Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les impostures de la religion écologique – Conférence en ligne de Jérôme Halzan et Camille Veyres

Le dimanche 28 mars 2021, Jérôme Halzan et Camille Veyres ont donné une conférence en ligne intitulée « Les impostures de la religion écologique : une imposture scientifique au service du mondialisme ». L’événement était organisé par E&R.

 

La présentation de la conférence :

Le mondialisme s’appuie sur différents prétextes pour asseoir sa domination. L’un d’eux est l’imposture du dérèglement climatique.

Lors de cette conférence, nous démontrerons d’abord la fragilité de la thèse du réchauffement climatique d’origine anthropique puis donnerons les raisons sociologiques profondes qui ont conduit la communauté scientifique à se compromettre dans le vaste plan de « réinitialisation » des sociétés occidentales.

- Camille Veyres est un ancien ingénieur polytechnicien, corps des Mines, Telecom ParisTech, CPA, spécialiste en rayonnement électro-magnétique et auteur de très nombreux articles sur l’arnaque au réchauffement climatique.

- Jérôme Halzan est docteur en physique. Après un service militaire comme scientifique du contingent, il effectue une série de post-docs, à la Dublin City University d’abord, au sein de grands organismes de recherche de la région parisienne ensuite. Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques dans des revues scientifiques internationales de premier ordre. Il enseigne actuellement dans une école préparatoire privée. Il est l’auteur de l’ouvrage Mythes et réalités de la science chez Kontre Kulture.

 

Visionnez ici la première partie de la conférence ! (1h22)

 

Pour visionner la conférence en intégralité
(2h31 au total dont 1h10 de questions-réponses)
procurez-vous la VoD sur Kontre Kulture :

(cliquez sur l’image)

Après votre achat, cliquez sur « Mon compte » en haut à droite du site Kontre Kulture puis sélectionnez l’onglet « Mes VOD ».

 

Jérôme Halzan et Camille Veyres, sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Merci à ces vrais scientifiques .

    Enfin dans le domaine scientifique ,ER s’attaque frontalement
    sur le plan scientifique D’Abord ,aux dérives et arnaques scientifiques
    de gens comme Klein faux spécialiste de la relativité ,et promoteur
    d"Enstein encore récemment chez Taddei !
    Je ne sais comment remercier ER qui réhabilite la vraie science
    colonisée elle aussi depuis 1945 et asservie depuis 1968 ..
    N’est ce pas le même schéma dans tous les domaines ?

     

    Répondre à ce message

  • Je me demande s’il est juste d’appliquer la physique des gaz aux phénomènes atmosphériques ? L’atmosphère ressemble plutôt à un plasma, puisqu’elle contient des ions qui tournoient en formant des solitons en nombre immense. Et la physique des gaz ne s’applique pas au plama.

     

    Répondre à ce message

    • @félicie aussi

      Si vous étiez allez à l’école des grands vous sauriez que la couche qui est ionisée est la zone de l’atmosphère qui est au dessus de 60 Km et qui s’appelle l’ionosphère.

      En dessous de cette couche la physique des plasma ne s’applique pas et c’est la physique des gaz qui s’applique.

      Le rôle de l’ionosphère est négligeable dans les échanges d’énergie puisque qu’elle est très très peu dense et qu’elle ne stocke que très peu d’énergie. Son impact sur le bilan des transferts énergétiques est quasi nul.

       
    • Mdrrr... " L’école des grands " ... Génial

       
  • La religion écolo-mondialisto-fiscaliste est
    - propagée par tous les scientifiques Gauchistes que je connais ;
    - critiquée par tous les scientifiques non-Gauchistes que je connais.

     

    Répondre à ce message

  • Un immense merci à monsieur Veyres qui nous a exposé de manière très claire tous les fondements idiots sur lesquels sont fondés les postulats et les conclusions de notre science climatique.

    Le PTDH avec Camille Veyres était déjà un grand moment, lorsque les sciences fondamentales démontrent les arnaques et les idéologies mondialistes, c’est du grand art.

    Un débat entre lui et Jancovici serait aussi improbable qu’une discussion de vives voix entre Youssef Hindi et Zemmour, ils (Z et J) auraient trop à perdre bien entendu.

    Jérôme Halzan nous a également bien démontré la sociologie scientifique qui aboutit au vrp chercheur, obligé de se soumettre au monde du fric pour des publications dans des chemins balisés.

    Je commande l’émission complète pour les approfondissements.

    Merci E&R !

     

    Répondre à ce message

  • Les arguments des climatosceptiques pouvaient encore faire illusion il y a une dizaine d’années quand la hausse n’était que de 0.7 ,mais plus maintenant qu’on a atteint 1 degré . 0.3 degré en 10 ans c’est une augmentation monstrueuse qu’on ne peut absolument pas expliquer avec une théorie basée sur les cycles solaires. Les climatosceptiques devraient concentrer leurs attaques sur la stupidité des mesures que le gouvernement entend prendre pour lutter contre le réchauffement climatique (car là effectivement il y a matière à critiquer) , plutôt que de contester la réalité scientifique du phénomène.

     

    Répondre à ce message

    • Sauf que l’entièreté des scientifiques depuis 1979 sont d’accord avec les cycles de milankovitch, pas du giec contrôlé par les gouvernements, c’est un fait.

       
    • Vous oubliez qu’en 1981 la revue "ça m’intéresse" titrait pour son numéro 1 : Les climats bouleversés, une nouvelle ère glacière nous menace-t-elle ?

      Dans le coeur de l’article, on peut lire que pendant les trente années avant 1981 les relevés météo indiquaient un baisse de 1,5° dans l’hémisphère nord.

      Donc, aujourd’hui, une hausse de 1° laisse encore une marge de 0,5 ° pour être à la température d’avant 1981. Où est donc le réchauffement ? Ne sommes-nous pas dans des variations ponctuelles périodiques ?

      On nous parle, par glissement sémantique de dérèglement climatique (le réchauffement faisant peu recette quand des vagues de froids sont là !) mais, qu’elle est donc la règle climatique pour qu’il y ait dérèglement ? Sont-ce les températures des ères glaciaires qui s’étalent sur des millions d’années ou sont-ce les températures des ères inter-glaciaires ?

      Peut-on parler de règles pour quelque chose de cyclique comme le climat, dont on ne sait pas ce qui le fait passer d’une ère à l’autre ? Et s’il n’y a pas de règles (connues à ce jour !), il ne peut y avoir de dérèglements !

      Toutatis

       
    • Juste regarder autour de vous si vraiment il y’a des catastrophes climatiques. En vérité il y a toujours tout ce qu’il faut... Les drames que nous vivons sont surtout dues à à la sururbanisation qui agrège des populations à un même endroit et qui quand un drame arrive se traduit en chiffres. Si vous ajoutez la surmediatisation qui vous informe d’un ouragan même dans un bled paumé, alors vous allez angoisser et croire que c’est la fin du monde. Il y a 50 ans personne ne savait qu’il y avait eu un glissement de terrain au Bangladesh ou ailleurs. Cette loupe grossissante des médias nous suralimente d’ informations et donc notre stressomètre explose alors qu’avant les gens s’en foutaient et ne faisaient pas cas d’epiphenomenes climatiques qui se sont toujours passées depuis la nuit des temps. Aujourd’hui en plus d’être tous des virologues on devient tous des climatologues à 2 balles. Le retour au réel de ce que nos yeux voient doit s’imposer sinon nous serons des singes savant qui répètent ce que leurs maîtres leur ont appris...

       
    • @laurbis
      Nan mais le soucis c’est qu’on veut mettre sur le dos de l’homme
      un phénomène cyclique naturel....

      remontez à la période d’il y a a peu près 9000 ans au dryas récent...il n’y avait pourtant aucune industrie présente à cette époque...

       
    • @Laurbis

      Vous n’avez pas regardé la vidéo.

      Les climato-septiques ne contestent pas qu’il y a réchauffement. Ce réchauffement a commencé à la fin l’ère glacière il y a trente mille ans.

      1) Les climato-septiques contestent que ce réchauffement provient de l’homme à cause de sa production de CO2. Un point c’est tout.

      Les climato-septiques disent : le CO2 n’est pas la cause du réchauffement, mais c’est la conséquence.

      Sur les courbes de mesure de température et de niveau de CO2 provenant des carottes glaciaires entre -30000 ans et maintenant on voit que la température augmente d’abord puis le CO2 APRÈS. C’est un fait, pas une opinion.

      C’est ce qui est dit dans la vidéo que vous n’avez pas regardé.

      Le climat ne vous a pas attendu pour se réchauffer, il n’a pas besoin de l’homme pour cela.

      2) Toutes les prédictions catastrophiques faites par le GIEC en 2000 pour l’année 2020 se sont révélées TOUTES fausses :

      Le niveau de la mer n’a pas monté, il suffit d’aller dans n’importe quel port français pour le constater.
      Il toujours de la neige dans les stations de sport d’hiver.

      Etc...

      Le GIEC est un ramassis d’escrocs et vous êtes un de ses partisans.

       
    • michel amm
      si l’océan « dégaze » du CO2, comment expliquer alors les nombreuses observations montrant l’augmentation continue de la quantité de carbone dans l’océan, qui se manifeste notamment par son acidification ?

       
    • Il n’y a pas de dérèglement climatique car il n’y a pas de règlement climatique. Tout ça c’est juste bon pour les gogos.

       
  • Vous verrez qu’avec le refroidissement des températures prévu (petit âge glaciaire) à l’horizon 2030, ils vont tirer une belle corrélation avec les efforts demandés (réduction CO2, diminution de la consommation de viande etc.), ainsi que du projet de l’oncle Bill d’assombrir le ciel, et en redemander en plus (réduction de la population et appauvrissement organisé).

     

    Répondre à ce message