Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le projet de destruction de la Mosquée al-Aqsa n’a rien d’une théorie du complot

Les groupes réclamant la destruction du site de la mosquée al-Aqsa font partie des pouvoirs établis en Israël.

[...]

Crime archéologique

La démolition de sites arabes et islamiques de Jérusalem n’est pas une nouveauté dans les attitudes et politiques israéliennes. En 1967, Israël a rasé le quartier marocain de la vieille ville de Jérusalem.

C’était un joyau architectural de la civilisation islamique qui remontait à la fin du 12ième siècle et avait été le siège d’ordres religieux islamiques parmi les plus importants.

Lorsque le sionisme fit son apparition en Palestine, ses dirigeants n’essayèrent pas seulement d’acquérir des terres pour s’y implanter mais aussi d’acheter ce qu’ils considéraient être la Jérusalem juive.

Le baron Edmond Rothschild essaya d’acheter le quartier à la fin du 19ième siècle, tout comme essaya de le faire la direction sioniste sous le Mandat britannique – mais en vain. Les tentatives d’acquisition n’ayant pas réussi, le quartier fut pris de force durant la guerre de 1967 et démoli.

Lors de la démolition, fut aussi détruite la mosquée Sheikh Eid construite par le fils de Salah al-Din al-Ayubi, qui libéra Jérusalem des Croisés. En apprenant la destruction des années plus tard, Benjamin Kedar, historien et président adjoint de l’Académie Nationale des Sciences israélienne, déclara au journal israélien Haaretz que « c’était un crime archéologique ».

La destruction des mosquées n’était pas une pratique nouvelle, ou limitée à Jérusalem. Les forces sionistes n’ont épargné que très peu de mosquées des villages et villes détruites pendant la Nakba – opération de nettoyage ethnique de 1948. Les autorités israéliennes ont ensuite converti un grand nombre des mosquées restantes en clubs, restaurants et enclos pour animaux. [...]

Cependant, ce n’est pas seulement la mémoire vive de la topologie des destructions israéliennes qui a fait surgir chez de nombreuses personnes des craintes quand à l’avenir d’al-Aqsa. C’est une analyse réaliste de l’idéologie de certaines forces politiques puissantes aujourd’hui en Israël, et qui sont représentées dans l’actuel gouvernement de Benjamin Netanyahou.

La plus importante de celles-ci est le mouvement nationaliste religieux qui gagne constamment du terrain. Elle avait à une époque une influence marginale, mais elle fait maintenant partie des pouvoirs établis.

Comme l’a récemment révélé Or Kashti de Haaretz, une partie du programme d’études du système d’éducation de ce mouvement (il y a trois systèmes d’éducation en Israël : un système laïque juif, un système national religieux, et le système « arabe ») prône la construction du « Troisième Temple. »

Lire l’intégralité de l’article sur info-palestine.eu

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce qui les attends sera similaire ...Quand le general britanique a pose le pied en Palestine, après la perfidie des Saouds qui l’y ont aide, tout comme il l ont aide a detruire l’empire ottoman, il s’est esclamer en ces termes :
    "Aujourd’hui les croisades sont terminees " ....
    La reponse de la bergere au berge, est ....de votre point de vu ...du point de vu des musulmans, elle continuent !
    l’entite sioniste, est l’ultime representation du colonialism, de l’expropriation, de l’imperialisme, de ses crimes, ses atrocities, ses massacres ...
    Les pages sanglantes du sionisme et des croisades ...se termineront par un couverture tres epaisse, qui se refermera contre ses auteurs ...Le mot Shoah, n’a pas ete invente pendant ou après la seconde guerre mondiale ...il est connu dans leur livre saint ...c’est ce qui les attends ...quand la Palestine et le monde seront liberes

     

    • Ne mélangez pas le sionisme et les croisades...Ça n’a rien avoir. Les raccourcis faciles sont dangereux et malhonnêtes.


    • Euh ?!...
      Ce qui est malhonnête c’est de refuser de se poser des questions ? Si vous permettez, il me semble que vous serez d’accord avec l’affirmation que de nos jours Jérusalem est au centre des affaires de notre monde ?...

      Pour faire simple : lors des croisades, Jérusalem était aussi au centre des affaires du petit monde d’alors ?

      J’aurais tendance à accepter l’éventualité... lorsqu’il y a des fortes similitudes... que les mêmes mécanismes peuvent avoir les mêmes effets...

      Georges Bush sous des prétextes de guerre de religion a envoyé ses soldats en Irak et il appelait ça des croisades.. Pour les évangélistes derrière cette intervention il était avant tout question de la destinée de Jérusalem..


    • Bush, membre des Skull&Bones et homme d’affaire dans le pétrole texan, a fait la guerre pour le pétrole et certainement pas pour les beaux yeux de Jésus...et accessoirement pour finir le travail de son père.
      Il suffit de voir la composition de son gouvernement (Cheney, Wolfowitz, Rice...etc) tous liés de près à l’industrie du pétrole et à la finance internationale. Il n’a utilisé le terme de "croisade" que pour justifier, auprès de l’opinion publique américaine manipulée, que son action était juste. Le terme "croisade" est un mot qui a d’ailleurs perdu depuis longtemps sa connotation exclusivement religieuse par ailleurs.

      Quand aux croisés du moyen-age, ils n’ont rien à voir avec les sionistes...
      Les circonstances étaient différentes.


  • La plus importante de celles-ci est le mouvement nationaliste religieux… Comment peut-on être religieux et nationaliste…

     

    • Je vois pas le rapport ! Je suis catholique et en même temps patriotique , ce n’est pas contradictoire bien au contraire, et nos aïeux et des générations ont vécu et bien vécu de cette manière !!


    • @ Anonyme



      Comment peut-on être religieux et nationaliste…



      réponse de @ FranceSoiT



      Je vois pas le rapport ! Je suis catholique et en même temps patriotique , ce n’est pas contradictoire bien au contraire, et nos aïeux et des générations ont vécu et bien vécu de cette manière !!



      FranceSoiT, puisque vous êtes catholique le songe de Nabuchodonosor interprété par Daniel aurait du vous interpeller et vous faire comprendre que cette étape de ce cycle débuté avec l’abolition du droit divin et, simultanément, l’émergence des Etats Nations coïncident avec la fin de l’âge de fer et d’argile du colosse venu en songe à celui qui détruisit le premier temple et emmena les juifs en captivité.

      La Notion de l’Etat Nation et du nationalisme a émergé tard dans l’Histoire de l’Humanité comme substitution ou usurpation du « droit divin ».
      Je vais être « hyper-succinct ». L’idée de « l’ETAT NATION » et /ou le nationalisme est récente dans l’Histoire de l’humanité et remonte au début de la révolution des satanistes et/ou des francs-maçons de 1789. Son avènement fut une nette opposition à la royauté en premier temps chez les chrétiens, et plus tard un « pseudo » mouvement d’émancipation « arabes » du califat chez les musulmans.
      Sa concrétisation, le nationalisme, fut une étape essentielle pour détourner les hommes du rapport d’ordre transcendant qui les liait à Dieu. On remplaça insidieusement l’appartenance « religieuse » par l’ethnie, la terre, les frontières… Souvent en parfaite inadéquation avec les réalités ethniques, historiques et sociales. Pour enfin aboutir aujourd’hui à des « pouvoirs temporels » affranchis de toute autorité spirituelle.

      Bref ! Le nationalisme arabe par exemple est en profonde contraste avec l’Islam qui le « vomit ». Il faut avoir un minimum d’aptitudes intellectuelles et spirituelles pour saisir ce que je veux dire et pour comprendre que ce monde « laïco-matérialiste » et/ou ce Monde « des Etats Nations » est celui de la corruption et de la supercherie. Celui du leurre de la liberté et des droits de l’homme. Celui d’un Monde qui se veut sans Dieu. Ce monde vit ses derniers instants historiques.

      Le Meilleur DK

      N.B.
      l’époque des Etat-Nations est l’ultime étape d’un cycle traditionnel qui correspond à l’âge de fer.
      Les cycles traditionnels sont : Age d’Or, Age d’Argent, Age d’Airain, Age de Fer (les Quatre âges de l’Humanité)


    • @francesoit : ton discours est hypocrite ! Tu ne peux pas te prétendre être religieux et nationaliste car une personne religieuse de culte chrétien ou musulman appartient à une religion dite universaliste. Donc un religieux va penser à tout le monde qui soit comme lui ou non, alors que si t’es un nationaliste tu vas penser qu’à ta nation et personne d’autre. Donc soit t’es une chose ou l’autre ou un hypocrite.


    • @D Kada

      Message intéressant mais je pense qu’il serait bon que vous distinguiez le concept de nation - communauté morale fondée le plus souvent sur l’origine, la langue, la culture (incluant la religion, donc) - de celui de patrie qui est une communauté politique.
      I.e. : la nation Kurde, privée de patrie.



    • si t’es un nationaliste tu vas penser qu’à ta nation et personne d’autre.



      C’est beau comme du François Hollande !

      J’imagine que fermer la porte de sa maison c’est aussi très égoïste ? Ainsi qu’un père de famille favorisant ses propres enfants avant ceux des voisins ?

      Peut être qu’un Musulman se satisfait d’une telle pensée, mais les Catholiques reconnaissent une hiérarchie dans laquelle l’appartenance à une terre, à une nation, figure en bonne place.
      La foi est la même d’un bout à l’autre du monde, mais un Catholique chinois ne vit pas au quotidien comme le fait un Catholique français. A contrario, on peut légitimement trouver grotesques les Musulmans français s’habillant en djellaba comme au Maghreb, comme si la foi passait par le vêtement...

      L’Islam confond spirituel et temporel alors que l’Église les distingue, raison de leur différente conception de l’universalisme.

      PS : Nous ne croyons pas à l’Histoire cyclique qui fait se succéder âges d’or, de bronze, d’airain et de fer. Il s’agit d’une conception païenne, reprise par les gnostiques comme René Guénon. Les monothéistes croient à une Histoire linéaire, avec un début et une fin.


    • « si t’es un nationaliste tu vas penser qu’à ta nation et personne d’autre. » clair dès que je vois quelqu’un que je suspecte d’être d’une autre nation, je lui crache à la gueule lol

      « C’est beau comme du François Hollande ! » lol

      Exact, c’est du crédo mondialiste, "penser que l’inter-nationalisme a besoin de se passer des nations".
      L’étape nation condition nécessaire pas forcément suffisante à l’élévation de conscience au niveau planétaire.
      Avec une structure qui reste encore à définir même si les "gros pognon" penchent pour une destruction des nations pensant faire plus de frics et être plus à l’aise dans un monde comme ça fus-t-il viable et vivable.

      Penser à ces questions comme ça, on plus dans le vrai logos que la pensée magique alchémisto-paienne.

      Enfin je suis pas prophète, y a des forces naturelles et artificielles (et surnaturelles) qui jouent et peut être que l’humanité a encore besoin de se tromper pour arriver à faire quelques choses.


  • Je ne suis partisan de personne mais :
    Pour le patrimoine islamique de la Palestine, c’est mal, c’est vrai.
    Mais quelle idée de faire une mosquée à cet endroit précis si c’était l’endroit des Temples ?
    c’est chercher l’embrouille ?

    C’est comme si à la place de la grande mosquée de La Mecque tu faisais une Stupa ?
    Zarbi ?

     

    • Vous vous êtes un intrus pour que les gens se fassent la guerre. payé par qui ?


    • Oui, oui c’est ça, je suis un agent du Dalai-Lama.

