Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

Francis Kalifat, Président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), vient de le déclarer : « La législation française ne dispose pas encore d’un arsenal juridique pour combattre l’antisionisme. »

 

Les plus tièdes, comme Mediapart, s’indigneront d’une nouvelle menace sur la liberté d’expression. Les plus réalistes auront compris la manœuvre : faire taire la contestation politique au premier rang de laquelle on retrouve Alain Soral et Égalité & Réconciliation.

 

Extrait d’une interview de Francis Kalifat
par Actualité Juive le 6 novembre 2017 :

Actualité Juive : Lors de ses vœux à la communauté juive, le 2 octobre, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé un nouveau plan contre l’antisémitisme à partir de 2018. Il a également dénoncé « la banalisation de l’antisémitisme et de sa forme réinventée […] qu’est l’antisionisme ». Au-delà du constat, nécessaire et attendu, que faut-il faire pour lutter contre ces phénomènes de haine ?

Francis Kalifat : Dire que l’antisionisme est une nouvelle forme de l’antisémitisme, c’est la reconnaissance d’une réalité qu’au CRIF, nous martelons depuis longtemps, notamment à travers notre combat contre le mouvement BDS. Il faudrait maintenant sortir du déclaratif. La réflexion doit désormais porter sur la manière dont on réprime ce nouvel antisémitisme. La législation française, très aboutie dans la lutte contre l’antisémitisme « classique », ne dispose pas encore d’un arsenal juridique pour combattre l’antisionisme. Pourtant, cet outil juridique existe à travers la définition de l’antisémitisme donnée par l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), reprise et votée par le Parlement européen en juin dernier. J’ai demandé au Premier ministre, au ministre de l’Intérieur et à la ministre de la Justice de faire en sorte que cette définition, qui prend en compte l’antisionisme comme forme nouvelle de l’antisémitisme, soit transposée dans l’arsenal législatif français. Pour notre part, nous travaillons à la mise en place d’un observatoire de la haine sur le Net qui donnera lieu à un rapport annuel, à l’image de celui qui existe pour les actes et violences antisémites.

Pour comprendre la séquence actuelle, voir sur E&R :

Le CRIF contre la France, voir chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1836268

    Si j’ai bien compris , dorénavant il va se passer ceci :
    Un automobiliste brûle un feu rouge et provoque un accident.
    Un piéton qui a vu l’accident témoigne que le conducteur de la voiture bleue a brûlé le feu.
    Manque de pot ,le conducteur de la voiture bleue est de confession juive .
    Moralité le témoin va être taxé et accusé d’être antisémite.
    A la sortie de la guerre ,les juifs jouissaient d’un énorme capital de sympathie en France et dans le monde.
    A se comporter de cette manière ,ce capital s’amenuise petit à petit ,c’est regrettable .

     

  • #1836273

    antisémitisme et antisionisme , c’est faire volontairement l’amalgame pour ne plus avoir la possibilité d’émettre de critiques à propos d’un état : habile et pervers à la fois ! avec l’aval comme de coutume des larbins politiques autochtones à leur solde ! ( on enfonce un " clou " supplémentaire ) leur dictature s’affermie !
    Ne soyons toutefois pas crédule : sachant que ce qui régit désormais les états , est leur " finance" , et que ceux ci doivent chaque année leur emprunter pour boucler leur budget , à partir de là on tire le fil et le maillot se détricote .. ;


  • #1836282

    J’aime bien ," le Crif exige" et les Français dans tout ça ils exigent quoi . Depuis quand une association exige une loi, alors qu’elle ne représente qu’elle-même .Je trouve que cela commence à suffire et va un peu trop loin .À moins qu’il faille organiser un repas de famille tous les ans pour se faire respecter en France .


  • #1836284

    Au moins une chose m’interpelle, pourquoi écrire le CRIF en ôtant le J !!!
    Aurait-il honte d’être juif ???

     

  • #1836295

    La vérité perce sous la chape de plomb , alors il faut encore davantage criminaliser la vérité et plier avec plus de violence le peuple au respect religieux de ses Maîtres .


  • #1836297
    le 09/11/2017 par révi-sioniste
    Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

    S’ils veulent m’appeler antisémite parce que rejetant le repoussant sionisme, soit.
    Déjà que j’étais facho, négationniste, raciste, extrèmiste, homophobe, fainéant et cynique, ce n’est pas un épithète de plus qui m’empechera de dormir. Heureusement j’ai le dos large et, je me sens habillé pour l’hiver là.

     

  • #1836299

    Pourtant, cet outil juridique existe à travers la définition de l’antisémitisme donnée par l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), reprise et votée par le Parlement européen en juin dernier.

    l’ue a pas reussi a se mettre d’accord sur les origines chretiennes de l’europe mais pour une definition de l’antisemitisme on arrive a se mettre d’accord ?


  • #1836315

    Macron n’a pas compris qu’il joue le fusible de ses maîtres ?


  • #1836318

    Il y a déjà une loi pour condamner l’antisémitisme donc exiger une loi pour condamner l’antisionisme c’est avouer que ce sont deux choses différentes.

     

  • #1836331

    Bien sûr... Tiens, Kalifat, j’ai une autre idée pour toi : faire inscrire dans la constitution que les juifs sont bien le peuple élu de Dieu et qu’en conséquence, tout non-juif leur doit obéissance absolu. Kalifat, petit bras !
    Trêve de plaisanterie, là, on est à un niveau de provocation qui devient insupportable. Et s’il le demande, c’est qu’il pense pouvoir l’obtenir. Si ces enc... ( je veux dire le crif et ses larbins, nos représentant politiques ) font effectivement passer ça, c’est l’URSS.


  • #1836332
    le 09/11/2017 par bassaféchier
    Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

    Et dire que l’ONU considérait jusqu’en 1991 que le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale


  • #1836341

    Fallait s’y attendre. Mais ils sont cons cela ne refera que renforcer l’image dégradée de toute cette élite CRIFIENNE. Du coup l’effet recherché sera inverse. On vit le crépuscule de toute cette caste bourrée de pognon et si prompte à donner des leçons en racisme alors quelle est complice par son silence de la mort à petit feu du peuple palestinien. Personne n’est dupe de la manoeuvre. Le PS a fait les frais dans une certaine mesure de son sionisme rampant. Il n’en reste pas moins que le CRIF continue dans la même strategie de la tension. Plus personne n’est dupe.

     

    • #1836372

      "Plus personne n’est dupe" Malheureusement mon pauvre monsieur quand on regarde autour de nous j’ai de plus en plus le sentiment que nous ne sommes qu’une poignée en France à ne plus etre dupes, autrement nous n’aurions pas ces immondes ordures politiciennes qui nous vomissent par tout leurs orifices.


    • #1836512

      @ braky
      Oui, mais tout de même la poignée grossit, sinon ils ne seraient pas obligés tous les ans de renforcer leurs lois liberticides.


  • #1836351
    le 09/11/2017 par Pascal Obistrot
    Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

    J’ai demandé au Premier ministre, au ministre de l’Intérieur et à la ministre de la Justice



    J’ai donner mes ordres au ........


  • #1836358

    Le sionisme deviendra donc obligatoire ?

    C’est-à-dire que la libre-pensée et le libre-arbitre deviennent une interdiction...
    Ensuite ce sera la réinformation qui sera interdite, et puis ce sera l’obligation de se soumettre - nous y sommes déjà presque !


  • #1836399

    Bah voyons.. et les juifs anti-sionistes, faut aussi les interdir, seraient-ils "antisémites" aussi ??! C’est totalement antinomique. La dictature du CRIF ne passera pas !


  • #1836421
    le 09/11/2017 par mon nom est mougeon
    Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

    ça commence à sentir la dictature en france et comble de l’ironie ce sont les pleurnicheurs qui l’exige .


