Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

Une nouvelle manipulation qui sonne comme un aveu d’échec

Le Premier ministre britannique, Theresa May, a révélé à la Chambre des Communes, le 5 septembre, que Scotland Yard était parvenu à identifier les auteurs de l’attaque au Novitchok contre Sergueï et Yulia Skripal ainsi que contre le sergent Nick Bailey [1].

 

Les deux hommes, du nom d’Alexander Petrov et de Ruslan Boshirov (des noms très communs en Russie), sont arrivés de Moscou à l’aéroport de Gatwick, le 2 mars à 15h et sont repartis à Moscou deux jours après, le 4 mars à 22h30.

Le Royaume-Uni n’a pas adressé de demande d’extradition à la Russie car celle-ci n’extrade jamais ses ressortissants.

Le gouvernement russe a immédiatement affirmé ne pas savoir de qui il s’agissait et a demandé à Londres de lui transmettre les empreintes digitales de ces personnes. La procédure d’attribution de visas à des citoyens russes exige en effet une prise d’empreintes. Cependant, le gouvernement May s’y est opposé.

En l’absence de moyens d’identification les accusations britanniques restent invérifiables.

Le conflit entre le Royaume-Uni et la Russie a hanté le XIXème et le XXème siècle. Il n’était pas rare que les Britanniques utilisent de fausses preuves pour accuser les Russes de nouveaux maux. Ainsi, en 1924, avec une fausse tentative soviétique d’influencer les élections au Royaume-Uni [2].

 

***

Les étranges photos des « espions russes »

 

Scotland Yard a publié les photographies de l’arrivée des deux « espions russes » présumés de l’affaire Skripal, à l’aéroport de Gatwick, le 2 mars 2018.

 

Cependant, les photos, prises par la même caméra de surveillance à la sortie du même vol, portent exactement la même heure à la seconde près.

 

 

(Source : voltairenet.org)

Notes

[1] “Theresa May statement on the Salisbury investigation”, by Theresa May, Voltaire Network, 5 September 2018.

[2] Sur le faux télégramme Zinoviev, voir : « L’affaire Skripal : le mensonge de trop ? », par Michael Jabara Carley, Traduction Jean-Marc Chicot, Strategic Culture Foundation (Russie) , Réseau Voltaire, 23 avril 2018.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2037592
    Le 7 septembre à 06:00 par gege
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    May c’est Benny Hill et Scotland Yard c’est Mr Bean. En moins drôles...

     

    Répondre à ce message

  • #2037594
    Le 7 septembre à 06:51 par JP
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    J’ai une explication très plausible pour l’amateurisme étonnant des rosbifs dans leurs falses flags depuis quelques mois

    Souvenez-vous de la mise en scène du témoin en pleurs racontant comment les sbires de Saddam Hussein avaient volé les cages des bébé-phoques koweitiens.
    C’était organisé par la firme de PR Hill&Knowlton, filiale de WPP, très grande multinationale de la com, basée à Londres. Le fondateur et dirigeant de WPP, après avoir connu trente années d’une réussite un peu trop exceptionnelle pour qu’on puisse ne pas s’interroger, a subitement été contraint de démissionner, par la faute d’un dossier compromettant.
    Le dossier n’ayant jamais fuité réellement, le coup me semble signé. Notons d’ailleurs que, certes, Poutine n’en a pas été accusé par les rosbifs, mais c’est justement bien la preuve que c’est vraiment lui qui a fait le coup. Mais non, c’est pas une logique de shadoks, c’est la logique des gibis avec Poutine.

    Car la coïncidence des dates est étonnante :
    Voilà un magouilleur depuis 30 ans, mais intouchable ; il est justement responsable de la manip des couveuses de Saddam Hussein au Koweït, et Paf ! au moment même où les casques Blancs de Douma fabriquent leur "attaque chimique", début Avril 2017, quelqu’un brandit le dossier qui va décapiter la firme british championne des manips à faire pleurer dans les chaumières.

    Les pros ayant donc été mis au repos forcé, il n’y a plus personne capable de faire mousser un false flag sans se prendre rapidement les pieds dans le tapis.
    D’où la mise en scène de Douma rapidement éventée,
    d’où les cent versions successives et contradictoires de l’affaire Skripal,
    d’où les fillettes d’Idlib, si facilement démasquées,
    d’où, là encore, ces deux russes, avec lesquels les Anglais - trop jaloux des machins hypersoniques russes - prétendent réaliser des prouesses en physique quantique telles qu’ils maitriseraient la science des univers parallèles.

    Un article de Bloomberg parle de la démission : "WPP CEO Departure May Herald Empire Breakup, Strategy Shift"
    Rien que wikipedia en dit déjà pas mal sur Hill&Knowlton et WPP

     

    Répondre à ce message

    • #2037811
      Le 7 septembre à 14:35 par JP
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      Il s’agit évidemment de début Avril 2018 pour la démission du CEO de WPP, et pour la fausse attaque chimique sur la Ghouta Orientale.

       
    • #2038073
      Le 7 septembre à 21:42 par Sherlock
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      C’est une explication plausible et intéressante mais j’en ai une plus simple. Les rosbifs sont pilotés par Donald Duck. Or la politique étrangère des cowboys n’a jamais été subtile. C’est même à ça qu’on les reconnaît, comme disait Audiard. Pour moi c’est signé Furax.

       
    • #2038126
      Le 7 septembre à 22:59 par JP
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      @sherlock
      J’ai du mal à croire que des Anglais accepteraient ainsi de passer pour des barges et des nuls devant toute la planète, si ce n’est pas le cas.

      Et puis, c’est pas si simple : quel clan US commanderait à quel britannique, et par quel procédé ?

      Par contre, oui, pas impossible que les US, ou Israël, profitent du fait que l’incohérence des UK peut faire peur Poutine. Si vous voulez, comme lorsqu’ on se demandait parfois à quel point la Chine n’instrumentalisait pas la Noko pour indirectement mettre la pression sur les US.

       
    • #2038435
      Le 8 septembre à 15:58 par Sherlock
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      @JP
      On n’est jamais sûr de rien mais il semblerait, en observant la stratégie de loin, que nous avons affaire à une action concertée. D’un côté les Brits s’en prennent ouvertement à la Russie, tandis que les US cherchent un prétexte pour envoyer leurs missiles en Syrie. La coïncidence n’en est pas une. De l’autre l’Australie cherche des noises à la Chine. Et maintenant Macron se propose de mener une attaque aérienne en Syrie parce que la dernière fois les Anglais ont dit non à Cameron quand il voulait partir sur le sentier de la guerre. Donc cette fois-ci, plutôt que d’essuyer un nouveau revers politique interne, May tricote de fausses justifications pour une attaque par ses alliés.

      Le seul pépin est que tout ça est cousu de fil blanc, comme un script made in Hollywood, et que May traîne déjà tant de casseroles que la peur du ridicule ne l’arrêtera pas. Elle est téléguidée et n’a guère le choix.

       
    • #2038532
      Le 8 septembre à 17:48 par JP
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      @Sherlock

      Mais en Avril les militaires US ont renoncé, devant les menaces de WW3 par Poutine, à faire une vraie attaque avec leurs missiles. Qu’est-ce qui aurait changé au point que les US voudraient réellement attaquer cette fois ci ?
      Donc ils blufferaient en espérant que Poutine et Assad abandonneront le projet de reprendre Idlib. La "folie" de May serait juste là pour rendre crédible le bluff.
      Et Macron marcherait dans ce bluff visant à conserver Idlib.

      Ou alors, May est téléguidée par Israêl et les néocons US, avec l’intention de réellement attaquer la Russie maintenant. Leur calcul étant que plus ils reporteraient ce projet, plus la Russie deviendrait puissante militairement. Cela expliquerait que Poutine ait précisé, en passant, l’air de rien, qu’un conflit ferait fatalement beaucoup de dégâts en Israël.

      Si on suppose que la majorité des acteurs préfère une conclusion sans WW3, alors ça doit baigner pour Erdogan en ce moment. Il peut monnayer très cher son retrait, ou son maintien, dans la région.

      Concernant l’Australie, oui, l’Empire saisit toutes les occasions d’asticoter la Russie ou la Chine ; cf il y a quelques mois avec l’Inde. Ou plus récemment un renforcement de la présence de Marines stationnés en Scandinavie.

       
  • #2037606
    Le 7 septembre à 08:22 par dixi
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    Pour les anglos -sionistes, ça sent quand même la déroute pour venir essayer de raccrocher les wagons avec cette histoire à dormir debout .C’est la girouette qui s’affole sans pouvoir donner le cap..

