premier message pour comprendre ce que je pense de la situation, je vais éviter de me répéter, mais la faute est des deux côtés. À commencer par Floyd. Lorsque l’on mène une vie pareille, il faut pas s’attendre à ce que sa finisse bien... Ce qui n’exonère en rien la responsabilité des flics...

      Cordialement

      Hariel


    • Olivier
      Parlons rigueur scientifique.
      "empêche de respirer ou pas"
      Ben non, il y a tous les intermédiaires possibles.
      Je connais très bien le domaine médical et celui de la respiration.
      Avec tes potes mesures ta CVF (capacité vitale fonctionnelle) debout puis mesure ta CVF couché, mains dans le dos avec un genou sur la nuque.
      Tu verras la différence.
      A cela il faut ajouter la panique qui aggrave encore !
      On ne peut pas dire que les policiers n’y soient pour rien.
      Un mec qui pendant 5 mn de dit qu’il n’arrive plus a respirer qui soudainement ne bouge plus et tu continue avec le genou, c’est une faute professionnelle non raciste qu’il faut assumer.


    • Deux visions du monde différentes je crois.

      De mon côté, quand je me fais arrêter par les flics, je m’attends pas à ce qu’ils prennent soin de moi comme une nounou.
      Je m’attends plutôt à un conflit, à ce qu’ils se la jouent et profitent de leur position dominante, etc.

      Donc si je fais un arrêt cardiaque parce que j’ai pris des saloperies, ben je me dis que c’est moi le responsable.

      De votre côté il semble que vous attendiez beaucoup plus des FdO : de la prise en charge, une attention médicale de chaque seconde, etc.

      C’est peut-être vous qui avez raison après tout.

      En tout cas, ce n’est pas ce à quoi les FdO françaises m’ont appris à m’attendre, où j’ai l’impression qu’il y a une teneur en connards bien plus élevée que dans la population générale.

      Du coup je vois le policier sinon comme un ennemi, au moins comme qqun avec lequel je n’ai aucun intérêt commun.

      Donc peut-être qu’effectivement votre vision est celle qui devrait prévaloir dans une société qui marche correctement ...

      Enfin vaste débat ... et puis attendons aussi les résultats de l’enquête ...


    • Sans prendre parti sur la question "genou sur le cou", je regrette votre sentiment, Olivier. Penser que nous n’avons aucun intérêt commun avec les policiers, c’est aussi ce qui fait qu’il y en a de leur côté qui pensent ça...

      Après tout, pourquoi défendre contre les politiques qui les payent des français moyens qui sont à couteaux tirés avec eux et qui partent du principe qu’ils seront forcément des enc**** avec eux ?

      Des gens qui sont devenus policiers pour "arrêter les méchants" au nom d’un rêve de gosse et qui ont fait leur boulot pour le bien de tous leurs concitoyens jusqu’au bout, en risquant leur vie, ça a existé ! Et ça existe !

      Et je refuse de laisser croire à ces policiers là que les français ne croient pas en eux. Ça les décourage et ça les transforme exactement en ceux que vous craignez ! En mecs corporatistes qui se sentent les coudes contre le français moyen qui les déteste ! Quitte à continuer à défendre la Macronie qui a prévu de les enchaîner dès que ce sera fait avec nous.

      Bref en Chauvins, pour faire le petit jeu de mots. Ce n’est pas en se crachant à la g... qu’on y arrivera, il faut voir loin, là.


  • Un camé de plus mort durant son arrestation et qui de toute façon vu ce qu’il avait dans le sang aurait terminé sa vie un peu plus tard dans la soirée... sur ce coup là les flics son irréprochables.


  • Cette version longue ne change rien à l’affaire (à la base je ne croyais au racisme supposé des policiers) !

    Que la version soit courte ou longue, au final, un policier arrive sur les lieux et décide de mettre une personne faisant une crise face contre terre avec un genou sur le cou alors que ses collègues ont manifestement compris que la personne interpellée était en réelle difficulté et lui demandait de le changer de position.

    Si pour X raison, vous faites une crise asthme ou de panique et que vous devez finir poitrine compressée et genou sur le cou parterre... il y a un soucis.
    Derek Chauvin a pris une très mauvaise décision, qu’aucun de ses collègues sur les lieux n’aurait prise.


  • si vous voulez rigoler : le commentaire de la vidéo sur Francetvinfo :



    Sous la menace d’une arme à feu, et avant même que lui soit signifié le motif du contrôle, George Floyd se retrouve menotté. Il explique qu’il est claustrophobe, affirme avoir été atteint du Covid-19 et supplie, en vain, de ne pas être placé à l’arrière d’une voiture de police.



    ils auraient du ramener des gateaux. Ah lala ces mauvais flics.


  • Mais pourquoi les mondialistes ont-ils lancé BLM sachant que tout ça n’est que du flan et que ça allait leur revenir dans la gueule tôt ou tard ???

     

  • #2525346

    17:40 il ne respire plus. Ils l’ont tué par défaut d’assistance. A cause de leur connerie, les states ont été mis a feu et à sang.

     

    • Quelle connerie ?

      > Ils ont appelé l’ambulance dès que ça a commencé à être inquiétant, c’est-à-dire après sa sortie de leur voiture.

      Et puis notons aussi :
      - qu’il a commencé à dire qu’il avait des difficultés à respirer alors qu’aucun policier n’était sur lui ;
      - que c’est lui qui a demandé à s’allonger au sol.


    • olivier_8@ Il a demandé a s’allonger sur le sol une fois menotté , à partir de là il il ne représentait plus aucun danger après avoir manifesté des difficulté respiratoires (stress, angoisses..) il n’a pas demandé à ce qu’un flic zélé pèse de tout son poids sur sa cage thoracique pour l’aider à mourir...


  • John Coffee dans la Ligne verte.

     

  • Ce n’est vraisemblablemement pas un crime racial. Mais une faute profressionelle c’est clair, malheureusement. Ils ont été interminablement long à réaliser que le gars avait perdu conscience, puis qu’il était en arrêt respiratoire, puis cardio. Et une fois réalisé cela, interminablement long à débuter la réanimation. Ils ont attendu qu’il soit un cadavre pour le réanimer, c’était trop tard.
    Manque de formation manifeste des policiers sur ce plan là.
    Mais c’est bien que ces enregistrements aient été rendus publiques, l’histoire racontée par blacks lives matter tombe à l’eau. On y voit bien que Georges Floyd était défoncé et opposant à l’arrestation, ce qui a conduit les flics à user de la force pour le contenir et le soumettre difficilement même à plusieurs. Et sa comédie du début les a probablement désensibilisé quant à ses plaintes de difficultés respiratoires par la suite. Les flics n’ont pas compris ce qui était en train de se passer, ils sont resté en mode "arrestation d’un prévenu opposant et potentiellement dangereux", qui était le mode adapté au début, mais qui est devenu subitement et complètement désadapté à partir du moment où le prévenu ne réagissait plus.
    Entre ces deux moments, la posture des policiers est vraiment compliquée, je n’aurais pas voulu être à leur place.

     

    • Ils ont appelé l’ambulance bien avant qu’il perde connaissance ...


    • Olivier8 : appeler une ambulance c’était bien mais ça ne suffisait pas, Floyd avait vraisemblablement perdu conscience, il ne réagissait plus et ne respirait probablement presque plus, ses "amis" alertaient les policiers qu’il ne répondait plus, et malgré ça les flics le maintiennent à plat ventre au sol genou sur la nuque pendant de longues minutes, je n’ai pas compté mais c’est interminable. La réaction adaptée aurait été au minimum de le mettre en PLS, voir commencer une réa.
      Je sais que c’est facile à dire assis sur son canap en repassant la vidéo, et ce genre de réaction désadaptée se voit même parfois chez des soignants en milieu hospitalier (stress mal géré , charge de travail, défaut de formation...), il n’empêche que c’est une faute.
      Cette vidéo ne disculpe pas les policiers mais montre la réalité des faits, bien loin du naratif de la bavure raciste. Ça change même la cause apparente de la mort. Le fentanyl est un dépresseur respiratoire. Mais c’est sûr que la position allongée sur le ventre tête plaquée sur le bitume n’a pas aidé..


    • j’adhère totalement à votre analyse.
      Le massage cardiaque aurait dû être initié au moins cinq minutes plus tôt, ce qui n’aurait pas forcément sauvé George Floyd. Deux fois dans ma vie j’ai eu à pratiquer cette technique d’urgence, une fois pendant dix ou douze minutes avec réussite, l’autre pendant 45 à 50 minutes avant de devoir céder à l’évidence fatale, ce qui me fut éxtremement douloureux.


    • Faux. Avec ce qu’il avait dans le sang il était mort avant même de voir un flic dans son champ de vision.


    • Floyd était sûrement suspecté d’avoir ingéré du Carfentanyl, très en vogue actuellement. La consigne aux policiers est de ne pas, surtout pas effectuer de manoeuvre respiratoire car certains contacts peuvent intoxiquer voir tuer celui qui l’applique. Floyd est bien mort en raison du contrôle mais pas de la faute du flic directement.


    • @moqueur

      Le Fentanyl a probablement tué Floyd, mais le flic n’avait pas à agir de la sorte. Dans la vidéo on sent Floyd partir, on voit qu’il meurt sous nos yeux. Le flic lui tenait la main, il savait très bien que le mec perdait connaissance. On dirait presque un meurtre quand même ! C’est incroyable d’inhumanité que les mecs ne se soient pas rendu compte que le Floyd était en train d’y passer. Faut quand même être un peu ravagé. Pour moi il ne s’agit pas d’un crime raciste car absolument rien ne va dans ce sens (donc les BLM c’est de la merde), par contre ça révèle bien cette amérique laissée pour compte et cette police qui a de sérieuses failles (le reste de ce que fait la police est un sans faute vu l’environnement très difficile mais la il faut pas charier le mec aurait du sentir que Floyd était en train d’y passer et réagir... Les flics ont quand même sérieusement merdé sur la fin de la vidéo !!! Tous les témoins autour leur disent que Floyd est en train de crever... Tout le monde a compris sauf eux ???


  • Mensonge #1 :

    - George Floyd : Je viens de perdre ma mère, mec.

    Sa mere est morte il y a deux ans.

    Mensonge #2 :

    - George Floyd : Je suis claustrophobe, mec, s’il te plaît, mec, s’il te plaît.

    Il était dans une voiture avant son arrestation et prétend que sa claustrophobie l’empêche d’entrer dans la voiture des policiers.

    Mensonge #3 :

    - Kueng : L’ambulance est en route.

    Les policiers ont tous fait pour aider Floyd. Qui appelle une ambulance en voulant tuer quelqu’un ?

    Mensonge #4 :

    - Lane : Pouvez-vous monter sur le trottoir s’il vous plaît, d’un côté ou de l’autre s’il vous plaît ?

    C’est Floyd qui se couche à terre et refuse de s’asseoir dans la voiture. La presse répétera qu’il a ete mis a terre par les policiers.

     

    • Quand un mec dit qu’il n’arrive plus a respirer depuis 5mn, on ne met pas un genou sur son cou pendant plusieurs minute alors même que bizarrement il ne bouge même plus.
      Homicide involontaire.
      Perso, c’est mon impression subjective, je ne pense pas qu’il jouait une comédie pour ne pas monter dans la voiture, et que réellement il n’arrivait plus a respirer.
      Ce n’est peut être pas de la claustrophobie, mais de la flicophobie.
      Bref, à mes yeux, les flics ne ressortent quand même pas blanc comme neige.


    • Les plus essencielles , ou plutôt les plus douloureuses des expériences de la vie, c’est à dire celles qui nous font réaliser ce qui est essenciel , l’essence- ciel. Mais bon à qui je parle déjà avec la langue française des oiseaux ? J’ai oublié c’est pas important.
      Pourquoi je parle j’ai pas oublié par contre.
      Le respect de la vie humaine.
      Rien d’autre. Malgrés une certaine colère envers ceux et celles qui en font leur fond de commerce des vies humaines, en les laissant crever la gueule ouverte.
      Les chats ont plus de pitié pour les oiseaux qu’eux n’en ont pour leurs semblables.


    • Que cherchez vous à dire en pointant sur les mensonges ?

      L’idée en relayant ces vidéos ici est d’éclairer sur le fait qu’il n’existe aucune base factuelle montrant le caractère raciste de l’action des policiers et donc de démontrer la récupération de Soros et BLM, pas de dénoncer les mensonges ou la toxicomanie de Floyd.

      On est sur une plateforme de combat politique, pas sur Closer.


  • Personne ne comprendra rien à ette arrestation singulière si on ne prend pas en compte le lieu de travail , sur lequel , l interpellé et le flic meurtrier avaient fait connaissance il y a plusieurs années
    D après un très haut gradé de l armée Américaine ( le général KELLY ) le restaurant boite de nuit nommé El Nuevo Rodeo , était un lieu de couverture pour un odieux traffic d etres humains et de gosses ( déstiné à alimlenter les bordels du Mexique )
    Le niveau d implication de Floyd dans ce réseau n est pas connu à ce jour sf de ses employeurs mais il s avère qu il avait décidé de parler voire balancer sur ce réseau
    Le commissariat de Minneapolis étant pourri jusqu à l os et aux ordres de cette organisation criminelle pedocriminelle ( certains de ses effectifs comme chauvin effectuaient des heures suppléménetaires dans la sécurité du lieu ) aurait reçu l ordre d éxecuter le bavard ...
    l éxecuteur de ce contrat était Derek Chauvin ( vu le regard et le comportement de ce flic très particulier on peut envisager qu il était lui meme sous l emprise de quelque chose )
    Cet Afro Américain était certes sous l influence dune drogue mais savait pertinement que s il montait dans ce véhicule dit de police il n en reviendrait pas vivant
    A plusieurs reprises Floyd déclare que la police lui a déjà tiré dessus ... on peut envisager que le contrat avait été traité par des bourrins
    Les flic corrompus ont laissé bruler leur commissariat par les antifas en faisant croire qu ils ne pouvaient rien faire ; car quelques preuves de leur implication dans ce trafic ignoble d etre humains et de gosses pouvaient etre saisis dans ces locaux
    Bizarrement ! la propriètaire nommée Santamaria du restaurant boite de nuit vend son établissement (uaux recettes très juteuses ) ... juste après cet évènement

     

  • On constate que Floyd avait un petit don de voyance doublé d’une grosse connerie.


  • policiers, voyous, bandits.... ou pas, un meurtre* reste un meurtre.
    cf Cédric Chouviat !

    * meurtre : homicide volontaire avec intention de causer la mort.

     

    • Ici on parle de ce qui s’apparente à un homicide involontaire. C’est déjà assez grave comme ça pour qu’il ne soit pas utile d’en rajouter.



    • Ici on parle de ce qui s’apparente à un homicide involontaire. C’est déjà assez grave comme ça pour qu’il ne soit pas utile d’en rajouter.




      je n’en rajoute pas. j’ai seulement le courage d’appeler un chat un chat, pareil pour Cédric Chouviat et pareil pour les tirs de lbd dans la gueule. c’était involontaire ? pas l’intention de blesser gravement ?
      le policier relâche son étreinte sur Floyd que lorsqu’il ne bouge plus alors que celui-ci est déjà entravé et qu’il ne représente aucun danger pour les policiers, pareil pour Cédric Chouviat, le policier n’a pas entendu le râle d’agonie de Chouviat. il était sourd peut-être ?


    • « je n’en rajoute pas. »
      Si, vous en rajoutez !
      « j’ai seulement le courage d’appeler un chat un chat.
      Une formule creuse, du « courage » ?! Quel courage ! Un jugement catégorique, grossier et à l’emporte-pièce n’a rien à voir avoir avec quelque courage que ce soit. Il est inapproprié de parler de « meurtre » sans préciser les choses. Quand on parle de choses graves, on évite de juger à l’emporte pièce et de renvoyer à d’autres affaires de manière grossière. Ce n’est pas un sujet fourre-tout, donc soyez gentil d’épargner ce genre de gloubiboulga sur un sujet et un site sérieux.


    • ps : Floyd ne bouge plus à 17mn08s suivi de deux respirations erratiques, le policier arrête sa strangulation à 20mn54s, soit au bout de 3mn46s
      - a partir de 5 mn les cellules cérébrales meurent. On peut prolonger les chances de survie de ces cellules en réduisant la température mais les conséquences sont souvent graves et au-delà de 10 minutes les lésions sont sérieuses et deviennent rapidement irrémédiables.


  • Toi aussi tu peux apprendre a penser comme un Gauchiste sur ER :

    1) Suite a l’affaire Floyd, la co-fondatrice de BLM demande qu’on enlève les fonds a la police de Seattle

    2) La ville enlève les fonds a la police et en protestation contre cette décision, la chef de la police de Seattle, une black nommée Carmen Best, démissionne*

    3) La meme co-fondatrice de BLM accuse la police de Seattle de racisme pour la demission de la chef de police black

    * oui elle était chef de la police d’une grande ville et a démissionné pour désaccord idéologique, au lieu d’emprisonner des innocents en leur disant "on est avec vous Monsieur Soral. Quand une femme black explique aux policiers "Français" ce que c’est d’avoir des couilles.

     


    • Toi aussi tu peux apprendre a penser comme un Gauchiste sur ER :

      1) Suite a l’affaire Floyd, la co-fondatrice de BLM demande qu’on enlève les fonds a la police de Seattle

      2) La ville enlève les fonds a la police et en protestation contre cette décision, la chef de la police de Seattle, une black nommée Carmen Best, démissionne*

      3) La meme co-fondatrice de BLM accuse la police de Seattle de racisme pour la demission de la chef de police black

      * oui elle était chef de la police d’une grande ville et a démissionné pour désaccord idéologique, au lieu d’emprisonner des innocents en leur disant "on est avec vous Monsieur Soral. Quand une femme black explique aux policiers "Français" ce que c’est d’avoir des couilles.




      si cela s’adresse à moi, je ne comprends pas et qu’est-ce que cela a à voir avec la réalité des faits, c’est juste l’exploitation politique d’un fait patent et avéré ; quoiqu’on en dise la réalité est là.


  • Je constate surtout que Floyd est devenue l’acronyme du bon gars innocent alors que l’on ne devrait même pas en parler, tellement c’est une crevure de drogué sans respect pour lui-même !

    Sans cette rencontre avec la police, voilà un type qui aurait surement un peu plus tard appelé les secours, tellement il était ’shooté’ !

    [ la célérité de la police pour appeler les secours n’a pas suffi à sauver la vie de ce ’claustrophobe’ ]

    Qui est claustrophobe ici ?
    _

     

    • C’est incroyable comme certains sont binaires ici.
      Autant je suis d’accord avec le fait que le mec s’était mis en danger tout seul et que la dose de drogue qu’il s’était administré a provoqué sa panique en drame, autant les flics n’ont pas bien agi sur la fin de la séquence (le mec prend le pouls et il voit bien qu’il n’y en a plus et il fait RIEN et l’autre qui peut croire qu’il a pas senti Floyd "partir", il lui tenait la main bordel !)
      Le fait que Floyd était drogué n’a rien à voir avec le problème de la réaction inadaptée sur la fin de la séquence par la police. Sa mort est un mix entre la drogue et le comportement de la police qui le maintenait comme un forcené alors qu’il perdait connaissance et perdait la vie.

      C’est exactement le même problème qu’on rencontre avec certains policiers indignes en France qui ont perdu toute humanité en tirant dans les yeux des Gilets Jaunes totalement au hasard voire après des manif ! Juste pour s’en "faire" un ou en matraquant des Gilets jaunes nassés qui demandent à quitter la manif... Si BLM est de la merde, la police partout doit s’améliorer c’est une certitude. Car il y a des crevures dans les rangs de la police qui sont indignes de porter l’insigne... Etre flic ça devrait être avant tout une histoire d’honneur et de valeurs...


    • Martin , tout à fait d’accord.
      La vérité est entre les 2 extrêmes, cette fois.
      Les 2 parties ont des tords.
      Et même dire que les policiers n’ont pas agit par racisme, on n’en sait rien, leurs pensées n’ont pas été captées avec cette camera.
      Allez voir sur Youtube et cela se passe en France avec nos policiers :
      Dictature : Arrestation de Gabin devant Noémie et sa fille en pleurs


    • Jay arrête tes conneries, je te rappelle qu’il y a eu des émeutes de dingues qui ont tué de dizaines de personnes pour ce soi-disant crime racisme ! Il n’y a pas eu de paroles racistes, pas de geste qui montre le moindre racisme, il n’y a pas de racisme, point ! Il faut juger uniquement sur les actes, sinon tu rejoints le Crif qui veut condamner tout le monde pour antisémitisme inconscient et c’est la police de la pensée et la dictature. On peut se faire accuser sous la pression des lobbies de n’importe quel crime inconscient, de racisme inconscient, de misogynie inconsciente, homophobie inconsciente, complotisme inconscient, anti-canisme insconscient, etc et aller en prison sans pouvoir se défendre de rien parce que c’est impossible de prouver qu’on n’a pas eu une pensée...


    • OK choc à pic.
      Homicide involontaire non raciste.

      Faut aller voir la vidéo sur youtube que j’indique, cela vaut le coup.


    • « Si BLM est de la merde, la police partout doit s’améliorer c’est une certitude. Car il y a des crevures dans les rangs de la police qui sont indignes de porter l’insigne... Etre flic ça devrait être avant tout une histoire d’honneur et de valeurs... »

      Tant que les policiers seront formés à des méthodes importées d’Israël, il y aura mort d’homme à chaque carrefour...


  • #2525686
    le 14/08/2020 par Diseur de vérité dure à entendre et avaler
    La version longue de la vidéo et la retranscription en français de (...)

    En 1686, la dent d’or de Fontenelle, avec myriade d’experts, de publications, d’exposés, de thèses toutes inutiles les unes que les autres. En 2020, le raciste avec l’arrestation de George Floyd et son lot de journalistes, d’articles, de manifestations, de statuts détruites, de polémiques, d’intervention "d’experts". Les mêmes procédés, les mêmes stupidités, parler sans vérifier.


  • Lors du match de foot FC Dallas contre Nashville SC, durant l’hymne national, tous les joueurs ont mis un genoux à terre avec le poing levé, a la Mélenchon, pour honorer la mémoire de Floyd.

    Tous les fans présent les ont hués.

    Ca commence a se réveiller.


  • J’ai regardé toute la vidéo. Ce qu’il en ressort c’est que le gars cherche l’embrouille à n’en pas douter avec la Police, en dépit de ce qu’il dit. Si il avait des difficultés à respirer, pourquoi se débat-il, alors que les policier lui demandent de rester tranquille.
    La Police n’est pas obligée de croire à ce qu’il dit puisqu’il se débat. Et donc, si il se débat, cela signifie qu’il a de l’énergie. En agissant de la sorte, Il perd toute chance de s’en sortir indem. Il doit être complètement drogué, et ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas responsable de ses actes dans la loi américaine. C’est un multi récidiviste et les flics le savent. Les peines de prison ne sont pas assez dissuasives puisqu’il a recommencé 16 fois. Il est simplement mort d’une overdose.


  • Georges Floyd avait un comportement imprévisible. J’imagine aisément que quand un type avec ce gabarit refuse de coopérer, c’est déjà compliqué, mais si en plus il écume et tiens un discours incohérent, alors là tous les voyants doivent être au rouge.
    Il était manifestement en train de partir en mauvais trip. A tout moment, dans un accès de folie il pouvait s’en prendre à un agent pendant qu’ils étaient en contact. Il fallait aussi anticiper l’intervention de potentiels complices. Le degré de vigilance des policiers était forcément au taquet.

    Si les agents avaient eu plus rapidement accès au dossier de l’interpelé, ils auraient pu adapter leur comportement à son profil. Or, ne parvenant pas à le consulter, ils ont dû garder un niveau de vigilance élevé tout au long de l’interpellation.
    Ils ont toutefois demandé le renfort d’une ambulance afin de venir en aide à Georges Floyd.
    Malheureusement dans cette situation compliquée et ils ont fini par commettre une erreur, celle d’attendre l’ambulance sans bouger. Ayant définitivement pris option de ne plus écouter un mot d’un Georges Floyd qui tenait un discours erratique depuis le début de l’opération.

    A noter que le personnage de Derek Chauvin, qui est arrivé à la fin de l’interpellation est assez troublant. Cet agent a fait l’objet d’au moins 17 plaintes en interne en 19 ans de carrière et a auparavant été impliqué dans trois fusillades dont un homicide.

    Georges Floyd était un junkie qui avait déjà eu des antécédents de vol violents avec arme à feu, manifestement pour se procurer sa dose. Il n’avait pas le profil d’un ange, mais ne méritait vraisemblablement pas ce qui lui est arrivé.
    L’assimiler à un A.Traoré, crapule ultra violente qui a fait tabasser son codétenu après l’avoir violé, ça n’est pas non plus lui rendre justice.

     

    • Attention : mode dit "complotiste" : ACTIVÉ.

      Je ne sais pas à quel degré on peut se demander si TOUT ça n’avait pas été prévu...vous m’y faites penser en soulevant le sujet du "personnage" (au sens bien compris de fiction) de Derek Chauvin :

      Les amis de Floyd qui parlent de lui le décrivent dans la vidéo comme réagissant toujours comme un fou au contact des flics, et sa panique a l’air sincère tout du long. Un mec qui réagit comme un animal sur un simple signal psychologique, ça me fait penser à du MK Ultra.

      On pourrait croire qu’on aurait "programmé" le rôle de Floyd en lui disant : à telle heure, tu prendras telle dose (mortelle, Floyd le sait-il ou pas ?) de drogue, puis tu iras payer une bricole dans ce magasin avec ce (faux) billet, à la suite de quoi tu attendras de fait ton interpellation à deux pas du magasin (au passage : qui fait ça ?)

      Je suppose que si on lave le cerveau de mecs pour en faire entre autres des tueurs de masse, en faire des mannequins de crash test qu’on envoie juste mourir au bon endroit au bon moment pour le spectacle, c’est pas excessif.

      Il pourrait avoir été conditionné à l’avance pour assurer le show et le buzz autour de son arrestation et sa mort programmée en le rendant, par traumatismes, paniqué à la moindre évocation du mot "police"...ou simplement "casté" pour le rôle par les services secrets APRÈS qu’ils aient constaté qu’il avait naturellement développé cette phobie...(Floyd étant connu pour de nombreux faits, ça avait déjà du être relevé : " le prévenu griffe les murs et appelle sa mère quand il voit un badge"...ça se remarque.) à ce moment là, il suffit de le suivre en attendant la faute

      Et à l’autre bout, un Derek ripou, lui aussi manipulé par les services (même si je soupçonne plutôt ici quelques bons vieux biftons pour le moyen de manipulation) à qui on aurait dit : "Derek, faut que t’ailles faire le " truc" que tu fais des fois pour nous...là le gars est plus ou moins déjà mort, il faut juste que t’ailles verrouiller ça jusqu’à ce que ça cane tout seul !"

      Il se pourrait même que pour mettre à l’aise notre bon Derek avant de le lancer sur les planches on lui ait dit : "t’inquiètes, c’est une opération de routine, juste un merdeux qui est dans nos pattes, et on te paiera bien cette fois ! L’histoire retiendra que le mec est mort d’une OD, et personne ne montera cette histoire en épingle pour quoi que ce soit, promis ! Et demain la vie reprendra son cours..."

      Pauvre George, et pauvre Derek....


  • Au vue de la vidéo et de la transcription, la perception de ce qui s’est reellement passé change du tout au tout. Et tout d’abord, il n’est absolument pas question ici de préoccupation raciale. En aucun moment, les flics (dont les deux autres sont d’origine asiatique !) ne font reference a la race de Floyd. Mieux, compte tenu du contexte du langage populaire americain, ils se conduisent plutôt avec courtoisie, et même une relative bienveillance face à un delinquant notoire dont ils avaient a craindre la brutalité. Tout au plus donc, on pourrait reprocher à Chauvin d’avoir fait trop de zèle dans l’application de la procédure d’arrestation et de manquer de psychologie. Mais il a été engagé comme flic, non assistant social. Et comme tout permet de penser que Floyd est mort de lui-même d’overdose, on ne pourrait même pas parler de bavure policière. Tout cela ne relève que d’un accident tragique dont le seul véritable responsable est Floyd lui-même. In fine, il ne reste donc plus que la question politique de la récupération malfaisante d’une tragédie. Et désormais, les seuls que l’on doit mettre sur le banc des accusés sont, d’une part les manipulateurs sionisto-mondialistes, et de l’autre, les racialistes noirs. Par delà même cependant les hommes et les groupes, l’instrument utilisé pour provoquer ce foutoir inextricable est l’idéologie antiraciste qui apparait une fois de plus ici comme la pire aberration intellectuelle et la plus sordide perversion morale ayant jamais existé. Une civilisation, a savoir celle de l’Occident (que l’on doit apprendre a distinguer de celle proprement européenne qui en est la première victime !) qui a pu sécréter une telle horreur n’est tout simplement pas viable. De même, tout ceci montre l’impossibilité de la coexistence durable entre des races différentes. Tôt ou tard, les USA ne manqueront donc d’exploser. Et sans doute, plus rapudement encore que ce que l’on peut imaginer. Et après l’échec americain, ce sera le tour des pays européens de faire face a leur destin car il n’y a aucune raison pour que ce sui aura échoué là bas reussisse ici.

     

    • Tout-à-fait d’accord au sujet de l’absurdité de l’idéologie antiraciste ! Et je pense même que les activistes noirs ont tort de s’accrocher à cette planche pourrie. Certains s’imaginent qu’ils tiennent là entre leurs mains une arme infaillible mais c’est une grave erreur. D’ailleurs, BLM, comme les racialistes noirs de France ne font qu’acculer les autres races, et en particulier les Blancs à se "racialiser" à leur tour. Et au final, au lieu de la disparition du "racisme", on aura droit au "racisme" universel. On appréciera l’acte de chacun en fonction de ses appartenances...


    • Sirayan, tout à fait d’accord avec vous à ceci près que en se demandant qui a intérêt a ces oppositions (et qui les finance et favorise par tous les moyens), on comprend que ce que derrière l’absurdité apparente il y a bien un dessein dissimulé. Ces oppositions raciales font partie des nombreuses tensions horizontales que promeuvent, attisent et nourrissent Soros & co.


  • On dit qu’il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir et plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Je suis noir et en regardant ces images, je vois clairement une situation qui a complètement dérapé avec un manque criant de discernement de la part de ces policiers et particulièrement de cet imbécile de Derek Chauvin.
    Maintenant regardez le traitement médiatique d’une certaine presse depuis les révélations de ces images :
    https://www.martinique.franceantill...


  • Lol aux défenseurs de la police qui n’est que le bras armé de l’Etat agresseur. La fonction "protect and serve" n’est qu’un effet collatéral de ce fait. Je souhaite à ces gens de se faire arrêter et humilier par cette même police qu’ils défendent. Il faut être SM pour les défendres surtout après l’épisode des gilets jaunes... Que Floyd ai été un drogué ou pas ne change pas que la police a commis une bavure et un meurtre.

     

    • Vous n’avez pas l’impression d’en faire des caisses et de forcer « légèrement » le trait ? Vous préféreriez un monde sans police ! Vu la tournure que prennent les choses, m’est avis qu’il faudrait en trimballer une couche véritablement épaisse pour penser que les choses s’amélioreraient et que le niveau de violence baisserait (comme si le problème était la « violence » policière).Tout le monde peut être amené à solliciter la police. Et je ne connais personne, même chez le dernier des gauchistes qui s’imagine que « flic = facho », et autres trépanés du bulbe, qui n’ait pas fait ou ne ferait pas appel à la police lors par exemple d’un cambriolage. Sinon, d’une part la police fait globalement ce qu’on lui dit de faire (et même si on peut le déplorer dans certains cas, c’est ainsi), et d’autre part défendre la police ne signifie pas tout défendre y compris les fautes et autres manquements. Mais étant donné la nature de leur mission, il est malheureusement inévitable qu’il arrive des choses regrettables. Si on n’essaie pas de faire preuve d’un minimum de subtilité on ne pourra pas s’en sortir. Or un de ces quatre on pourrait bien déplorer que la police soit désarmée (au figuré si ce n’est pas même au propre) et que cela ait pris une tournure tellement grave que seule l’armée pourrait y remédier. Je parle de manière générale par rapport à la délinquance (voire pire) galopante.


  • Elle est bizarre cette histoire. Pour moi c’est clairement un meurtre. La question est : pourquoi ? Ces policiers ne savent-ils pas que leurs caméras sont en train de tout enregistrer et que leur propre procédure dévoilera que Floyd a été étranglé à mort ?

    Bien sûr qu’ils le savent. N’y aurait-il pas quelque chose d’autre derrière cette intervention policière ?

     

    • La caméra invisible, probablement.

      Avec les frères Rouland et Jacques Legras déguisé en plaque d’égoût.

      Bravo pour votre perspicacité !


    • ladko, tu n’as pas compris mon propos.

      Le problème de l’information c’est que lorsqu’elle nous est donnée... ce n’est qu’elle qui nous est donnée. Les autres informations complémentaires, s’il y en a, tombent toujours dans notre angle mort.

      À titre d’exemple : en 2004 Marie-Léonie Leblanc nous était présentée comme la victime d’un effroyable acte antisémite s’étant produit dans un RER. En 2009 elle a avoué avoir tout inventé. Cet aspect de l’événement n’a été dévoilé que des années plus tard, mais entre temps "l’information" était claire : une épouvantable agression antisémite s’était produite... et les passions s’étaient déchaînées... pour apprendre cinq ans plus tard que c’était pour rien. Mais le mal était fait car sur le plan de la création d’opinion le nombre de Français convaincus que la France devient antisémite, ce nombre n’a pas diminué pour autant, même avec le dévoilement de la vérité.

      Pendant la mort de George Floyd, les passants clament :

      — He’s not responsive ! (Il ne réagit pas !)
      — Take his pulse bro ! Take his pulse ! (prends son pouls mon frère ! prends son pouls !)

      — Réponse de l’un des policiers ? "go back to the sidewalk" (retournez sur le trottoir).

      C’est un meurtre voulu et sciemment perpétré. Les caméras tournent et cela aussi est parfaitement assumé par les policiers, avec les possibles conséquences aussi bien pour eux que pour l’opinion publique dans le cas d’un dévoilement au grand jour.

      Je répète que cette affaire George Floyd est très louche et que des questions importantes sont encore sans réponse. Nous sommes en droit de nous demander si, dans l’ombre de notre angle mort, il n’y aurait pas des informations qu’on nous cache sciemment.


    • « Je dis tout simplement que oui, que c’est un meurtre, un meurtre mystérieux puisque les flics savaient que les caméras tournaient. »
      Ce qui est mystérieux c’est que sachant ce que l’on sait, vous y compris, à savoir comme vous le dites que les flics savent qu’ils sont filmés, on puisse parler de meurtre alors que de fait c’est bien le contraire que l’on devrait « conclure ». Sauf à échafauder des théories complotistes qui pour le coup n’honorent pas le complotisme ni ne lui rendent service.


    • "Sauf à échafauder des théories complotistes qui pour le coup n’honorent pas le complotisme ni ne lui rendent service."

      Floyd est mort de sa belle mort de drogué puisque l’autopsie a dévoilé que la dose de fentanyl prise juste avant l’arrivée des flics était trois supérieure à la dose mortelle. MAIS... car il y a un mais, ce type était en train de mourir et les flics le savaient, ils s’en apercevaient. Ils assistent aux derniers spasmes du corps et ne tentent même pas une réanimation, ni une position latérale de sécurité, ni une libération des voix aériennes, rien, ils ne tentent rien. Le plaquage au sol, sans pour autant avoir été la cause de la mort, a été maintenu jusqu’à ce que la mort se produise. Aucune tentative de sauver le mourant. Maintient du plaquage au sol du mourant jusqu’à ce que le mourant meure.

      Il n’y a aucune théorie complotiste là-dedans, il suffit de regarder les deux vidéos.


    • La théorie complotiste particulièrement farfelue est d’affirmer que tout cela était voulu. Il n’y a pas de « les flics le savaient », ça c’est vous qui le dites. Dire qu’ils ont mal jugé la situation est une chose, dire qu’ils savaient qu’ils le tuaient une autre. Vous allez plus que vite en besogne, @ladko a donc parfaitement raison quand il parle ironiquement de perspicacité.


    • Je répète qu’il suffit de voir les vidéos. Le type est en train de partir, ils assistent aux derniers spasmes, et ils sont toujours à deux ou trois sur lui, le maintenant ventre à terre. Une personne aux portes de la mort, on la met immédiatement sur le dos et on essaye de relancer le moulin avec massage cardiaque et respiration assistée. Tous les flics le savent, aux États-Unis, en France et sur la planète Mars, ils ont un minimum de formation là-dessus.


    • Personne n’a dit qu’il n’y avait pas de bavure, ce n’est pas le sens de ce qui vous a été dit précédemment. Encore une fois, regarder les vidéos et interpréter les choses hâtivement et dans des termes inappropriés est une erreur. Parler de « meurtre mystérieux », etc. C’est une bavure aux conséquences lourdes et les intéressés seront sanctionnés, inutile de partir dans je ne sais quelle théorie. C’est regrettable mais c’est la vie et il n’y a pas lieu d’en faire un tollé national, et encore moins mondialisé (si ce n’est évidemment dans un but d’instrumentalisation politique à vomir, ceci expliquant cela).


    • "C’est regrettable mais c’est la vie et il n’y a pas lieu d’en faire un tollé national, et encore moins mondialisé (si ce n’est évidemment dans un but d’instrumentalisation politique à vomir, ceci expliquant cela)"

      C’est la question la plus importante dans cette histoire, naturellement, mais elle n’est pas la seule.

      Bonne fin de soirée.


  • Dans la vidéo diffusée dans les médias de masse on le voit au sol répéter en boucle ’I can’t breat, I can’t breat, please Mama hepl me..." Mais grâce à cette vidéo, voilà que l’on réalise qu’il commence à se plaindre d’étouffer alors qu’il n’est même pas encore dans l’auto de police pour cause dit-il, de claustrophobie même si le policier lui offre d’ouvrir la fenêtre une fois qui sera assis dans l’auto et ceinturé. La question qui tue : pourquoi est-il claustrophobe dans une voiture de flic et pas dans sa voiture ?

