Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Monde relance la psychose alors qu’il y a 30 lits de réanimation en Guadeloupe

La Guadeloupe est reconfinée par un pouvoir absurde, abusif et hors de contrôle. La démocratie, on oublie. Les Français vivent au rythme des décisions délirantes de dirigeants qui n’ont plus ou qui n’ont jamais eu le sens de l’intérêt général. C’était latent sous Sarkozy et Hollande, c’est flagrant sous Macron. La presse, on le sait, au lieu de faire son travail critique sur la politique destructrice en cours, accompagne le mouvement, l’air de rien, comme si c’était naturel.

 

 

Les Guadeloupéens punis pour avoir trop manifesté contre le pass sanitaire ?

 

 

Pour preuve cet article du Monde qui crie à l’hôpital en danger à cause d’un (pseudo-)virus... au moment où les néolibéraux accélèrent la destruction du même l’hôpital, afin de servir les loups que sont les grands assureurs et les patrons des fonds de pension. Leurs puissantes canines n’attendent que le coup de grâce de Macron.
Un président fantoche qui a refilé des milliards au Big Pharma pour des vaccins inutiles, chers et dangereux, et qui laisse l’hôpital crever dans la détresse matérielle et les sous-effectifs chroniques, sans oublier la dette que l’hosto rembourse chaque année sur son budget.

 

 

Voici le premier paragraphe bien catastrophiste (dans la lignée du catastrophisme du préfet de Guadeloupe) du journal des Lobbies et des Marchés :

Après un an et demi de crise épidémique, l’hôpital se retrouve de nouveau face à l’inconnu. Le niveau de vaccination suffira-t-il à amoindrir suffisamment la quatrième vague portée par le variant Delta qui arrive à ses portes, en plein été ? Une chose est sûre, la communauté médicale est en alerte. « Toutes les oreilles se sont redressées ces derniers jours », illustre François-René Pruvot, à la tête de la conférence des présidents de commission médicale d’établissement de CHU. Les « cellules de crise » ont été réactivées dans plusieurs établissements.

 

On résume : la bande d’escrocs mondialistes qui nous sert de gouvernement tente de lancer la 4e vague de psychose à l’encontre des Français qui se croyaient à l’abri du sadisme oligarchique avec leurs deux vaccins, leur masque de carnaval et leurs gestes barrière à la con.

Selon Le Monde, « la situation épidémiologique continue à se dégrader » :

Dans son point épidémiologique du 29 juillet, Santé publique France (SPF) sonne de nouveau l’alarme. « Le nombre de nouveaux cas était près de deux fois supérieur à celui de la semaine précédente, dans toutes les classes d’âge, avec un taux d’incidence dépassant 600 pour 100 000 habitants chez les 20-29 ans », constate l’agence. En France métropolitaine, le taux d’incidence a continué d’augmenter fortement dans toutes les régions, dépassant le seuil de 200 pour 100 000 habitants en Nouvelle-Aquitaine (219), Occitanie (368), Provence-Alpes-Côte d’Azur (412) et Corse (501). « Les données de suivi des contacts confirmaient une forte hausse du nombre de cas ayant fréquenté des lieux de rassemblement, notamment les bars et les discothèques, où les mesures barrières sont plus difficiles à maintenir », souligne SPF, en rappelant que seuls la moitié des Français sont complètement vaccinés. Les décès liés au Covid-19 ont augmenté à nouveau (+ 22 %), après douze semaines de diminution.

On remarquera qu’on ne parle que de cas, pas encore de malades, et encore moins de morts. Les articles très statistiques que nous publions dans la nuit sont là pour le prouver. Mais les vrais chiffres, les propagandistes des médias préfèrent ne pas les commenter, ils risqueraient de passer pour d’obscurs rassuristes !

Les Français ne paniquant toujours pas, Le Monde envoie alors l’intertitre atomique :

« Une situation qui tourne déjà à la catastrophe »

Déferlent ensuite tous les éléments de langage qui tournent depuis 18 mois en boucle dans tous les médias qui ont besoin de subventions. Hélas pour nos paniquistes, quand on lit bien, il n’y a pas de quoi paniquer :

« Ce ne sont pas encore des chiffres énormes ou un afflux massif, car nous partons de relativement bas », fait observer François Braun, président du syndicat SAMU – Urgences de France. « Mais cela vient s’ajouter à une situation qui tourne déjà à la catastrophe », reprend l’urgentiste, qui ne compte plus les remontées de services ou de lignes de SMUR (Service mobile d’urgence et de réanimation) en tension partout en France, risquant de devoir fermer en partie, faute de médecins en nombre suffisant en août. Cette pénurie médicale qui sévit chaque été aux urgences, s’est accrue cette année : « On ne veut pas être alarmiste, mais on a des raisons de se faire du souci, dit M. Braun. On a de l’eau jusqu’au nez, il suffit d’une vaguelette pour boire la tasse. »

On apprend par exemple qu’à Marseille, sur les 24 patients en réa, aucun n’est vacciné. De là à dire que la 4e vague est le produit de l’insouciance des antivax... Cependant, 24 personnes en réa, dont on ignore l’âge et le bilan de santé, sur une population de presque 900 000 habitants, et encore, sans compter les clandestins, ça fait un peu maigre pour lancer une psychose. On apprend surtout qu’au mois d’août, il y a moins de médecins dans les hostos, et que le nombre de lits continue à diminuer, l’air de rien...

 

 

Un lecteur nous a envoyé une stat qu’on n’a pas prise, au départ, au sérieux : il nous affirmait qu’en Guadeloupe, il n’y avait que 10 lits de réa. Vérifications faites, il n’y avait que... 10 lits de réa en Guadeloupe en 2019. Ou comment fabriquer une saturation de la santé publique et un catastrophisme à bon compte...

C’est bien le néolibéralisme qui tue, dans nos hôpitaux, et pas le virus !

L’article source date de mars 2020, et il est tout à fait officiel puisqu’il émane de la chaîne d’outre-mer la 1ère.

Outre-mer la 1ère vous propose de découvrir les chiffres fournis par une étude officielle, menée en 2019, et publiée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) pour le ministère des Solidarités et de la Santé. Cette étude porte sur les établissements de santé en France hexagonale et dans les départements et régions d’Outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et Mayotte). [...]

Les places en réanimation

Les cas les plus graves de coronavirus nécessitent des hospitalisations en service de réanimation, avec des respirateurs. Il est difficile d’obtenir des données précises sur ce type d’équipements dans les Outre-mer. Ces derniers jours, depuis la propagation du coronavirus, les Agences régionales de santé ont pris des dispositions pour augmenter, là où cela est possible, la capacité d’accueil en réanimation.

►À Mayotte, selon les informations de Mayotte la 1ère, le service réanimation dispose de 16 places.

►En Guyane, d’après l’enquête de Guyane la 1ère, ce sont désormais 38 lits de réanimation qui sont disponibles sur l’ensemble du département. 30 sont situés à Cayenne, et 8 à Saint-Laurent du Maroni.

►En Guadeloupe, contacté par Outre-mer la 1ère, un responsable du CHU explique que pour l’heure il existe 12 lits dédiés aux malades du Covid-19 et que l’objectif est de monter en puissance pour atteindre 65 lits. « Au regard de ce qui se passe dans le Grand Est de la France où l’épidémie est très étendue, rapporté à la population guadeloupéenne, ces 65 lits devraient être adaptés à la situation », estime ce responsable. La situation en Guadeloupe est d’autant plus préoccupante que le CHU a subi un incendie en novembre 2017.

►En Martinique, comme l’explique Martinique la 1ère, le directeur du CHU annonce disposer d’une centaine de respirateurs : « Majoritairement tous les respirateurs sont en CHU. On en a plus d’une centaine de différents types pour répondre aux besoins de la population. La clinique Saint-Paul a un parc d’un petit plus de 10 respirateurs. On fait la différence entre deux types de respirateurs, qu’on utilise en réanimation et au bloc opératoire. Ceux-là sont un petit moins performant que ceux utilisés en réanimation, mais ils peuvent tout à fait les remplacer », explique Benjamin Garel.

►À La Réunion, comme le rapporte Réunion la 1ère, l’Agence régionale de santé expliquait mardi 24 mars disposer de 111 lits de réanimation. L’ARS assure que très rapidement cette capacité sera augmentée de 50 lits et s’est fixée pour objectif d’atteindre un total de 230 lits de réanimation.

Si Le Monde était sérieux, au lieu de relayer la propagande abjecte d’un gouvernement totalement au service du Big Tech et du Big Pharma, il partirait de ces données officielles qui expliquent pourquoi on nous fait croire que la situation est en permanence désespérée.
Et encore, on a été gentils de mettre « 50 » et pas « 10 » lits de réa en Guadeloupe. On apprend aussi, l’air de rien, pendant que les autorités emmerdent toute la Corse, que :

 

 

On connaissait la fabrique du consentement, on connaît désormais la fabrique de la saturation. Non seulement ça rapporte politiquement, mais en plus ça permet de faire des économies ! Il est loin le temps de la presse qui constituait un contre-pouvoir au politique. Aujourd’hui, comme le dit bien ce tweet :

 

 

On a eu la balle magique de JFK, on a désormais le virus magique, qui autorise tous les mensonges, toutes les escroqueries néolibérales, tous les complots :

 

 

Mieux, ou pire : maintenant, l’hôpital rechigne à soigner les non-vaccinés !

