Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le testament antisémite de Martin Heidegger

En France, les plus grands penseurs se réclament du philosophe allemand. Mais voilà que ses Cahiers noirs sèment le désarroi chez ses fidèles. Enquête.

Il devrait y avoir du grabuge à la BnF, en janvier prochain. Pendant trois jours, une belle brochette de penseurs contemporains est invitée pour débattre d’un thème qui n’en finit pas d’exciter les esprits : le cas Heidegger. Le colloque s’intitulera « Heidegger et “les juifs” » et réunira Peter Sloterdijk, Philippe Sollers, BHL, Jean-Claude Milner, Blandine Kriegel, Barbara Cassin...

L’énoncé fait référence à la publication des « Cahiers noirs », qui viennent de révéler un Heidegger non seulement nazi (ce que l’on savait), mais aussi antisémite (ce que ses défenseurs niaient). De quoi creuser un peu plus le fossé entre ceux qui dénoncent un philosophe définitivement dangereux et ceux pour qui, malgré tout, il nous aide à penser le monde contemporain.

Lire la suite de l’article sur bibliobs.nouvelobs.com

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #974226

    Céline sur Sartre : " Quant à l’existentialisme il l’a volé à un vieux PHILISOPHE NAZI une fois ceux-ci sans réplique) comme il est devenu philosémite après le départ des Allemands." (il s’agit évidemment d’Heidegger) .


  • #974242

    Comme un bon film à suspens, il faut aller au bout de l’article pour en voir la finalité. L’effort est valable à réaliser, tant par les dernières lignes que par la signature.

     

    • #974351

      Je me suis fait exactement la même réflexion !


    • #974860

      Tout l’article est à 99% un artifice pour glisser "Douguine=Poutine=Nazi ». Bref, de la propagande sioniste saisissant toute occasion quitte à en créer si les circonstances n’y pourvoient pas. Cette « révélation tardive » d’une preuve du nazisme de Heidegger est sans intérêt quant à la valeur de l’oeuvre du philosophe. Cette manipulation découle du même procédé que la soi-disant preuve découverte de l’existence d’une chambre à gaz à Sobibor, dont tout le monde se fout objectivement. Le procédé sémantique sous-jacent, irrémédiablement à l’oeuvre dans ces manipulations commises par ces agents de la propagande, vise à inhiber, culpabiliser, toute velléité de pensée irrévérencieuse des dogmes du politiquement correct actuel, qui n’est que la trame, la résultante mentale de l’impératif de soumission de l’occident au pouvoir sioniste, les ‘juifs’ étant utilisé comme un ensemble théorique instrumentalisé par ce pouvoir. Délitement du logos dans un esprit éclaté.

      L’auteur de l’article est digne représentant de ces manipulateurs obsédés par l’application des axiomes de leur propagande. Ils le sont au point d’être incapable de ne pas tout rapporter à leur sphère d’influence. Il leur est impossible d’aborder le moindre sujet objectivement, étant systématiquement amenés par leur motivation profonde à interpréter le monde à l’aune de leur irrésistible inclination propagandiste ? Là se trouve l’essence même de ce « racialisme » mental qui fait d’eux des « juifs ».

      Un exemple parfait est l’interprétation par l’auteur de la citation : "La question du rôle de la juiverie mondiale n’est pas raciale, c’est la question métaphysique portant sur la facture du type d’humanité qui, de façon absolument déliée de toute attache, peut assumer comme « tâche », au niveau de l’histoire mondiale, le déracinement de tout étant en dehors de l’être.", et que l’auteur résume ainsi : "Dit simplement : les juifs sont les précurseurs d’une humanité cosmopolite et dégénérée."

      Ce résumé est juste erroné à dessein sur le mot « précurseur » car la citation signifie en fait que les juifs sont les ’ "promoteurs" d’une humanité cosmopolite et dégénérée, pour les non-juifs seulement. Faites ce que je dis et pas ce que je fais, car ils font exactement le contraire de ce qu’ils prônent pour les autres. Là est leur stratégie vitale qui fait d’eux une race mentale, d’esprit et non pas de chair et de gènes. Leur "étant" leur tenant lieu "d’être", ils se sentent supérieurs aux autres.


  • #974262

    Antisémite ou judéo-critique ?


  • #974265

    Décidemment, après 70 ans, il ne reste plus guère d’anciens nazis à trainer en justice, ils vont maintenant exhumer les cadavres des présumés nazis pour continuer leur harcèlement moral.
    L’agent du Mossad, euh ! du nouvel observateur Eric Aeschimann nous a dégoté les 3 preuves de l’antisémitisme d’Heidegger :

    "L’ouvrage sort cette semaine en français, et sa lecture permet de mesurer les trois registres où se déploie l’antisémitisme de Heidegger" nous écrit-il :
    1) l’association des juifs à « l’esprit de calcul » ;
    2) l’accusation de « vivre selon le principe racial », c’est-à-dire de rester entre eux, justifiant ainsi le rejet de la part des autres populations ;
    3) « l’absence de sol » et le déracinement, une thématique que Trawny estime directement inspirée par les « Protocoles des sages de Sion ».
    Trois clichés aussi vieux que l’antisémitisme. Trois « raisonnements » (si l’on ose dire) absolument affligeants."

    Bref,
    -les Juifs aiment l’argent (moi, aussi et pourtant je ne suis pas juive),
    -les juifs préfèrent vivre entre eux (attitude humaine très normale sauf pour les tenants du multiculturalisme et du vivre-ensemble chers aux bobo)
    -l’absence de sol inspiré par les « Protocoles des sages de Sion" (c’est Trawny qui le dit, alors ça doit être vrai), il me semble pourtant que si beaucoup de Juifs, aujourd’hui, sont autant attachés à Israël, c’est bien parce qu’ils réclament cette terre comme la leur, qu’ils en ont été chassé pendant des siècles et donc ce sont retrouvés sans patrie.

    Et puis m****e quoi, Heidegger était peut-être antisémite et après ? On n’a quand même bien le droit d’aimer ou pas qui on veut. La seule chose qui est interdite, c’est de nuire à autrui. ,Heidegger a t il nui aux juifs ?

     

    • #974410

      Surtout que la pensée juive, comme toujours, est dans l’inversion accusatoire.
      Je m explique, les sémités sont depuis toujours des arabes, des berberes, des kabyles et en toute petite quantité des juifs séfarades... Aujourd hui d ailleurs il ne doit plus en rester beaucoup... Lorsque en 1873 est apparu pour la premiere fois le mot antisémite, étrangement, il n’intégrait que les juifs qui pour 99% d’entre eux etaient devenu sédentaires (donc non sémite).
      Or aujourd hui qui sont les plus anti-arabes, ce sont sont les juifs ashkénazes talmudo/sionistes.....
      En conclusion ce sont ces juifs là qui sont réellement anti-sémites... J en ais débattu longuement sur youtube et les juifs ashkenazes devenaient hystériques, mais comme ils n avaient aucun argument, à la fin ils ne répondaient plus à ma démonstration et vu le nombre de + que j ai eu, je pense qu a mon petit niveau j ai permis à beaucoup de goys de comprendre cette arnaque...
      Concernant Israël, je dois te rappeler que cette terre n’a jamais appartenu aux juifs, mais aux israélites qui sont les palestiniens aujourd’hui hui. A la place des "protocoles de sion" qui est une arnaque tu aris du lire avant qu il soit interdit "La controverse de Sion" de Douglas Reed...
      Bonne journée.


  • #974278
    le 22/09/2014 par amar rabah
    Le testament antisémite de Martin Heidegger

    en fait "l’antisémitisme " est à priori un terme impropre ...En vérité il s’agissait de la critique de la Raison Sémitique . et ce qui doit être étonnant c’est que des esprits supérieurs européens comme Heidegger en Allemagne , Céline ou Barrés en France , Knut Hamsun en Norvège , Evola en Italie , Ezra Pound en Amérique , Shakeaspeare en Angleterre , Soljenitsyne en Russie , s’empêcheraient de faire la Critique de la Raison Sémitique ... c’est à postériori, qu’ils deviennent des antisémites , pour les besoins du Procès ... et puis l’autre mensonge , les motifs évoqués par les commissaires du Nouvel Obs , qui feraient que Heidegger était antisémite à la façon d’ un barbier de Vienne ou d’un douanier de Westphalie ... Mais parbleu !! c’est la question de l’Ethique qu’on nous cache , parce que c’est cette question qui est à la base de cette Raison qui n’admet pas sa Critique ...En quoi l’Ethique Sémitique serait indépassable ? Et si elle avait cette prétention universelle , pourquoi alors elle convoque les instances les plus anthropologiques de la tribu sémite pour fonder le Droit dans l’Histoire ...Car la question de l’Ethique sur le plan philosophique fatalement nous amène à celle du Droit sur celui de la phénoménologie et sur celui de la valeur de l’homme dans l’histoire ...Il y a encore de plus immédiat à instruire sur cette question cruciale de l’Ethique et qui nous oblige à se rendre plus "antisémites" que Heidegger , si nous nous demandions au nom de quelle Ethique et au nom de quel Droit le sionisme juif extermine les palestiniens et les wahabisme islamiste génocide les kurdes et les chaldéens


  • #974299

    « Tout est nivelé au même niveau. On a sur toute chose et sur chacune une croyance qui s’est formé d’après une même façon de croire. Chaque journal, chaque magazine illustré, chaque programme de radiodiffusion, offre tout aujourd’hui de la même façon à l’uniformité de la croyance. Les objets des sciences et la chose de la pensée sont traités avec la même uniformité.

    Nous serions pourtant victimes d’une erreur funeste si nous allions croire que cette référence à de tels phénomènes servît seulement de caractéristique ou même de critique de l’époque actuelle. Nous risquerions de nous tromper nous-mêmes d’une façon funeste si nous allions croire qu’une dépréciation hautaine suffit pour échapper à la discrète puissance de la croyance uniforme et bornée. Il convient en revanche de voir ce qu’il y a d’effrayant qui ne fait ici que se préparer. La croyance bornée qui nulle part ne fait plus attention à l’essence de la chose s’est donnée un air d’universalité, et celle-ci a revêtu les apparences d’un naturel inoffensif. Mais cette croyance universelle qui traite tout d’une façon uniforme et uniformément dénuée de scrupule n’est encore que l’annonce de ce qui se passe véritablement. Car ce n’est qu’au niveau de la croyance bornée et uniforme que s’introduit la pensée à voie unique. Par là tout est réduit à une unicité de signification dans les concepts et les désignations, dont la précision non seulement répond à celle de la méthode technique, mais partage la même origine essentielle. »

    Qu’appelle-t-on penser ?


  • #974335

    citation de l’article :

    "Circonstance aggravante : avant-guerre, Heidegger était entouré de juifs, à commencer par Edmund Husserl (son maître en phénoménologie, auquel il a dédié « Etre et Temps ») ainsi qu’une bonne partie de ses nombreuses conquêtes féminines. Il n’ignorait donc rien des persécutions dont ils avaient été victimes dès l’installation du IIIe Reich."

    Il ferait bien d’ouvrir un bouquin d’histoire l’auteur de cet article, il y apprendrait que les lois discriminantes de Nuremberg datent de 1935 seulement, et que les véritables persécutions physiques ne datent que de 1938 lors de la nuit de cristal, consécutive à l’assassinat d’un diplomate allemand à Paris par un jeune juif. C’est du fantasme et de la désinformation de parler de persécutions dès 1933. Ou alors les bouquins d’histoire mentent peut-être ?

     

    • #974364
      le 22/09/2014 par Christian 4TT4LI
      Le testament antisémite de Martin Heidegger

      La tendance est à faire remonter ce qui est désigné comme l’antisémitisme national/socialiste (nazi) à la prise de pouvoir d’Hitler en 1933. Ce qu’Hilary Clinton, comme beaucoup d’autres, font en évoquant "les années 30". Cela donne plus de longueur à la "souffrance des souffrances". Ce qui est remarquable dans cette instrumentalisation, c’est qu’aucun détail n’est négligé. Un mensonge répété 1000 fois devient une vérité.


  • #974343

    qui viennent de révéler un Heidegger non seulement nazi (ce que l’on savait), mais aussi antisémite (ce que ses défenseurs niaient)



    On peut donc être national-socialiste sans être antisémite ? Incroyable ! ...


  • #974346

    Pas un colloque de très haut niveau avec des vrais spécialistes d’Heidegger . Il faudrait m’expliquer qu’est ce que des cuistres comme Sollers et BHL peuvent apporter au débat. Je me souviens notamment de la réaction lamentable de Sollers chez Taddei quand Michel Onfray a voulu orienter la discussion sur Heidegger. Il a préféré botter en touche de peur de laisser apparaître son ignorance crasse et sa profonde vacuité. Pour ceux qui n’auraient pas vu ce passage : http://www.dailymotion.com/video/x3...


  • #974347

    C’est plié d’avance. De toute façon on ne résout rien avec le logos chez des gens qui campent dans le pathos. Le pathos, c’est comme un cirque qui ne présenterait que des numéros de contorsionnistes. Dans une langue il n’y a pas d’os...


  • #974366

    Encore un cerveau malade qui ne passerait pas à la télé aujourd’hui, mais que fait le Conseil d’État !?


  • « Heidegger et “les juifs” » réunira Peter Sloterdijk, Philippe Sollers, BHL, Jean-Claude Milner, Blandine Kriegel, Barbara Cassin

    C’est sent l’objectivité à plein nez.

    Et, évidemment, un spécialiste de Heidegger comme De Benoist n’y a pas été convié (BHL estimant qu’il est "l’un des idéologues les plus articulés de l’extrême droite française.") pour faire le travail à décharge, mais bon, il l’a déjà fait dans le dernier N° de la revue Elements.

    Rappelons la phrase de Levinas à ce sujet : "Malgré toute l’horreur qui vint un jour s’associer au nom de Heidegger – et que rien n’arrivera à dissiper – rien n’a pu défaire dans mon esprit la conviction que ‘Etre et Temps’ de 1927 est imprescriptible" - Bien évidemment, personne ne ressortira cette phrase qui a le mérite du pragmatisme.


  • #974375

    Du style voyage dans la nuit ... Oui mais après les brumes électriques ! C’est un sudiste !


  • #974376

    Hier soir à Nice, au diner du CRIF, le morbac Estrosi a demandé la création d’une "commission d’enquète sur la montée de l’antisémitisme en France" : parler d’Estrosi à propos de Heidegger n’est-ce pas le comble de la dérision ?

     

    • #980504

      Oui, national, mais conditionné par le droit du sang. Il revêt de ce fait une forte coloration ethnique. Le mot Volk renvoie bien sûr à sa traduction peuple (populo, latine ; les gens), mais renvoie en vieil allemand à fulka, mot qui désignait l’assemblée des guerriers. Il en va de même pour pulk dérivé du germanique dans les langues slaves. Clin d’oeil amical à Pierre Hillard à propos de son idée maurassienne d’une Allemagne "régionalisante" de l’Europe, au delà du latin (du grec ou du phénicien) le groupe primitif de nos langues européennes est toujours qualifié d’ "Indo-germanisch" par nos voisins celtes d’outre-rhin. Les Francs et toute la lignée mérovingienne sont des Celtes de langue allemande. Il est à noter que les édits royaux ou impériaux sur le territoire français sont rédigés en allemand jusqu’au XIVe siècle (n’en déplaise à Fernand Nathan, le grand sceau de Charlemagne -Karl der Grosse- est aujourd’hui parfaitement lisible par un germanophone), d’où l’importance symbolique de Villers-Cotterêts.

      Malgré les pressions de l’ONU, puis de l’UE, le parlement allemand n’a ratifié que 2 légères (cependant significatives) incisions dans ce droit du sang matrilinéaire :

      1) Les Juifs et leurs familles, d’où qu’ils viennent s’ils peuvent établir un lien avec l’Allemagne, sont "natio-etnicisés" - avec primes et avantages fabuleux qui faisait parler de l’Allemagne dans les communautés concernées en 1998 comme le "Nouvel Eldorado d’Israël"...
      2) Quelques assouplissements complexes en fonction du lieu de naissance, de la maîtrise de la langue qui ont permis à environ 58.000 personnes depuis 2003 (principalement des Turcs) d’acquérir la nationalité allemande.

      A noter encore que l’Allemagne ne reconnaît à ce jour en principe et de droit aucune double nationalité - même si elle accorde sa nationalité à de nombreux ressortissants européens de mères allemandes qui deviennent de facto bi-nationaux.

      A partir de la langue, de la culture, de la civilisation ; ma question est ne faudrait-il pas dépasser l’UE par l’Europe ? Moi, je dis, oui, car toutes ces aspirations à un cadre national étriqué parce qu’occupé ne verront le jour qu’en le prenant à revers. Il faut venir à revers en doublant l’Europe par l’Europe.

      Asiatiques, Juifs et Africains, s’ils sont Français ou d’une autre nationalité, n’ont pas vocation à devenir Européens. A la fin il ne reste que la race. Et depuis que l’entité sioniste est équipée...


  • #974389
    le 22/09/2014 par dominique347
    Le testament antisémite de Martin Heidegger

    A la fin de l’article, volkish est traduit par racial, alors que ça veut dire national, tout simplement. Voilà comment on truque. Vérifiez vous-même sur linguee.

     

  • #974412

    L’antisémitisme nuit-il autant au Juif que le sionisme nuit au Palestinien ?


  • #974447
    le 22/09/2014 par Yéti_déporté_au_Benêtland
    Le testament antisémite de Martin Heidegger

    Le reproche de leur anti-universalisme est assez rigolo venant de la réaction ... jalouse ? Et leur racisme vrai (race du peuple élu), ce qui est différent de l’ethnocentrisme, est une grande démonstration anti-philosophique. Comme dit Marx, le bobo s’est enjuivé ... ce qui est le triomphe du juif sur la bobo qui aime l’argent le dieu d’Israël. Heidegger lie cette décadence à la technique, hallucinante (voir les veaux bavant devant le nouvel iphone), ouvrant la voie à Harendt, Debord, Ellul, et Tocqueville-Nietzsche à la démocratie. Donc c’est pas près de s’arrêter ...

    Le jour où les juifs seront favorables au FN, c’est que le Grand Remplacement sera devenu inéluctable ! Alors les Dray-Rolex Harlem-Potes pourront toucher les dividendes du Divide Et Impera. Si on suit le raisonnement d’E&R, c’est plié donc si MLP devient l’égérie d’Elkabbach ...

    "La Volonté de puissance se dévoile en tant que la subjectivité par excellence qui pense en valeurs." Heidegger


  • #974460

    C’est toujours assez amusant de constater que lorsqu’il est question de défendre les juifs de quelconque constat objectif comme les trois cité en début d’article, on s’outre comme si on assimilait tout les juifs à ce constat.

    Les juifs "normaux" ou du quotidien, qui pour la plupart ne sont pas radicalement sioniste, servent de bouclier moral à ceux qui les instrumentalisent.

    Et ceux qui les instrumentalisent, les sionistes ultra, les juifs au affaires, correspondent parfaitement à toutes les analyses, constats et critiques qui sont faites par 90% des grands penseurs et des grands hommes qui ont fait l’histoire.

    Ces évidences ne concernent que les juifs qui pratiquent le tribalisme communautaire afin d’appliquer leur croyances théologiques dans un cadre sociétal (dans une optique de domination).

    Se servir des juifs du quotidien pour défendre l’élite des ces accusations, là est la vraie ignominie.

    Heureusement seuls les crétins avalent encore ce genre de manipulations grotesques, et ce n’est pas ces gens là qui nous apporteront un système meilleur. La révolution se fera sans les éternels crétins.


  • #974462

    J’aime bien le petit journaliste qui se permet de dire qu’Heidegger était un gros con à cause de son antisémitisme.


  • #974488

    Ils n’ont pas invité Dieudonné à la conférence. Scandaleux !


  • #974526
    le 22/09/2014 par bobforrester
    Le testament antisémite de Martin Heidegger

    bonjour

    "les philosophes n ont fait qu interpréter le monde, il s agit de le transformer" (Marx). Ces gens là sont des "alchimistes attardés" (Bachelard ).
    Tout ce baratin pour finir par suggérer que Poutine est une espèce assimilable au Nazi ! vulgaire propagande sioniste qui ne le cède en rien à celle de Goebbels !


  • #974574

    On trouve le texte de Heidegger sous http://fr.scribd.com/doc/237348815/...

    J’aime la réflexion no. 100
    Jede Frage eine Lust
    Jede Antwort ein Verlust

    Tout questionnement un désir ( positif )
    Toute réponse une perte ( négatif )

    Heureusement que les membres de E&R dans leur recherche de compréhension du monde ont une idée plus positive des réponses à leurs questionnements !!


  • #975480

    Si un type de cette envergure avait des sympathies nazies, c’est que peut-être cette idéologie comprenait quelques vérités. Il faudrait quand quand même aller vérifier d’un peu plus près.
    Et de toute manière la pensée philosophique purement spéculative n’a aucune odeur.


Afficher les commentaires suivants