     

    Répondre à ce message

  • #2037631
    Le 7 septembre à 09:20 par LeD
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    Bonjour monsieur le pharmacien, j’m’appelle Thérésa j’ai une ordonnance je voudrais deux boites de Skripal pour tenter de me refaire une crédibilité et une santé politique...Merci.

     

    Répondre à ce message

  • #2037654
    Le 7 septembre à 09:53 par Yves
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    En bonne servante du chaos la Grande Bretagne se distingue en se plaçant en tête de file.

     

    Répondre à ce message

  • #2037704
    Le 7 septembre à 11:28 par frederic
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    La même heure sur les deux vidéos, ils sont vraiment archi-nuls !

     

    Répondre à ce message

    • #2037752
      Le 7 septembre à 13:15 par joakim
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      le trio maléfique Trump-Macron-May cherchent par tous les moyens et à n’importe quel prix des poux dans la tete de Poutine allié légitime de Bachar el Assad prétexte pour accréditer ensuite leur guerre illégitime et perfide à Bachar el Assad et au peuple libre Syrien .

       
    • #2038076
      Le 7 septembre à 21:46 par Sherlock
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      En fait pas vraiment. La plupart des aéroports modernes disposent de plusieurs sas de sortie pour les passagers. Pour peu que les deux soient passés par deux portiques en même temps, comme ça arrive souvent quand deux personnes voyagent ensemble, leur photo affichera la même heure à la seconde près. Circulez, y’a rien à voir dans cette direction.

       
    • #2038323
      Le 8 septembre à 12:30 par Tombster1
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      @ Sherlock :

      "Cependant, les photos, prises par la même caméra de surveillance"...

       
    • #2038444
      Le 8 septembre à 16:09 par Sherlock
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      @Tombster1 :

      J’ai lu par ailleurs que les angles de prise de vue sont différents, photos à l’appui, donc vraisemblablement des caméras différentes.

      D’autre part les Anglais ont la sale habitude de mettre l’accent sur des coïncidences quand ils n’ont aucune preuve tangible. Je pense à l’attentat de King’s Cross et surtout au malheureux étudiant brésilien abattu comme un chien sous prétexte qu’il avait les cheveux bouclés, le teint bistre et portait un sac à dos. Dans son cas, la coïncidence avec certains stéréotypes liés à l’image que se font les autorités du terroriste lambda lui a été très fatale.

       
  • #2037809
    Le 7 septembre à 14:34 par pmls
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    une sortie d’avion dans un aéroport, ou de train dans une gare, est toujours à plusieurs portillons, tous identiques.
    Vous gagneriez à ne pas trop vous attarder sur cette histoire d’heure sur les photos...

     

    Répondre à ce message

    • #2037856
      Le 7 septembre à 15:39 par xyz
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      tout à fait ; en plus l’angle des prises de vue diffère d’une photo à l’autre : ce sont bien deux cabines distinctes.
      Les agents russes sont passés par deux cabines distinctes au même Moment.
      RAS

       
    • #2037932
      Le 7 septembre à 17:58 par Edmond
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      Et donc les deux agents on posé leurs pieds en Angleterre exactement au même moment, excellente synchronisation de la part du KGB, sont vraiment très fort ses agents russes. De plus si vous observez les angles des prises d’images, absolument rien ne changes, il s’agit certainement de la même cabine.

       
    • #2038293
      Le 8 septembre à 11:09 par Ducius
      Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

      Pas de numéro de caméra ?
      Même dans les supermarchés ils pensent à le faire en incrustation...
      =_=

       
  • #2037821
    Le 7 septembre à 14:45 par Visiteur
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    Le site voltaire.net ne référence l’article avec les 2 photos. Savez-vous pourquoi il a disparu ?

     

    Répondre à ce message

  • #2037954
    Le 7 septembre à 18:40 par Sasha
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    Ruslan Kremlinovitch & Boris Poutinov ! Bon sang mais c’est bien sûr !

     

    Répondre à ce message

  • #2038160
    Le 7 septembre à 23:58 par MI16
    Le Royaume-Uni relance l’affaire Skripal

    Encore une fake news , ça devient lassant , ça prouve en tout cas qu’ils n’ont pas peur du ridicule , LOL

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents