Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Tribunal arbitral du sport désavoue le CIO : 28 sportifs russes blanchis

Le Tribunal arbitral du sport a infligé un revers majeur à la lutte antidopage en jugeant « insuffisantes » les preuves recueillies à l’encontre de la majorité des Russes sanctionnés.

 

La guerre des mots entre la Russie et le Comité international olympique (CIO) menace de prendre une tournure judiciaire après la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS), jeudi 1er février, de blanchir la majorité des sportifs russes suspendus pour dopage.

Vingt-huit des 42 sportifs russes ayant contesté leur suspension à vie ont vu leur sanction purement et simplement levée par le TAS, une décision immédiatement saluée par le Kremlin.

Le débat porte maintenant sur la participation de ces athlètes aux prochains Jeux olympiques d’hiver, qui débutent à Pyeongchang (Corée du Sud) dans une semaine (du 9 au 25 février), alors que le CIO les considère toujours comme impliqués dans le truquage des JO de Sotchi il y a quatre ans.

Une fois annoncée la décision du TAS, le CIO a immédiatement répondu que ces 28 athlètes blanchis ne seraient pas présents en Corée du Sud : il considère que les seuls Russes présents à Pyeongchang ne le seront que par la grâce d’une invitation en raison de la suspension du Comité olympique russe. « Ne pas être suspendu ne confère pas automatiquement le privilège d’une invitation », a déclaré l’instance faîtière de l’olympisme.

 

La Russie récupère 9 médailles

Le vice-premier ministre russe Vitali Moutko, interdit à vie de Jeux olympiques pour son rôle-clé dans la manipulation des contrôles antidopage de Sotchi, a annoncé que la Russie prévoyait de nouvelles actions en justice pour obtenir que ces sportifs puissent concourir à partir de la semaine prochaine.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Le CIO larbin des Américains, sur E&R :

La Russie tient tête à l’Empire, lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article