Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les deux façons de devenir dictateur

La plus efficace : déplaire à Washington

Les autorités américaines, qui ne font pas dans l’original en politique étrangère, ont qualifié Nicolas Maduro de « dictateur »...

 

La réalité du Venezuela de Chávez et Maduro,
à découvrir dans la boutique E&R et chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1785326
    le 16/08/2017 par Elessar
    Les deux façons de devenir dictateur

    Et quand je dis ça (entre autres) aux gens lors de soirées, ils la ferment ; et j’apprends peu après qu’ils ne m’aiment pas et que ce n’est plus la peine de m’inviter.
    Alors que ça n’arrête pas de crier sur tous les toits : "Je ne juge personne ! Je suis super ouvert d’esprit ! Je respecte chaque être vivant ! Tout le monde a le droit de penser ce qu’il veut ! "lol

    Surtout qu’avant d’aborder les sujets sensibles, on discutait de tout et n’importe quoi et qu’on était d’accord sur pas mal de sujets aussi diverses que variés, aussi banals qu’originaux.

    Ce sont très souvent des femmes, d’ailleurs.

    Mieux vaut être seul que mal accompagné, vous m’direz.

    J’avoue avoir de plus en plus de mal à apprécier la compagnie de mes semblables.

    Heureusement qu’il y a le sport pour me vider la tête, la nature et la lecture pour m’assainir l’esprit.

     

    • #1785335
      le 16/08/2017 par wallace
      Les deux façons de devenir dictateur

      Dans une société evoluant tjrs plus vers l’emotionnel l’émotif et le réactionnel reptilien, ce sont les femmes qui font souvent le plus chiés... Dans mon entourage également j’observe la meme chose meme si certains hommes peuvent vite monter en regime mais en general restent plus ouverts au debat... Ou au pire s’en foutent en disant ce qu’ils ont vu a la tv mais en admettant qu’elle passe son temps a nous baratiner. La gonzesse elle tu lui montres un enfant mort sur une plage ou le temoignage d’une jeune fille pendant une emeute et tu la rends complètement disjontée (bon j’exagere un peu mais l’idee y est).


    • #1785338
      le 16/08/2017 par Barou
      Les deux façons de devenir dictateur

      Je ressens la même chose que toi.


    • #1785356
      le 16/08/2017 par Pierre
      Les deux façons de devenir dictateur

      Je crois qu’on est nombreux à avoir ce type de problème avec nos amis "mainstream"...La télé(hé oui, elle est encore très crédible aux yeux et aux oreilles du plus grand nombre) et les médias sont définitivement plus fort que nos explications crypto-complotistes...

      La version des médias est tellement plus simple, plus facile à comprendre, plus rassurante et puis "officielle", donc plus "vraie"...c’est lisse, linéaire, agréable au toucher et ça fout pas la merde dans les dîners en ville.

      Le plus drôle, c’est quand un ami se réveille enfin, sort de son coma mainstream, il veut vous apprendre pleins de trucs...

      Cependant, les amis vraiment trop naïfs, chiants et irrécuperable, je les vois beaucoup moins...fatigué d’exliquer...et de perdre mon temps avec des bisounours...


    • #1785365

      Laissez tomber ce genre de personne et surtout, bouclez la si vous voulez éviter la mort sociale avec ce genre de discussions, même en famille. Mieux vaut être seul que mal accompagné ou alors, entourez vous de gens dont vous pouvez retirer l’anesthésie. Pour ma part, je suis tout seul et je ne connais que 2 ou 3 personnes avec qui je peux parler de ce genre de choses, le reste ira à l’abattoir et tant pis, chacun a ce qu’il mérite. Je laisse tomber les veaux tout en continuant à observer qui est "désanesthésiable" et qui ne l’est pas.


    • #1785368
      le 16/08/2017 par francky
      Les deux façons de devenir dictateur

      ... "A part Mme Thatcher", comme dirait l’autre nigaud, qui si il etait resté honnête chanterait aujourd’hui "à part Mme Albright ".
      Qui elle s’en fou royalement des enfants irakiens mort sous les bombes USrael !!!


    • #1785369
      le 16/08/2017 par apes
      Les deux façons de devenir dictateur

      C’est parce que la femme répond plus à l’émotionnel. Mais croyez moi, elles ouvrent plus vite les yeux (en face en tout cas) que les gars. Et je connais quelques femmes parfaitement lucides, d’autres très réceptives à notre fil de pensée. Certaines pensent aussi qu’en apportant contradiction, elles existent mieux dans une société qu’elles croient machiste grâce aux pleurniches féministes quotidiennes... C’est compliqué de s’en sortir et penser par soi-même face à la machinerie de la bienpensance...


    • #1785380
      le 16/08/2017 par Ezra
      Les deux façons de devenir dictateur

      Avis certifié conforme à la réalité.

      Dans notre société féminisée, le pathos est entrain de submerger l’ethos et le logos. Sans oublier que chaque groupe social a son codage interne, ses règles non dîtes, et transgresser la doxa diffusée par "l’information mainstream" peut vous récompenser du statut de persona non grata. Titre Ô combien gratifiant en ces temps obscurs de la désinformation de masse.

      Il nous faut par tous les moyens tenter de préserver notre sens de l’humour, les véritables révolutions sont lentes et silencieuses.


    • #1785399
      le 16/08/2017 par Chaud à nanas
      Les deux façons de devenir dictateur

      @XIX :
      Quitte à être seul plutôt que mal accompagné autant y aller franco ! Çà aide d’ailleurs à faire le tri dans ses amis dont le temps à consacrer manque parfois.
      Pour la famille, c’est pareil. On a qu’une vie.
      Mort sociale auprès des "Charlie" ? Est ce vraiment un problème que d’être ostracisé par ces gens là ?
      Je le vis très bien personnellement et je dirais même de mieux en mieux...


    • #1785400
      le 16/08/2017 par nairod
      Les deux façons de devenir dictateur

      Bein oui, tu n’es pas le seul.

      J’évites ces discussions car je ne supporte plus ces regards "Il est dans le délire complotiste.", "il recommence par son anti-ces-mouches-isme, lgbtqi etc..phobisme".

      Il faut te rendre à la réalité, ils sont peu les êtres humains qui sont cérébralement équipés pour comprendre.

      La majorité de la population a choisi de déléguer sa pensée, ça la fait chier de se documenter, de s’informer et de raisonner. Elle préfère rester dans l’ignorance du moment où elle bouffe et paye son crédit et il y a le peuple exclu éternel victime sacré et divin qui pense pour elle !

      Alors, en ce qui me concerne, j’ai des multiples facette, je choisi mes proches avec qui je peux débattre franchement, quant aux autres, je ne me fatigue plus, je lance quelques phrases sans aller plus loin. Malgré cela, il trouve toujours des insinuations de complotisme anticémouchisme à me faire.

      Quant aux femmes, c’est leur nature l’émotionnel et par conséquence le subjectif ! Elles sont facilement manipulable et hystérique et le système a très bien compris le potentiel qu’il pouvait en tirer. Il a choisit de soumettre les homme à leur subjectivité pour les neutraliser tout simplement.

      J’ai toujours évité de parler politique avec une femme, c’est de la torture quand ça vire à l’émotionnel.
      Quand tu as des imbécilEs capables de voter pour un macron parce qu’il est "beau" !!! t’as tout compris sur elles !


    • #1785402
      le 16/08/2017 par VaeVictis80
      Les deux façons de devenir dictateur

      J’ai depuis fort longtemps fait le tri dans mes "amis", et ce sans état d’âme...
      Tout mes proches pensent comme moi, ou pas loin...
      Nous vivons dans un régime totalitaire, et dans un tel régime les gens vont politiquement vers l’essentialisme, ce qui est une bonne chose, bas les masques !

      Je ne peux décemment pas passer une soirée ou un repas avec des gens pro-migrants, pro-GPA, ou pro dons d’organes automatique...

      Quant à la famille, ma femme pensant peu ou prou comme moi également (elle ne serait pas ma femme sinon), le reste s’adapte à nous, tant pis pour eux sinon...

      Je ne peux que vous conseiller de faire comme moi, ça pique un peu au début, mais quelle sérénité après...


    • #1785459

      Pareil qu’énoncé plus haut par nombre de commentaires.

      Une connaissance avec qui je me suis souvent pris la tête en période pré-électorale présidentielle, moment propice à de nombreux débats politiques et idéologiques.

      La jungle de Calais ? De pauvres réfugiés mal acceptés par des Normands alcooliques qui ne font pas même l’effort d’apprendre l’anglais pour aller vers eux.

      Dieudonné ? Bon humoriste avant de devenir un antisémite notoire. En revanche, lorsque j’évoquais le cas de Murielle Robin incarnant une femme raciste dans un sketch, c’était pour « dénoncer le racisme »... Ouf ! On l’a échappé belle.

      Les attentats de Charlie Hebdo ? Bien évidemment, Je suis Charlie qui signifie défendre les valeurs de la République, de la liberté d’expression...

      Bref, c’est un adulte dans le milieu de sa vingtaine, resté bloqué à la conscience politique d’un adolescent mais ce qui m’a finalement rassuré, c’est qu’il m’a avoué ne pas aimer lire.


    • #1785473
      le 16/08/2017 par réGénération
      Les deux façons de devenir dictateur

      Heureusement qu’il y a le sport pour me vider la tête, la nature et la lecture pour m’assainir l’esprit.



      oui, et j’en ajouterais un quatrième : le TRAVAIL ! (car il faut "gagner sa vie" pas vrai ?)

      Pas le salariat qui vous oblige à vous soumettre - et la soumission est un caractère féminin -
      mais le travail productif et créatif, c’est ce qui apporte véritablement une conscience vraie et un esprit apaisé. Et si vous ne pouvez pas en vivre tout de suite, faites-le quand même pour vous.
      > Lire Clouscard "Le frivole et le sérieux"

      En tant qu’homme on ressent une frustration diffuse, mais ce n’est pas tant dû au comportement des autres : c’est dû au fait que votre travail ne vous permet pas d’exprimer votre virilité et vos valeurs, d’où frustration
      (des valeurs que vous cherchez ailleurs du coup, mais évidemment tout le monde est salarié et a fait un trait sur toute remise en question, tout esprit de contradiction).

      Trouvez-vous un projet à votre mesure où vous êtes le roi et vous n’attendrez plus rien des autres, peu importera leur avis, et vous vous sentirez homme, et les femmes le ressentiront, elles vous feront plus chier - au contraire, elles se diront, "enfin un homme", et peu importe ensuite si vous les remettez en place sur tel sujet.

      Et si en plus vous montez un collectif de gens qui partagent votre idéal, et arrivez à en vivre, alors là c’est le top. Mais il faut persister c’est la clé.

      Il est là le vrai défi, pas celui de chercher à convaincre les moutons : impasse !
      (ces derniers ont fait implicitement un trait sur leur vie, ils ont fait le choix d’entrer dans la Matrice)

      Après politiquement, la question est de savoir ce que va faire Macron pour l’entrepreunariat et l’initiative professionnelle, c’est un autre sujet, mais un sujet primordial, certes.

      On comprend mieux pourquoi certains se suicident après avoir réalisé leur rêve, mais que l’État a bousillé à coup de charge et d’administration.
      Honneur à ces hommes : ils ont suivi leur nature, mais n’ont pas voulu se soumettre !

      Il a fallu la bâtir cette France, si vous défendez la France, défendez le travail, exigez qu’on vous permette de travailler et de faire ce que vous avez en tête.

      Autrement c’est la soumission : c’est pour çà que les femmes se sentent dans leur élément et la ramènent sans cesse... c’est parce qu’il n’y a plus que des hommes salariés et soumis en face d’elles, elles n’ont rien à admirer !


    • #1785478
      le 16/08/2017 par Zacko
      Les deux façons de devenir dictateur

      Toujours dire ce que l on pense ; methode appliquee depuis le jardin d enfance ; effectivement les amis se comptent sur les doigts d une main mais attention il y a du niveau. Les autres ; les cretins, les soumises ne servent a rien, ils peuvent au mieux etres utilises pour de menus travaux ou pour le sexe.


