Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les enjeux de la rencontre entre Poutine et Erdogan

Le spécialiste de la Russie Pierre Lorrain évoque les enjeux de la rencontre Poutine-Erdogan, après les heurts très sérieux entre les deux belligérants sur le terrain syrien, à Idlib.

 

 

Le résumé de la rencontre du 5 mars 2020 entre les deux chefs d’État :

 

Le Figaro, sous la plume de Malbrunot, a listé « ce que Recep Tayyip Erdogan a dû céder à Vladimir Poutine sur Idlib », le titre de l’article. Le dernier point est à nos yeux le plus important, après la création d’une zone de sécurité (régulièrement violée par les Turcs), le cessez-le-feu, la sécurisation des routes M4 et M5, il s’agit de la question : « que faire des djihadistes et des postes d’observation turcs ? » Voici la réponse, in extenso :

« La plupart des douze postes d’observation turcs sont encerclés par les forces syriennes. Pour sauver la face d’Erdogan, Poutine pourrait lui avoir proposé de les transformer en postes mixtes russo-turcs, voire en patrouilles mixtes, comme le prévoit un point de l’accord qui entrera en vigueur le 15 mars. Avantage : neutralisés, ils ne serviraient plus de points d’appuis aux rebelles.

Reste les 10.000 à 15.000 djihadistes étrangers qu’Ankara a échoué à soumettre. Parmi eux, de nombreux Ouïgours et ressortissants du Caucase, repliés dans les montagnes de Jisr al-Shoghour au-dessus de Lattaquié. Pourront-ils rester avec la création du “corridor de sécurité” qui passe par ces régions ? Pas sûr. Moscou et Pékin, qui a financé une partie de la reconstruction de l’autoroute Alep-Damas, demandent à Ankara de les désarmer et de les reprendre. Erdogan qui a sauvé la face en repartant avec un cessez-le-feu n’a pu résister à toutes les demandes de Poutine.

“Poutine est en position de force, répond Haytham Manna. Erdogan avait demandé qu’en vertu de l’ordre protocolaire le sommet se tienne à Ankara. Poutine a dit niet”. Mais Moscou, qui a besoin de la Turquie, va prendre son temps pour avancer dans cette province d’Idlib. “Un général russe nous a encore dit récemment que ce serait l’avancée la plus lente du conflit syrien”, confie un autre opposant. »

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2402430

    A voir comment Vlad reste calme face à la girouette, c’est à cela qu’on voit le vrai chef.

     

  • #2402461

    L’enjeu, c’est le dépeçage de la Syrie, cela et rien d’autre ! D’ailleurs toutes ces discussions, pourparlers et conciliabules se passent sans El Assad ; c’est bien la preuve que la Syrie n’existe plus en tant que telle...

     

    • #2402682

      Aucun accord ne se fait en Syrie sans le feu vert de l’état syrien.Les syriens ont convaincu les russes que combattre les terroristes permet de contrecarrer le projet israelo americain de domination mondiale et de destruction des nations. au profit d’un monde multipolaire .Tout le monde y trouve son compte.Ne vous inquiétez pas la Syrie est belle et bien là.j’y vais tous les ans.


    • #2402683

      Bien vu !
      Voilà. Alors c’est bon.
      Vous avez gagné alors, vous, la bas, à TelAviv.
      C’est fini. Aller. On rentre à la maison.


    • #2402737

      Hahaha, @u king : si tu ne peux pas te rendre compte que c’est la République Arabe Syrienne qui se bat au sol (au nom de 80% de ses habitants qui peuvent maintenant reprendre leur vie d’avant la guerre) et qui est la seule à donner un avis légitime (avec l’assistance de la Russie, de l’Iran et les milices certes) malgré le peu de représentations diplomatiques (c’est effectivement la Russie qui parle en son nom, vu que personne n’a le courage de l’inviter directement à la table des négociations, ce qui est normal, vu qu’une grande partie a soutenu ses ennemis...) c’est que tu es encore plus bête que tes messages qui ressemblent à ceux d’un troll. Et qu’on pourrait excuser comme tels...


  • #2402478

    Ou sont-ils, les gugus qui ont foutu le bordel en Libye, en Syrie, en Irak ? Maintenant, il va falloir se démerder à payer la Turquie qui nous fait du chantage .
    Toutes les ordures qui ont foutu la merde devraient sortir le carnet de chèques maintenant .Mais c’est tellement plus simple d’ouvrir sa grande gueule , parce qu’il fallait faire la guerre coute que coute , vendre des armes coute que coute (ils font du bon boulot).Et maintenant démerdez- vous. Et avec les migrants aussi, car nous aurons payé et en plus nous envoyer toute la daube .Génial !
    On devrait les pendre par les couilles !

     

  • #2402560
    le 06/03/2020 par FRANCE LIBERTE
    Les enjeux de la rencontre entre Poutine et Erdogan

    Erdogan à force d’avoir le cul sur deux chaises va finir par l’avoir dans le c...et faire beaucoup de tord à son pays !
    L’Europe ne veut pas de lui parce-que muslman ( faut pas le cacher) et ne veut pas que le vote ( nombreux) musulman pèse sur des élections : l’avenir et son avenir et du coté de l’Orient et de extreme Orient !

     

    • #2402688

      L’Europe ne veut pas de lui parce-que muslman ( faut pas le cacher)




      Il ya du vrai, mais cest tout de même un peu plus compliqué que ça.
      N’en déplaise aux nationo-sionistes (comme sarkozy).
      Il y a surtout l’histoire européenne et celle de l’empire ottoman qui se croisent mais qui ne se rejoignent jamais.


  • #2402586

    Si M. Schiappa passe par là...

     

  • #2402684

    J’ai une petite remarque. Il ne s’agit pas de l’armée de Bachar Al Assad mais de l’armée nationale arabe syrienne.Les mots doivent etre précis.


  • #2402831

    Ces dernières semaines Erdogan a fait toute une série de déclarations fracassantes face aux députés de son parti, sur un ton hystérique : la Crimée est turque, la province d’Idlib est turque, la Turquie a déjà fait la guerre aux Russes et n’a pas peur de la refaire, etc. Face à Poutine, en personne, le ton a changé... il est devenu humble et respectueux.

    Quant aux US, ils sont devenus l’axe du mal à eux tout seuls : https://francais.rt.com/internation...


  • Victoire Russe ?
    Ou grosse claque sur la gueule ?
    Cependant, à Idlib, les drones armés et de surveillance turcs se sont imposés. Selon les témoignages, la Turquie a dévasté certaines unités du régime syrien, endommageant ou détruisant jusqu’à 100 chars, 72 pièces d’artillerie et plusieurs systèmes de défense aérienne. Dans le brouillard de la guerre en Syrie, qui dure depuis neuf ans, il n’est jamais clair de savoir si les différents décomptes de victimes et dégâts sont exacts, mais les vidéos des flux de drones ne mentent pas.

    Des flux vidéo montrent des drones frappant des colonnes d’infanterie et de véhicules blindés près d’Idlib.C’est un coup dur pour l’industrie russe de la défense, qui a fortement commercialisé la série de systèmes de défense aérienne Pantsir en tant que « touche-à-tout » .