Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Inquiétant : Édouard Philippe fait applaudir l’agent sioniste Valls à l’Assemblée

Et Valls attaque une nouvelle fois Alain Soral

On pourrait croire à un trouble obsessionnel mais la réalité est plus crue : Manuel Valls est l’employé du réseau sioniste français. Un réseau brutal légèrement mis de côté ces derniers mois pour favoriser l’élection de Macron. Plus d’Attali, moins de BHL.

 

Mais le réseau sioniste français « dur » est toujours là et conserve sa mission d’inquisiteur : quiconque n’est pas totalement aligné sur les intérêts atlanto-sionistes se verra qualifier d’« antisémite » et sera immédiatement persécuté par les commissaires politiques du PAF puis poursuivi par les associations communautaires stipendiées. Le terrorisme trouve là une utilité sémantique précieuse, permettant la « congruence » entre antisionisme et barbarie.

À l’heure où la recomposition géopolitique au Proche-Orient bouleverse les alliances et où des révélations sur certains scandales mettent en lumière des liens pour le moins fragilisants, le porte-parole officiel du réseau sioniste français se doit d’agir : une nouvelle fois présent sur les plateaux (ici invité sur LCI par madame Ardisson Audrey Crespo-Mara), il délimite et balise le champ d’action de la pensée française et de l’engagement politique.

Le résultat ? Une déclaration de guerre de plus ciblant Alain Soral, Dieudonné, Tariq Ramadan et Roland Dumas.

 

 

 

« Dieudonné est avec Alain Soral l’un de ceux qui ont essayé de faire la synthèse entre l’extrême droite et l’extrême gauche, entre différents publics dont le seul élément commun, c’est l’antisémitisme. »

Encore une fois le message est clair : le peuple français doit rester divisé (on ne sait jamais : l’alliance des souverainistes de droite et des souverainistes de gauche pourrait menacer les intérêts politiques et économiques de certains) et le chantage à l’antisémitisme est l’arme utilisée pour ce contrôle. À l’ère Macron, la France est plus socialement fragile que jamais. Mais attention à ne pas confondre revendications sociales et critiques de certains lobbies ! L’axe Valls-BHL-Charlie Hebdo-Elfassi-Joffrin-Fourest-Haziza-Cohen est là pour le rappeler aux Français. Voilà le sens de la récente polémique entre Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon : La France insoumise peut continuer à jouer les opposants, mais attention à ne pas franchir la ligne jaune.

Les propos de l’ex-Premier ministre déclassé ne sont pas différents de ceux auxquels ils nous a habitués. Cependant, lorsque l’on apprend que l’actuel Premier ministre Édouard Philippe vient de faire applaudir Manuel Valls à l’Assemblée nationale pour sa participation à la « lutte contre l’antisémitisme », on peut légitimement s’inquiéter d’un retour en grâce de l’ancien maire d’Évry.

 

 

Rappelons que le discret Édouard Philippe vient de reconduire le budget insensé de la DILCRAH après avoir annoncé un plan d’État contre la « bête immonde » de l’antisémitisme...

À ne pas manquer, sur E&R :

Comprendre la soumission de Valls avec Kontre Kulture :

 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents