Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Monde rural en détresse : grande manifestation des paysans à Paris

Les agriculteurs français entendent exprimer la colère d’un monde paysan qui se sent étranglé par la chute des prix de leurs produits et la multiplication des normes.

Quelque 1.000 tracteurs répartis en six convois ont fait route lentement en direction de Paris jeudi matin pour exprimer la détresse du monde paysan et réclamer des aides, sans provoquer les embouteillages redoutés en raison d’une circulation nettement moins importante qu’à l’ordinaire, rapporte l’AFP.

 

 

Vers 8h00 du matin, la préfecture de police de Paris avait compté 1.038 tracteurs, 49 bus et 50 véhicules légers qui faisaient route vers Paris. Au total les organisations agricoles ont prévu de mobiliser plus de 1.500 engins.

On pouvait lire sur les pancartes « Paysans en détresse », « France n’abandonne pas tes paysans » ou encore « Il faut vivre de la ruralité » sur les tracteurs de ces agriculteurs en colère.

Les agriculteurs devraient réemprunter les mêmes itinéraires en fin de manifestation, encombrant les autoroutes dans le sens Paris-province. Mais leur départ n’est pas garanti : certains agriculteurs n’excluent pas de camper sur place s’ils ne sont pas satisfaits des réponses apportées par le gouvernement à leurs revendications.

« Ce n’est pas notre première manifestation mais ça n’a pas donné grand-chose jusqu’à présent. Là on va à Paris, il y a une réunion, si à 16h00 on est satisfait on repart, sinon on s’adaptera », a déclaré Mathieu, un agriculteur de 20 ans qui tient une exploitation laitière dans l’Oise.

En premier lieu, les manifestants réclament une « année blanche pour les traites bancaires afin de redonner du souffle aux exploitations et de leur permettre de payer leurs fournisseurs », selon Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA.

Par ailleurs, les agriculteurs attendent une réponse à leur demande de moratoire sur les normes, notamment environnementales, dont ils dénoncent l’empilement bureaucratique. Ils estiment que la France « va au-delà des contraintes européennes » dans sa transposition des textes communautaires.

Les agriculteurs dénoncent aussi la guerre des prix entre les enseignes de la grande distribution, qui tire toute la chaîne de production vers le bas.

Mais les producteurs français ne sont pas les seuls à subir une crise qui semble ne plus finir. Des milliers de producteurs de lait se rendront le 7 septembre prochain à Bruxelles afin de prendre part à la manifestation ayant pour but d’exiger une politique de prix équitables pour les produits laitiers et un soutient des exploitations agricoles se trouvant au bord de la faillite.

Voir aussi, sur E&R :

À lire, chez Kontre Kulture :

Soutenir les productions agricoles et artisanales de qualité
avec notre partenaire Aubonsens :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et bien entrer dans Paris avec les tracteurs , il faut oser...
    la Maire de Paris va bientôt leur flanquer une taxe carbone
    pour pollution ,, sinon leur misère ne peut pas intéresser une mondaine
    comme elle , elle n’y comprend rien , comme tous ces politiques , ce n’est
    pas leur monde , ce n’est pas leur vie , la leur est beaucoup plus confortable !

     

    • j’ai grandi en région parisienne mais je suis issue de ce milieu paysan et parfois l’on entend des propos extrêmement choquants de la part de certains urbains en dehors de la réalité, dans les années 60’ on voyait encore cette ruralité qui avait fait Paris, aujourd’hui cela a été tellement aseptisé que c’est morne.


  • Personne ne se rend bien compte que le monde paysan est le plus important au sein d’une société !.. Le monde qui nourrit (les paysans) est autrement plus important que celui qui soigne (la médecine) ...
    En effet, la médecine soigne le malade mais le malade ne peut être soigné que lorsqu’il est vivant, et ce même malade n’est vivant que parce qu’il mange ...
    Je trouve extrêmement dangereux et grave de réaliser que le drame que vit le paysan actuel ne semble guère toucher grand monde ?.. c’est proprement effrayant !..
    Nous sommes - nous citoyens des villes - tant éloignés de la nature, que nous finissons par ne plus nous rendre compte du labeur qu’il y a derrière un sachet de pommes sur l’étal du marchand ... c’est un peu comme si ces pommes sortaient d’une machine et venaient elles-mêmes se poser sur ce même étal sans l’aide de ma main humaine ...
    Tout cela est d’une grande tristesse !..
    Là encore, lorsque j’étais enfant aux environs - 1957/58 - l’école nous emmenait de temps à autres en autobus afin de visiter des élevages ... des champs de blé et de maïs ... nous allions visiter des bergeries et le berger nous expliquait que c’était avec la laine des moutons que l’on tondait que nous fabriquions les vêtements chauds ... nous posions des questions aux paysans ... et le lendemain, dés potron-minet nous devions rédiger ce que nous appelions une "rédaction" et raconter notre journée de la veille en expliquant avec force détails ce que nous avions vu et appris lors de ces visites didactiques ...
    Preuve que tout ce travail de nos éducateurs n’était pas vain, c’est que dès l’âge de 5 ou 6 ans que les fruits poussaient sur des arbres ... que le raisin servait à faire du vin ... que les moutons servaient à fabriquer nos pull-over et que les poissons n’étaient "pas carrés"...
    Certains penseront que j’ai une certaine nostalgie ... loin s’en faut !.. mais j’éprouve une grande tristesse ... non pas pour moi car le passé est passé !.. mais pour toute cette jeunesse qui n’aura jamais plus l’heur de vivre les moments merveilleux qu’enfants nous vécûmes !..

    C’est en quelque sorte ma "madeleine de Proust" !...


  • Jen peux plus ... tout le monde va rentrer chez soi dans deux jours grand maximum... Si seulement ils pouvaient défoncer la porte de l’Elysée avec leurs tracteurs :(

     

  • Oserons t’ils déverser du purin devant l’Elysée...ce serait trop beau !


  • Si la manif reste pacifique les paysans n’obtiendront rien .


  • ce sont pas les paysans de france ,ce sont les bretons ,majoritaires lors de cette journee d’action , les bretons separatistes ,qui sont les idiots utiles de l’implosion de la france etat nation
    la dislocation de la france si elle a lieu ,commencera par la . la bretagne en haut a l’ouest et en bas le pays basque francais .
    si ils veulent continuer a vendre a vivre de l’elevage du cochon ,ils faut qu’ils se montrent plus
    vindicatifs qu’en detresse car avec le repeuplement de la france par une population d’origine afro arabo euraso musulmane en cours ,les consomateurs vont se faire rares


  • C’était évident que cette situation arrive avec l’Europe.. Tout les pays n’ont pas les mêmes ressources et les même moyens ! On ne peut pas globaliser tout un continent sans modifier les aménagements des ressources (leur cout, leur distribution, etc) ! Pour les élites Francaises, les paysans francais sont un moindre mal, voila la vérité... Parce qu’il ne sont pas concernés, parce qu’ils sont bien trop loin de ce monde...


  • Ce serai bien que l’on ARRETE DE PROTESTER PAR SECTEUR.

    Que l’on se mobilise tous ensemble au même moment, bordel de m....
    Il serait bon ton d’admettre que nous sommes tous concerné par ce qui arrive en ce moment.


  • #1259331

    Rassurons-nous !

    Si la noblesse parisienne tremble au son de la jacquerie, le brouhaha ne montera pas jusqu’à la haute noblesse de Bruxelles.

    Donc, le malaise paysan, comme une plaie mal ou pas soignée, va continuer de puruler à la vitesse d’un suicidé tous les jours.

    D’autres secteurs victimes de Bruxelles, et donc de proche en proche tous les secteurs, finiront par se plaindre de Bruxelles et d eleurs obligés de Paris pour les mêmes raisons que les paysans : trop de normes, zero profit

    Y aura des suicides par ci par là, mais de plus en plus réguliers et nombreux, dans les prés, les comissariats, les entreprises, les écoles, les boulangeries, partout où il y aura détresse et mécontentement.

    Et puis, un jour, comme en 68, on saura pas pourquoi, ni à cause de quoi, la base va virer ses représentants syndico-professionnels, envoyer les medias et la justice chier (les nouveaux clergés d ela république) , passer outre à leur moraline légaliste à deux balles, et perdu pour perdu, se lancer dans l’insurretion.

    Et là attention !

    Jacquerie + Etat non endetté = Soixante huit donc tout le monde au lit et couché au bout d’un mois

    Jacquerie + Etat endetté = 1789, dix ans de révolution, plus 16 ans de guerres

    Regardez bien le surendettement de l’Etat : c’est lui le levain de la révolution.


  • Attention, ce sont des Bretons ! Pour info : il y a 2 régions que le PS devrait conserver aux régionales de décembre, ET CELLE dont il est sûr à 100% : C’est la Bretagne !
    Alors les Bretons, je m’en fous un peu...


  • #1259554

    Grosse kermesse orchestrée par la FNSEA , je rapelle que cet organisme a été imposé comme interlocuteur des agriculteurs mais est en fait le bras syndical des eurocrates,
    LE FNSEA ne fait que se plier à la politique européenne et brasse des pseudo-evenements pour encore une fois leurrer les paysans.
    Un peu comme le FN de marine qui se vante de defendre la France mais se ne prononce pas la sortie de l’euro !
    LE FNSEA c’est kif kif on defend la paysannerie mais on ne prononce pas la fin de ka tutelle des eurocrates qui pousse au suicide les paysans.
    la FNSEA ne defend que les agriculteurs qui ont joués le jeu en pensant nagner par cupidité et qui aujourd’hui se retrouvent piégés à leur propre jeu.

    C’est pas à PAris que se font les lois qui étranglent l’agriculture c’est à Bruxelle et Strazbourg !!!
    La France a perdu sa souveraineté depuis longtemps et la FNSEA ne represente qu’un leurre pour tartuffes !

     

  • Ils se sont encore bien fait enfumer (pour rester poli), faut dire qu’avec la FNSEA et son Xavier Beulin importateur de poulets brésiliens pour défendre l’élévage authentique c’etait couru d’avance...
    D’ailleurs si on les a laissé venir sur Paris aussi tranquillement, c’est pas que le pouvoir a craint quoi que ce soit mais bien que tout était préparé et donc maitrisé de A à Z...

    Les éleveurs, et tout le monde agricole en fait, n’ont toujours pas capté (ou refusent de croire) que le but de nos "zélites" est de les liquider afin de les remplacer par des fermes usines type "ferme des 1000 vaches" au profit des grands groupes industriels.
    L’oligarchie veut tout, surtout tout posséder tout controler, gagner (surtout de l’argent) dans tous les domaines et les secteurs...

    Suffit de voir comment ces "fermes usines" pullulent dans le reste de l’Europe, que ce soit en Allemagne, Hollande ou en Roumanie... et qui est derrière tout ça hein ?
    Il est devenu évident que l’agro-alimentaire ne veut plus se contenter de profiter du travail des paysans mais carrément posséder toute la chaine de A à Z.
    Faut se rendre à l’évidence... ça pue la "Monsanto’touch" pour mettre le monde agricole en esclavage.
    En plus il est logique que l’agro-alimentaire n’allait pas se contenter des cultures mais aussi de l’élevage.
    Et tout concorde avec la haute finance et ses magouilles sur les matières premières et cie, de meme que les liens avec la distribution, etc etc etc....

    Je suis tombé sur un doc y a quelques jours sur LCP, c’etait sur le marché du discount, et franchement faudrait le retrouver et le mettre sur Youtube.
    Rien que le passage où justement des éleveurs roumains témoignent de la manière dont leur ferme usine fonctionne est particulièrement éloquent, et je vous raconte pas la pollution qui s’en dégage en prime.
    C’est vraiment du "Orwell" en bonne et due forme... sans exagérer le moins du monde.

    C’est vraiment inquiétant ce que ce "nouvel ordre mondial" nous prépare.
    A la base je suis pas particulièrment écolo à vouloir du bio à tout prix, ni adepte de la fameuse "décroissance", et suis pour le progrès y compris voir surtout technique et scientifique.
    Mais là désolé, ces "méthodes" et ces mentalités de savants fous là je dis stop.

    Tout ce que nous prépare ces oligarques est complétement barré et déconnecté de tout principe de réalité et meme du simple bon sens.
    C’est meme plus seulement inquiétant, c’est monstrueux...
    Faut se révolter, négocier avec le diable est vain...


  • PS : Suite à mon commentaire, j’ai retrouvé le fameux doc dont je parle sur Daily
    ======> http://www.dailymotion.com/video/xx...

    C’est sur le low cost, mais je vous conseille de le regarder car vous allez vite comprendre le lien avec l’agriculture...
    Le plus éloquent (et ce dont je parlais) est à partir de 39min20s

    Allez-y vous verrez....


Afficher les commentaires suivants