Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le juste rappel de Khamenei et Poutine sur le soutien américain au terrorisme

Suite aux attentats qui ont frappé Téhéran le 7 juin dernier, l’Iran hausse le ton contre le soutien à l’organisation terroriste Daech qu’il impute à Washington. Cette fois-ci, c’est le guide suprême de la Révolution iranienne qui a formulé ses accusations.

L’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution iranienne, a accusé les États-Unis d’être à l’origine de la création de Daech et par extension de l’instabilité dans la région, lit-on lundi sur son site Web officiel.

« Vous et vos agents vous êtes la source de l’instabilité au Proche-Orient. Qui a créé l’État islamique ? L’Amérique. […] Les affirmations de l’Amérique selon lesquelles elle lutterait contre Daech sont un mensonge », a déclaré l’ayatollah lors d’une réunion avec des responsables iraniens.

Rappelons que des déclarations de personnalités iraniennes au sujet de liens entre Washington et Daech se sont succédé aux cours des jours qui ont suivi le double-attentat de Téhéran.

Des accusations ont notamment été formulées par le Président du parlement iranien Ali Larijani. Quant au chef d’état-major adjoint des Forces armées iraniennes Mostafa Izadi, il a déclaré que son pays disposait de preuves tangibles attestant du soutien direct livré par Washington aux terroristes de Daech.

Mercredi 7 juin, deux attaques simultanées ont eu lieu à Téhéran, faisant 17 morts et 43 victimes blessés. Après une fusillade qui a éclaté à l’intérieur du Parlement iranien, l’un des assaillants a activé sa charge explosive. Une autre attaque kamikaze a frappé le mausolée de l’ayatollah Khomeini, fondateur de la République islamique d’Iran.

Bien que les djihadistes de Daech aient revendiqué les deux attaques à Téhéran, les Gardiens de la révolution islamique accusent Washington et Riyad d’implication dans les attentats. Le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif a rejeté les condoléances apportées par le Président américain Donald Trump à son pays suite aux attaques de mercredi.

 


 

Poutine : Washington soutenait activement les terroristes en Tchétchénie

 

Financement, aide informationnelle et technique : dans un entretien accordé au réalisateur américain Oliver Stone, le Président russe a dénoncé le soutien accordé par Washington aux terroristes tchétchènes durant le conflit dans le Caucase du Nord et assuré que Moscou disposait de preuves à ce sujet.

Durant le conflit en Tchétchénie, les terroristes bénéficiaient du soutien des services spéciaux américains, accordé malgré les violentes protestations de Moscou, a affirmé Vladimir Poutine dans une interview accordée au cinéaste américain Oliver Stone, dans le cadre du documentaire The Putin Interviews.

Revenant sur l’opération antiterroriste menée par la Russie dans le Caucase du Nord au début des années 2000, le chef de l’État russe a assuré que Washington avait instrumentalisé les terroristes :

« Nous avons eu l’impression que nos partenaires américains se disaient prêts à soutenir la Russie et à coopérer dans la lutte antiterroriste, mais en réalité, ils utilisaient ces terroristes pour déstabiliser la situation politique en Russie », a indiqué M. Poutine.

« Ces idées ne sont pas mortes », a mis en garde le Président russe, prié de commenter les propos selon lesquels les services spéciaux américains entreprenaient d’attiser les tensions, y compris en Asie Centrale et dans le Caucase du Nord.

Selon Vladimir Poutine, il s’agirait de soutien politique et financier, des accusations étayées selon lui. « En ce qui concerne le soutien financier, nous avons de preuves à ce sujet. De plus, nous avons fourni certaines d’entre elles à nos collègues américains », ajoutant que le soutien « informationnel et politique » américain aux terroristes était accordé ouvertement et publiquement.

« Je me souviens d’un moment. J’ai cité à Bush les noms des agents secrets américains qui travaillaient dans le Caucase et non seulement accordaient un soutien politique général, mais technique, en transférant les combattants d’un lieu à l’autre », s’est rappelé M. Poutine. « Le Président américain a eu une très bonne réaction. Il a dit que son attitude envers les faits était très hostile et qu’il allait gérer la situation. »

Selon M. Poutine, une lettre de la CIA qui a fait suite à cette conversation indiquait que « nos collègues se croyaient en droit d’entretenir les relations avec tous les représentants de l’opposition et continueront à le faire ».

« Il était clair qu’il ne s’agissait pas tout simplement de forces d’opposition, mais de structures et d’organisations terroristes. Mais tout de même, on les présentait comme une quelconque opposition. »

« Je pense que George (Bush, ndlr) se souvient de notre conversation », a-t-il résumé.

(Source)

Comprendre le rôle du terrorisme dans la stratégie impériale,
avec Kontre Kulture :

Sur « Daech », voir aussi :

 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Il est important que le monde entier sache d’ou vient le terrorisme, mais surtout qui sont ceux qui ont organisé et organisent encore aujourd’hui toutes ces saloperies ! Il faudra bien qu’ils subissent ce qu’ils ont fait aux autres, fois dix !!!!

     

    Répondre à ce message

  • #1744704

    Les atrocités commises directement ou indirectement par les usa au moyen Orient, ne sont peut être pas comparables en nombre de victimes a celles attribuées aux nazisme en Europe, mais ces souffrances semblent programmées dans une durée illimitée. Seul, éventuellement, un Tribunal à l’image de celui de Nuremberg doté d"une meilleure équité juridique, peut mettre un terme aux agissements des responsables bel et bien identifiés.

     

    Répondre à ce message

  • #1744723

    Qui a créé l’État islamique ? L’Amérique.



    C’est bien de le rappeler à tous les neuneus sur les réseaux qui tapent sur l’islam suite à un acte terroriste.

     

    Répondre à ce message

    • #1744744
      Le 13 juin à 13:18 par envolées_des_incultes
      Le juste rappel de Khamenei et Poutine sur le soutien américain au (...)

      1) L""Amérique" est un terme générique qui ne nous apprend rien des véritables instigateurs.
      2) Nier la base idéologique de recrutement de cette armée de réserve du terrorisme, sous prétexte qu’elle serait manipulée, c’est occulter une partie du problème. Pour le coup, votre com’ ressemble à celui d’un neuneu.

       
    • Les saoud autant leur wahabisme crasse est aussi soutenu, maintenu et sponsorisé par eux, de même que les autres courants potentiels muselés depuis bien lgtps
      Ca aussi vous ne pouvez pas l’ignorer

       
    • Il serait bien de rappeler également que la grande majorité des victimes du terrorisme dans le monde sont musulmanes, il ne se passe pas une journée sans que des innocents ne soient tués dans des attentats en Afghanistan, au Pakistan, en Irak, en Syrie, au Yémen, en Somalie, etc... Que certaines bases idéologiques du terrorisme soient islamistes est indéniable, mais nous trouvons des extrémistes dans toutes les cultures, le problème est de savoir qui entretient ces flammèches maléfiques jusqu’à embraser des régions entières, et à quelles fins... Et bien quand on s’attarde sur la question, tout semble converger vers l’axe américano-sioniste, sans oublier la Perfide Albion et malheureusement, depuis quelques décennies, la France également, presque entièrement inféodée à ses ennemis...

       
  • Le bon vieux truc de combattre les ennemis qu’on a soi-même mis en place. On est loin de l’analyse Meyssan avec ca, lui qui expliquait que les accusations américaines contre l’Iran au sujet du financement de groupe terroriste était factice donc à ne pas prendre au sérieux... on voit maintenant que ces accusations ne sont pas en vues d’une stratégie au 79ième degré de la subtilité.

    En même temps on se doutait quand même de la volonté de Trump, lui qui a bien mis en évidence sa volonté de combattre le Terrorisme Radicale Islamique (Radical Islamic Terrorisme, une expression sur laquelle il a beaucoup insisté durant toute sa campagne). Comme si c’était sérieux d’accroître son armée, ainsi que celle de ses alliées de l’OTAN, pour combattre une poignée de terroriste qui n’existe QUE grâce à l’argent fourni par les États-Unis...

     

    Répondre à ce message

  • #1744750

    Cornebleu ! Ahmadinejad sort de ce corps !

     

    Répondre à ce message