Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le parlement israélien adopte les lois "Nakba" et "Ségrégation"

La "Knesset" a adopté cette nuit deux projets de loi, la "loi Nakba" et une loi réputée "loi ségrégation" dans les Territoires palestiniens occupés et par les opposants israéliens.

La loi Nakba, une fois mise en œuvre, rendra illégal pour tout organe public subventionné par des fonds d’État de déclarer qu’Israël ne doit pas être un État juif, et que les pratiques du gouvernement sont antidémocratiques.

De plus, la commémoration du "Jour de la Nakba", l’anniversaire de la création de l’État d’Israël qui a suivi le nettoyage ethnique de la majorité des Palestiniens indigènes dans ce qui est devenu "Israël", devient elle aussi illégale.

Les députés palestiniens ont qualifié la loi de "raciste" et "antidémocratique" ; de plus, maintenant que le projet de loi est passé, les parlementaires risquent de se voir infliger des amendes dès qu’ils évoqueront ces thèmes.

L’adoption de la "loi ségrégation", en troisième lecture, introduit dans les lois israéliennes la possibilité que des villes et des cités créent des "comités d’admission" qui décideront si une ou des personnes venant s’installer dans la localité sont jugées "convenables".

La "loi ségrégation" suscite des craintes non seulement chez les Palestiniens vivant en Israël, mais aussi chez les autres minorités en Israël et au sein de la communauté gay.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En Belgique, les flamingants de la périphérie bruxelloise, imposent déjà le "wooncode" (il faut prouver que l’on est flamand pour pouvoir acheter une maison dans les communes concernées)

     

    • Car s’ils ne le font pas, la région est envahit de francophone, qui vivant en Flandre ne font rien pour apprendre le néerlandais ou respecter la culture du sol sur lequel ils se trouvent. C’est une mesure radicale, mais c’est le seul moyen de contrer une "invasion" tout aussi radicale.

      Il y aurai beaucoup de chose à dire sur les problèmes de la Belgique, ça n’est pas la peine d’y mêler en plus des comparaisons avec israel.


    • j’en connais qui ont acheté la palestine et le sud liban avec une seule technique : le prête-nom.


  • "L’adoption de la "loi ségrégation", en troisième lecture, introduit dans les lois israéliennes la possibilité que des villes et des cités créent des "comités d’admission" qui décideront si une ou des personnes venant s’installer dans la localité sont jugées "convenables"."

    sur le principe ca serait normal si ils étaient chez eux... manque de pot pour 90 % ils sont originaires d’asie centrale, l’ancien empire khazar....

    en 1948 les juifs n’avaient pas besoin d’un "foyer national" en palestine, ils en avaient deja un depuis 1934 :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Oblast...
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Birobidjan


  • Incroyable, ce petit pays de merde, qui refuse au reste du monde - par le biais de ses lobbyistes virulents - l’accès à la souveraineté des états, tandis que lui s’entoure - ou tente plutôt de le faire - dans le seul but de protéger ses intérêts !

    - Ceux qui sont toujours promptes à crier à la dangerosité des sectes ne pointent jamais du doigt celle des sionistes, qui demeure, de loin, la plus néfaste pour le reste de l’humanité car elle détruit l’âme des nations !


  • Après ils diront encore que l’État sioniste est la seule démocratie de la région. Il y a un côté "Gayssot" dans cette loi Nakba. Cela va générer des non-dits, un peu comme quand on dit "la communauté qui n’existe pas", puisque certaines vérités ne pourront plus être dites ouvertement par les députés palestiniens. Bonjour la schizophrénie. D’un autre côté cela marche en France, donc que "le puissant lobby communautaire" imposer la même recette aux députés palestiniens n’est guère étonnant.