Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le bataillon Azov coincé à Marioupol : les ukro-judéo-nazis appellent Israël à l’aide

Le conseiller principal du président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé que des dizaines de soldats juifs se battent dans l’usine sidérurgique Azovstal toujours assiégée à Marioupol.

 

« Il y a environ 40 héros juifs qui protègent Azovstal à ce jour », a déclaré vendredi au Times of Israel David Arakhamia, le conseiller en charge de la délégation de négociation de l’Ukraine.

Arakhamia dirige également le parti Serviteur du peuple de Zelensky au Parlement.

L’une des unités ukrainiennes qui résiste encore dans l’aciérie est le régiment Azov, une formation accusée depuis sa formation en 2014 d’associations avec l’idéologie néo-nazie. Ces allégations ont été au cœur de la justification de l’invasion de l’Ukraine par le président russe Vladimir Poutine, qui a déclaré dès le début de la guerre que l’objectif de la Russie était de « démilitariser et dénazifier » le pays.

[…]

L’énorme complexe sidérurgique Azovstal est le dernier bastion de la résistance ukrainienne à Marioupol. L’usine, avec son réseau de tunnels et de bunkers, a abrité des centaines de soldats et de civils ukrainiens pendant un siège de plusieurs semaines. Des dizaines de civils ont été récemment évacués, mais les responsables ukrainiens ont déclaré que certains d’entre eux pourraient encore y être pris au piège.

L’un des soldats juifs auxquels le conseiller de Zelensky fait référence a publié la semaine dernière une vidéo appelant Israël à secourir la garnison assiégée d’Azovstal.

Dans un message posté par l’entrepreneur et activiste Ilgam Gasanov, basé à Kiev, Vitaliy Barabash a déclaré en ukrainien : « Il m’est difficile de parler, raison pour laquelle mon discours sera prononcé par mon frère [d’armes], au nom de tous les Juifs ukrainiens qui se trouvent ici avec moi. »

Barabash, également connu sous le nom de Benya, a tenu un drapeau ukrainien face à la caméra pendant que son ami lisait sa déclaration, un tatouage d’étoile de David étant clairement visible sur la main de Barabash.

S’adressant au « Premier ministre Naftali Bennett, à la Knesset, au public d’Israël » et à d’éminents Juifs ukrainiens, Barabash a annoncé dans sa déclaration que « dans les décombres laissés par Azovstalí, il y a des Juifs comme moi, comme vous. »

[…]

« L’Ukraine n’a jamais tourné le dos aux Juifs, nous pensons donc qu’Israël ne doit pas non plus tourner le dos au peuple ukrainien, mais au contraire, il doit se tenir côte à côte contre les envahisseurs russes responsables d’une nouvelle tragédie », peut-on lire dans la déclaration de Barabash.

« Maintenant, nous sommes ici, et nous avons besoin de l’aide d’Israël pour extraire toute la garnison militaire de Marioupol et venir à notre secours. »

Gasanov a déclaré au Times of Israel qu’il n’a jamais rencontré Barabash en personne, et qu’il fait ce qu’il peut pour aider la garnison assiégée d’Azovstal après que les femmes de ses amis lui ont tendu la main.

« Je connais beaucoup de Juifs qui sont actuellement en guerre, et pas seulement à Marioupol », a-t-il déclaré.

 

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur fr.timesofisrael.com

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Les russes ne doivent jamais oublier les dizaines de millions de leurs frères massacrés par les nazis et lueurs supplétifs européens , pendants que les allemands ripaillaient dans les capitales européennes avec les collabos de tous poils !
    Le pire ennemi de Moscou est l’entité sioniste, que Poutine a stoppé en Syrie, mettant fin au rêve du grand Israël, cauchemar que les terroristes auraient bâti sur les 5/6 millions ??? de morts des guerres imperialo-sionistes post-URSS !
    L’arrêt militaire, de l’agression contre le peuple syrien , à rendu fous les mondialistes nazisionistes et leurs sbires otanesque !
    L’arrivée en Afrique de l’armée russe et le réveil des peuples africains , soumis à la France à fric , depuis des décennies , est la goutte d’eau qui à déclenché ce tollé quasi schizophrénique des occidentaux !
    Mêmes les pays sous influence imperialo-sionistes ( monarchies du golfe, Maroc, Amérique latine, Asie, Républiques bananieres de toutes sortes...gardent leurs distances vis-à-vis du déchaînement de haine et de folie qui se sont emparés des mondialistes !
    La Russie est en légitime défense et a le droit international pour elle, que les petites fiottes cocaïnés et les pedocriminels qui dirigent cet occident dégénéré ne l’oubli pas !

     

    Répondre à ce message

  • ...’nous pensons donc qu’Israël ne doit pas non plus tourner le dos au peuple ukrainien, mais au contraire, il doit se tenir côte à côte contre les envahisseurs russes responsables d’une nouvelle tragédie », peut-on lire dans la déclaration de Barabash.

    Donc un juif né en Ukraina, en Terres Slaves, supplie israel à envahir ( via l’OTAN et les USA) l’Ukraina afin que la Russie, le vrai propriétaire de ce pays Slave, soit chassé.

    Vlad n’oubliera jamais.
    Maintenant vous voyez l’acharnement contre Trump et les faux scandales sur la Russie.

    Maintenant vous pouvez comprendre pourquoi il y avait le "Dominion" et pourquoi Trump n’a pas été nommé Président malgré sa victoire écrasante : parce que Trump n’aurait jamais fait la guerre ni à l’État russe ni au peuple Russe/Ukrainien .
    Et parce que Trump s’opposait fermement aux Néocons libéraux juifs et à leur demande belliqueuse concernant l’Iran et la Russie - ces pires ennemis à Shitsrael.

     

    Répondre à ce message


  • des dizaines de soldats juifs se battent dans l’usine



    Ils ne se battent pas mais sont terrés comme des rats à la merci des Russes. Les Russes cherchent à les faire céder en les isolant dans leur tanières afin qu’épuisés, à bout de ressources, affamés et assoiffés ils se rendent. Les russes pourraient très bien leur balancer une demi douzaine de missiles perce-bunker sur le coin de la gueule pour en finir rapidement, mais ils ont d’autres priorité. Peut être veulent-ils récupérer certain ukro-judéo-nazis vivants afin d’en faire des témoins...il y a probablement aussi des officiers occidentaux qu’ils seraient bons de récupérer vivants...Toutefois il ne faudrait pas que l’attente s’éternise car dans telle condition les gens peuvent littéralement devenir fous et finir par s’entre-tuer ! Ils risquent de ne plus rester grand monde de vivant !

     

    Répondre à ce message

  • C’est une zone de guerre, et si tous les civils pseudos otages
    (les familles des Ukronazies) on été évacuées alors
    les Russes peuvent ensevelir ce truc et en faire un mausolée.
    Il faut comprendre que ces militaires on embarqué leur famille à Avostal,
    pour ensuite les présenter comme des victimes et eux-mêmes comme protecteur.
    [ Asov, c’est des ordures ! ]

     

    Répondre à ce message

  • Les perdants d’Asov transforment une zone de guerre en
    un ghetto chouinard !
    Ils ont fait sortir leurs femmes et leurs enfants pour tenir,
    un peu plus longtemps avec les vivres qui restent.
    Asovtal sera leur tombeau !

     

    Répondre à ce message

  • Après que la Justice Immanente ait rendu son verdict, laissons celle des hommes prendre le relais. A chacun selon son dû...

     

    Répondre à ce message

  • finalement, ils seront échangés contre des prisonniers russes et non pas déportés en Siberie , comme le sous entendait X Moreau

     

    Répondre à ce message

  • Les NS suédois, et autres, ont rompu avec Svoboda il y a bien longtemps, vu qu’ils avaient compris tout de suite la supercherie.

     

    Répondre à ce message