Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Gilets jaunes de Paris à Besançon, ou comment forcer les portes du "grand débat"

Les Gilets jaunes à Paris et en direct :

 

 

À Besançon, 50 Gilets jaunes ont forcé vendredi 18 janvier l’entrée du grand débat organisé par le délégué général de LReM, Stanislas Guérini :

 

 

Mais la démocratie s’est arrêtée là :

 

 

Pourtant les Gilets jaunes n’étaient pas agressifs :

 

 

Un Gilet jaune a réussi à prendre la parole devant les privilégiés :

 

Pour voir la vidéo, cliquez ici

 

Comment peut-on une seconde croire à ce « grand débat » quand les principaux intéressés, les victimes de la politique libérale mondialiste de Macron et ses employeurs, ne sont pas invités à débattre de leurs problèmes ? Et qu’on retrouve à la table des pseudo-négociations des maires dépouillés de leur pouvoir, des grands patrons et des élus LReM qui ne représentent plus rien ?

Pitoyable cirque de cette république en fin de règne, un cirque organisé par ceux qui pillent ce pays en sous-main et qui mentent aux Français depuis toujours. Malgré la prise de conscience des centaines de milliers de Gilets jaunes, et des millions de Français qui les soutiennent, le Système ne veut rien entendre, ferme les écoutilles et envoie la force. Il faudra plus que cela !

 

Lutter en conscience avec Kontre Kulture :

 

Les Gilets jaunes ou le cœur de la France, sur E&R :

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ce n’est rien encore, attendons la fin du mois et les fiches de paie...Nous verrons qui va retourner travailler début février...L’année ne fait que commencer. Comment dit-on macron en verlan ?

     

    Répondre à ce message

  • Désolé de ternir le débat.,mais je reviens du cortège de Paris ,comme on est jamais mieux informés que par soi même, la Cgt était omniprésente, les gauchistes sur les trottoirs distribuaient tracts et journaux pas un necriait à la démission de Macron et en les interrogeant le RIC n’est pas leur priorité.Castaner peut être rassuré les gueux sont enfin encadrés

     

    Répondre à ce message

    • Dans ce cas faut l’ouvrir et les dénoncer sur place en rappelant que le mouvement est asyndical et les raisons pour lesquelles il l’est.

       
    • j’ai vu des drapeaux cgt dans une video j’étais horrifié de ce que j’ai pu vu voir c’était une "manif syndicale" mais déjà ça devrait même pas être une "manif" je trouve ce mot détestable dans le contexte, bref les éternels lâches corrompus ont joué le rôle de cow boy du système en encadrant bien docilement cette petite foule, ça fait mal mais on peut encore reprendre la situation en main, espoir

       
    • Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. Le mouvement des GJ est apolitique et non-syndicalisé, tout le monde est d’accord. Mais les syndicalistes peuvent très bien faire partie des GJ, en tant qu’individus, du moment qu’ils respectent la règle et ferment leurs grandes gueules de syndicalistes discrédités depuis déjà un demi-siècle. Après tout, derrière ce petit livre rouge dans leur poche de poitrine bat un coeur humain.

      De plus ils disposent d’un énorme avantage, ils ont l’habitude des manifs. Sous-entendu qu’ils disposent d’un service d’ordre de première. Or que cherchent les GJ ? Ne pas être récupérés ou manipulés, que ce soit par des syndicalistes en action ou des casseurs infiltrés. Alors imaginons un instant que les syndicats participent aux manifs en se limitant au service d’ordre.

      Tout le monde y gagnerait. Les syndicats muets mais présents, visibles et pour une fois utiles. Les GJ car les blackblocks ne s’y risqueraient pas. Les commerçants et banques car il y aurait moins de casse. Seuls les casseurs et leur patron tireraient la gueule, ce qui est le but recherché. Je pense qu’il y a matière à réflexion.

       
    • Les traîtres de la CGT se gardent bien d’appeler à la grève générale, ce qu’ils avaient fait en 1968 . Résultat : le Smig revalorisé de 35 % !

       
  • J’ai regardé un petit moment hier après midi le débat de macron avec lui même.
    Je me rappelai la vidéo du psychiatre Segatori que je regarde de temps en temps , son analyse est effrayante de vérité, rentré a 21h15 J’ai zappé sur les chaines infos pour m’énerver un peu et il était encore là : oui c’est bien un psychopathe !!
    un narcissisme au dernier degré , une impression de dictature flottait dans l’air.et les zozos de maires avec leurs echarpe tricolores , pas un qui se lève lui mettre une claque.
    C’est fini !! La France est elle morte ?? répondez moi j’étouffe !! Y a t-il encore quelques français épargnés par cette psychopathologie générale qui envahit ce pays.Chers concitoyens vous payez au prix fort 40 ans de renoncement, si vous cherchez les coupables c’est vous !! Vous vous rendez compte que mon fil de 14 ans a déjà compris qu’il allait se faire plumer à l’age adulte.déjà qu’ils l’enfument sur son livret à 0,75%. Peuple de merde.
    Ici encore sur ER on arrive un peu à respirer, on lit des commentaires bien argumentés et lucides.

     

    Répondre à ce message

    • Peuple de merde ?
      Rembalez donc votre colère et mettez vos forces dans quelque chose d’utile. Si vous avez compris que le pouvoir est fait de psychopathe, expliquez patiemment cela à tous ceux qui ne l’ont pas compris (sinon c’est vous la personne merdique), la plupart des gens sont trop naïfs pour avoir compris cela, ils ne savent pas ce qu’est un psychopathe ni que le pouvoir est fondamentalement psychopathologique. Expliquez le mécanisme de l’argent dette et de la création ex-nihilo et tout le pognon qui s’envole chaque seconde (qui s’il ne partait pas permettrait chaque jour de lancer des centaines de projets intéressants pour tous et de remettre notre économie à flot).

      Il y a du boulot, mais c’est pas la "faute du peuple", c’est le fait qu’il faut du temps pour faire évoluer les consciences. On a une fenêtre là, autant l’utiliser ! Que chacun se remonte les manches et que ceux qui ont vu la vérité la révèle aux autres. C’est un devoir moral.

       
  • Vous voyez pas qu’on se fout de votre gueule les Gilets jaunes ?
    - récupération médiatique (Jacqueline Mouraud etc)
    - récupération "démocratique" ("débat")
    - récup des manifs (encadrement, "structuration")

    Mais le but c’est de foutre en l’air le système ou pas ?! Ou c’est de faire des marches collectives comme les retraités ?

    Vous espérez encore que Macron réponde à vos attentes ? Mais vous êtes bornés ou quoi dans ce pays ???

     

    Répondre à ce message

  • Petit apparté, dans la catégorie :"Y a quelqu’un ?" Quelqu’un a-t-il entendu parler des stylos rouges ? Envoyés à Emmanuel Etron, par les professeur. Il en aurait reçu un bon paquet dans un silence assourdissant !

     

    Répondre à ce message

  • Petit aparthé ; C’est drôle, sur la page principale wikipédia du mouvement des Gilets Jaunes, pas une seule mention de la dette.

    Alors, qui écrit l’Histoire ?

     

    Répondre à ce message

  • Que Macron vienne à Sète, nous lui ferons goûter une Macaronade !
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Macaronade
    _

     

    Répondre à ce message

  • Il n’était pas besoin d’être grand clerc pour prévoir que ces évènements allaient survenir un jour. Le plus étonnant était, somme toute, la patience et le niveau de résilience d’une population victime, depuis 4 décennies, d’un infatigable acharnement. Il y a volonté évidente de nuire de la part d’une Domination qui en est arrivée, en fin de processus, à mettre en première ligne des domestiques dont la scélératesse et la brutalité sont les principales particularités. Voilà aux manettes la république totalitaire scélérate, traîtresse et ennemie du Peuple et de la Nation. Les masques sont tombés, la Vérité sort de son puits. Nul ne peut plus se tromper sur la véritable nature de l’adversaire et de ceux qui lui sont soumis, ce qui est d’un bien grand secours afin d’analyse pour qui aurait encore des illusions. Un grand évènement national qui dépasse même ceux de 68, avec des acteurs officiels qui font figure de nains pour les uns et de brutes épaisses et cyniques pour les autres. L’histoire jugera. Si on comprend qu’ils sont prêts à tout, on sait déjà ce qui va se passer à terme et anticiper.

     

    Répondre à ce message

  • Pour le dire métaphoriquement on a juste l’impression d’être agrippé par le bras, par un maniaque psychotique qui ne renoncerait pas à entraîner, par tous les moyens, sa victime dans le cloaque qui lui sert de biotope. Sauf à servir la même névrose que cet enragé, il n’y a rien a attendre d’autre que de la résistance et un refus catégorique par qui ne peut survivre dans un égout. Il y a clairement volonté délibérée de nous enfoncer dans la m..., pour nous y noyer. A la grande satisfaction de qui attend hors de vue de la rive pour en prendre possesion, qui se chargera d’ailleurs, le moment venu, de se débarrasser du psychopathe utilisé. Un pervers narcissique frappé d’hémyplégie mentale entouré de pervers brutaux et autistes est l’équipe idéale pour achever un travail de sape afin de spoliation. Nous y sommes...

     

    Répondre à ce message

  • Macron est en campagne !

    Les GJ l’ont-ils déjà dans l’os ? Où est la France qui souffre, qui a faim, qui est maltraitée dans son propre pays ? Pourquoi n’est-elle pas dans la rue ? Nous ne sommes qu’une poignée...

    Le peuple qui soi-disant commence à se réveiller me semble de plus en plus endormi, finalement. J’ai encore de l’espoir, mais il me semble que quelquechose ne tourne pas rond entre le discours et l’acte.

     

    Répondre à ce message

    • Mais déjà le fait de pouvoir parler entre nous, gens du peuple, ça fait du bien. Personne n’est à court d’arguments ni à défaut d’en apprendre de nouveaux, donc la voie est libre pour critiquer au nom de la vérité. Je trouve qu’il y a 1 an c’etait pas comme ça. Le gauchisme culpabilisant était passé au bon moment pour couper la parole aux vraies gens et la donner aux collabo du systéme.
      Les maires, pour un grand nombre, sont forcément des collabo, qui esperent opérer dans ce débat pour faire carrière. Le but des maires est plus souvent de se servir que de servir. Méme à la campagne. Sinon ils ne seraient pas maires.
      Les prochaines élections vont étre un grand changement.

       
Afficher les commentaires précédents