Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le nombre de suicides en France reste l’un des plus élevés en Europe

Selon le rapport de l’Observatoire national du suicide, le suicide « touche davantage les hommes que les femmes », avec un taux de 23,1 pour 100 000 pour les premiers contre 6,8 pour 100 000 pour les secondes.

 

Un mort toutes les heures. Le suicide a été la cause de 8 885 morts en France métropolitaine en 2014, selon le troisième rapport de l’Observatoire national du suicide, publié lundi 5 février. Un chiffre d’autant plus préoccupant qu’il est sans doute sous-estimé, dans la mesure où il ne prend en compte que les morts déclarées comme telles sur le certificat de décès. Le nombre réel pourrait avoisiner les 10 000.

« Malgré une baisse de 26 % du taux de suicide entre 2003 et 2014, constatée dans toutes les régions françaises, la France présente, au sein des pays européens, un des taux de suicide les plus élevés derrière les pays de l’Est, la Finlande et la Belgique », souligne le rapport de l’Observatoire national du suicide, publié tous les deux ans.

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

Voir aussi, sur E&R :

Résister à la violence de la société néolibérale avec Kontre Kulture :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Entre les suicides chez les forces de l’ordre, ceux des paysans, des retraités ruinés et des autres membres de "l’arrière garde" qui n’arrivent pas à penser printemps, il n’est pas étonnant que les chiffres soient élevés.

     

    Répondre à ce message

  • #1895129

    Personne ne vient nous aider...

     

    Répondre à ce message

    • #1895502

      Avez-vous contacter les personnes qui peuvent et sont prêtes à vous aider ?

       
    • J’ai toujours trouvé la simple idée de demander de l’aide à quelqu’un encore plus déprimante personnellement.

       
    • #1895979

      C’est vrai que ce n’est pas facile de demander de l’aide. Moi-même, il m’a fallu plusieurs sessions de coaching pour que je prenne le courage de demander de l’aide quand j’en avais besoin.

      Même si j’ai honte de demander de l’aide
      Même si demander de l’aide me fait croire que je suis incapable et un zéro
      Même si demander de l’aide me fait croire que je suis faible
      Même si demander de l’aide etc

      Et finalement :
      Même pour mes études, j’ai reçu de l’aide ( des camarades de classe, des profs, etc)
      Même pour mon premier job, j’ai reçu de l’aide ( conseil de magazines qui mentionnaient des jobs qui pouvaient m’interesser)
      toute la liste des moments où j’ai en fait reçu de l’aide

      Puis toutes les fois où j’ai aidé les autres

      etc

      Puis réaliser que la vie c’est : on t’aide, tu aide les autres, on t’aide, tu aides les autres.

      Parfois le coaching vaut le coup.

       
  • #1895139

    Y a-t-il une différence au moment de quitter son corps physique et de passer dans la lumière si on meurt en se battant pour une conviction profonde, si on meurt de vieillesse ou si on se suicide ? La manière de mourir ne change peut-être rien ? Un handicapé mental, un malade dégénératif sera-t-il logé à la même enseigne qu’un gentil criminel de guerre ou un pédo-sataniste ?

     

    Répondre à ce message

    • #1895485

      Quand on se suicide , on devient un fantôme ...

      Mais , il y a des gens qui se suicident parfois pour des raisons héroiques ( résistants qui se jettent par la fenêtre pour ne pas parler , femmes qui s’immollent pour sauver leur honneur , kamikazes , samouraîs etc ... ) , et d’autres qui se suicides pour des raisons mons " louables " , voir inavouables et tout entres ces deux extrêmes ...

      Au final , c’est Shiva qui s’occupe des fantömes ...

       
    • #1895504

      Oui. Il ya des méthodes qui datent de 30 000 ans - pas en Occident - qui te révèlent où en est ton esprit. Beaucoup de satanistes qui ont essayé ces méthodes sont devenus des Saints.

       
  • Symptomatique du mal-de-vivre (survivre) dans ce pays, (population asphyxiée et oppressée de toutes parts et en continu), de la détresse profonde des plus fragiles poussés au suicide. Le taux élevé de suicides est un fait social mais aussi individuel dont les causes sont multifactorielles,ce qui révèle évidemment quelque chose de particulier de notre société et de notre système de fonctionnement social en comparaison aux autres pays européens.

     

    Répondre à ce message

  • #1895197
    Le 6 février à 08:21 par Georges 4bitbol
    Le nombre de suicides en France reste l’un des plus élevés en Europe

    Subir l’agonie de son pays est suicidogéne.

     

    Répondre à ce message

  • #1895252

    Une honte de plus pour la France : laisser ses enfants, ses femmes françaises et ses hommes français, dans ce désespoir total qui mène à décider de ne plus vivre.

    Que nos (((élites))) nous méprisent, c’est dans l’ordre des choses.
    Qu’elles nous détruisent, c’est normal.
    Qu’elles se réjouissent, jouissent, de nous voir ainsi nous auto-euthanasier, c’est aussi parfaitement normal.

    En revanche, ce qui atteste plus profondément de notre mort, c’est qu’aucune association, qu’aucun mouvement, lié peut-être à la dissidence, n’ait ciblé ce problème.

    Si des suicides massifs se produisaient parmi les migrants ou parmi les immigrés, on ne manquerait pas de voir dès le lendemain matin une association se créer pour lutter contre, et on aurait sans doute droit à un reportage BFM sur le sujet, sur le "fléau", et sur la "mission" consistant à redonner espoir à ces populations.

    Mais s’il s’agit de paysans Français, de policiers Français, de chômeurs Français, tout-le-monde, c-à-d vraiment tout-le-monde, s’en moque éperdument.

    > Comme si, collectivement, nous avions intégré, intérioriser, le principe de notre mort.

     

    Répondre à ce message

    • #1895506

      Les Migrants : ils avaient le choix entre le suicide et l’immigration.
      Comme beaucoup de Français expatriés ( ça fait mieux qu’immigré) ont préférer "immigrer" plutot que se suicider.
      La fixation sur les migrants ne fait que dévier la recherche de vraies solutions : on se focalise sur les migrants, du coup on ne réfléchit pas aux causes et aux vrais responsables. Tout gagné pour ceux qui sont experts en manipulation des masses ( tu fais partie de la masse).

       
    • #1895588

      À compris

      Ok !! : Devenons tous des migrants déracinés fuyant de place en place le désespoir !

      La solution dans le nomadisme donc ... exactement ce que prône Attali par exemple (=> tu fais aussi partie de la masse, compris).

      ...

      Justement, mon propos était de dire que ce serait plutôt à l’enracinement, à la patrie sédentaire et enracinée, de reprendre foi en la vie ...

       
  • #1895267

    Drame d’un pays sous occupation depuis 80 ans environ...

     

    Répondre à ce message

  • #1895280

    Mais que font le gouvernement et la police ? 3000 victimes de la route et toute une panoplie de mesures pour notre bien évidemment, et silence total pour les victimes d’une société anxiogène qui ne fait que broyer les individus.

     

    Répondre à ce message

  • #1895350

    8 885 morts en France métropolitaine en 2014 .
    3384 morts sur les routes en 2014 .

    Mais...mais...que fait la police .... ?????

    Il y a + de suicidés que d’accidentés,quid des 80 km/h sur routes alors ...

     

    Répondre à ce message

    • #1895509

      Un peu triste à dire, beaucoup de "suicidés" sont voulus par d’autres.
      Un policier trop honnête, trop conscientieux, on va l’envoyer dans des mission très "depression", on va lui mettre de la pression, l’isoler. Si le commissariat est noyauté ( et oui cela existe), le policier honnête sera suicidé avant que la "hierarchie" ne décide de nettoyer le commissariat "infiltré".
      Les paysans : on les a laissé tombés. Et pourtant, je ne peux m’empêcher de penser à ces centaines de milliers de femmes célibataires au chômage avec enfants en Ile-de-France qui apporteraient un vrai équilibre à ces paysans isolés. Sans doute une idée à creuser : encourager des voyages à la campagne de nos femmes celib au chomage avec enfants.

       
  • #1896404

    Chiffres terribles, sous-estimés probablement (les 10 000 morts/an sont plus réalistes malheureusement).
    C’est l’équivalent d’une guerre de moyenne intensité (des "élites" contre le peuple) et encore, si l’on supprimait toutes les "drogues légale" (AD, anxiolytiques, picole....), ce serait un véritable génocide, des millions de gens en étant totalement dépendants pour leur vie quotidienne rien qu’en France.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents