Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Saïf al-Islam Kadhafi aurait été libéré

Un espoir pour la Libye ?

L’un des groupes armés contrôlant la ville de Zenten, où Saïf al-Islam Kadhafi était détenu, a déclaré l’avoir libéré, en application d’une amnistie promulguée par le Parlement établi dans l’est du pays. Un de ses avocats a confirmé l’information.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook et relayé par l’AFP le 10 juin, la « Brigade Abou Bakr al-Sadiq », l’un des groupes armés contrôlant la ville libyenne de Zenten, a affirmé que le fils du défunt chef d’État avait été libéré dans la soirée du 9 juin, « correspondant au 14 du mois de ramadan », en application d’une loi d’amnistie promulguée par le Parlement établi dans l’est du pays.

« Nous avons décidé de libérer Saïf al-Islam Mouammar Kadhafi. Il est désormais libre et a quitté la ville de Zenten », a fait savoir la brigade dans son communiqué.

Il est à noter que la même brigade de la ville de Zenten (dans le nord-ouest) avait fait une annonce de libération similaire en juillet 2016... avant que celle-ci ne soit démentie par les autorités de la ville.

Mais l’information a été confirmée le 11 juin par Khaled al-Zaidi, un de ses avocats, à l’agence de presse Reuters. Ce dernier a précisé que Saïf al-Islam Mouammar Kadhafi était avait pris la direction d’une autre ville, sans pour autant en dévoiler le nom pour des raisons de sécurité.

Saïf al-Islam Kadhafi, condamné à mort il y a deux ans, jusqu’alors emprisonné Jusqu’alors détenu par les milices contrôlant Zenten, à 170 kilomètres de Tripoli, le fils de Mouammar Kadhafi avait été condamné à mort en juillet 2015 à l’issue d’un procès dénoncé par l’ONU et plusieurs ONG de défense des droits de l’Homme.

Selon le rapport de la Mission d’appui de l’ONU en Libye (MANUL) et du Haut commissariat aux droits de l’Homme (HCDH), le procès en Libye de Saïf al-Islam et de 36 autres dignitaires de l’État libyen sous Mouammar Kadhafi « n’a pas respecté les normes internationales en matière de procès équitable ».

Par ailleurs, en 2011, la Cour pénale internationale (CPI) a lancé à l’encontre de Saïf al-Islam Kadhafi un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité. Elle l’accuse d’avoir joué un « rôle-clé dans la mise en œuvre d’un plan » conçu par son père visant à « réprimer par tous les moyens » les forces révolutionnaires. Par conséquent, les autorités libyennes et la CPI se disputent le droit de le juger.

Depuis la chute en 2011 de Mouammar Kadhafi, le pays est déchiré entre deux autorités politiques qui se revendiquent le pouvoir : le GNA (gouvernement libyen d’union nationale) basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, et une autorité rivale, liée au maréchal Haftar, qui contrôle une grande partie de l’Est libyen et s’appuie sur le Parlement installé à Tobrouk. La loyauté des milices dans le pays fluctue entre ces deux autorités (sans compter les groupes islamistes, dont ceux liés à Daesh).

Actuellement, la ville de Zenten est contrôlée par des groupes armés opposés au GNA.

La Libye de Mouammar Kadhafi, loin des mensonges mainstream,
à découvrir chez Kontre Kulture :

Le monde arabe détruit et asservi par l’empire
à lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1744717
    Le 13 juin à 12:11 par Sofia
    Saïf al-Islam Kadhafi aurait été libéré

    Etrange qu’ils ne l’ont pas tué,il va sûrement servir pour combattre daesh,sorte de rassembleur ; puis quand la vermine sera détruite il va servilement servir l"Empire .Je ne vois pas d’autres explications ,un deal passé entre lui et l’oligarchie Sinon il serait déjà six pieds sous terre !

     

    Répondre à ce message

    • #1744895
      Le 13 juin à 19:31 par Bemo
      Saïf al-Islam Kadhafi aurait été libéré

      Très bonne analyse, un moment j’ai pensé qu’il avait été libéré pour corvée de bois, mais vu sous cet angle pourquoi pas ?

       
    • #1745350
      Le 14 juin à 15:08 par Youspof
      Saïf al-Islam Kadhafi aurait été libéré

      « le GNA (gouvernement libyen d’union nationale) basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale »
      « Actuellement, la ville de Zenten est contrôlée par des groupes armés opposés au GNA »

      Il faut lire les articles jusqu’au bout...

       
  • #1745213
    Le 14 juin à 11:06 par listener
    Saïf al-Islam Kadhafi aurait été libéré

    Cette libération ne doit pas faire plaisir à Sarkozy. Si le bonhomme se mettait à table ? Hin .. hin... En plus, on ne le voit pas comme sans le sou..

     

    Répondre à ce message

  • #1745414
    Le 14 juin à 17:41 par Louis
    Saïf al-Islam Kadhafi aurait été libéré

    La CPI a immédiatement réagi en demandant son arrestation immédiate pour crime contre l’humanité.

    Traduire :

    Une brochette de fils de pute autocrates malveillants, sous prétexte d’un crime inventé par les USA pour stigmatiser leurs ennemis politiques, veut remettre sous les barreaux la seule personne qui par son sang peut unir les clans de Tripolitaine et de Cyrénaïque et ramener l’ordre nécessaire à l’arrêt de la traite des esclaves en Lybie, traite des esclaves réclamée par nos gouvernants afin de faire baisser les salaires et compenser la baisse de fertilité des mâles blancs en faisant ensemencer les femelles blanches par de jeunes métèques.

    J’ai bon ?

     

    Répondre à ce message