Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le CRIF accuse un professeur d’université de "propager les thèses de Robert Faurisson"

Le 6 février 2017, Francis Kalifat, président du CRIF, a adressé un courrier à Mohamed Amara, président de l’Université de Pau, pour l’informer des propos de François Roby, maître de conférences en physique au sein de cette université.

 

« Il se fait en effet que votre enseignant se confond, sur son blog personnel, mais aussi sur divers sites d’extrême droite comme généraliste en propos et considérations qui l’exposent à d’évidentes poursuites pénales. M. Roby se permet non seulement de propager les thèses négationnistes de Robert Faurisson, présenté en martyr de la liberté d’expression mais plus encore racistes… »

« Au-delà de ses délires racistes, M. Roby n’a de cesse de s’attaquer à un segment très ciblé de la population française… Visiblement, M. Roby à un grave souci avec les Juifs, requalifiés le plus souvent en "sionistes", même et surtout ceux qui ne s’en revendiquent nullement… »

En date du 24 février, l’Université de Pau a informé le CRIF qu’il « a été décidé de tenir compte de cette pièce et de la verser au dossier dans le cadre de la procédure disciplinaire mise en œuvre fin 2016 » contre François Roby.

Il est à noter que d’autres sites partisans qualifient M. Roby de « fan d’Alain Soral » et d’« adepte du complot sioniste », capture d’écran à l’appui.

 

 

Le CRIF, qui – jusqu’à preuve du contraire – ne représente pas les juifs de France, a-t-il décidé de se saisir de ce prétexte pour lancer une cabale contre toutes les opinions libres de France ? Il semblerait que ce soit sa logique...

À ne pas manquer, sur E&R :

Sur la réalité du CRIF, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • Le CRIF accuse un professeur d’université de "propager les thèses de Robert Faurisson"



    Plutôt que de proférer de telles accusations, nous attendons que le CRIFF produise enfin une contre-argumentation aux thèses de l’historien ! ...qu’il produise au moins une preuve irréfutable, au moins une , du génocide !

    ...et nous remercierons grandement le CRIF pour la production de cette preuve attendue par tous depuis plus de 65 ans !.

     

  • La CRIFURE est empoisonnée.


  • la police de la pensée. . . fausse va bientôt sévir dans les toilettes ?


  • Quand Marine sera élue, aurons-nous vraiment besoin d’un "Conseil Représentatif des Institutions de France" (CRIF) ? Nous avons déjà le Conseil Constitutionnel qui ne sert à rien, et Giscard qui attend toujours de prendre sa retraite... Libérons tous ces malheureux !

     

  • Pour protéger la liberté d’expression, il faut dissoudre cette association communautaire extrémiste et parasitaire.

     

    • Non, il suffirait tout simplement que la Justice déclare irrecevables les plaintes intempestives et infondées du CRIF (Conseil répressif israélien des Institutions françaises). Il suffirait que cette même justice fasse prévaloir la liberté d’expression et non pas la censure qui découle de la « loi Gayssot ». Enfin, il suffirait qu’une France indépendante voulant faire respecter sa dignité abroge cette loi !


  • France is Kalifat...étonnant non ?

     

  • A chaque affaire, ce sont des élèves et étudiants qui viennent pour en savoir plus.
    A chaque affaire, chacun peut constater que le CRIF fait la pluie et le beau temps sans même utiliser d’intermédiaires.
    Le CRIF parle, écrit, dicte et tout le monde doit obéir. Même dans un sketch, personne n’y croirait. Comme quoi, la réalité dépasse souvent la fiction.
    Dire qu’il y en a qui osent encore reprocher à Alain Soral ses positions.


  • Quelle témérité de la part d’aitia. C’est rare qu’un antisioniste utilise ses nom et prénom sur internet, surtout quand il travaille pour l’État. S’il y en avait 1000 comme lui, on soulèverait des montagnes !


  • L’acuite scientifique, logique, rationelle du crif et autres officines analphabetes du meme genre est encore a demontrer...


  • Nier une histoire est ce que j’ai le droit ? Dans le cas contraire y’en a beaucoup qui nient l’existence même de Dieu, et je pose la même question : ont ils le droit ? CRIF ! tu peux répondre à ce dilemme ?


  • Moi je trouve tout à fait logique que Mr Mohamed Amara s’incline devant la volonté du Kalifa Crifien.

    Entre Amara et Kalifa, le Coran semble bien passer.

     

    • M. Amara a été interpellé par une lettre. on ne connait pas sa réponse encore. Et s’il cède au Crif, il ne sera ni le premier ni le dernier. A sa place je cèderai pour conserver mon emploi. Les plus grands noms de France sont sionistes. alors pourquoi se battrait-il contre l’injustice, le mensonge et le sectarisme ?! Votre islamophobie vous tuera. A l’inverse de vos autres phobies ...


  • Absence singulière et symptomatique du mot juif dans le logo du Crif : conseil représentatif des institutions de Fronce.

     

  • je me mefierai si j’etais eux, ils s’exposent à une démonstration rigoureuse....


  • Les sionistes ont compris que la France est le dernier verrou contre le nouvel ordre mondial. Macron est le fossoyeur de la république. Dites-le partout et autour de vous, c’est une question de vie ou de mort. Les sionistes ont un projet plus mortifère que les nazis. une domination éternelle du monde et nous réduire en esclavage jusqu’à la fin des temps. N’aillez pas honte de vous exprimer et submergeons-les de nos opinions. Notre non violence sera fatale pour leur tactique. Ils ne pourrons pas tous nous bâillonner. On voit qu’ils deviennent de plus en plus nerveux et c’est comme ça qu’ils se mettrons à découvert. Si nous les montrons que nous avons peur de leurs lois scélérates ( Loi Guessot), ils se feront le plaisir de nous harceler. soyons comme le PEUPLE SYRIEN, courageux et sûr de leur amour pour leur patrie. Vive la France libre !!!

     

    • "Notre non violence sera fatale pour leur tactique"

      C’est pas mal ça comme idée. Ne rien faire, rester passif, argumenter dans l’espoir des jours meilleurs. Un peu comme Ghandi quoi. Si les Français eût été un peu plus violents et auraient revendiqué leurs droits du sol en montrant un peu plus de fierté pour leur pays, jamais on aurait pu voir ce beau pays en train de se transformer en une véritable Kasbah. Ironiquement, ces bobos de gauche que j’ai tjs considéré comme des tapettes sont bien plus viriles qu’on ne le pense : eux au moins ils joignent la parole à l’action. Leur haine de soi est d’une violence qui n’a pas de nom. Ils ne sont que destruction et emplit de haine. Il n’y a pas plus illustratif que l’image de Flamby au chevet de Mamadou cautionnant ainsi toutes les violences qu’avaient lieu dans certains endroits et se vengeant ainsi sur toutes les humiliations qu’il a du subir. Même Hitler n’avait pas tant de haine. Il avait de la haine envers ceux qui maintenait son pays esclave à des traités établis par des puissances étrangères et aux intérêts de la finance mondialiste. Par contre, toute la cliqua socialiste a volontiers livré, bradé son pays au plus offrant. Ce qui est un sans doute un phénomène unique dans l’histoire de l’humanité. Surtout n’hésite pas à nous suggérer encore d’autres idées.


    • Désolé de vous contredire votre majesté (on rigole un peu). "Un peu comme Ghandi quoi", Gandhi a "vaincu" en Inde grâce à ce qu’on appelle la désobéissance civile. Si les Français la pratiquaient le système s’effondrerait immédiatement, les transports seraient soient bloqués soient vidés de leurs conducteurs, les gens n’iraient plus à l’usine, l’administration serait désertée etc... en théorie même les policiers resteraient chez eux. Donc Gandhi c’est une autre histoire, c’est pas "on n’est pas d’accord" c’est plus du "on ne veut plus rien à avoir à faire avec vous".
      Et jprécise votre majesté que la violence ne nous servira pas forcément, se soulever pour se faire écraser quel intérêt ? Si demain tu rassemble une bande de durs à cuire et que tu marche sur l’Elysée, désolé de te dire ça mais tu risque d’être arrêté et les médias titreraient "les fascistes marchent sur la République". E&R risquerait d’être dissoute et une partie d’entre nous poursuivi pour association de malfaiteurs ou des conneries comme ça.
      "Si les Français eût été un peu plus violents et auraient revendiqué leurs droits du sol en montrant un peu plus de fierté pour leur pays, jamais on aurait pu voir ce beau pays en train de se transformer en une véritable Kasbah" Les Français ? tu parle desquels ceux qui étaient pour ce que tu combats ? ou les autres dont on ne sait pas trop ce qu’ils pensent ? Et si les français eut été un peu plus violents peut-être que les débordements seraient encore plus violents (c’est les commerçants qui seraient contents).
      Et faut arrêter d’employer des mots que vous connaissez pas les gars, jvois trop de gars qui parle de Kasbah en croyant que ça parle de maison ou de souk. Les kasbah c’est des places fortes, comme des châteaux urbains ou des citadelles.
      Désolé votre majesté mais vous devriez faire plus grand-cas du petit peuple qui souffre de cette violence. Et pour filer la comparaison avec l’Inde, jtiens à rappeler à tous ceux qui rêvent de foutre le feu que la révolte des cipayes s’est terminé dans le sang des révoltés et des indiens, là où Gandhi a vaincu presque sans combat.
      La "haine" et la "virilité" des antifas sont comme un colère d’enfant, irréfléchi, irrationnel et inefficace, si vous trouvez ça viril bah disons que vous avez une vision original de la virilité. Un mec viril serait plutôt du genre à bouger vers l’Elysée ou se taper avec les CRS non ? Plutôt que de cramer une poubelle et des commerces.


    • C’est Subash Chandra Bose qui a viré les Sionistes de Londres des Indes ... pas Gandhi , dont les Anglais se foutaient comme de leur première chemise !!!


  • Le " CRIF " accuse beaucoup ...et tout le temps ...

    Le " CRIF " fait chier le monde ...


  • Il écrit comme un pied le Kalifat en plus de commencer sérieusement a nous insupporter avec ses manigances talmudo-sionistes , il faut se libérer de ces gens qui ne seront jamais français ni patriote mais juste des traitres qui nous pourrissent de l’ intérieur .


  • Le gars a soit l’ardent désir d’être un martyr de la cause, soit il en a plein le cul du milieu universitaire et attend avec impatience son licenciement. Aujourd’hui il est de notoriété publique que certains propos ne sont pas pardonnés et mène automatiquement au bannissement social. En tout cas il est effectivement inquiétant (ou heureux selon où on se place) qu’en dépit de cette terreur organisée contre la liberté d’expression et de pensée il y a de plus en plus de gens qui ne se laissent pas intimider.


  • Kalifat écrit à Mohamed Amara pour se plaindre de François Roby... Tout un symbole.

     

    • Si kalifa avait sollicité un Dupont il se serait serait couché comme les autres traîtres qu’on a dans le pays !! Le CRIF s’adresse à Mohamed le patron de l’Université de Pau, je vous rappelle que les sionistes ont essayé de l’évincer en lui collant une affaire de trafic de papiers avec des étudiants chinois venus de Chine ,ses élèves et ses professeurs se sont mobilisés pour le soutenir et l’affaire s’est dégonflée par ce qu’elle n’a jamais existé ,la communauté organisée ne supportait pas de voir un maghrébin patron d’une Université !Si ce professeur a été trop loin pour le CRIF il ne l’a pas été pour le patron de l’Université qui a laissé faire donc je ne pense pas que Mohamed se couchera bien au contraire il le soutiendra comme il a été soutenu !


    • Ne t’inquiète pas. Les musulmans véridiques (et nous sommes au moins 1 milliard) savons tout de notre ennemi numéro un ! Et ce n’est pas François Roby en l’espèce.


  • Mais tout ça n’est qu’un détail.

     

  • Que cela plaise ou non à ce nouveau dirigeant du Crif, il y aura toujours des gens qui auront, à tort ou à raison, des opinions différentes de celles admises par la majorité des gens .....
    Les lois d’exception, comme la loi dite "Fabius - Gayssot" n’y changeront rien, car ces gens garderont leurs convictions malgré la répression .....
    A titre d’exemple, il n’y a qu’a constater que plusieurs citoyens français se sont résolus à s’exiler à l’étranger pour échapper aux sanctions prévues par les lois, plutôt que de changer d’opinion .....
    Pour ma part, je n’ai jamais mis les pieds à l’université de Pau et je ne connais absolument pas ce professeur, mis en cause par le Crif, mais une fois de plus, je pense que seule la liberté totale de recherche permettra d’améliorer les connaissances d’une part et de "calmer le jeu" progressivement !!!


  • #1679315

    Encore une diversion... et elle fonctionne bien apparemment !

    Si le CRIJF s’en prend à cet universitaire, ce n’est pas tant à cause de son éloge de notre grand Robert que parce que le Reductio ad Hitlerum permet la disqualification et la mort sociale de celui visé par lui.
    Et c’est bien pratique dans le cas de François Roby, car ce sont bien ses travaux et positions sur la grande illusion du 11 Septembre qui font peur au système.
    Dans un système de société inversée, quand celui qui est dépositaire des titres de noblesse estampillés par lui (l’argument d’autorité qui naît des diplômes qu’il délivre) s’émancipe pour se remettre à penser, c’est tout l’édifice qui s’écroule car désavouer celui qui a reçu la formation bien casher (formatage idéologique) revient à discréditer le système lui-même.
    En clair, lorsqu’un autodidacte fait le travail, le système s’en cogne, lorsqu’un individu issu du sérail s’y attèle, le danger devient trop grand.

    Imaginez l’impact d’un Soral qui aurait un cursus classique...

    Ne nous trompons pas de cible, quand le CRIJF est utilisé pour nettoyer les chiottes, c’est parce que ses maîtres (le pouvoir réel) sont indisposés par l’odeur de la merde !
    Combien de fois faudra-t-il encore expliquer que la communauté de lumière, bien que partie prenante, n’est scientifiquement pas en mesure d’organiser un 11 Septembre ?

     

    • Qu’entendez-vous par "scientifiquement pas en mesure" ? Vous voulez dire qu’elle n’a pas accès aux bonnes technologies ? Moi j’aurais plutôt dit "pratiquement pas en mesure", c’est-à-dire ne disposant pas à elle seule de tous les relais nécessaires...


    • Heureux de constater que cette information soit relayée sur E&R au regard du travail fourni par ce dissident issu du monde universitaire. Preuve qu’il est possible de retrouver une autonomie de pensée quelle que soit la voie empruntée... Une autonomie d’autant plus redoutable pour le sommet qu’elle émane effectivement de sa première ligne de défense théorique, sans laquelle la manipulation de masse n’aurait pas prise : l’éducation !
      L’intelligence de l’approche de M. Roby tient à son caractère scientifique, donc difficilement attaquable par les moyens conventionnels. D’un côté la méthode du doute et sa mise en pratique, de l’autre la tyrannie du tout-psychologique...


    • #1679725

      @ rectificateur

      C’est vainement que vous revenez à la charge malgré tous nos échanges précédents sur ce sujet. C’est lourd à la fin car un pareil défaut de compréhension ne se justifierait pas sans mauvais esprit de votre part.
      Or si je tiens, comme Robert, à l’exactitude des termes, c’est bien parce que j’escompte qu’un esprit droit en fera autant. Vous me reprenez sur l’emploi de l’adverbe scientifiquement. A moi donc de vous rectifier sur ce point essentiel car on ne peut continuer plus longtemps à entretenir la confusion entre science et technologie comme vous persistez à le faire.
      Tout l’échec de la compréhension technique de cet événement vient pourtant de là. C’est la raison pour laquelle on reste quasi unanimement à la surface des choses (connues). Les autres, ceux qui l’envisagent correctement sous l’angle de la science profonde, ne s’y trompent pas et savent que la réalisation d’une telle expérience ne dépend pas uniquement de la question des moyens dans un environnement technique fini - la réalisation du projet dit Manhattan (hasard sans doute, tout comme le choix de Ground Zero !) n’était déjà pas autre chose. Mais à quoi bon risquer de développer plus loin pareille évidence si l’axiome épistémologique fondamental n’est pas acquis ?
      Ne l’oublions pas, si le Christ demandait de ne pas jeter de perles aux pourceaux, il avait ses raisons et celles-ci sont intellectuellement et spirituellement les mieux fondées qui soient dans l’ordre de la vérité.
      Malheureusement, le pouvoir profond qui détient aujourd’hui le savoir véritable ne peut échapper à cette norme (physique) sans se perdre lui-même et il le sait très bien, lui ! Raison pour laquelle il continuera d’encourager les savants officiels à engager le monde sur de fausses pistes, bien aidé en cela par leur forte tendance à prendre des vessies pour des lanternes et à ne surtout jamais penser par et contre eux-mêmes, au-delà des cadres imposés qu’on leur a donné pour mission de préserver...

      @ (2021)

      Cher complice, dans la mesure où vous êtes à la hauteur de toute l’estime que je vous porte, j’espère que vous ne m’en voudrez pas de ne pas vous féliciter d’avoir eu une fois de plus le nez creux quant au physicien en question.
      Comme nous savons vous et moi que Copperfield n’est pas mort, je vous indique avoir trouvé une preuve supplémentaire de ses frasques et qu’en plus elle est donnée à voir à tous. Ce fait troublant confirme encore qu’une science secrète travaille au projet politique global.


    • @ Heureux qui, comme Ulysse... : Ma question était sans arrière-pensée aucune et comme d’habitude, vous semblez vous complaire dans un verbiage incompréhensible pour le mal-comprenant que je suis. Vous semblez heureux de voler très au-dessus du niveau de compréhension (ou de "science") de vos contemporains, et ne jamais daigner vous abaisser à leur donner ne serait-ce qu’un bout d’argument rationnel qui leur permette de se hisser à votre niveau. Mais à part la raison, qu’est-ce qui permettra à l’humanité dans son ensemble (ou au moins à la grande majorité de ses membres) d’accéder à un niveau de conscience supérieure ? Si vous tablez sur la religion, elle est multiple ; sur la foi ou toute forme de révélation, elle est par nature incommunicable...

      Seul mais illuminé, tel est votre but ultime ?


    • #1681406

      @ rectificateur

      Une attitude dédaigneuse de ma part et à votre endroit aurait été de ne pas vous répondre. Tel ne fut pas le cas. Maintenant, libre à vous de considérer que je me complais dans un verbiage incompréhensible, je ne puis produire l’effort nécessaire à votre place.
      Sachez cependant que d’autres y sont parvenus.

      Je dis simplement que si l’on n’accepte pas véritablement cet axiome épistémologique fondamental (l’opposition entre science et technologie), on ne peut être en faculté de concevoir que le 11 septembre sort du cadre scientifique connu. Comprendre cela demande au contraire une humilité intellectuelle... Sans quoi le scientiste aura beau jeu de railler la croyance de la masse dans le surnaturel (qui n’est rien d’autre que la limite de son propre entendement) : il n’en sera pas moins lui-même un religieux, incapable d’entrevoir ce qui irait au-delà de son univers mental, fait de représentations dogmatiques du réel.

      Pour le reste, je n’ai jamais prétendu vouloir permettre à l’humanité dans son ensemble (ou au moins à la grande majorité de ses membres) d’accéder à un niveau de conscience supérieure. C’est la raison pour laquelle l’élite authentique doit retrouver son rang légitime dans la société humaine et assumer cette charge (devoir moral) de la conduire vers le progrès véritable.


  • On va les laisser nous faire ch... encore combien de temps ? Ce culot est absolument incroyable : ils sont minuscules et osent nous prendre de haut ! France réveille toi !


  • Oui, c’est vrai, pourquoi le « J » ne figure-t-il pas dans l’acronyme du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) ? ont-ils honte de le mettre le J ? Pourquoi vouloir s’en « kascher » ?

    Est-ce voulu pour jouer sournoisement et frauduleusement sur le flou de l’acronyme ?

    Ainsi CRIF = Conseil Représentatif des Institutions de France à savoir représentatif de toutes les Institutions françaises chapeautées et sous la férule de qui-on-sait puisqu’au dîner annuel payant la plupart des pontes des grandes institutions de la « ripouxclique » (et non de la France) y sont invités !

    L’infiltration ne commence-t-elle pas par de petites gouttes avant la déferlante ...autant dire la colonisation.


  • Un Benssoussan vient d’être relâxé, après des propos pour le moins colorés
    http://www.lemonde.fr/societe/artic...

    Je me réjouis de voir que l’on peut encore émettre quelques salves verbales (à tort ou à raison) dans ce pays, mais cependant je m’étonne, d’ordinaire l’appareil judiciaire français a toujours les coudées franches pour mettre à bas l’artillerie.

    Apparemment le CRIF et compagnie se sont bien alignés sur la plainte de leur petit frère, le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) mais curieusement je ne sais pas, les plaidoieries devaient être moins abouties ou moins soutenues en coulisse, à moins que la qualité de l’accusé (responsable du mémorial jsaispasquoi) ait joué dans l’affaire...

    Bref une maladresse (papier oublié ou mal orthographié dans le dossier ?), ou tout autre déplorable concours de circonstances a sans doute contraint à l’impuissance nos chères associations, qui à regret ne peuvent traîner plus longtemps le brave Benssoussan dans la boue... L’energie leur a manqué, la foi peut-être... en même temps il y a tellement d’enseignant à fliquer, on ne peut mettre les mêmes forces partout.

    A priori, le naïf CCIF veut faire appel de la décision. Il n’est rien dit des "autres"...


  • " Propager " les " thèses " de Robert Faurisson devrait faire l’objet de remerciement et non d’accusation. Ça me paraît être le b.a.-ba de la plus élémentaire reconnaissance et de la plus évidente courtoisie qui lui sont dûes pour son travail de pionnier sur un terrain ô combien miné. Donc pour tout ça et pour tout ce que cela l’a amené à endurer, merci Robert :-) Quant à l’extrémiste responsable de cette missive collaborasioniste, quel est le titre qui l’autorise à la ramener ? Quels sont ses travaux de recherche historique ? Quels sont vos hauts faits ? Quels sont vos hauts faits ? (comme dirait un cocaïnomane torse poil et à roulette). Merde, quand même !


Commentaires suivants