Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Quai d’Orsay complice de la fuite du délinquant franco-israélien Arcadi Gaydamak

Les services de Fabius ont saboté l’arrestation du délinquant franco-russo-israélien Arcadi Gaydamak, à en croire la dernière livraison du Canard enchaîné.

Poursuivi depuis des années dans l’affaire de trafic d’armes dite « Angolagate », Gaydamak, longtemps défendu par l’avocat ultra-sioniste Goldnadel, a été condamné en 2011 par un tribunal français à 3 ans de prison et 375 000 euros d’amende.

Ne mettant plus les pieds en France depuis le début de ses ennuis judiciaires et vivant le plus souvent en Israël ou en Russie, le milliardaire a cependant commis une imprudence en se rendant en Suisse, où il a été arrêté pour une autre affaire.

Mis au courant, le ministère français de la Justice traîne apparemment un peu la patte, mais finit quand même par délivrer un mandat d’arrêt européen.

Sauf que c’est par le biais du ministère français des Affaires étrangères que le document doit parvenir en Suisse. Trop tard, grâce aux bons soins du Quai d’Orsay.

 

Voir aussi, sur E&R : « L’homme d’affaires franco-israélien Arcadi Gaydamak arrêté à Zurich » (26 novembre 2013)

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Afficher les commentaires suivants