Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Laurent Joffrin va quitter ses fonctions à Libération pour se lancer en politique

Troisième coup de théâtre en trois mois à Libération. Après l’annonce surprise de la sortie du quotidien du groupe Altice pour être transféré dans une fondation, à la mi-mai, puis celle de l’arrivée de Denis Olivennes à sa direction générale, le 11 juin, les salariés du titre ont appris, jeudi 16 juillet, le départ imminent de son directeur de la publication, Laurent Joffrin.

 

Cette perspective avait été esquissée en mai, en même temps que la fondation, mais aucune date n’avait été officiellement arrêtée. À 68 ans, le journaliste se lance en politique, un projet qu’il mûrit « depuis le début de l’année », assure-t-il au Monde.

Le titre de son prochain livre, à paraître aux Éditions Stock, laisse peu de doute sur l’objet de sa motivation : Anti-Macron, compilation des lettres politiques que l’éditorialiste a publiées quotidiennement sur Libé.fr entre 2017 et 2020, est attendu en librairie le 23 septembre. « Si rien ne change aujourd’hui à gauche, on risque de se retrouver de nouveau avec un Macron-Le Pen au deuxième tour de la prochaine élection présidentielle [en 2022], et c’est une perspective qui ne me réjouit pas », poursuit-il.

Lundi 20 juillet à 11 heures, au cours d’une conférence de presse organisée dans le 11e arrondissement de Paris, il lèvera le voile sur les noms de la centaine d’« intellectuels, d’experts, de militants associatifs... » qui s’associent à son appel, « pour que la gauche se reprenne ». Aucun responsable de parti ni aucun élu ne figurent au nombre des signataires du texte fondateur qu’il présentera ce jour-là.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants