Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le nouveau plan de "changement de régime" : attaquer Damas par le sud

Une nouvelle attaque contre Damas se prépare activement. Des forces anti-gouvernementales, dont Jabhat al-Nusra affilié à Al-Qaeda, ont été entraînées et équipées en Jordanie et progressent maintenant vers leurs positions dans le gouvernorat de Quneitra au sud-est de la Syrie. (Un plan similaire a été partiellement exécuté au printemps 2013 avant d’être abandonné).

Le gouvernorat de Quneitra est une bande de terre, qui longe le plateau du Golan occupé par Israël et qui a une frontière au nord-ouest avec le Liban et une au sud avec la Jordanie.

Les forces anti-gouvernementales qui coopèrent [1] à cette opération sont le Front révolutionnaire syrien (FRS), soutenu par les États-Unis, assisté du Front islamique, soutenu par l’Arabie saoudite, et Jabhat al-Nusrah d’al-Qaeda, qui vient de recevoir 20 millions de dollars [2] du Qatar. Ces forces se sont infiltrées en passant par Daara en Jordanie, puis en remontant vers le nord-ouest, le long de la frontière avec Israël. Ce mouvement, au cours duquel ces forces ont kidnappé des observateurs de l’ONU, a été soutenu par des frappes de l’artillerie israélienne [3] contre les unités syriennes, qui tentaient de l’empêcher. Le seul poste frontière entre Israël et la Syrie est désormais entre les mains des forces anti-gouvernementales. L’armée israélienne fournit aussi un soutien médical [4] à ces forces anti-gouvernementales. L’Onu a déplacé [5] tous les soldats de la paix qui se trouvaient du côté syrien de la frontière avec le plateau du Golan.

Les forces anti-gouvernementales contrôlent maintenant une bande de 70 km de long sur 5 km de large, le long de la frontière du Golan, entre la Jordanie et le Liban. Cette bande permet de s’infiltrer éventuellement dans le territoire du Hizbullah, au sud du Liban, mais son principal objet est d’attaquer Damas par le sud. L’armée syrienne aurait beaucoup de mal à déloger de cette bande les forces anti-gouvernementales couvertes par le feu de l’artillerie de l’armée israélienne et ses frappes anti-aériennes.

Selon la rumeur, Jabhat al-Nusra est en train de quitter ses positions dans le gouvernorat de Hama au nord de la Syrie. Ses troupes repassent en Turquie, d’où elles seront transférées en Jordanie, pour être envoyées en renforcement à Quneitra.

Il n’y a pas grand intérêt à conquérir le territoire plutôt désert de Quneitra, si ce n’est pour lancer une attaque sur Damas par le sud. Ce territoire se situe à seulement 60 km de la capitale. Une attaque aérienne coordonnée contre les deux divisions syriennes stationnées entre le gouvernorat de Quneitra et Damas leur ouvrirait le chemin de la capitale. C’est probablement ce plan d’attaque qui sous-tend les accords de trêve récemment conclus [6] entre les États-Unis et le Front révolutionnaire syrien et ISIS au sud de Damas.

L’armée étasunienne, qui orchestre les opérations américano-arabes du soulèvement syrien depuis Amman en Jordanie, pourrait bien projeter d’utiliser la nouvelle guerre douteuse contre ISIS comme prétexte à des attaques contre les divisions de l’armée syrienne qui protègent Damas au sud. Une attaque au sol de Jabhat al-Nusra, coordonnée avec des attaques aériennes depuis Quneitra, causerait beaucoup de dommages à l’armée syrienne et permettrait un assaut destructeur sur Damas.

(Mise à jour) Obama a déjà annoncé [7] une escalade des attaques aériennes :

Il a souligné la complexité de la situation, toutefois, en évoquant la possibilité que M. Assad ordonne à son armée de tirer sur les avions étasuniens qui entreraient dans l’espace aérien syrien. Si Assad osait le faire, M. Obama a dit qu’il ordonnerait aux forces étasuniennes de détruire le système de défense aérienne de la Syrie, ce qui, d’après lui, serait plus facile que de frapper Isis, parce que sa location est mieux connue. Il a ajouté qu’une telle action de la part d’Assad entraînerait son renversement, selon une source.

La frénétique décision d’attaquer l’ISIS [8] pourrait n’être qu’une simple maskirovka (art russe de la désinformation militaire, NdT), destinée à cacher le projet agressif de changement de régime en Syrie sous le masque d’une opération « anti-terroriste ». Un projet rendu possible par la collaboration et le soutien actif de Jabhat al-Nusra, affilié à Al-Qaeda en Syrie, et par les accords de trêve avec ISIS.

Traduit par Dominique Muselet pour vineyardsaker.fr

Source : The New « Regime Change » Plan – Attack Damascus From The South (moonofalabama.org, anglais, 15-09-2014)

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oh la la quel article !


  • Plusieurs questions se posent :
    - Poutine peut-il être à la fois l’allié d’Israël et celui de la Syrie ?
    - Peut-il jouer un rôle d’arbitre pacificateur dans cette région ?
    - L’Ukraine n’était-elle qu’un piège destiné à détourner l’attention de Poutine de cette région ?
    - Combien de temps cette situation peut-elle perdurer ? Probablement assez longtemps.
    - Quel peut-être le rôle de l’Iran au milieu ? Et ne parlons pas de la Turquie.
    De quoi occuper les réflexions et conversations des longues soirées d’hiver pour ceux qui ont un toit.

     

  • La France aussi participe au soutien logistique de ces rebèles , le 68eme régiment d’artillerie d’Afrique a installé à la frontière Jordanienne une cellule médicalisée renforcée , elle est active pour porter assistance médicale aux terroristes qui attaquent la Syrie notament ceux qui ne sont pas admis dans les hopitaux Israeliens .
    sur ce 1er lien la preuve de la collaboration de la France
    http://www.defense.gouv.fr/operatio...)/fre-FR#SearchText=jordanie#xtcr=1
    ici son renforcement
    http://www.68raa.fr/index.php/breve...

     

    • #970062

      @Prepper



      "Déployé en accord avec les autorités jordaniennes depuis 2012, le GM militaire apporte un soutien sanitaire aux réfugiés, victimes de la crise Syrienne".




      Comme toujours, mensonges d’état pour couvrir des actions illégales, comment les militaires peuvent-ils participer à cette mascarade. Ils participent aux crimes sionistes contre le peuple de Syrie victime d’injustice et de basse propagande.
      L’auteur de ces crimes, c’est Fabius qui a dit :"Bachar ne mérite pas de vivre !".
      Le loup (sioniste) est dans la bergerie et la France est leur tapin.
      Chers soldats, vous ne défendez plus votre pays, et vous faites une guerre injuste.
      Vous avez donc un devoir moral de refuser de servir.

      http://www.68raa.fr/index.php/breve...


  • A partir du Golan, Israel ou des "djihadistes" à sa solde peuvent s’emparer du sud de la Syrie, située au nord de la Jordanie : c’est pourquoi les casques bleus ont été évacués . Ils vont présenter cette occupation comme étant une opération humanitaire "pour protéger les civils syriens contre des représailles gouvernementales" . Après 10 ans d’occupation, annexion (le Golan a été annexé par Israel après 14 ans d’occupation) .


  • et une fois Damas a terre, la voie est libre pour les pipelines Quataris avec du Gaz libéllé en Dollars !


  • Attendons de voir la réaction de Moscou dans cette affaire ...


  • ce ne sont que des nouvelles alarmistes ! s’il fallait cette bande de pouilleux pour conquerir Damas alors l’AAS aurait mieux fait de deposer les armes depuis 2011 !
    tout ce qu’ils pourront faire c’est FIXER quelques divisions de l’AAS dans ce secteur pour soulager le front coté Irakien qui lui certainement sera reactivé avec plus d’intensité !
    Pour le reste ça se passera dans les airs et si l’AAS dispose effectivement de S300 alors les yankées rebrousseront chemin MAIS il y a toujours un grand MAIS coté Russe qui continuent toujours de considerer les usa et l’otan comme "partenaires" , auront ils eu le courage de livrer cette defense anti aerienne aux syriens ou non ? Là est toute la question !!


  • Satan ne passera pas par la Syrie.


  • Ces gens sont des obsédés et dans 10 ans ils y seront encore dans leur agression de la Syrie. Ils sont têtus et féroces. Voir la Gaule participer à ces agressions du CFR me fait vomir.