    • #1785574
      le 16/08/2017 par frederic
      Les deux façons de devenir dictateur

      J’ai l’impression de me lire !


    • #1785620
      le 16/08/2017 par P.V.
      Les deux façons de devenir dictateur

      Je suis dans le même cas que vous, et pourtant je suis une femme.


    • #1785759
      le 17/08/2017 par Chris_Hcmc
      Les deux façons de devenir dictateur

      Nous sommes nombreux dans ce cas. En plus des discussions familiales qui sont de plus en plus difficiles quand on essaie de faire comprendre comment le monde tourne et qu’on tente de leur faire prendre conscience qu’il faut vérifier toute l’information, on se heurte (et c’est pour moi terrible) également au monde professionnel et là vous vous rendez compte que même les soi-disant super-intelligents ne comprennent rien. Mes filles (18 et 15 ans) ont plus de jugeote que la plupart des autres personnes de notre entourage. Evidemment, pour l’histoire je leur dis de lire Marion Sigaut ou Bainville, l’humour c’est Dieudo et pas « Glad l’emballé », le cinéma c’est les années antérieures à 90 pour la plupart, l’information c’est Vincent Lapierre, ERFM, TV liberté et les analyses politiques c’est monsieur Soral et j’en passe. Ça doit aider je pense…


    • #1786042
      le 17/08/2017 par messager
      Les deux façons de devenir dictateur

      Je vais te donner un conseil, c’est ce que j’ai fais ;

      Sors du monde, retire toi du contact social avec autrui, parce que tu n’es que la somme des personnes que tu vas côtoyer.
      Le contact social à notre époque n’existe plus,c’est un leurre, il n’y a plus d’amitié réelle, les gens restent ensemble uniquement que par orgueil et parce qu’ils ont peur d’être seul, craignant la solitude.
      Les discussions sont sans fond et tournent en rond, le contact social de nos jours est le suivant : sorties, boites de nuit, repas amicales, soirées,... toute ces choses sont un perte de temps, d’énergie et ne mènent à rien si ce n’est à glaner et à faire l’éloge de son petit orgueil.
      Toute la publicité, les films, les séries nous poussent à former des espèces de "groupe" qu’on nomme "amis", mais tout ça est faux, à l’image de facebook.

      L’Homme véritable est celui qui arrive à trouver sa plénitude en étant seul face à lui-même comme un loup solitaire, Jésus disait très bien cela en nous poussant à passer par la porte étroite, le chemin resserré et à quitter le monde, quitter le monde c’est quitté la société et quitter la société c’est rompre avec le contact social avec ceux qui y vivent, car la grande majorité des hommes vivent dans l’erreur, dans les ténèbres et si tu les suis, si tu les cotoyent, tu finiras comme eux.
      Je vais te donner un exemple, ta façon de parler ; tente de ne plus voir les personnes que tu vois habituellement, en l’espèce de 2,3mois ta façon de parler aura changé.
      Cela montre à quel point les autres nous influencent dans notre façon d’être et tu ne peux devenir véritablement celui que tu es dans ta profondeur, qu’en abandonnant tout contact social avec le monde extérieur.
      Ca n’est pas possible pour tout le monde, il faut une grande force intérieur pour pouvoir faire ça, mais la vérité, tu ne la trouveras pas au milieu des hommes, si tu as l’amour de la vérité, tu dois la trouver dans la solitude du silence, seul face à toi même.


  • #1785421
    le 16/08/2017 par momo
    Les deux façons de devenir dictateur

    Les tronches de ces américains de la propagande médiatique et politique : ils ont un air de famille particulier . . . on connait ça ici aussi .

     

    • #1785868
      le 17/08/2017 par Jacques
      Les deux façons de devenir dictateur

      Le comportement humain est souvent bien décevant ....
      La même personne peut faire preuve d’intelligence ,de logique et de rigueur morale dans la conduite de sa vie ,privée ,familiale ,sociale ou professionnelle et avoir le cerveau bloqué sur des sujets de discussion qu’elle pourraît aborder avec la même indépendance .
      Alors pourquoi ? N’y a t-il pas là une forme de malhonnêteté , quelques vagues intérêts ou compromissions ,ou s’agit-il simplement de paresse intellectuelle passagère ou de bêtise ? A nous de choisir ....
      Aussi il y a fort longtemps que je n’aborde plus les sujets qui dérangent lors de dîners en ville, ,cela m’évite d’être considéré comme un extra terrestre et de me faire attraper par ma femme u retour.....


  • #1785590
    le 16/08/2017 par frederic
    Les deux façons de devenir dictateur

    Quand on a le courage de dire ce que l’on pense on commence par se prendre une "bonne volée de bois vert", mais en restant campé sur ses positions ceux qui pensaient comme nous et n’osaient l’exprimer finisse par nous rejoindre et nous défendre.

    Petit à petit c’est ceux qui nous ruait dans les brancard aux départs qui se retrouvent en minorité et repartent la queue entre les jambes. Constaté à plusieurs reprises, le fait de lutter pour défendre ses positions fini par déclencher l’admiration des couilles molles qui pensent la même chose sans oser l’exprimer.

    Pour les femmes c’est clairement le point faible de la bande de sous hommes que l’homme moderne est devenu. Persuadé par Hollywood qu’il faut être gentil, soumis et conforme à la penser mainstream pour avoir une chance de tremper sa nouille, l’homme moderne s’oblige a avoir ce comportement conforme, qui évidemment l’enfonce un plus dans la solitude, comme Hollywood continue de lui répéter que c’est comme ca qu’il faut faire, il s’entête dans ce sens et fini finalement par intégrer complètement le truc, en résumé il est lobotomisé !

    Car finalement qu’est-ce qui guide l’homme moderne si ce n’est le souhait de pouvoir sauter la grognasse sur laquelle il lorgne depuis six mois, sans avoir jamais osé bouger le petit doigt parce c’est sale et qu’il faut attendre qu’elle donne son autorisation et lui arrache sa chemise et son boxer !


  • #1786055
    le 17/08/2017 par BAYARD
    Les deux façons de devenir dictateur

    Ma méthode : ultra simple & expéditive :

    J’ai balancé par mail à ma famille (bobos parisiens, profs, fossilisés, enfants dégénérés ) une centaine de mails de ER, et leur ai dit :

    "Très simple : soit vous prenez, auquel cas on continue mais sur ces nouvelles bases là, soit vous laissez. Et dans ce 2ème cas : ce sera : " à Dieu " !

    Sachant qu’en plus, rien que ce mot de "Dieu" ne pouvait que les braquer ...

    Résultat des courses : ils ont laissé. Youpiiiiiiiii !

    J’ai donc tout largué (il y a 4 ans de ça) et depuis : le nirvana ...

    Maintenant, ma vie : super.
    Peu d’amis, mais des vrais et pas des fossilisés, la qualité en tout, musique (j’apprends le clavier électronique), plein de projets lumineux en tête.

    Pas du tout difficile, je vous assure.
    A vous de voir pour vous.


  • #1786199
    le 18/08/2017 par STEF de MARS
    Les deux façons de devenir dictateur

    Pour être bien vu, on doit plaire à Washington.
    Et Washington doit plaire à qui ?


  • #1786384

    Je vous rassure, vous n’êtes peut-être pas vraiment réconciliés, mais vous êtes égaux, les bobos progressistes ont 2 points communs essentiels avec vous :

    1- Ils sont absolument incapables de reconnaître la responsabilité unique des nations d’Europe dans la catastrophe humaine et environnementale mondiale, de même que leur statut hégémonique.

    2- Ils sont absolument tous convaincus que leur système est le meilleur du monde, comparé à ces pays sous-développés aux gouvernements corrompus, à ces dictateurs et leurs hordes de barbares, de sauvages et de terroristes.

    C’est vieux comme Rome, l’Hydre à plusieurs têtes, mais un seul corps.