Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le patron du restaurant mitraillé vend les images de mort pour 50 000 euros

Quand cupidité rime avec morbidité

Le Petit Journal de Canal+ du 23 novembre 2015 diffuse l’enregistrement de la négociation entre le patron de la pizzeria Casa Nostra, qui a essuyé des tirs de kalachnikov le soir du 13 novembre 2015, et des journalistes du journal britannique Daily Mail. Un autre journaliste, qui faisait justement un sujet sur la pizzeria, a filmé la scène...

 

Ceux qui profitent sont souvent ceux qui accusent, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’en aurais fait autant. Au moins le type il a le sens des affaires et ne se laisse pas emporter par tout ce pathos. On nous montre constamment des images de frappes chirurgicales que le monde civilisé mène dans sa quête d’imposer sa démocrassie partout dans le monde.

    gelindo, le congo-belge


  • Anal + fait la morale a un patron de restaurant invendable.


  • C’est tout à fait normal dans ce monde capitaliste de merde. Le capital ne connait pas la morale, sauf si elle est rentable. Et canal+ qui s’offusque de ça alors qu’ils défendent le capital 24h/24, quelle hypocrisie. Ils en font pas eux, du fric avec leur pubs débiles entre chaque nouveaux sujets sur les morts, d’ici et d’ailleurs ? Qu’ils ferment donc leur grande gueule moralisatrice alors qu’ils en font de même par des moyens détournés.


  • les chaines de tele vendent leurs images en echange de pognon gènèrè par la pub a la masse des abrutis qui les regardent...ce restaurateur est dans la meme logique :le fric avant tout dans le monde capitaliste mondialisè

     

    • Ben franchement la question qu’il faut se poser, c’est à qui ça va profiter s’il donne les images gratos ? Et la réponse c’est : aux actionnaires des médias qui les achètent (et qui vont déjà largement s’y retrouver en lui payant ce qu’il demande)
      Et après faut se demander pour quelle raison le mec leur ferait ce cadeau ??


  • Cynisme machiavélique d’un patron restaurateur ,prêt à faire du fric sur le dos des gens assassinés dans son établissement .Je lui souhaite qu’une chose ,c’est de faire faillite .


  • Je trouve ça choquant !

     

    • Ce monde est choquant !

      Dîtes-vous bien ma chère, que si les journalistes ont pu lâcher 50000 € pour cette vidéo, c’est qu’ils en ont empoché bien plus après...

      Grâce à qui ? Aux imbéciles qui regardent.

      Et si le scoop a été dévoilé par Anal +, c’est qu’ils ont probablement essayé de l’acheter, car la pratique est courante. À mon avis, ils ont les nerfs.

      À part ça, je trouve qu’il y a pire comme vidéo, je n’ai pas vu de mort à part le terroriste. Sur bfm ou canal, on nous a habitué à pire...

      Ceci dit vous avez raison, c’est choquant mais malheureusement pas nouveau, et fréquent même.


  • en fait si je comprends bien, le gars qui balance a pas eu sa commission ou a fait coup double en revendant son récit a canal+, encore un journaliste qui n’est pas au chômage et qui donc fait bien son tapin

     

  • Une belle illustration de "TON MANEGE A TOI"... C’est à dire du pouvoir de l’Argent dans ce monde, tenu par son Prince, pour l’instant...

    https://www.youtube.com/watch?v=zxD...

    Terriblement
    Mérée Drante.


  • Je pensais que tout se vendait !? On attaque les clients des prostitués car " il n’y aurait pas de "vente de corps" pour besoin sexuel si il n’y avait pas demande " ! , et bien que la Justice s’attaque aux merdias qui achètent se genre d’info au lieu de s’attaquer à ceux qui filment l’horreur ! Et puis faudrait demander au Ministre de la Justice Taubira combien a couté la photo de l’enfant mort instrumentalisé sur la plage ? À oui celle là servait a faire pleurnicher la planète et surtout les peuples européens pour que la submersion migratoire se fasse dans un accueil compatissant, solidaire et accueillant. Et bien le résultat de leur folle politique à le nom du Vendredi 13 novembre 2015, et les responsables devront y répondre ici ou pour sure ailleurs !


  • Comme je suis un con je n’aurais pas eu l’idée de vendre cette vidéo, mais si j’en avais eu l’idée, j’aurai fait pareil, toute honte bue . 50 000 euros ça ne se trouve pas tous les jours .

     

    • je pense que c’est d’abord les journaux qui lui ont fait des propositions.
      De plus il a surement de gros dégâts à prendre en charge, et peut-être pas une assurance qui couvre entièrement cela ? Manière pour lui de boucler la boucle, et de se faire endommager l’événement par l’événement ?

      Ne cherchez pas l’honneur, l’obéissance, la piété. Dans un monde chrétien, on pourrait faire quelque chose, mais là c’est tout à fait cohérent avec le fonctionnement marchand et pragmatique de notre société horizontale.


  • ...bfmtv, itélé et les autres sont prêts à payer parfois 6000euros pour avoir une place sur un balcon... je pense que là , un mec a fait du beurre sur la mort et un autre à fait du beurre sur le premier qui en a fait ... ?? Vous suivez.


  • P.., c’est à gerber sur la nature humaine de nos jours !
    Les parents des victimes devraient l’attaquer en justice !


  • Ni plus morbide , ni plus cupide que les PFG .


  • scandaleux, toutes ces magouilles.
    C’est complètement indécent.
    Le français chrétien, lui, aurait plus difficilement fait une chose pareille.
    C’est vraiment indécent.
    Et en plus, ce sont encore des maghrébins, qui ont monnayé ces images d’une grande gravité ;
    Les journalistes, par leur obsession d’obtenir des scoops, ne sont pas mieux.
    Alors que une centaine de personnes était en train de perdre la vie par ce crime de guerre.

     

  • C’est bel et bien le monde que vous protégez messieurs LPJ, libéral libertaire à la sauce anglo-saxonne. Vous devriez vous y habituer. Par contre la moraline de votre reportage ne se soucie pas de trainer dans la boue le commerçant devant la France entière. Bravo, deux poids deux mesures, as usual.


  • Pas étonnant, sachant que l’argent est à l’origine de toute cette dérive humanitaire. Les gens sont prêts à tout pour le fric.

     

  • Sur cette même chaîne, Rappelez-vous : Groland, Jules-Édouard Moustic le présentateur du JT disait : « L’information c’est vous qui la vivez, c’est nous qui en vivons ».

    Le pizzaiolo n’a pas respecté la règle.

    Touchez pas au Grisbi.


  • Et Barthez, il vend combien ses images de propagande à Anal+ ?


  • Plus ça va , moins il y a de scrupule , l’argent ; toujours l’argent...
    les Anglais à ce niveau là sont en pointe , c’est l’Amérique bis.

     

  • Et alors ? Son restau est détruit, les clients ne vont pas revenir de sitôt ; il fait comment pour vivre ce petit chef d’entreprise en attendant ?
    Canal+ se moquent et juge les pauvres gens des banlieues qui vendent des images aux journalistes ? Et les journalistes, ils vivent de quoi ? Des images qu’ils tournent, n’est ce pas. Aussi pourquoi le petit peuple ne pourrait-il gagner quelques sous à son tour ? Seuls ceux qui ont leur carte de journaliste on le droit de se partager le gâteau du business de l’information et pas les autres. Je ne suis pas d’accord avec cette morale à double vitesse.

     

    • "Je ne suis pas d’accord avec cette morale à double vitesse"

      Donc vous suggérez l’immoralité pour tous ? Que c’est charitable !
      Comment vivez-vous, au quotidien, avec les valeurs inversées dont vous vous réclamez plus haut ? Sincèrement, comment ?


    • Entièrement d’accord avec vous ! Moi, si j’avais eu des images à proposer à la police, je les aurais également monnayées. Où est le problème ? Pensez que la chaîne qui a acheté ces images va les rentabiliser. Par la pub, notamment.

      Que le patron du resto, cherche à amortir ses pertes, n’a rien de scandaleux. Car ce ne sont pas les gouvernements de tr. du c** européens, qui bien que responsables du souk généralisé qui existe partout en Europe, qui vont s’empresser d’indemniser les victimes. Et les victimes, ce ne sont pas seulement, celles qui sont malheureusement tombées.

      Avant de faire la morale, certains donneurs de leçons, feraient bien de réfléchir un peu.


    • le principe même d’indemniser les victimes, c’est à dire de convertir la souffrance en argent, semble être une ignominie sans nom. Mais après tout, l’argent a été inventé pour traduite en valeur le plus grand nombre de choses possibles. Honneur, pudeur, naîveté et délicatesse, ces grandes vertus de l’ancien monde, ne sont plus la base de nos institutions. Nous sommes désormais dans un état d’épicerie généralisée, par l’influence notable du peuple d’Abraham, lequel marchandait déjà la vie humaine avec Dieu (cf Sodome & Gomorrhe).
      Aussi, bien que je regrette les garde-fou chrétiens, il y a tout de même une lecture signifiante à tirer de l’état de chose actuel. Léon Bloy identifiait l’argent au sang des pauvres (ce qui, aux limites du blasphème, le faisait parfois identifier le christ à l’Argent personnifié - via le monnayage de Judas). Cette identification mystique peut aussi trouver sa lecture politco-économique (l’argent est toujours fait sur le dos des pauvres). Dans ce sens, une estimation pécuniaire de la souffrance peut être envisagée, l’argent étant alors un bien de même "nature".

      En fait ce qui horrifie, c’est surtout
      1) la systématisation de ces rapports : un côté impersonnel, juridico-légal. On est loin de la charité qui faisait que c’était le coeur humain qui était le centre de cet échange sang-argent, et non pas des institutions abstraites, mécaniques.
      2) les énormes brassages d’argent (de sang) dont a besoin un tel système qui ne peut que créer une sorte d’appel d’air sur le sang du pauvre, entraînant vers toujours plus de chaos, toujours plus de mouvement, toujours plus d’échange, de mobilité...pour subsister malgré ses incohérences.

      Tout peut être résumé à une espèce de chaos nomade généralisé (biens, personnes...). Aussi, peut-être n’était-ce que l’enracinement qui nous préservait de cette hubris pécuniaire - l’honneur, la pudeur, la délicatesse, n’étant alors qu’une sorte d’économie morale attachée à ce mode de vie. Avant même l’idée de crainte ou d’effroi, l’horreur a toujours paru trop "dispendieuse" à l’homme humble.


  • Et le journaliste qui filmait la scene, il l’a vendu combien sa vidéo à Canal+ pour qu’ils puissent faire les vierges effarouchées, eux qui participent au système médiatique où tout le monde vend et achète des images.


  • il parle comme abderrazak (gad el maleh)


  • Rappelez-vous le proverbe populaire : "Bien mal acquis ne profite jamais". Je pense que le fisc et autres services enquêteurs ne vont pas tarder à s’intéresser à son petit commerce et faire peut-être bien d’autres découvertes. Rien que le nom de la maison (Casa Nostra) fait frissonner si on y pense bien. Il y a de l’humour, mais peut-être pas que. On n’a probablement pas fini d’en entendre parler.

     

    • "Casa nostra" cela veut dire "notre maison" en italien.
      Vous devez confondre avec "Cosa Nostra"...

      Effectivement, on n’a pas fini d’en entendre parler, la preuve, le patron du restaurant nie avoir touché cet argent, et en plus il accuse le journaliste qui a filmé en douce d’être de mèche avec ceux qui ont encaissé l’argent.


    • @kryssy

      ne soit pas dupe casa nostra est un jeu de mot pour "cosa nostra", il est très italien le patron de cette pizzeria....
      n’as tu pas remarqué tout ces pseudos restaurants italiens avec des noms plus que ridicule qui en dit long sur leur authenticité gastronomique

      on remarque que depuis cette affaire il se fait démolir partout sur les sites de notations de restaurants
      a mon avis il va mettre la clé sous la porte dans pas longtemps


  • Que font les services fiscaux !


  • Le pire dans tout ca n’est pas la negociation des images.
    C’est ca le journalisme moderne.

    Mais lepire c’est ce fameux journaliste qui dénonce ce procédé. Il a surement fait pareil avec le petit journal.

    Ca se trouve, il est complice du gerant de la pizzeria pour prendre encore plus d’argent...

    Bref c’est nul, ca ne sert à rien. Surtout canal + qui sont le meme genre de magouilleur ...

    CA SERT A RIEN


  • Le systeme est base sur ca l’argent, l’audience, les gens sont choques car il s’agit d’un attentat qui a eu lieu en France, mais la meme procedure est applique a toutes les images et video ce sont des biens qui se vendent comme un oeuf, un foetus ou un jeans.

    Les gens sont moins choques lorsque l’on leur montre des terroristes en Tunisie entrain de shooter des touristes, ou au Kenya dans une ecole ou un centre commercial.

    Allez les Charlie’s on remballe..


  • Au fait, l’image d’Eylan s’est vendu combien ?


  • Ça paraît plus compliqué que ça... Le patron a l’air de bonne foi, sa réponse :
    http://www.ouest-france.fr/attentat...

     

    • C’était prévisible.
      Un peu déçu q’ER s’engouffre dans la brèche sans utiliser le conditionnel.
      Conditionnel qui est utilisé, judicieusement, sur d’autres sujets.

      L’ information, c’est comme la justice ou quoique-ce soit d’autre : enquête/contre-enquête, plainte/défense, thèse/anti-thèse.

      Surtout que :
      1- petit journal...
      2- le style (visuel, expression, discours) du "gentil" journaliste "désintéressé".


  • Tout les tv-presse font ça.

    Sauf que là c’est à chaud et que ça se passe chez nous.
    Par contrer si c’est interdit de hacker son système de vidéo surveillance le mec va prendre dans les dents.


  • Ce qui est choquant et révoltant, c’est surtout de voir la gueule d’un type se définissant comme journalope (métier de putasserie intellectuelle) et kabyle (référence ethnique, identitaire et tribaliste excluant la référence étatique ou nationale) qui, enhardi par la tromperie et duplicité qu’il vient de commettre, ose dévoiler un film qu’il a réalisé sous le manteau et en catimini et par devers la confiance du marchand d’images macabres.


  • Et d’une ce sont des déclarations qui doivent être rapportées en premier lieu à la police judiciaire. Et de deux ce type sent l’arnaque médiatique.


  • Le même mec passait dans "13h15 le samedi" juste après les attentas se ventant de son action courageuse lors de l’attaque...mais regardez plutôt la video qu’il a vendu : il court se cacher dans sa cave laissant clients et serveuse...Quelle Honte !!! :: :: :...et comme dirait Maurice Chevallier, "tout ça ça fait d’excellents français"... :)


  • Tempête dans un verre d’eau.
    Et pendant ce temps le tsunami migratoire continue.


  • Pourtant la dictature socialiste a interdit les payements en espèce de plus de 1000 €, cela ne doit pas s’appliquer aux journalistes du Daily Mail.
    Sinon on ressent bien le sens de l’honneur et la solidarité entre kabyles.


  • Comment le patron peut-il visionner la vidéo sur son portable personnel avant que le "hacker" ne fasse son boulot ?
    Pourquoi le Daily Mail ne prend-il pas cette vidéo-là, annoncée de qualité presque identique ?
    Est-il crédible qu’en moins de 12 heures, un type tout seul casse le chiffrement d’un disque dur ? La clé, ou mot de passe, était si faible que ça ? Est-ce possible que la police criminelle fasse une erreur pareille ?


  • Canal+ ou l’hôpital qui se moque de la charité.


  • C’est énorme 50 000 euros. Si l’argent est redistribuée aux salariés et clients du restaurant qui étaient présent le soir du drame, je dis c’est pas bien, mais ça va ! Mais comme je doutes que se sera pas le cas, et que le patron va tout de suite transférer l’argent au bleb, je dis un contrôle fiscal direct, dépôt de plaintes des salariés et des clients contre le patron direct. Il risque de fermer le restaurant ?? Pas grave, ce type est un dégueulasse, il faut sévir...


  • Plus c est gros plus ça passe.parceque bien sûr les journalistes se balladent tout le temps avec 50 000 euro en liquide qu ils arrivent bien entendu à caser dans des enveloppes a5... on nous prendrai pour des demeurés qu on ne s y prendrai pas autrement.


  • #1330442

    Ils ont créé le libéralisme ils s’en revendique et ils font les offusqués !
    Belle hypocrisie...

     

  • On est kabyle tu est surtout un traître bachara tu vend ton compatriote est ce que les juifs ou les chinois ferait pareille sûrement pas

     

  • Pardon si je ne comprends pas tout, mais il me semble que la vraie question à se poser est :

    "Pourquoi la police n’a-t-elle pas réquisitionné ou posé des scellées sur le matériel de vidéo-surveillance ?"


  • Une belle brochette de faux cul !
    L’information était disponible en partie le 19 novembre.
    Jour de la diffusion de cette vidéos par E et R dans les commentaires.


  • C’est un traître ce djaffer. On ne voit aucun corps, on ne peut pas identifier les visages, donc si sa video vaut de l’argent qu’il la vende. Je crois qu’on est plus choqué du montant de la transaction que de la vente elle-même.


  • tout se vend, même l’ignominie. il suffit de mettre le prix ! individus méprisables, sordides, tant vendeur qu’acheteur et amateurs pervers,....."le marché" quoi !
    jusqu’où l’homme va-t-il descendre ?


  • Au Daily Mail ils ne sont même pas capable d’envoyer des journalistes qui parlent français.


  • De toute façon le gérant va s’attirer plus d’emmerdes qu’autre chose !
    Cracker le disque dur crypté par la Police, ce que l’on peut comparer à un scellé, c’est déjà condamnable à mon avis, je ne suis pas expert en la question mais je pense qu’il va pas tarder à s’en mordre les doigts quand les flics vont venir lui reprendre le fric et lui coller à minima une forte amende, lui qui aime tant l’argent..
    Après au delà de ça dans notre société devenue ultra-connectée et vivant dans l’instantanéité et le buzz (et la connerie) et où absolument tout se monnaie devrait nous amener à réfléchir sur nous même et la tragédie de ce que ces gens ont vécu.
    Incitant une remise en question dans une société qui banalise tellement la violence.
    Je m’amuserai même à dire qu’en monnayant la terreur, c’est une forme de terrorisme.
    En tout cas intellectuel.
    Sans parler des intéressés figurant sur la vidéo qui auraient, pour certains et surtout ceux encore en vie, aimé donner leur avis avant de faire le tour du monde "En exclusivité" ...
    C’est scandaleux, mais lucratif ...
    L’argent fait vraiment faire n’importe quoi et en ne voyant plus que ça les gens sont devenus totalement abrutis dans nos sociétés dites "modernes".


  • Toutes les émissions infos , de bfmtv itélé au petit journal en passant par bourdin etc ... sont indignés que l’on puisse vendre des images de la tuerie , alors que ça fait une semaine qu’ils font leur beurre là-dessus . La blague ...


Commentaires suivants