  • #1836423

    D´où l´importance de revenir aux mots et à leurs significations.
    Antisémitisme n´a pas grand rapport avec la lutte contre les juifs sémantiquement ; en admettant que 90% des juifs actuels, les ashkénakes, descendent des khazars, peuple d´Asie central converti au VIIIè siècle.
    Le vrai antisémite serait contre les fils de Sem, donc contre les habitants du Maghreb.
    Anti-sioniste par contre a une signification bien précise et compréhensible.

    Le mot antisémitisme fut inventé par le pouvoir juif au XIXè siècle pour contrer toute l´idéologie s´opposant aux pouvoirs financiers grandissant des Rotschilds, Hirsch, et quelques autres familles, sur la France et l Europe. Drumont et Lazare en parlent d´ailleurs très calmement dans leur échange épistolaire.

    Anti-sioniste est un mot revendiqué... par le mouvement anti-sioniste

    Donc, dans le cas de l´antisémitisme, la victoire est pour le lobby juif, qui, avec ce mot fourre-tout, peut continuer à faire voter des lois répressives, et à terroriser les Charlis avec de la bienpensance. L´erreur de tous les judéo-critiques est d´avoir accepté ce mot qui ne veut rien dire, et d´avoir réagi trop tard, une fois les lois mémorielles votées. Car, li signification concrète d´antisémitisme est judéo-critique.

    La faute aussi à Drumont, qui avec son Testament d´un antisémite, a validé ce mot, sans imaginer le futur.

    Dans la cas l´antisionisme, la victoire des mots est à l´opposition qui s´est approprié le mot, qui a une signification bien précise. Tout le monde comprend, ou peut comprendre, ce que ca veut dire. Être anti-sioniste c´est comme être anti-libérale, anti-impérialisme US, ca se défini et se comprend. Ca me semble difficile de faire voter une loi l´interdisant, même si depuis le 6 Mai, tout est possible.

    Au commencement était le verbe. Tout part des mots, si on rate ce combat, l´edifice tombe a la fin. Le génie de ce mot antisémite - vérifier qui l´a inventé -, est que ne voulant rien dire de concret, et de vraiment définissable, il permet tout et n´importe quoi.

    Antisionisme, judéo-critique, antisémite sont des acceptations relevant en fait du même combat, mais qui ont des sens bien différents.


  • #1836447

    Si même mediapart s’y met alors...https://blogs.mediapart.fr/dominiqu...

     

  • #1836450

    J’espère qu’ils vont pousser la farce jusqu’au bout en créant, sous la houlette de Mr Stasi, des camps de redressement et/ou de concentration pour lutter contre la pensée antisioniste qui gangrène le monde. Et prévoir une solution finale pour les véritables cerveaux malades réfractaires.

    Orwell, si tu nous entends, finalement on en veut bien de ta dystopie. On en riait jusqu’à maintenant, mais là, c’est notre solution la moins pire.


  • #1836451

    Il vient d’avouer que la France était sous domination sioniste...


  • E&R bientôt sur Tor… *tristesse*


  • #1836482

    C’est intéressant cette situation, si ce projet de loi est lancé, cela veut dire que lors des débats qu’il va y avoir, les différents protagonistes vont devoir expliquer ce qu’est le sionisme, les fils ont pas fini de se toucher.


  • #1836487

    Je propose de rajouter dans le dictionnaire des synonymes ; LICRA = malhonnêteté


  • #1836533

    Et lorsque le peuple aura migré en masse sur TOR, ils feront comment pour l’appliquer cette futur législation ?...

     

    • #1836694

      Il faut que tu arretes de te faire des films .
      Si aux dernières elections ,on avait eu 48% / 52% , là je t’aurais dis bon bein meme si Marine a perdu, le peuple Français n’est pas si déconnecté que cela .
      Mais contenu du résultat que l’on connait , je crois qu’on est plus sur du iphone X , des app pour allez choper les fringues les moins cher et tweeter sur le buzz de Jordan qui trompe kelly ( je dis ca au hazard ) dans les anges de la télé-realité etc..
      Fait un sondage improvisé dans la rue sur ce qu’est TOR , et tu verras que ce que je dis n’est pas si tordu que ça .


