Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le paparazzi sioniste Jean-Claude Elfassi se réjouit des souffrances de Jean-Marie Le Pen

Tout un symbole : le mythomane sioniste, à peine un cran au-dessus d’Ulcan en humanité et en crédibilité, se réjouit dans un tweet de l’agonie de Jean-Marie Le Pen, une agonie évoquée par l’avocat du fondateur du Front national.

 

 

Elfassi, qui déverse sa haine sur l’Internet sans que la DILCRAH ou la LICRA ne s’en émeuvent, est un faux journaliste mais une vraie balance des services qui sont, en partie, inféodés aux intérêts israéliens. Le cousin a ses entrées à la préfecture de police parisienne, ce qui lui a permis d’obtenir des informations sur le people et les dissidents.

 

Elfassi ou la haine sioniste incarnée

En effet, le faux journaliste dont la carrière était totalement artificielle, s’est reconverti dans la chasse – en ligne, parce que dans la rue c’est une autre histoire – aux antisionistes et autres antisémites selon sa définition pathologique personnelle. On rappelle ici, pour les derniers arrivés sur le 1er site politique de France, que l’antisémite aujourd’hui n’est pas celui qui n’aime pas les juifs, mais celui que les juifs n’aiment pas. Nuance. Et encore, on devrait remplacer « juifs » par « sionistes », c’est plus juste politiquement.

Elfassi déverse donc sa haine impunément sur les réseaux sociaux depuis des années, depuis que la presse people ne veut plus de ses scoops pourris et de ses tuyaux crevés, mais en réalité, Elfassi fait beaucoup de mal à sa cause, comme Ulcan en d’autres temps, qui ne peut plus mettre un pied en France. C’est le syndrome Materrazzi : tu vomis sur les Français, les Français te vomissent.

 

Seul dans un pays hostile

Sans sa protection policière, Elfassi ne pourrait plus faire un pas dans la rue. Ce n’est pas un appel à la violence que nous passons là – on n’en a pas besoin et nous sommes pour la réconciliation –, mais ceux qui vivent de la haine se retrouvent toujours seuls, et en difficulté. On ne peut pas vivre à l’israélienne partout, en insultant ses voisins ou ses hôtes. Elfassi, pour plus de cohérence, devrait remigrer en Israël, ce beau pays qu’il survend à tous les gogos qui le suivent sur Twitter. Et encore, si l’on enlève les trolls israéliens, il doit rester peu de Français...

Le sionisme en France devrait prendre soin de son image. En l’abandonnant à des Ulcan ou à des Elfassi, il se prépare des lendemains difficiles, des lendemains palestiniens. On n’insulte pas impunément un peuple, surtout s’il vous accueille, vous nourrit et vous protège. Les appels au meurtre se retournent toujours contre leurs auteurs.

D’où vient cette haine historique ?
Des réponses sur Kontre Kulture

 

Elfassi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants