Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les combats ont repris pour le contrôle de l’aéroport de Donetsk

Kiev et les insurgés du Donbass s’accusent mutuellement d’être responsables de la reprise des hostilités.

Le président de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD), Alexandre Zakhartchenko accuse Kiev d’avoir rompu le cessez-le-feu en vigueur depuis le 8 décembre 2014, afin de reprendre l’offensive sur Donetsk, où les tirs d’artillerie ont frappé un hôpital et les localités de Makeïevka et Gorlovka. De plus, les séparatistes ont pris l’initiative de réduire la poche de résistance tenue par Kiev sur l’aéroport de Donetsk, d’où l’artillerie du régime opère contre les quartiers de la ville. Les forces de la 93e brigade aéroportée, soutenues par des renforts en chars, auraient réussi à contenir l’assaut des séparatistes.

Dans le cadre des pourparlers ayant pour but de résoudre la crise ukrainienne, une nouvelle rencontre devait avoir lieu vendredi, mais l’envoyé de Kiev, Léonid Koutchma, ne s’est pas rendu à Minsk : une absence que les représentants de Donetsk et de Lougansk ont interprétée comme une volonté de ne pas poursuivre les négociations. Au même moment, Moscou fait part de la signature par les séparatistes du plan de retrait des armes lourdes afin de limiter les risques de reprise de la confrontation militaire.

 

Images de l’aéroport de Donetsk prises par un drone le 15 janvier dernier :

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre l’enchaînement des événements qui ont conduit au chaos ukrainien, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ces pauvres Ukrainiens de l’est de le Nouvelle République ,
    n’ont pas de chance , ils sont seuls au monde face à leur bourreaux ,
    dans le froid , la faim , et la traque de ceux de kiev , qui tue , viol...et
    nos gouvernants copains des Américains n’en parlent jamais , tout ce
    passe dans le plus grand silence , trop fautif pour en parler .


  • attention une centrale nucléaire est dans le rouge un nouveau Tchernobyl puissance 10


  • Groposhenko et Iatsanus n’ont pas à discuter...Donetsk = Donbass = Novorussia. Qu’ils donnent l’ordre à "leur armée" de se tirer de l’aéroport, et qu’ils laissent l’est de l’Ukraine en paix.


  • Quand auront ils compris que sans belligérant il n y a pas des guerre !


  • On comprend mieux la présence de Poroschenko lors de la manif "Je suis Charlie" ...il était venu recevoir le blanc seing de la techocrature européenne pour reprendre son offensive


  • L’information contenue dans cet article est erronée. L’aéroport de Donetsk est complètement aux mains des forces rebelles depuis vendredi dernier. Un corridor a permis aux derniers combattants de l’armée de quitter les installations. Depuis tout le week-end jusqu’à aujourd’hui, l’aéroport est bombardé sans relâche et a fait l’objet de plusieurs contre attaques blindées et de troupes qui se sont soldées par autant d’échecs. Plusieurs blindés ont été détruits et on évalue les pertes de l’armée à plus de cent morts depuis trois jours.
    Tout le week-end, les journalistes russes ont pu interviewer les forces rebelles dans l’enceinte de l’aéroport. A noter, les armes laissées sur place par les derniers combattants de Kiev : M.16, mitrailleuses et lances grenades de fabrication américaine. Tout cela est visible sur Vesti en langue russe.
    La reprise violente des combats de ces 10 derniers jours, notamment le bombardement des civils, est complètement éteinte dans nos médias qui semblent avoir décidé le black out sur la reprise de ceux ci, préférant parler des accords de paix - L’Europe serait elle enfin en train de laisser tomber le nouveau pouvoir belliciste en place ?