Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Qatar va construire sept camps d’hébergement pour 250 000 esclaves immigrés

Le Qatar va construire sept cités pour loger plus de 250 000 immigrés chargés de construire les infrastructures du pays, dont celles en vue de la Coupe du monde de football en 2022.

Les autorités ont indiqué mardi que les sept sites seront tous finis d’ici la fin 2016 et que le plus grand d’entre eux, conçu pour recevoir 70 000 personnes et équipé d’un stade de cricket de 24 000 places, accueillera ses premiers pensionnaires dans les semaines à venir.

Cette annonce intervient dans un contexte de critiques répétées sur la qualité des logements fournie par le Qatar aux nombreux travailleurs immigrés, Doha ayant lui-même reconnu que les conditions de vie de certains d’entre eux étaient mauvaises.

Au total, 258 000 travailleurs, soit environ 25% de la population active étrangère, vivront dans les nouvelles cités d’accueil, réparties dans tout l’émirat.

Le ministre du Travail et des Affaires sociales, Abdallah ben Saleh al-Khoulaifi, a indiqué à l’AFP que ces centres incarnaient l’avenir.

« Je sais que notre peuple veut de meilleurs logements pour ses travailleurs », a-t-il dit, précisant que son pays avait doublé le nombre de personnes chargées d’inspecter les logements, le chiffre devant arriver à 400 d’ici peu.

« Nous prenons ces choses très au sérieux et la communauté économique le sait bien », a-t-il ajouté.

Les autorités n’ont pas précisé le coût que représente la construction de toutes ces cités d’accueil mais la principale, Labour city (la cité du travail), a coûté 825 millions de dollars. Elle est constituée de 55 bâtiments comprenant notamment un centre commercial, une clinique et la deuxième plus grande mosquée du Qatar.

Dans un complexe de la cité industrielle de Doha, où le gouvernement a organisé une visite récemment, les journalistes ont pu découvrir les conditions de vie désastreuses de certains d’entre eux.

Dans une chambre exiguë vivaient ainsi huit travailleurs, leurs vêtements accrochés au mur et leurs possessions entassées sous de petits lits superposés. Au bout d’un long couloir sordide se trouvait une cuisine dégoûtante.

Hassan, originaire du Ghana où vivent sa femme et ses deux enfants, explique avoir été trompé par un agent qui lui avait promis 900 dollars par mois au Qatar. Mais on touche en fait 900 riyals, soit l’équivalent de 250 dollars, explique cet homme de 34 ans.

Selon Nicholas McGeehan de l’ONG Human Rights Watch, le plan du gouvernement en matière de logement est un pas utile mais le problème majeur du Qatar reste son système (de droit du travail), pas le logement. «  Le problème, c’est le mécanisme de contrôle qui accorde un pouvoir exorbitant aux employeurs », assure-t-il en faisant allusion à la kafala.

Cette semaine, le ministre qatari du Travail a exprimé l’espoir d’une abolition prochaine de ce système de parrainage local qui fait d’un travailleur immigré la quasi propriété de son employeur et qui est régulièrement dénoncé par des ONG comme de l’esclavage moderne.

Voir aussi, sur E&R :

Sur la lutte des travailleurs contre l’exploitation, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils vont leur retirer leurs passeports pour les bloquer, puis les maltraiter pour enfin "oublier" de les payer .. Ca se passe comme ca dans l’eldorado Qatari .
    Mais comme ce sont de grands amis de la France , alors pas de problème pour Hollande ni pour les valeurs de la gauche .
    Les droit de L ’homme ? ils en sont dispensé par la communauté international.

     

  • Ouais et en plus elle les fait travailler comme des chiens.
    Ces pays du golf sont pires que les Américains et Guantanamo réunis.


  • on comprends mieux pourquoi les africains préfèrent venir en France...
    et non pas chez la religion d amour de paix et tolerance....


  • On peut regretter cette situation, surtout ceux qui la vivent... mais au-delà de l’immigration et de ses flux trans-continentaux dont on parle sans cesse, nous parlons moins du phénomène de surpopulation que nous évitons trop volontiers il me semble parce que nous la raccrochons à l’idéologie dominante et à ses solutions radicales (dont ces camps font partie)...

    Pourtant, ce n’est pas une raison pour ignorer cette possibilité : sommes-nous oui ou non sur Terre, en état de surpopulation, si oui, est-ce gérable, à quel terme, et est-elle la conséquence exclusive du capitalisme (du confort matériel etc.), en clair, est-elle une raison de plus pour sortir de toute urgence du capitalisme, surtout si le dit phénomène est à tendance exponentielle ? Question complexe mais cruciale il me semble - en plus de l’immigration.
    Gouverner c’est prévoir, mais comme plus personne ne gouverne, autant se poser franco les questions les plus graves.


  • personne ne devrait travailler pour les plus riches, pour quelque travail que ce soit. Le seul travail qui devrait etre effectuer et embaucher du monde, ce sont les logements. Tout batiment oligarque devrait etre boycotter a sa realisation.


  • Et puis si ils s’évadent ,les Qataris leurs tirerons dessus avec nos Rafales tout neuf pour se faire la main.

    tu n’avais pas pensé à ça Adolf ,hein ?


  • Le Qatar sur ce coup est très malin, il bloque toute possibilité de grand remplacement. Ils ont beaucoup appris des erreurs des français !


  • Et il y a eu déjà des milliers de morts d’immigrés esclaves, comme vous dites, sur les chantiers qatariens, pour construire les stades entre autres. Des conditions épouvantables pour ces ouvriers depuis de nombreuses années, mais là c’est pas grave, ce sont nos amis financiers et les amis d’Israël, donc aucune dénonciation officielle.


  • Je ne suis pas riche. Je ne suis pas un enfant du Qatar (merci Dieu) et pourtant quand je fais appel à un travailleur pour divers choses, je le paye !
    Ces gens sont des porcs et n’ont aucune pudeur. Comment osent-ils après ça se montrer, sans honte ?

    Pour vous dire que Dieu peut bien refuser que des corps se colorent des plus nobles attributs... Ici, rien que des coeurs animés par la cupidité, l’irrespect, l’impudeur, la rapacité, l’imbécilité et la niaiserie anglaise. Dangereux !