Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

L’huile d’olive est obtenue à partir des fruits de l’olivier qui fait partie de la famille des Oléacées. De couleur claire, allant du jaune au vert, elle est utilisée depuis le néolithique pour la cuisine mais aussi pour des usages médicinaux, ou encore cosmétiques. L’huile d’olive est commune dans tout le bassin méditerranéen et elle est particulièrement abondante dans le régime crétois dont les vertus santé, en particulier sur les maladies cardiovasculaires, ne sont plus à démontrer.

 

L’huile d’olive : un puissant antioxydant

 

Au Bon Sens vous propose une huile d’olive française vierge extra, de qualité biologique. Elle est non filtrée et obtenue directement du fruit uniquement par des procédés mécaniques (première pression à froid). Elle provient directement du producteur récoltant situé en région occitane.

 

Pour une consommation militante et alternative : Au Bon Sens !

 

 

Prenez soin de votre santé avec Au Bon Sens !

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2878650
    Le 6 janvier à 12:03 par JL29
    Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

    Mes parents faisaient de la cuisine à l’huile d’arachide, l’âge venant j’ai essayé l’huile d’olive, en particulier pour les salades de tomates et autres plats d’entrées, je dois reconnaître que l’huile d’olive est bien plus savoureuse et surtout beaucoup plus facile à assimiler et par conséquent bien plus saine.
    Le privilège d’un "certain âge" c’est que l’on a compris beaucoup de choses...trop tard ? je ne le crois pas, bien au contraire, tant que le cœur bat "à peu près" régulièrement, la vie continue et doit continuer.

     

    Répondre à ce message

    • #2878737
      Le 6 janvier à 13:43 par guibus
      Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

      L’âge n’a rien à voir avec la raison. