Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le documentaire d’Oliver Stone Ukraine on Fire (l’Ukraine en feu)

Oliver Stone a été accusé de « poutinisme » après son documentaire sur le président russe – Conversations avec Monsieur Poutine – sorti en 2017. Le documentaire sur l’Ukraine est lui sorti en 2016 et il n’a pas contribué à améliorer l’image du réalisateur auprès des autorités américaines, sans parler du pouvoir profond : sa version de la révolution « démocratique » ukrainienne n’est pas vraiment celle de Bernard-Henri Lévy et Raphaël Glucksmann, tous deux agents du sionisme international.

 

La vérité sur l’Ukraine chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oliver Stone est admirable dans ses prises de position qui vont à contre courant de la doxa, de la bienpensance et du politiquement correct.. très courageux dans un environnement contaminé de toutes parts, Hollywood en premier chef.


  • Joli film documentaire policé.

    La réalité est plus crue.

    Les manifestants étaient payés pour venir et rester sur Maidan.

    Un prix de 10 dollars la journée et 20 dollars si vous restiez la nuit, par -20 en hiver. Un forfait pour la semaine. Ils allaient chercher en cars les clochards et les nécessiteux dans les villes de province. Intéressant dans un pays ou le salaire moyen se situe à 250 dollars.

    Victoria Nuland veillait à ce qu’ils soient alimentés. Bon coeur...

    Les snipers, des mercenaires à la solde de l’état profond descendaient depuis les toits, flics comme manifestants, l’objectif étant de créer le chaos médiatisé.

    Jolie révolution de couleur, bien encadrée par les ONG de Soros, qui n’est qu’un des financiers de l’état profond, comme le fut à son époque Kashoggi.

    Les "manifestants" étaient encadrés par des agents israéliens ou de la CIA. Les milices nazis recevaient aussi leurs ordres. Milices ouvertement nazis, salut de rigueur, payées aussi, mais par l’oligarque de Dnepropetrovsk Kolomoysky, celui qui siège au parlement de Bruxelles lors des séances réservées aux "européens" de nationalités juives.

    L’état profond a pris parti de détruire ce pays qui s’enfonce dans une crise économique ou l’on ne voit pas le fond. La monnaie dévisse.

    Poroschenko le président est un abruti aviné détesté dans son pays qu’il pille allègrement, mais il obéit aux ordres.

    Ianoukovitch était "politiquement un faible", ce que lui reprocha Poutine lorsqu’il se réfugia en Russie. Il lui avait conseillé d’envoyer les chars pour disperser la foule sous peine de risque d’embrasement.

    Les merdias du monde entier l’on chargé d’avoir pillé l’Ukraine en fuyant. Certes comme les autres politiques en Ukraine qui ne sont pas mieux que les nôtres, il s’était bien servi. Mai l’Ukraine à partir de sa chute a été pillé par l’état profond.

    Cette nuit là, des avions militaires US emportaient de l’aéroport Borispol vers la Fed l’or Ukrai., 420 tonnes et toutes les réserves de devises.

    Coup double, on pille le pays, on s’enrichit, mais surtout on le met ainsi plus vite à terre et on le rend encore plus dépendant des futures aides... Le système de la dette en plus vicieux.

    Les russes sont bien entrés en Ukr. pour "soutenir" les "rebelles" contre l’état ukrainien. Seulement une partie des rebelles vraiment indépendante ne voulait pas d’ingérence russe. Ils n’ont pas informé les russes qu’à Donetsk l’aéroport était encerclé, les russes se sont faits massacrés en arrivant

    .


  • Documentaire intéressant. Il aurait fallu montrer davantage l’intérêt géostratégique que représente l’Ukraine.
    Selon Z. Brzezinski, "tout doit se jouer en Eurasie. Toute puissance qui contrôle le continent contrôle par là-même deux des trois régions les plus développées : 75% de la population mondiale, 60% du PNB mondial, 75% des ressources énergétiques mondiales connues. En outre, c’est là que se sont développés la plupart des États politiquement dynamiques et capables d’initiatives. En comparaison, l’Afrique et L’Amérique Latine comptent peu".
    Toujours selon Z. Brzezinski, la géostratégie contemporaine s’appuie sur 5 acteurs stratégiques (Allemagne, France, Russie, Chine et Inde) et 5 pivots essentiels (Ukraine, Azerbaïdjan, Turquie, Iran et Corée du Sud).

     

    • Je pense au contraire que le documentaire a bien fait de rester accessible à tous sans entrer dans des considérations géopolitiques bidons qui en définitive éluderont le drame humain.

      D’ailleurs pourquoi continuer de citer ce psychopathe de Brzezinski, âme damnée qui n’a fait que prôner la division, la guerre, le crime comme moyen politique ?!

      Il faut laisser ce criminel rôtir en enfer pour ces crimes ou au mieux se réincarner en porc vous dirait un indien que de continuer d’évoquer son nom comme une exemple, une mémoire "intellectuelle" dont pourrait s’imprégner la jeunesse. Le mal n’est jamais un exemple et doit être éludé.

      Tout ce qu’il a écrit est bidon d’ailleurs, et le seul résultat concret fut la destruction d’une nation et d’un peuple qui vivait heureux en Afghanistan en rejoignant la modernité. Il était aux USA en définitive ce qu’un BHL tente d’être à la France.

      Citez des humanistes, des stratèges du bien comme un Jaurès, un Victor Hugo, un Barbusse, qui vont aider les hommes à se rejoindre plutôt qu’à se tuer.

      De surcroît l’Ukraine n’est pas détruite que pour les raisons que vous soulignez. Elle le fut quand Poutine se déplaça à Bruxelles pour proposer une alliance économique forte entre la CEE et la Russie dans un traité qui éluderait le Tafta. Au même moment l’état profond US avançait sur son tafta, pion indispensable pour mettre en place son NWO, la gouvernance mondiale au service des banksters et des transnationales contre les peuples.

      Poutine proposait donc à terme à l’Europe un mondialisme multipolaire contre l’unipolaire imposé par les USA avec ses traités et ses guerres.

      Voilà pourquoi l’état profond isole la Russie en fermant sa frontière Ouest par la création d’un no mans land et l’implantation de bases militaires à travers l’OTAN qu’elle contrôle qui cernent la Russie.

      Pourtant il n’y a pas plus européen qu’un russe, bien plus proche d’un latin dans sa qualité d’âme qu’un anglo-saxon.


    • @culturovore
      Pourquoi s’exciter comme ça ? Est-ce que j’ai mentionné Brzezinski comme un saint homme, un exemple ? NON ! Bien sûr que c’est un criminel ! Je l’ai cité pour mettre en avant la vision géopolitique anglo-saxonne de contrôler l’Eurasie, pourquoi l’Empire a agressé l’Ukraine.
      Encore une fois, le documentaire est intéressant, Oliver Stone a fait un travail remarquable. Simplement, je pense qu’il faut montrer davantage l’intérêt géostratégique que représente l’Ukraine.
      C’est tout ce que je dis


    • @ gourou67

      Je ne suis pas du genre excité, mes mots sont pesés.

      Je redis donc qu’il faut éviter en général de citer la position malade d’un criminel qui mérite d’être au fond des oubliettes,

      et je redis donc aussi que ce n’est pas plus sa stratégie éculée de domination de l’Eurasie que celle du Moyen Orient qui l’emporte, car en bon parano psychopathe il voulait dominer partout par la force, mais la volonté de l’état profond de contrer l"initiative de Poutine à Bruxelles.

      Sans Poutine à Bruxelles il n’y aurait probablement jamais eu de Maidan car l’Ukraine n’intéresse personne, ni Poutine, ni l’état profond.

      La victime c’est le peuple ukrainien et le dindon c’est Bruxelles qui avait accepté des avancées avec Poutine.

      D’ou la citation distinguée et élégante de Victoria Nuland "Fuck the European !".

      Maintenant Bruxelles a relancé un rapprochement (abandon des visas) mais elle n’en a plus les moyens financiers.

      Pour cela je cite Poutine : "chez nous en Russie quand un homme invite une femme au restaurant il doit payer l’addition".

      En cela le documentaire est juste.


  • Traduction très approximative et sous titrage qui se décale au fur et à mesure. Synchronisation audio décalée... Une telle incompétence fait peur. Le gars qui a monté ça a regardé le résultat ?

    Dommage car le reportage est très intéressant. En version de meilleure qualité, avec un audio toujours un peu décalé mais sans les sous titres français totalement désynchronisés :
    http://www.dailymotion.com/video/x655zs0


  • merci pour ce documentaire ! il résume presque complètement la situation qui est quand même un tout petit peu plus complexe car il n’a pas abordé le partage de l’Ukraine par les clans mafieux et leur instrumentalisation par les US dans le cadre du coup d’Etat. (à noter que les clans mafieux se succèdent pour le contrôle de Kiev et sont instrumentalisés par les deux camps russophile et antirusse)