    • #1836697

      TOR n’est qu’une "confidentialité superficielle".
      La dette, elle, est au Coeur du système.


  • #1836535

    Si le fait est de simplement pensé est considéré comme un crime la réponse est oui , en matière de répression cela peut aller très loin en voici un exemple :
    « Une loi « anti-conspiration », récemment votée par le Parlement japonais, permettra de punir des crimes qui n’ont pas encore été commis. Sur l’île d’Okinawa, les opposants à la construction d’une base militaire américaine assurent être la cible de cette législation, qui facilitera les détentions arbitraires. » article de Médiapart du jeudi 9 novembre.


  • #1836566

    Le sionisme, quoique le CRIF en dise, est une idéologie. Or, toute idéologie peut être soumise à la critique, ou faire l’objet d’avis contraire...

    Donc, soit le CRIF admet demander un traitement d’exception et affiche sa différence et sa supériorité, et démontre ainsi (une fois de plus) qui ils sont vraiment (un groupe de pression communautariste en faveur d’un pays étranger), et là, aux yeux de l’opinion ils sont grillés ; soit ils rentrent dans le rang, et admettent l’idée de vivre dans un pays où le mot égalité" est inscrit sur les bâtiments publics....

    Et puis franchement, un débat à l’assemblée sur ce sujet exciterait les curiosités, et mettrait enfin la loupe sur cette idéologie contestable à tous les points de vues... Et ça, c’est plutôt bon. Les gens qui savent ce que c’est que le sionisme ne reviennent pas en arrière (à part Manu, sans doutes), le champ ne peut donc que s’élargir...

     

    • #1836805
      le 10/11/2017 par James Fortitude
      Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

      Cette étape a déjà en cours a été dépassée depuis un certain temps à l’assemblée...Et c’est bien pour cette raison qu’ils pratiquent des balayages avec le rayon paralysant qui consiste à traiter tout le monde d’antisémites envers ceux qui s’y opposeraient....


  • #1836574

    Le CRIF ordonne et le président de la Ripoublik "française" ainsi que toute la classe politique s’exécutent ! Nous sommes sous dictats d’un pays étranger !


  • #1836580

    Et pendant ce temps là le bateau continue de couler.



    Le déficit commercial de la France s’est encore creusé en septembre pour s’établir à près de 61 milliards d’euros sur 12 mois. Le ministère des Affaires étrangères n’a d’ailleurs plus de secrétaire d’Etat spécifiquement dédié à ce dossier.



    https://francais.rt.com/economie/45...

    A quand un secrétaire d’Etat à la lutte contre l’antisionisme ?


  • #1836610
    le 09/11/2017 par Un ploemeurois
    Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

    Un monsieur Kalifat qui veut faire sa loi en France sur un pays étranger et colonisé !


  • #1836615

    Donc, en fait, si je comprends bien...

    On est en France (ou ailleurs, peu importe).

    Et si on n’est pas d’accord et que l’on critique la politique menée par un pays étranger (ici, Israël), et ceux, en France, qui représentent et servent des intérêts autres que les intérêts nationaux, on est condamné ?

    Pardonnez-moi, si ce n’est pas bien formulé.

    On vit dans quel monde, au juste ?


  • #1836643

    Quand les romans d’anticipation les plus farfelues deviennent réalité...cela fait un drôle d’effet, pas agréable du tout, très angoissant, de réaliser que nous vivons dans un système totalitaire intégral. Totalitarisme intellectuel, médical, économique...absolument aucun domaine de la vie humaine, matériel ou mental, n’est épargné par ce système. Le plus angoissant c’est notre impuissance a pouvoir y échapper ! Du fin fond de la campagne aux centres urbains on est cerné de partout ! La solution la plus radicale est l’exil dans certains pays du tiers monde ou d’Europe de l’Est où la pression se fait moins ressentir qu’en Occident, mais tel Mordor l’ombre plane aussi sur ces pays...


  • #1836703
    le 10/11/2017 par goutte d’eau
    Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

    Si l’antisionisme est interdit, alors qu’est-ce que le sionisme ?
    Les colonies, ça doit continuer, absolument ? C’est sûr ?


  • #1836719

    Si une telle législation devait voir le jour, inutile de s’attendre à une levée de bouclier de la part des intellectuels occupés (comme les territoires) ailleurs à ce moment là. Quant aux caricaturistes genre Charlie Hebdo, ils trouveront bien le moyen d’en rajouter une couche en mettant en scène un palestinien lambda un couteau dans une main, un coran dans l’autre.


  • #1836822

    Preuve irréfutable que dans un certain Etat, la citoyenneté est liée à la religion....


  • #1836829

    La résolution 3379 de l’Assemblée générale des Nations unies, titrée "Elimination de toutes les formes de discrimination raciale", adoptée un an après la résolution 3236 de 1974, considère que « le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale »

     

  • #1836864

    Dans ses Mémoires Léon Daudet aux prises, en son temps, avec les manoeuvres du même lobby, parlait de ’’guerre dans le noir’’. Un siècle plus tard le lobby est toujours aussi virulent mais il se manifeste aux vus et aux sus de tout un chacun. Est-ce amélioration des circuits d’information, est-ce significatif d’une prise pleine et entière du pouvoir ? Reste qu’il faut bien constater que les raisons problématiques d’agir de ce lobby n’évoluent guère, ce qui tendrait à démontrer qu’elles ne sont toujours pas résolues ou simplement insolubles (?) Le lobby ne parvient pas, même sur le très long terme, à assoir une domination qui fait trop de victimes potentielles selon trop d’intérêts divergents. Le ’’Manifeste Mythico Mystique Calamiteux’’ s’avère être juste une source de conflit définitif, de mise en péril permente, de poussées constantes d’allergies chroniques. Avec les conséquences inévitables d’une mise en lumière des manoeuvres d’évitement de ses thuriféraires, complices et larbins...

     

    • #1837060

      C’est parfaitement clair ami, et la seule issue pour perdurer dans la domination d’une hyperfiction c’est l’hyperescroquerie dans l’hypercontrainte par l’hyperviolence, CQFD. Sans parler du délire collectif hystérique qu’il faut entretenir en permanence (d’une génération l’autre) du côté dominant, et du coût du ticket d’entrée pour accéder aux complices et larbins exogènes (ça leur coûte un bras, ce qui les contraint à trouver constamment des moyens de faire payer aussi le plus possible leurs victimes)


  • #1836912

    Une loi qui interdirait une idée politique, telle que l’antisionisme, serait anticonstitutionnelle. Si elle passe, preuve sera faite aux Français qui ne s’en seraient pas encore aperçus que ce lobby etrangé est ultra puissant. La tension, la frustration vont monter d un cran. Ils veulent vraiment se faire détester...


  • #1836918

    Le mot antisionistes sera interdit dans les faits.
    l’auto-censure sera de mettre des petits points de suspension dans les articles,sur tweeter,etc...dans la conversation marquer un silence de la longueur de ce mot interdit,pour désigner nos maitres.
    l’intelligence a ses limites,la bêtise n’en a pas.


  • #1836945

    Tant mieux ! En espérant que ce projet de loi fasse la une des journaux et donne lieu à un gros battage médiatique :) À provoquer au besoin... plus le ballon gonflera... et plus il sera proche de l’éclatement !

