Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le pape François amorce sa réforme de l’Église

Un mois jour pour jour après son élection, le pape François a signifié son intention de réformer la Curie romaine en créant samedi un groupe de huit cardinaux de tous les continents pour le conseiller.

Les huit prélats nommés, originaires des cinq continents, viennent d’Italie, du Chili, d’Inde, d’Allemagne, de la République démocratique du Congo (RDC), des États-Unis, d’Australie et du Honduras. Le cardinal Marc Ouellet ne fait pas partie de la liste.

Le groupe sera présidé par l’archevêque Giuseppe Bertello, président du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican. Ce dernier est désormais considéré comme le favori pour succéder à un autre Italien, le cardinal Tarciscio Bertone, l’actuel secrétaire d’État, de facto « premier ministre » de l’Église.

Alors que le pape précédent Benoît XVI réunissait ses « ministres » au plus deux fois par an, François démontre ainsi sa volonté de tenir compte des aspirations des évêques et d’améliorer la collégialité.

L’administration centrale du Vatican est tenue pour responsable des scandales et des dysfonctionnements qui ont affecté l’Église catholique durant les huit années de la papauté de Benoît XVI, le prédécesseur de François qui a démissionné en février pour raisons de santé.

Le conseil aura aussi pour mandat d’étudier un projet de réforme de la constitution apostolique, mise en place par Jean-Paul II. La dernière grande réforme de la Curie, un système complexe d’une vingtaine de ministères et conseils, date de 1967, pendant le règne du pape Paul VI.

Lors du dernier conclave, plusieurs cardinaux souhaitaient une réforme de la Curie romaine. Aux prises avec des scandales de pédophilie et des finances dans le rouge, l’administration du Vatican a aussi été dénoncée pour opacité et ses dysfonctionnements dans les fuites de « Vatileaks ».

La première réunion du groupe de conseillers doit avoir lieu en octobre.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #383407

    Le pape noir commence à oeuvrer, rien de bon à attendre

     

  • #383410

    Benoît XVI, le prédécesseur de François qui a démissionné en février pour raisons de santé...
    La condamnation récente de la Reine d’Angleterre (de même que du pape) par un tribunal canadien pour crimes contre l’humanité. On parle du massacre des indiens du Canada, envoyés dans des orphelinats tenus par l’Eglise qui étaient transformés en véritables bordels. On estime avoir totalement perdu la trace de 50.000 enfants, en plus de ceux dont on sait qu’ils y sont morts. Ce verdict est intervenu le 25 février 2013 après un mois de délibération par plus de trente jurés qui ont examiné 150 cas d’abus sexuels et maltraitances dans ces orphelinats. Benoît 16 a été condamné à 25 ans de prison, mais comme il a démissionné pile au bon moment et qu’il est vieux, il pourrait passer entre les mailles du filet. La reine d’Angleterre va-t-elle aussi démissionner, comme la Reine Beatrix qui vient de le faire, ou le roi des Belges Albert II qui a lui aussi le feu aux fesses avec des dossiers de pédocriminalité et s’apprête à faire de même ? Ces condamnations (ils ont tous pris 25 ans et encore ce n’est pas cher payé) sont le fruit d’une centaine d’années de combat des indiens du Canada pour faire reconnaitre le massacre dont ils ont été victimes. La parole s’est libérée récemment, au cours des années 90, et des centaines de personnes se sont mobilisées pour accumuler des preuves de ces ignominies sans nom.
    Source : http://dondevamos.canalblog.com/arc...

    le jeudi 28 février : Benoît XVI quitte le trône de Saint Pierre...Un Hasard ?

     

  • Du calme, ce n’est pas une réforme de l’église, c’est unereforme des conseillers du pape. Histoire de limoger ceux qui posent peut être problème .


  • #383418

    Je n’ai absolument rien compris à ce que dit cet article et surtout à ce qu’il ne dit pas. On nous dit que le pape nomme un conseil pour faire des réformes. On ne sait absolument pas quelles sont ces réformes, quelles sont les problématiques. On ne nous dit pas non plus quelles sont les idées portées par les hommes nommés. J’espère que les autres lecteurs sont moins inculte que moi. Là, je comprends que j’ai beaucoup à apprendre pour en arriver au niveau du journaliste qui lui, a tout compris à ce qu’il a écrit ....


  • Je sens que dans pas longtemps les chapelles sédévacantistes vont être pleines...

    Il ne manquerait plus qu’il organise des concerts de rock en plein pendant les messes ou qu’il décide d’invite des rabbins à célébrer des offices catholiques (je suis sûr qu’il y en a qui y pensent) et là ce serait le pompon !

     

    • #383824

      Bien vu ;
      Concert de Rock : on n’est pas loin, avec pour chaque occasion orchestre batterie, piano flute …
      Eh oui pour appâter « client » on fait dans le d’jeuns, tellement « chiant » une messe, qu’il faut nous divertir.
      Des rappels par le prêtre d’arrêter de faire du bruit, d’éteindre les portables.
      Des allusions à la « Grande Nation d’Is…. » (On à même peur de l’écrire lol)
      D’ailleurs je remarque on ne dit plus : Le prêtre, mais le « célébrant » …
      Ensuite, au nom de l’eucuménisme, il arrive que nous accueillions les autres religions : Prêtes Orthodoxe pasteur … là aussi le principe de « l’égalité », si cher à nos politiciens, prend le pas.
      Bien sûr nous sommes tous « frères », mais le problème est que je sens (peut-être à tord) une sorte de dissolution de ce qui caractérise le catholicisme, au profit d’idées qui s’orientent un peu vers le protestantisme. Par exemple, l’oublie progressif de Marie ….
      Pendant les messes, afin que nos ptites têtes blondes ne fassent pas trop de bordel, on organise juste à coter de l’église, des activités Manuel et technique, (dessins, peinture, etc..) ;et, si par hasard on fait remarquer que ce n’est pas normal, on passe rapidement pour un « facho », un vieux con, et surtout qu’on n’accepte pas d’avancer … Vive le progrès.
      Bref, il y à de quoi se perdre.
      N’ayant rien contre aucun culte et sans faire de syncrétisme, je pense qu’il faut garder une identité propre, or que ce soit en politique ou religion cela semble hors du programme.( ?)
      Je ferai remarquer que pour le culte Juif ils sont TRES disciplinés, pour ce que j’en ai vu. Ils s’habillent, comme nous il y a quelques années. Nous n’allions pas à la messe en jeans. De plus ce n’est pas la recrée chez eux.


    • #388055

      La bouffarde... quel est l’intérêt de ton intervention ??! mais surtout tes lignes sont criblées de fautes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe... Ah,... elle est belle la France !


  • #383452

    C’est là que nous verrons ce que ce nouveau pape nous prépare. L’avenir n’est pas écrit dans le marbre, mais il y a pas grand chose à attendre de bon. A un certain niveau, les "élites" sont toutes coulées dans le même moule.


  • #383454

    Pendant ce temps,notre Francois a "oublié" sa revolution Hollandiène.

    Vu hier à la tv :
    Sourire méprisant sur visage de Moscovici quand les mecs de PSA débarquent à la fiesta
    P.S...rappelons nous également du "oui oui il arrive" en riant de Flanby,chahuté à Dijon,en réponse à un francais désespéré qui lui demandait pour quand etait le changement.
    Visiblement si ils se foutaient de notre gueule intramuros il y a encore peu,ils n’hésitent plus à se lacher en public aujourd’hui.

     

    • #383605

      Ratzinger puis Benoît XVI a été exemplaire sur la lutte contre la pédophilie, c’est lui qui a voulu faire pêter l’ormetta contrairement à Jean-Paul II, qui selon moi a une épine dans le pied pour sa canonisation.

      La dernière réforme de la Curie date de 1988, et elle est déjà dépassée. Je me demande si le pape François ne va pas purement et simplement ne pas mettre fin aux états pontificaux, ce qui serait une bonne chose.
      Ca irait bien avec les prophéties d’ailleurs.
      Il n’habite plus dans l palais du Vatican, c’est peut-être un signe.
      Selon moi l’Etat est antichrétien par nature, et Rome a commencé à déconné quand elle a hérité des Etats-Pontificaux qui a entraîné une lutte de pouvoir.


    • #383832

      Si vous pouviez éviter de parler de ce que vous ne connaissez, ça sera un bon début. Ou mieux, si vous commenciez par retourner à l’Eglise pour montrer votre opposition au système ? Chiche ?


  • Vatican 3 !


  • #383776

    Tel que décrit dans "777" de Pierre Jovanovic : parmi les 8 se trouverait l’antéchrist, à suivre ...


  • #385235

    Et dans les cartons vendre les biens de l’église au rabais à la communauté et ses valets.
    Soit disant pour les pauvres.
    Proche des pauvres, pour leur donner l’exemple de l’humilité.


  • Il faut nécessairement nettoyer les écuries d’Augias... Et si Benoît 16 avait été poussé à la démission par la Franc-maçonnerie qui a infiltré l’Eglise ?
    Les mêmes causes qui corrompent la société française agissent au coeur du Vatican, avec les mêmes conséquences : acceptation du mondialisme, mise sous tutelle par la finance apatride, destruction des traditions, irruption de l’homosexualité et de la pédophilie. Il reste au Pape François 3 solutions : se soumettre, se démettre, ou se battre. Nous verrons bien quelle option il choisit...


  • #389694

    il faut d’abord voir, en entier, la conférence de M Plancard d’Assac sur la démission de Benoît XVI avant d’essayer de comprendre la "problématique" du pape actuel.(Et j’ai appris une chose importante : Benoît XVI, la première chose qu’il a fait quand il est devenu pape, c’est d’aller prier sur la tombe de Jean-Paul 1er. Une démarche lourde de sens ...


Afficher les commentaires suivants