Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le CETA appliqué à 95 % avant même d’être ratifié

L’Union européenne ou le totalitarisme mondialiste

C’est acquis, le CETA, le traité de libre échange entre Canada et Union européenne (UE), peut être appliqué [à 95 %, NDLR] avant d’être ratifié par les parlements de chaque État membre de l’UE. Une incroyable révolution du droit qui montre que les mondialistes ne reculent devant rien pour imposer leurs projets.

 

Le CETA (comprehensive economic and trade agreement), lancé en 2014, est le petit cousin du TAFTA (transatlantic free trade agreement), lancé en 2013 : ce sont deux accords de libre-échange passés entre l’Union européenne et, pour le premier, le Canada, pour le dernier les Etats-Unis, dans la ligne des grands machins type OMC (Ah, ces sigles !) construits par les mondialistes afin de répandre le libre-échange partout sur la planète. Chacun suit avec attention son destin politique, les difficultés qu’il rencontre et les solutions choisies pour les surmonter. De son échec ou de son succès dépend celui du TAFTA. Conçu plus tard, mais avançant plus vite, il fait aujourd’hui figure de prototype.

 

Le CETA, cheval de Troie miniature

Le CETA est en quelque sorte le cheval de Troie miniature des mondialistes. Il fait moins peur que le TAFTA parce que le contractant d’outre-Atlantique est le Canada, ce n’est pas la superpuissance américaine connue pour son impérialisme.

Naturellement, cela n’indique que la naïveté de beaucoup de ses opposants européens, leurs idées toutes faites et leur ignorance des dossiers.

D’une part le CETA présente strictement les mêmes dangers que le TAFTA : par exemple les peuples ne seront pas maîtres du tribunal d’arbitrage en cas de conflit entre une grosse entreprise et un État, pas plus qu’ils n’auront la main sur le conseil de coopération réglementaire qui pourra, selon le bon plaisir d’une poignée de technocrates, détruire telle ou telle protection sanitaire ou alimentaire, que ce soit en matière d’AOC ou d’OGM. Et, si le CETA passe, avec ou sans TAFTA, par le biais des accords de libre-échange en Amérique, les mondialistes auront la maîtrise des échanges transatlantiques.

 

Les antimondialistes de gauche sont des mondialistes schizophrènes

Pour franchir la première étape de ce processus le CETA devait être ratifié par le Parlement européen : le blocage de la région Wallonie faillit faire capoter la chose en octobre 2016, mais pressions et promesses mondialistes menèrent au compromis en moins d’une semaine, et le président socialiste de la Wallonie, Pierre Magnette, s’inclina sans tambour ni trompette.

L’actualité confirme la chose. Logiquement, la gauche, l’extrême gauche, et les écologistes, qui se sont réveillés tard sur le sujet et s’opposent au TAFTA, devraient saluer Donald Trump, fondamentalement opposé au libre-échange, adversaire de tous ces grands traités, TAFTA, CETA, traité transpacifique, mais aussi MERCOSUR en Amérique. Le président de la première économie du monde est un soutien inespéré dans la lutte globale contre les visées mondialistes. Or, ils participent à la curée anti-Trump. Sont-ils schizophrènes ou seulement menteurs ? En tout cas, c’est la preuve qu’ils ne sont pas vraiment antimondialistes.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

La dictature mondialiste analysée par Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il faudra nous expliquer pourquoi un traité de "libre échange" a besoin de tas de documents compliqués et de longues négociations.
    Les traités de libre échange sont à l’échange libre ce que le capitalisme de connivence est au libéralisme authentique.
    La véritable liberté des contrats aboutit au meilleur compromis entre deux parties et donc préserve les intérêts de chacune. Et cette liberté-là ne peut être figée dans des traités.
    Sur ce sujet comme sur d’autres, l’UE nous vend des mots-valises vidés de leur sens.


  • #1667935

    À noter aussi : Cyril Dion, auteur du film "Demain" qui a eu un certain succès, mais qui en bon écolo appelle à soutenir... Hamon !

    Comme quoi écolo / gauchiste c’est pareil.

    En çà il ne fait pas honneur à Pierre Rabhi dont l’humanité sincère est ainsi trahie et travestie par cet avorton pour rallier l’extrême-droite mondialiste, puisque les écolos ont voté OUI au CETA !


  • N’oubliez pas lors des prochaines européennes : on a les noms de qui a voté pour cette merde.

    http://www.votewatch.eu/en/term8-eu...

     

    • Chose notable, la France est le pays dont les députés sont les plus opposés au CETA : 16 pour (LR), 42 contre (tout le FN, le FDG, les Verts, le PS, quelques LR, Mme de Sarnez), et 6 abstentions (Modem et Alliot-Marie, Hortefeux et Morano).
      Les députés italiens, grecs et irlandais étaient aussi majoritairement contre, mais de peu. Les néerlandais et britanniques, pour, de peu.

      Certes les eurodéputés PS sont hypocrites.
      Mais le fait est que la France mène le combat contre le CETA !
      Est-ce que cela aurait un rapport avec la division entre finance internationale et complexe militaire ? Pourquoi les petits pays de l’Est, pourtant aussi ravagés que nous par le libre-échange, sont-ils à ce point soumis... si ce n’est parce qu’ils n’ont rien pour se défendre ?


    • J’ai observé la page relayée par Henri.

      Sur 72 députés français ayant pris part au vote :

      - 16 ont voté pour (tous loyaux à leur parti, sauf une personne), soit 22 % des 72 ;
      - 8 se sont abstenus (tous rebelles à leur parti), soit 11 % des 72
      - les autres ont voté contre : 48 députés, soit 66 % des 72.

      Voici les noms des députés européens représentant la France ayant voté pour le CETA (je mets pour chacun le groupe politique et le fait qu’il soit loyal ou rebelle à son parti) :

      - Joëlle BERGERON (groupe "Europe de la liberté et de la démocratie directe" ; rebelle à son parti)
      - Jean-Marie CAVADA (groupe "Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe " ; loyal à son parti)
      - Sylvie GOULARD (groupe "Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe " ; loyale à son parti)
      - Françoise GROSSETÊTE (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyale à son parti)
      - Marc JOULAUD (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyal à son parti)
      - Philippe JUVIN (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyal à son parti)
      - Alain LAMASSOURE (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyal à son parti)
      - Jérôme LAVRILLEUX (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyal à son parti)
      - Constance LE GRIP (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyale à son parti)
      - Elisabeth MORIN-CHARTIER (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyale à son parti)
      - Renaud MUSELIER (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyal à son parti)
      - Maurice PONGA (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyal à son parti)
      - Franck PROUST (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyal à son parti)
      - Dominique RIQUET (groupe "Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe " ; loyal à son parti)
      - Anne SANDER (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyale à son parti)
      - Tokia SAÏFI (groupe "Chrétiens Démocrates" ; loyale à son parti)

      Et voici les noms des abstentionnistes français à l’occasion du vote sur le CETA :

      - Michèle ALLIOT-MARIE (groupe "Chrétiens Démocrates" ; rebelle à son parti)
      - Arnaud DANJEAN (groupe "Chrétiens Démocrates" ; rebelle à son parti)
      - Michel DANTIN (groupe "Chrétiens Démocrates" ; rebelle à son parti)
      - Marielle de SARNEZ (groupe "Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe " ; rebelle à son parti)
      - Angélique DELAHAYE (groupe "Chrétiens Démocrates" ; rebelle à son parti)
      - Nathalie GRIESBECK (groupe "Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe " ; rebelle à son parti)
      - Brice HORTEFEUX (groupe "Chrétiens Démocrates" ; rebelle à son parti)
      - Nadine MORANO (groupe "Chrétiens Démocrates" ; rebelle à son parti)


  • Schizophrénie, tout à fait bien vu. Ils sont terrifiés par le changement en cours tout en disant vouloir le changement qu’il ne veulent pas au fond. CQFD.


  • #1668063

    Les businessmen chinois ne signent pas de grand contrat ...

    Tout est basé sur l’impression personnelle qu’ils ont de vous ...

    Si ils n’aiment pas votre dégaine , pas de business !!!


  • Voilà un fachisme bien réel contre lequel vous ne verrez jamais manifester un lycéen ou un antitruc.


  • MLP et son groupe ENL ont voté contre alors que tous les autres
    pour le CETA y compris Mélenchon et sa bande au parlement
    Européen .

    https://www.youtube.com/watch?v=lY1...