      Suis-je le seul à ne pas avoir une tare mentale ?

      Franchement, imagine :
      y a le cimetière des tes ayeux (parents), je coule une dalle de béton dessus et je fais un temple / une mosquée pour les miens, tu es fâché ? normal ou pas normal ? humain ou pas humain ?
      Ajoute à cela, que tu avais des m² libres partout ailleurs ?
      Hasard, intention ?

      Mais on peut aussi retourner la question, maintenant qu’il y a une mosquée pourquoi ne pas la laisser ?

      Cette proposition n’a pas plus de valeur que l’autre.


  • Les israeliens et leur medias relai ne montre jamais la mosquée Al Aqsa, ils montre seulement le dome du rocher avec sa coupole dorée, la mosquée a un dome bleu gris et un de ses murs est le mur des lamentations. Les photos de la mosquée sont volontairement occultées pour que les gens ne se rendent pas comptes des demolitions que font les israeliens, le jour où il decideront de la detruire personne ne comprendra car ils pensaient que c’etait le dome du rocher.
    http://i.imgur.com/Rdr3T8x.jpg


  • On sait très bien qui sont ceux qui veulent reconstruire le temple de Salomon et ou ! Plusieurs siècles qu’ils y travaillent et n’y renonceront pas

     

  • La destruction de cette mosquée est inévitable pour eux, car la reconstruction du temple de Jérusalem est une condition de l’avènement de l’ère messianique, qui correspond au règne d’Israel sur le monde, selon les textes.


  • En réalité, ce que promettent les juifs sionistes en ce qui concerne la destruction de la mosquée Al Aqsa, ainsi que ce qu’ils ont déjà détruit, est à la fois soutenu par les "chrétiens" américains et réalisé par les wahhabites en Arabie Saoudite.
    Il faut savoir que ces derniers ont détruit 95% des monuments/bâtiments de l’histoire islamique de plus de 1000 ans.

    Autrement dit, les imposteurs de ces 3 religions sont furieusement contre l’islam authentique quand les vrais religieux juifs (neturei karta par exemple) et chrétiens (orthodoxes entre autres) sont sincèrement avec. Du moins il me semble.


  • La mosquée al-Aqsa doit être détruite et le Temple doit être reconstruit pour la simple et bonne raison que, contrairement au judaïsme, l’islam n’est pas une religion, mais une idéologie guerrière et aliénante. Depuis le début du siècle, plusieurs chercheurs ont mis en évidence l’effroyable imposture de l’islam. En France, Odin Lafontaine (alias Olaf) a rendu accessible au grand public le travail colossal du Père Edouard-Marie Gallez, auteur du Messie et son Prophète.

    Il serait temps qu’Egalité & Réconciliation, association patriote dont les membres sont majoritairement catholiques, cesse de soutenir l’islam et invite les musulmans à se convertir au catholicisme et à rechercher la vérité au sujet de l’islam. Comme le dit le Père Avril, "il faut haïr l’islam et aimer les musulmans".

     

    • @ Eric



      l’islam n’est pas une religion, mais une idéologie guerrière et aliénante.



      Ton commentaire serait plus crédible si tu pouvais nous quantifier les millions de mort que cette idéologie guerrière et meurtrière a engendré. Enfin pour rendre ta conclusion incontestable le mieux serait de comparer le nombre de tués par les méfaits de cette idéologie avec le ridicule chiffre de quelques milliers de mort en Europe, continent socle de la religion chrétienne, à la 1ère Guerre mondiale et à la seconde.

      Je t’épargne de nous évoquer la pieuse, douce, fraternelle et surtout « civilisationnelle » rencontre des très chrétiens européens avec les « superstitieux » amérindiens, les « immobiles » africains et les « sclérosés » asiatiques.

      Les chiffres sont des arguments infaillibles, il faut en user pour illustrer, convaincre et faire passer une idée ÉBLOUISSANTE comme la tienne…

      Le Pire DK


    • "A mesure qu’on pénètre dans l’étude de cette civilisation, on voit des faits nouveaux surgir et les horizons s’étendre. On constate bientôt que le Moyen Age ne connut l’antiquité que par les arabes ; que pendant cinq cents ans, les universités de l’Occident vécurent exclusivement de leurs livres, et qu’au triple point de vue matériel, intellectuel et moral, ce sont eux qui ont civilisé l’Europe. Quand on étudie leur travaux scientifiques et leur découvertes, on voit qu’aucun peuple n’en produisit d’aussi grands dans un temps aussi court. Lorsqu’on examine leurs arts, on reconnaît qu’ils possédent une originalité qui n’a pas été dépassée. L’action des arabes, déjà si grande en occident fut plus considérable encore en Orient. Aucune race n’a jamais exercé une influence semblable. Les peuples qui ont jadis régné sur le monde : Assyriens, Perses, Egyptiens, Grecs et Romains ont disparus sous la poussière des siècles, et n’ont laissé que d’informes débris ; leurs religions, leurs langues et leurs arts ne sont plus que des souvenirs. Les arabes ont disparus à leur tour ; mais les éléments les plus essentiels de leur civilisation, la religion, la langue et les arts sont encore vivants, et du Maroc jusqu’en Inde, plus de quatre cent millions d’hommes obéissent aux institutions du prophète. Des conquérants divers ont renversé les arabes, aucun n’a songé à remplacer la civilisation qu’ils avaient créée. Tous ont adopté leur religion, leur arts, et la plupart leur langue. Implantée quelque part, la loi du prophète y semble fixée pour toujours. Elle a fait reculer dans l’Inde des religions pourtant bien vieilles. Elle a rendu entièrement arabe cette antique Egypte des pharaons, sur laquelle les Perses, les Grecs, les Romains avaient eu si peu d’infuence. Les peuples de l’Inde, de la Perse, de l’Egypte, de l’Afrique ont eu d’autres maîtres que les disciples de Mohamed : depuis qu’ils ont reçu la loi de ces derniers, ils n’en ont pas reconnu d’autre. " Gustave Le Bon "La Civilisation des Arabes"
      Bien à vous Éric.


    • @ Eric :

      croyez vous au hasard ? Si oui , je n’ai plus rien a vous dire.

      sinon, deuxième question, les faits tangibles et réelles peuvent ils s’apparenter à la volonté divine ? Si vous n’êtes pas d’accord, je n’ai plus rien a vous dire.

      Sinon, troisième questions, pensez vous sincèrement être au dessus des centaines de milliards de musulmans qui ont existé à travers les âges (en comptant ceux qui naissent et ceux qui meurent, car oui, nous sommes 1 milliards aujourd’hui mais il y a du "turn over" ) ?

      enfin, ne vous méprenez pas. l’islam n’est pas la "dernière" religion mais bien la première. Le prophète Mohamed (salut sur lui) n’a fait que rétablir les directives d’Abraham (paix sur lui) et à Ismael données à ces derniers avant l’éveil d’Izaac (père des Juifs, paix sur lui). Les gens suivaient la religion d’Abraham, et non celle de Mohamed. Cette dernière ayant été pollué par le polythéisme, un prophète (comme souvent) et revenu rétablir le monothéisme.

      Je vais étayé mon propos par une dernière question. Pourquoi, à votre avis, pour les juifs, ce n’est pas le père (Abraham) qui porte la juiverie, mais bien la mère (Sarah) ?
      Alors que nous savons tous ici qu’à partir de XY on peut faire XY ( homme) et YY (femme) ? Pourquoi ?
      Car si c’était le cas, cela voudrait dire pour les juifs, qu’ils sont semblables aux arabes ! Imaginez un peu... :)

      Deuxième fait, et je vous renvoie au Rav Dynovitz, Abraham est devenu prophète après avoir eu Izaac. Pour eux, Ismael, malgré qu’il porte le nom de Dieu. Et que son nom veut dire "écouté de Dieu" en hébreu, comme en Arabe, Ismael, ne représente rien et en rien il n’est Élu.
      J’aime écouter ce que disent les Rav, j’aime écouter toutes leurs pirouettes pour arriver à dire qu’ils sont sémites mais pas trop, du moins les bons sémites . j’aime écouter la spiritualité juive Laïc qui créa l’immonde psychanalyse, qui recentre l’homme sur lui au lieu de le mettre face à son environnement.

      Par contre, ce que je n’aime pas, c’est que vous vous sentiez au dessus de gens que vous ne comprenez pas. Qui, par la contemplation et le bon sens, se sont accrochés a une religion plutôt qu’une autre (il n’avait pas de télé ni d’Internet à l’époque, ils avaient, le bon sens et la dureté de la vie ).

      Que la paix soit sur vous l’ami. Je prie Dieu que Jésus (Issa) paix sur lui, par la volonté Divine, reviennent nous délivrer, nous, croyants. Amen.


  • On pourrait s’étonner de tout ceci, alors que l’émergence du troisième Temple est en réalité le Projet ultime : l’apogée du peuple qui se prétend élu ! Projet qui rejoint par ailleurs celui des maçons, et qui explique autant les multiples inversions accusatoires qu’il jette un éclairage conséquent sur les différents pouvoirs (financier, idéologique, religieux) utilisés pour atteindre ce funeste But...
    Si d’aucuns souhaitent en savoir davantage (grâce à des données pour le moins méconnues) : Lien


  • Si le Troisième Temple avait réellement de par la magie de ses rituels d’être décisivement bon pour les grandes fortunes juives voire même de consacrer la suprématie politique de cette religion sur toutes les autres, vous pensez bien qu’il aurait été construit en tout premier lieu, en pierre de fondation de l’Israël moderne (probablement en profitant de la guerre mondiale), tout Tel Aviv aurait attendu ensuite pour être loti.

    Cela eût été d’autant plus facile que beaucoup de Musulmans veulent d’un temple juif restauré comme preuve de l’antiquité de leur propre religion par rapport au monde chrétien. Juste un peu plus tard il aurait été très facile de causer un tremblement de terre pour causer l’écroulement d’Al Aqsa et faire accepter cette construction par presque tous, ou du moins tous ceux qui ont de l’argent dans le domaine religieux.

    Si les sionistes, hormis quelques fanatiques tendancieux et peu orthodoxes, n’en ont pas voulu, c’est qu’il saute aux yeux de quiconque lit la Bible que la construction d’un temple n’apporte jamais que des malheurs.

    Le premier temple qui devait consacrer l’Alliance signa presque immédiatement la fin de l’épopée de libération, l’idéal despotique prit la place et le peuple juif en fut la première victime.

    Le second temple qui devait restaurer le pouvoir politique judaïque sur la terre entière se traduisit plutôt immédiatement par la perte de l’indépendance politique.

    Le troisième dont on croit qu’il consacrera la suprématie économique éternelle des juifs aura l’effet rigoureusement inverse, le jour même que les sacrifices animaux y reprendront (et ce peu importe que les prêtres qui les officieront soient vrais ou faux, angéliques ou sataniques) la fortune juive mondiale s’écroulera net, surtout à la suite du constat par le nouveau centre de gravité économique du monde qu’est l’Asie que ce peuple qu’on croyait le plus génial est une secte superstitieuse et obscurantiste comme une autre, et que les divers grands savants juifs qu’on avait crus insurpassables étaient en fait surévalués, plus médiocres qu’on pensait (Einstein, Wiener, Chomsky), voire même faussaires (Boas, Freud...).

    Si on veut avoir une idée encore plus claire de ce qui attend Israel avec ce temple, qu’il suffise de considérer les bienfaits économiques que retira la Côte d’Ivoire de la construction sur son sol de la basilique de Yamousoukro, qui devait en faire le premier pays du monde chrétien.