Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le plan de Xavier Beulin qui va faire disparaître les petits paysans

Modernisation, investissements, compétitivité, exportations, moratoire sur les normes environnementales… Voici la recette prônée par le patron de la FNSEA, Xavier Beulin, pour sortir de la crise de l’élevage. Reporterre a décrypté ce « plan de sauvetage » de l’élevage alors que ce jeudi 3 septembre, le syndicat agricole rassemble plus de mille tracteurs à Paris et que le gouvernement promet des annonces.

Depuis le début de l’été, les chiffres alarmants se succèdent. Un éleveur de porcs abandonne son activité chaque jour, alerte Xavier Beulin, président de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), principal syndicat agricole français, et du groupe agro-industriel Avril-Sofiproteol. Quant au ministère de l’agriculture, il estime que 10 % des élevages (laitiers, porcins, bovins) seraient au bord du dépôt de bilan.

Face à cette crise de l’élevage, le gouvernement a mis en place un premier plan de sauvetage, le 22 juillet dernier : 600 millions d’euros pour restructurer les dettes et alléger les charges sociales. Insuffisant, selon la FNSEA, qui lance une nouvelle charge. Le 23 août, à la veille d’une réunion avec le Président de la République et le Premier ministre, Xavier Beulin demande dans le Journal du Dimanche un grand plan de trois milliards d’euros pour « sauver l’élevage ». Le lendemain, à la sortie de la réunion, il annonce la venue de mille tracteurs à Paris pour ce jeudi 3 septembre.

Une façon de faire pression sur l’exécutif... et il semble que ça fonctionne, puisque François Hollande a justement réservé l’annonce de nouvelles mesures d’aide à l’élevage pour aujourd’hui.

« Ce n’est pas un plan de sauvetage que propose Xavier Beulin. C’est un plan d’industrialisation de l’agriculture ! » rétorque Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne. « Cela fait longtemps que les paysans disparaissent, rappelle-t-il. Ils ne s’en rendent compte que maintenant ? On agite des chiffres pour justifier des plans d’urgence. »

« J’ai l’impression qu’on est à un tournant, poursuit-il. Toutes les crises ont fait grossir les exploitations, et la seule solution que l’on nous propose est d’accélérer encore. On est très inquiets. »

Lire la suite de l’article sur reporterre.net

Voir aussi, sur E&R :

À lire, chez Kontre Kulture :

Soutenir les productions agricoles et artisanales de qualité
avec notre partenaire Aubonsens :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1260045
    le 04/09/2015 par The Shoavengers à la plage
    Le plan de Xavier Beulin qui va faire disparaitre les petits (...)

    La schyzophrénie continue de plus belle.
    On distribue du pognon à droite et à gauche, on veut acceuillir des migrants et on s’étonne de ne pas être compétitif. Les agriculteurs sont les dindons de la farce et je n’ai pas l’impression qu’ils manifestent leur intention de sortir de cet asile.
    Je ne les entend presque jamais parler de la sortie de l’UE, de retour des frontières. Donc en fait, ils veulent juste devenir des agriculteurs-fonctionnaires vendant leur produits hors-de-prix à ceux qui en ont les moyens : les bobos et les mondialistes.
    Zéro conscience politique.
    Je ne vois pas comment défendre ces gens malgré eux.

     

    • bonjour The Shoavengers à la plage, je veux bien faire la différence entre islamo racaille et musulman patriote, la différence entre juif du quotidien et sioniste et je voudrais aussi que tu sois capable de comprendre que les agriculteurs ne sont pas un groupe idéologique compact, la preuve en est que malgré mon Zéro de conscience politique je suis adhérent à E&R. Ces gens, dont je fais partie sont comme la plupart des français et prennent conscience petit à petit de l’arrière goût de pisse de cette vaste fumisterie qui nous sert de société. Ces gens ont plus besoin de te rencontrer et d’écouter ton avis que de ta condamnation en bloc.


    • #1260172
      le 04/09/2015 par The Shoavengers à la plage
      Le plan de Xavier Beulin qui va faire disparaitre les petits (...)

      @ Laurent71

      Je veux bien faire la différence entres les uns et les autres, mais il existe le poids de la majorité, l’individualisme et autres travers rédhibitoires.
      Quand on est en difficulté, normalement, on se pose des questions, de préférences les bonnes, pour s’en sortir au mieux. Je pouvais le constater en regardant les documentaires animaliers en entendant que l’être humain était supérieur car il pouvait s’adapter à une situation ou remédier à un problème. Je commence à douter de cette règle anthropologique. Je me dis que les animaux trouvent de meilleurs solutions à leurs problèmes (micro-évolution) que nous.
      Si les paysans-agriculteurs ou n’importe qui d’autre sont incapables de retrouver ce comportement à la fois de lutte et d’intelligence, alors, oui, nous méritons NATURELLEMENT de disparaître. Sommes-nous des ânes ? Même pas.
      Au lieu d’aller faire des Agris-Pride à Parisse, je leur conseille quelques saines lecture et documentaires pour se décrasser les bottes et l’esprit. Simplement, on ne peut pas forcer à boire des ânes qui n’ont pas soif de lucidité.
      Au fait, est-ce que les "petits" défilaient aussi à Paris ? Je ne le crois pas car un vrai paysan n’a pas le luxe de quitter sa ferme une seule journée.


    • Leur conscience politique c’est celle du terrain ; la tête dans le guidon (une exploitation d’une 50 aine de vaches, à gérer à deux voire une seule personne, avec les deux traites quotidiennes, si l’on parle de laitières : c’est physique !) et le pression liée à la compréhension et le suivi des tâches administratives obligatoires (déclarations et demandes à compléter et retourner à échéances, suivant un jargon et des subtilités juridiques que l’on ne maîtrise qu’en.travaillant dans un bureau). S’ajoutent les contraintes liées au prix (coopératives qui répercutent les baisses du prix d’achat tenu par la grande distribution le plus souvent, et, comme si ça ne suffisait pas, il y a ces mécanismes de régulation, quotas avec taxes à payer en cas de dépassement et seuil de production fixés pour l’année suivante, qui, s’ils ont été créés, probablement pour garantir un équilibre de entre les exploitants, ne font qu’ajouter de la complexité à leur travail.
      Ils dégustent franchement, comme les artisans ou même les fonctionnaires chargés de mission aberrantes. Au final, la logique c’est tuer au travail ou rendre fou, en avoir conscience, c’est déjà éviter de jouir en faisant la pute.
      Les arrivées de migrants s’ajoutent évidemment à cela, mais ne sommes nous pas ici pour comprendre, discuter et ne pas péter les plombs comme du bétail affolé qui pourrait être envoyé à la boucherie, dès lors que nous aurions abandonné toute dignité.
      Le pouvoir, on nous le donnera pas, mais vu l’incompétence manifeste des dirigeants officiels, il faudra le faire sauter.
      Qu’avons-nous à avoir peur de "Charlies", rien ni personne n’est respecté, et si la solution, c’est la confrontation entre populations..c’est la supercherie absolue !! La damnation consentie.
      Les paysans ont la tête sur les épaules, les autres roulent à fond de train en allant au, ou revenant, du boulot. Les derniers se demandent si vraiment ils ne sont bons à rien...
      Il s’agirait de ne pas perdre la boule, ni le sens de communauté fraternelle.
      Allez, bon courage


  • Faut pas se tromper,
    comme le dit bien l’auteur de cet article c’est le boss de la fnsea, le syndicat agricole majoritaire que les pouvoirs mettent en avant pour tous nous arnaquer.
    parce que la fin des petits paysans sera nuisible pour nous tous.
    Ce syndicat comme les autres n’est représentatif que des pouvoirs en place, pas des paysans.
    C’est vrai qu’il y a quelques gros exploitants agricoles qui y trouvent un interet financier, ou une poignée d’agriculteurs qu’on a bien lobotomisés, mais pas plus que la majorité de la population qui vote umps.
    Notre pouvoir est dans nos choix de vie de chaque jour, pas dans une quelconque élection.


  • "C’est un plan d’industrialisation de l’agriculture ! » rétorque Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne. « Cela fait longtemps que les paysans disparaissent, rappelle-t-il."

    Hé oui ! Depuis la fin de la seconde guerre mondiale exactement.

    Sous prétexte de compétitivité, les plus gros bouffent les plus petits et à la fin, il ne restera qu’une poignée de méga structures détenues par les mêmes actionnaires ou qui s’entendront entre elles pour nous vendre de la m***e à prix d’or et légalement en plus, TAFTA y veillera.
    Souvenons nous des trusts dans le secteur industriel.

    Mais combien d’agriculteurs ont voté pour des partis européistes, et votent encore pour eux alors qu’il est de plus en plus clair que l’U.E est l’antichambre du mondialisme qui les tue ?

    Comme l’écrit The Shoavengers à la plage "Je ne vois pas comment défendre ces gens malgré eux".
    Je ne vois, personnellement, même pas comment les plaindre.

     

    • combien d’agriculteurs ont voté pour des partis européistes ? on est plus que 700 000 qu’est ce que ça peut bien faire ce que l’on vote ?


    • Et il y a 40 ans, vous étiez 700 000 ?
      Non, vous représentiez alors 8% de la population active, 8% de votants et facilement 7,9% à voir l’Europe comme un jardin d’Eden.

      Agriculteurs de la Brie, de la Beauce ou du Sud et Centre Ouest, toutes ces régions où j’ai habité, il était impossible de discuter avec vous sur le piège qui commençait à se refermer sur nous par le biais de la CEE, puis de l’U.E.

      Et même maintenant, vous trouvez encore le moyen de dire, nous sommes 700 000, alors qu’importe ce que nous votons ?
      Que voulez vous que je vous réponde ?

      Que certes, 700 000 ça ne changera pas grand chose et que de toutes façons, il est trop tard pour changer quoique ce soit ?
      Vous avez raison, ça ne changera plus rien, mais est-ce une raison pour continuer à élire ceux qui vous ont trahis ?


  • Si les agriculteurs savaient qu’avec nos assiettes ils détiennent les clés d’une révolution, ils sauraient négocier... L’agriculture est un secteur stratégique depuis longtemps.

     

    • Exact, c’est à dire, s’extraire du piège de la mise en avant des médiocres et de celui qui consiste à faire déprimer et perdre confiance en eux, ceux qui ont du poids. Il se pourrait que ce soit du Tavistock, sachant que ce démoniaque institut n’a fait qu’exploiter les failles psychologiques humaines en nous faisant admettre les travers pour des vertus.


  • Encore un qui va se retrouver en position éligible sur les listes UMPS pour services rendus au Medef comme son clone Martin et tous les autres soit -disant syndicalistes qui le jour aboient contre le gouvernement mais qui le soir se retrouvent dans les mêmes loges pour approuver les plans de restructuration décider par Bruxelles !!


  • Derrière xavier beulin, il y a le lobby SioAméricain de l’agri. sous fond de plan comme le TTIP et TAFTA

    Voilà à quoi nous sommes sacrifié et vendu.

     

  • " La taille moyenne des exploitations est passée de 9ha en 1892 à 16ha en 1963, 28ha en 1988, 39 en 1995 . Elle est de 74ha en 2014 " (Source : Wiki) . De moins en moins de paysans sur des exploitations de plus en plus vastes . Evolution inéluctable, obligatoire, causée par le progrès technologique .


  • Dans une France démocratique tous les Français pourraient se prononcer sur la question agricole car elle concerne tout le monde et je pense que la majorité d’entre eux soutiendrait les propositions de la Confédération paysanne.


  • Les agriculteurs ne savent pas y faire.Ils ont qu’à bloquer fermement les grandes voies qu’y servent à nos oligarques à s’en foutre plein les fouilles. Les gens du voyage ont eu gain de cause en quelques heures eux... Le gouvernement réfléchirez deux minutes si le pays était paralysé et si les camions plein de marchandises de leurs copains ne pouvaient livrer . Mais pour cela il faut s’émanciper de la tutelle des syndicats qui sont de véritables cancers pour les droits de travailleurs. Il semble quand même que la mascarade syndicale soit dévoilée et que les gens sont de moins en moins dupes...

     

    • Ce ne sont pas les agriculteurs qui peuvent paralyser un pays, le gouvernement a toujours le moyen de faire dégager les routes, si ça devenait catastrophique.
      C’est une grève générale des routiers qui peut le faire.

      Les routiers en grève et en moins de 8 jours les magasins d’alimentation sont vides, les pompes à essence à sec, les entreprises au chômage technique.

      Et c’est bien pour ça que l’Etat n’a jamais voulu alléger les charges des entreprises françaises de transport et que le routier français a quasiment disparu.
      Son homologue polonais coûte deux fois moins cher et il ne fait pas grève.


    • @crottedenez, dans la plupart des mouvements de nos jours, que ce soit pour bloquer un abattoir, une grande surface il n’y a même plus l’intervention des gendarmes mais des huissiers qui relèvent les noms et les plaques d’immatriculation et ensuite une fois tout le monde rentré à la maison chacun se fait choper tout seul dans sa ferme et finit devant le tribunal pour avoir entravé la libre circulation des marchandises...


    • #1261113

      Ca fait 40 ans qu’on est de moins en moins dupe au sujet des syndicats.
      Alors soit, on est parti d’un point où on était vraiment très très dupes, soient on avance très lentement sur la voie de la prise de conscience...


  • @SHoavengers... qu’est ce que tu sais des vrais paysans ? tu fais quoi dans la vie ? quelle légitimité pour l’ouvrir sur ce qui est plus qu’un métier, c’est un mode de vie ! cette vie que ton père a fuit en traitant ses frères de ploucs, pourquoi ne viens tu pas nous montrer comment réussir dans ce métier malgré le système, l’agriculture manque de bras on t’attend.

     

    • #1260279
      le 04/09/2015 par The Shoavengers à la plage
      Le plan de Xavier Beulin qui va faire disparaître les petits (...)

      Je suis issu de familles de paysans, comme les trois-quarts des Français. L’odeur de la bouse et du lait de vache, je les connais depuis tout petit, merci. Je suis aussi légitime que n’importe qui.
      Quant à mon père, vous le connaissez ? Laissez le donc où il est. Je ne parle pas du votre.
      Quant au manque de bras, aucun rapport avec le sujet. Vous êtes sûr de savoir de quoi vous parlez ? Vous les payez les bras que vous recherchez ? Chiche.


  • @fred, beulin n’est pas le représentant des paysans il est celui de l’agroindustrie, la fnsea élit son président par des grands électeurs, système idéal pour la corruption et de toutes façons tous les agriculteurs ne sont pas à la "fédé", la plupart ne sont pas syndiqués il faut juste arrêter de cracher sur des gens qui ne sont pas responsables de la situation, pas plus que les ouvriers le sont de la désindustialisation ! (il y a 40ans j’avais 2ans)

     

    • Je ne parle pas de la FNSEA et je ne "crache" sur personne, je fais un constat.

      Celui d’un pays où l’immense majorité de la population a crû à l’Eldorado qu’on leur vendait sous la forme d’une Europe unifiée et qui commence à se réveiller avec la gueule de bois.

      J’ai bien voulu comprendre que ceux qui ont connu la guerre y aient vu comme un espoir de ne plus la revoir, mais franchement, je n’ai pas compris les autres générations qui se sont laissées engluées dans les mensonges qu’on leur servait, alors que la réalité était tout autre.

      Globalement, nous sommes tous responsables.
      Lorsque l’on a délocalisé l’industrie, les autres professions n’ont pas bougé pour défendre les ouvriers,
      Lorsque les grandes surfaces ont envahi le pays, personne n’est venu au secours des petits commerçants,
      Lorsqu’on a attaqué la fonction publique, le privé a applaudi et quand on attaquait les secteurs privés, les fonctionnaires restaient dans leur coin,
      Les agriculteurs se meurent depuis 40 ans dans l’indifférence générale et votre baroud d’honneur sera vite oublié, submergé par la "crise" des migrants...

      Et pourtant, je vous fais le pari sans me mouiller, qu’en 2017 les Français éliront encore un gouvernement et une Assemblée Nationale majoritairement composés d’européistes convaincus.


  • @shoavengers t’es légitime parce que tu connais l’odeur du lait et de la bouse, c’est comme si j’disait que je connais le boulot des fonctionnaires parce qu’une fois j’me suis assis... marre des experts qui connaissent le métier des autres en l’ayant vu chez pépé et qui commentent confortablement installé derrière un écran. Tu veux t’installer et nous montrer comment faire c’est tout à fait possible vu ton niveau de conscience politique mais avant de rentrer un revenu tu verras ce que c’est que de le gagner et pas juste le réclamer à un autre.


  • #1260443

    Euh, désormais, vaut mieux choisir une baraque en millieu urbain que rural vu les nuages de pesticides(voir envoyé spécial du 27 aout).

     

  • Moi j’applerais la mondialisation ...la concentration ...l’idee c’est de tuer les petits exploitant, et les remplacer par des super mega fermes hyper polluantes, hyper OGM-isante ...dans le style de celle que l’on voit au etat-unis ...ou l’on fait peu de cas de la sante d’une bete ou de celui qui la consomme
    ce mega exploitation seront ensuite reprise a la faveur d’un quantitative easing par je ne sais quel groupe dans la finance ou une super multinationale americaine ...
    Qui elle meme sera entre les mains d’un patrick draghi ou d’un de ces super milliardaires juifs au etats unis qui menace le congres en cas de vote favorable a un accord de paix avec l’iran.
    Qui s y opposera ? un gars de type generation steeve ? incapable d’epeler son nom, et eleve au petit beur ?

    tout est lie ....le chef d’orchestre ? SATAN lui meme

     

  • C’était couru d’avance. la manif nef ut qu’un paravent pour le public. mais dans la réalité il suffit d’écouter quelques députés pour comprendre que le problème ne sera pas résolu car tout réside dans un changement radical de modèle économique.. Les investissements la "modernisation" en fait c’est réduire l es éleveurs à moinsde100 000 et ainsi constituer des monstruosités à 2000 vaches ou 50 000 porcs...on devine le reste.


Afficher les commentaires suivants