     

  • #1837000

    Si une telle loi devait être adoptée, les conséquences les plus paradoxales porteront sur la relation de l’histoire du mouvement sioniste ; en effet on ne le sait plus aujourd’hui mais les Sionistes historiques sont très loin d’avoir été aussi antinazis qu’ils l’ont prétendus par la suite. En 1933 les Sionistes allemands composaient une infime minorité du Judaïsme allemand, moins de 5%. L’association majoritaire des Juifs allemands à l’époque était assimilationniste, se voyant comme des Allemands juifs. Pour les Sionistes allemands la venue au pouvoir d’Hitler était une divine surprise. Ils voyaient dans la politique raciste nazie une chance de convaincre les Juifs allemands alors réticents de la nécessité d’une émigration en Palestine. La presse sioniste allemande publiait à l’époque des éloges dithyrambiques d’Hitler. Les Sionistes firent une offre de bons offices auprès des autorités nazies pour obtenir une position d’interlocuteurs privilégiés auprès des Juifs allemands, faire une propagande en vue de l’émigration auprès des Juifs allemands, organiser des cours d’Hébreu etc, alors que les Juifs assimilationnistes étaient réprimés par les Nazis. Les Sionistes partageaient l’idée nazie d’une incompatibilité raciale entre Juifs et Allemands ! Les candidats à l’émigration qui devaient être jeunes et en bonne santé étaient proposés par les Sionistes aux autorités allemandes. Si donc aujourd’hui en France une loi devait être votée interdisant l’ antisionisme, elle interdira de même le rappel de ces faits historique et le rôle qu’ont joués les Sionistes de collaborateurs juifs de la première heure des Nazis !


  • #1837072

    Voilà l’ordre du jour du prochain procès communautaire (pardon du dîner républicain du CRIF !)


  • #1837114

    Rappelons que le terme "sionisme " est au mieux obscure pour 90% de la population et à connotation religieuse. De là il est évidemment très facile d’attaquer ceux qui se disent "anti-sionistes" en les assimilant à des antisémites... Ça a toujours été une énorme erreur d’utiliser ce mot alors qu’il suffirait de parler d’expansionnisme israélien, expression bien moins ambigüe et inattaquable.


  • #1837145

    Aurait on imaginé jadis une loi imposant le respect de l’apartheid ?

    Pire ! Une loi imposant le respect de la démocratie ?


  • #1837222

    Putain, comment des personnes à la tête de l’état peuvent en venir à commettre aussi ouvertement un amalgame aussi grossier, et surtout s’en tirer sans que personne ne pipe mot ???

    C’est aberrant, impensable...

    Et pour ce qui est d’interdire l’antisionisme, franchement...si Israhell ne peut plus génocider en paix maintenant, où va-t-on ??


  • #1837225
    le 10/11/2017 par NouvelleFrance
    Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

    Hertzl lui-même disait que l’antisémitisme, "c’était bon" pour le sionisme.....

     

    • #1837336
      le 11/11/2017 par rectificateur
      Le CRIF exige une loi interdisant l’antisionisme

      Herzl était quand même très loin des sionistes actuels... une de ses premières idées, avant la création d’un État juif, était la conversion en masse des juifs au catholicisme ! Lisez "l’État des juifs", vous verrez... d’ailleurs Atzmon fait bien la différence entre ce sionisme-là, qu’il juge acceptable même s’il est contre, et ce que c’est devenu suite au soutien anglais à des fanatiques racistes.

      Herzl ne niait pas la "question juive", et surtout n’en attribuait pas la responsabilité au seul "antisémitisme viscéral" des peuples hôtes comme les sionistes actuels : il reconnaissait que les juifs avaient un problème d’intégration et cherchait une solution pour le résoudre.

      Donc si par "antisionisme" on entend l’opposition au sionisme actuel, on peut même aller jusqu’à interdire la lecture des œuvres de Herzl, qui est pourtant considéré comme un héros en Israël (on récupère toujours les personnages populaires quitte à mentir complètement sur leurs idées...) et qui a une ville à son nom (Herzliya) !


Commentaires suivants