 

 

 

Et ensuite le Petit Dictateur s’étonne que le petit peuple ne le vénère pas ?

 

 

 

Bonus : le nombre réel de lits de réa en Guadeloupe

 

Ils étaient 10 en 2019, 30 en 2020, et selon le Dr Camous, 30 de plus (en théorie) depuis l’été 2021 :

 

Delirium express

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ceci est autre chose qu’une maladie ..
    Tout le monde peut raconter n’importe quoi....
    Combien de malades . ..avec des testes pcr qui ’e marchent pas.

     

    Répondre à ce message

  • Et pour empêcher les personnels soignants de manifester, ces cons ne trouvent rien de mieux que de déclencher le plan blanc en y incorporant le privé qui a été laissé de côté durant les 3 premières "vagues".... Jusqu’où s’arrêteront-ils ? En plus, histoire de rassurer le clampin moyen pro-liberté de choix, Sanofi et Novavax annoncent la sortie de leurs vaccins déjà pré-commandés par la CE et qui sont de type "Hépatite B" ce qui, en plus des thromboses classiques apportera son lot de scléroses en plaque... Merci Micron !

     

    Répondre à ce message

  • Les hôpitaux et certains médecins de ville refusent systématiquement les soins aux non vaccinés.
    Je vais me marrer quand "momo" et ses potes de la Cité vont débarquer et entendre interdit aux "nonvax". Là je crois que les toubibs vont entendre un autre son de cloche et que le mépris l’arrogance le racisme et la haine envers les " non vaccinés" vont vite changer de camp.Les réponses risquent d’être différentes que celles des "visagespâles" qui eux sont bien résignés croyez moi.

     

    Répondre à ce message

  • Je n’arrive pas à comprendre que des personnes puissent encore se faire injecter un poison dans le corps avec tous ces exemples de personnes décédés ,ces AVC ,problèmes cardiaques ,paralysie etc etc .Il est vrai qu’Attali disait dans sont torchon que les plus faibles ,les plus ignorants,en gros les plus cons ,ne survivront pas .C’est certainement la seule chose ou il avait raison .

     

    Répondre à ce message

  • Gérard Pointereau ???? 9:24 AM · 2 août 2021
    Admettons que je sois un peu lourd mais faut m’expliquer pourquoi le virus :
    - Ne prend pas le métro
    - se ballade dans certains rayons de grandes surface
    - Sévit hors couvre-feu à horaire modulable
    - Ne perturbe pas les relais routiers
    - est inopérant sur flics, députés, sénateurs ?

    parce que le virus CHOISI ses victimes, aussi sûrement que la république choisi ses humoristes, ses journalistes, ses experts, ses migrants, sa société, son peuple !
    la république anti-nationale, pro-démocrate et pro-Israël en a marre des français, elle veut 1 peuple docile, naîf et content de la servir.. qui affirme son adhésion à la société de consomation électro-numérique, entièrement sécurisée/contrôlée via les smart-phone et le net.. par l’ acte de vaccination.
    tout le reste est hors projet, doit laisser sa place aux migrants, disparaître ! ne pas se faire vacciner, c’ est refuser le monde de demain, son progrès, sa démocratie, sa république internationale.

     

    Répondre à ce message

  • Antibes 73000 habitants - 7 lits de réa : tout un foin ! = 0,00958 %
    Merci aux citoyens de Nice ! aux soignants, aux pompiers qui se sont couchés par terre au cours de la manifestation, aux policiers qui se sont décasqués ...
    Haut les coeurs, nous sommes vainqueurs de tout ceux qui voudraient nous le décrocher.

     

    Répondre à ce message

  • " La presse ... accompagne le mouvement ... " , çà ..., c’est pas vraiment une
    surprise ! et QUI tient les médias et les journaleux larbins en laisse ? , et chie sur la France et les Français à longueur d’années ! devinez QUI ?

     

    Répondre à ce message

  • Sans oublier que ces histoires de cas sont ambiguë : des cas de quoi ? Et les faux positifs ? On peut très bien être asymptomatique ou alors un rhum banal : avec ca, on a 80% des cas.

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je viens de quitter la Guadeloupe après 9 jours de congés. Tres belle île avec un population qui connait encore le mot "bonjour" et qui est attachée à sa Terre et à son Histoire... Mais surtout population fortement tournée vers la religion et notamment le culte mariale. Il faut donc punir ses insoumis de surcroit peu vaccinés !

    Que toutes mes plus belles pensées les accompagnent.

     

    Répondre à ce message

  • Un lit de rea n’est rien d’autre qu’un lit avec qq machines et surtout du personnel.
    Ca prends 20 min a creer.
    Ca prends 3 jours a faire un hopital de campagne comme en Chine ou a NY.
    Pipeau.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents