Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Laurent Sagalovitsch ou la haine de la France en toute tranquillité

Son blog est hébergé par Slate, le pure player de Jean-Marie Colombani et ses amis actionnaires. La tendance est naturellement libérale libertaire, et Laurent Sagalovitsch ne dépareille pas. Son credo figure noir sur blanc à droite de la page d’accueil de son blog, et derrière le 2e ou le3e degré, comme il se plaît à dire, il y a quelques vérités haineuses de premier degré, voire de degré zéro.

 

Son blog s’appelle You will never hate alone, qui est la reprise de la chanson des supporters de Liverpool You’ll never walk alone, qui est un chant d’amour. Un petit dérapage sans conséquence, n’est-ce pas. Mais promouvoir la haine comme il le fait, même aux 2e ou 3e degrés, cela ne va pas sans risques.

« Ceci posé, la plupart du temps, mes articles seront à prendre au deuxième ou au troisième degré. De grâce, nul besoin d’aller embêter la standardiste de la Licra, de menacer de convoquer le conseil d’administration de la Mrap, de m’admonester de présenter des excuses sur le champ, sans quoi, vous irez tout rapporter au commissaire général de S.O.S racisme, à l’inspecteur en chef de la SPA, au rapporteur de la Ligue des Droits de l’Homme. Je ne suis pas sérieux. Je suis un bouffon. Un pitre. Un petit con hargneux. Un individu sans intérêt qui aime jouer à l’intéressant. »

Cette introduction permet de brouiller les pistes et de pouvoir glisser le fond de sa pensée au milieu de provocations adolescentes sur le registre du « j’aime/j’aime pas ».

On en arrive au petit paradoxe talmudique qui permet de dire une chose et son contraire, de faire croire une chose et son contraire, et d’en profiter sur les deux tableaux. Car sachant ce qui suit, qui va aller taxer Sagalovitch d’antisémitisme ? Le faux diplôme de courage que voilà !

« Surtout par pitié, ne me taxez jamais d’antisémitisme. J’ai eu le bonheur ou le malheur d’être né de parents tout à la fois ashkénaze et sépharade donc pas de jaloux non plus de ce coté-là. Chacun en prendra pour son grade et aura sa pâtée de critiques bien senties. J’oubliais : bien que je sois né en France, bien que je possède un passeport français, que j’ai trop longtemps vécu dans ce beau pays, je n’éprouve envers lui aucune tendresse particulière et n’aurait cesse de démonter et démontrer à longueurs d’articles ses travers et ses absurdités. »

Ah, la première vérité affleure au milieu d’un petit marais de mensonges : la haine de la France, si facile, si induite, si apprise par les médias dirigés par qui vous savez. Le voleur qui méprise le volé, en quelque sorte. On parle de vol de culture, évidemment. Et le ressort de cette haine arrive très vite, comme si on oubliait toutes les provocations au petit pied et les contrepieds de pacotille, qui ne sont là que pour brouiller le message essentiel :

« Je n’ai jamais pardonné la rafle du Vel d’hiv et ne la pardonnerais jamais. Par principe et par instinct, je n’ai aucune sympathie pour l’Allemagne ou pour la Pologne. C’est ainsi. Vous pourrez toujours me parler de la réconciliation nécessaire entre les peuples, de la nécessité du pardon, de l’exigence de tourner la page, je suis sourd à jamais à tous ces raisonnements frappés du bon sens. »

Et voilà ce que les réseaux sociaux, majoritairement bien-pensants, appellent un hater, un haineux ou plutôt, le terme vient des quartiers, un « rageux ». Mieux vaut qu’il garde sa maladie pour lui et qu’il reste loin de la France, nous n’avons pas le contrepoison !

Une haine contre la France qui ne l’a pas empêché d’être embauché par Libération ou Les Inrocks en tant que critique littéraire, et d’être publié chez Hachette. On rappelle à Laurent Joffrin, le patron de Libé, si prompt à dénoncer la prétendue haine d’un Dieudonné, qu’il a avec Sagalovitsch affaire à une authentique haine.
Qu’attend-il pour la dénoncer ? Allo, Lolo ?

Pour « comprendre » cette haine,
lire sur Kontre Kulture

Le mauvais génie du judaïsme, sur E&R :

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • " Je ne suis pas sérieux. Je suis un bouffon. Un pitre. Un petit con hargneux. Un individu sans intérêt qui aime jouer à l’intéressant. "

    Et v’la la technique imparable ...

    On balance un bon morceau de vérité , pour faire prendre la mayonnaise !!!

     

  • Et on passe sur les fautes d’orthographe de l’artiste...


  • Il lui manque plus que les guirlandes autour du chapeau à celui là ... Vu son "traumatisme" on pourrait l’aider à se renseigner sur l’allaitement lui envoyer quelques liens.


  • #1826524

    Sinon c’est quoi son métier ? Il a quelque chose à nous apprendre ? Il s’ennuie ?


  • Ne vous inquiétez pas, il va vite être repris de volée par nos super patriotes, à savoir Zemmour, Collard, Ménard, Finkielkraut.


  • Ce culte de la haine qui permet de perpétuer la victimisation et le rejet de l’autre, du goy. Rien de nouveau sous le soleil....C’est un bon modèle, bien représentatif de la marque..


  • Est ce que je peux faire du deuxième ou troisième degré sur la communauté dont il est issu et qui le finance ?


  • Oh purée !! encore des neurones psychopathe grillées,et, épicées d’anti-patriote. Que vat-on faire de ces ennemis qui tue la France et nos enfants ??


  • A vu de nez ça m’a l’air d’être encore un de ces artistes-bobo-gauchistes-interchangeables ou quelque chose dans ce genre là. Désolé les gars mais je ne vais même pas lire l’article je pense. Moi je suis avare de ma haine pour cause du trop grand nombre de nécessiteux.

     

  • Hahaha, pour ce qui concerne la conclusion : mais tout simplement car Laurent n’est pas un mouchard ! (je sais, elle est pourrie, mais comme personne n’a eu le courage de s’outer comme piètre humoriste...)



  • Je n’ai jamais pardonné la rafle du Vel d’hiv et ne la pardonnerais jamais. Par principe et par instinct, je n’ai aucune sympathie pour l’Allemagne ou pour la Pologne.



    Pas trop compris pourquoi les polonais s’en prennent plein la gueule ici.
    Les camps ils n’ont pas demandé à les avoir chez eux, hein !

    Et on ne peut pas dire non plus que les allemands aient été tendres avec eux...

     

    • Perso je n ai pas pardonné non plus pour la bombe atomique développée par des idéologues communautaires, ni pour la révolution bolchevique et ses dizaines de millions de morts, revolution dominee par des commissaires politiques qui étaient de la communaute des élus. Il me semble que c’est beaucoup plus grave que le malheureux vel dhiv. Et on ne parlera pas du vol et de la destruction de la Palestine...comment pardonner ? Alors nous chrétien on sait faire...Mais ça va pas être facile...il me semble que ce monsieur haineux à une sacrée téchouva à nous faire...le travail est de son côté...
      Et pourquoi ne va t-il pas en israel ? Que fait il dans mon pays qu il méprise et déteste ? On te retiend pas shlomo...Et on te regrettera pas non plus...


  • Rien que le nom ca donne le ton si on y ajoute ceux pour qui il a bosse, Libe et les Inrock, ca complete la demonstration.. ces gens la sont tellement previsibles que ca en devient chiant !


  • Le Pardon relève du deuxième Testament (dispo chez Kontre Kulture au passage)...

    La Communauté de Lumière ne reconnait que le premier.

    "Ni pardon, ni oubli" fait partie de leurs devises (non, pas monétaires ! Quoique...).

    C’est assez parlant quant à leur "haine".


  • "« Je n’ai jamais pardonné le [déclenchement de la première guerre mondiale (ou les bombardements de la deuxième)] et ne [les] pardonnerai jamais. Par principe et par instinct, je n’ai aucune sympathie pour l’Angleterre ou pour [censuré]. C’est ainsi. Vous pourrez toujours me parler de la réconciliation nécessaire entre les peuples, de la nécessité du pardon, de l’exigence de tourner la page, je suis sourd à jamais à tous ces raisonnements frappés du bon sens. »
    Nous, on ne peut pas ne pas pardonner, ne pas aimer, etc. C’est pas qu’on ne s’y mettrait pas, c’est que c’est puni au portefeuille et même pire. Alors on aime, on aime, on adore, on flatte, on redore. Bêêêê.
    Mais zut à la fin.


  • Evidemment si slave, aliénation ou les incrots sont des références, à part pour la propagande subventionnée, là on est mal.


  • #1827755

    Dans ce cas, les Palestiniens ne pardonneront jamais les violences subies...
    Cet individu est pitoyable, haineux, dénué d’intelligence et de coeur.
    La médiocrité coule dans ses veines.La France n’a pas besoin de lui ni des traîtres dans son genre...qu’il dégage loin de chez nous et qu’il la ferme...


Commentaires suivants