    Au bout du compte, n’importe quel individu qui se serait comporté comme cela aurait pu connaître le même destin. Un vieux passant noir essaie de la raisonner, mais sans résultats. Je reconnais que ce pays hautement inégalitaire à de sérieux problèmes a régler, mais pour ce coup en particulier, ce type doit assumer sa stupide décision.

     

    • Aucune importance. Bien sûr qu’il était drogué, bien sûr qu’il était contradictoire avec ses histoires de claustrophobie, bien sûr qu’il a trop résister pendant l’arrestation, etc. etc etc. Mais (je me copie-colle moi-même, voir plus haut) :

      Pendant sa mort, les passants clament aux policiers :

      — He’s not responsive ! (Il ne réagit pas !)
      — Take his pulse bro ! Take his pulse ! (prends son pouls mon frère ! prends son pouls !)

      — Réponse de l’un des policiers ? "go back to the sidewalk" (retournez sur le trottoir).

      (fin de citation)

      Lorsque les derniers spasmes de la mort viennent à Floyd, les flics le savent très bien et vont jusqu’au bout de la strangulation (c’est-vi-si-ble-dans-la-vi-dé-o).

      Je ne ressens pas une grande pitié pour Floyd (quoique...). Je dis tout simplement que oui, que c’est un meurtre, un meurtre mystérieux puisque les flics savaient que les caméras tournaient.

      Un inside job ?


    • je ne pense pas a l’histoire du meurtre. Une chose est sure, ce fait à été utilisé internationalement en mode "racisme contre les noirs" alors qu’il s’agit d’un fait de droit commun, qui n’a strictement rien à voir avec le racisme. Le problème est là. et la merde BLM qui à suivi aussi. à qui profite ce montage en épingle. la vraie question est là.

      Quand au fait que cela soit un meurtre je suis partagé, les flics font leur job et plutôt bien dés le départ, la cause de la mort de Floyd est principalement l’excès de drogue. effectivement, ils auraient du réagir avant et arrêter de la maitriser, mais, quand tu as affaire à un camé, de 2m, baraqué, tous les flics du monde prennent leur précaution. Étant soignant, je peux te dire que j’ai vu des gens simuler à la perfection des malaises etc pour pouvoir échapper au flics, ou à certains tests ou contrôle, il faut vivre leur quotidien pour comprendre leur actes. Floyd est mort parcequ’il était over camé. Le flic à juste accélérer le processus mais il à fait son job comme on lui à appris à le faire. Cela se serait passé pareil avec un blanc, over camé, qui refourgue des faux billet mais la absolument aucun média n’en n’aurait parlé. Et les Traoré seraient encore dans leur trou, tout le monde s’en fouterai. Quand à l’inside job, j’y crois pas une seconde.


    • "Le flic à juste accélérer le processus mais il à fait son job comme on lui à appris à le faire"

      Non, ni aux États-Unis ni en France on n’apprend aux flics à accélérer le processus de mort de qui que ce soit. Ni à maintenir un plaquage au sol à une personne qui est mourante. Si Floyd gigote comme un possédé, d’accord, plaquage au sol, mais s’il est mourant, et au bout d’un moment il l’était, la procédure c’est stop au plaquage au sol et tentative immédiate de sauver la personne. Or, ce n’est pas ce qui s’est passé. Sur les vidéos il est palpable que la volonté de laisser mourir George Floyd était déjà là à partir du moment où les spasmes se produisent et que le plaquage au sol est maintenu.

      "Cela se serait passé pareil avec un blanc, over camé, qui refourgue des faux billet"

      On n’en sait rien.

      "mais la absolument aucun média n’en n’aurait parlé."

      Ça oui, c’est vrai.

      "Et les Traoré seraient encore dans leur trou, tout le monde s’en fouterai."

      En l’état actuel de la situation, les élites dominantes en France se débrouillent très bien toutes seules pour se fabriquer leurs propres "George Floyd". Plus besoin de l’invasion par la Normandie, la machine tourne déjà toute seule.

      "Quand à l’inside job, j’y crois pas une seconde."

      Inside job ou pas inside job... pourquoi les flics assistent-ils impassibles à la mort de Floyd alors que les caméras tournent et que les passants leurs disent que Floyd n’est plus réactif et qu’il faut urgemment prendre son poul ?

      Pourquoi ce fil de discussion se perpétue et personne ne répond à ma question ?


  • Pas de bol, arreter un mec qui est probablement en train de faire une overdose. Pas grand-chose à faire à part assister à ce spectacle morbide...


  • 1 : Comment une tel vidéo provenant de la Police s’est elle retrouvée sur Youtube ?
    2 : pourquoi Youtube laisse t’il circuler cette video qui pourrait attiser la haine, la violence, la rébellion a l’heure de la Censure ?


  • Le fentanyl est un opiacé ultra puissant qui se dose en dessous du milligramme.

    Il était visiblement pas loin d’une overdose à la base, quand t’en viens à baver c’est que la perte de connaissance n’est pas très loin.

    Si on ajoute â ça la montée d ’adrénaline qui accentue la détresse cardiaque et respiratoire...

    Le fentanyl est très dur à d’oser et ses overdose sont monnaie courante le genoux mal placé à évidemment accentué le problème mais la drogue y est sans doute pour quelque chose.

    Je le répète car je le sais quand on bave sous fentanyl c’est que la perte de conscience n’est pas loin.


Commentaires suivants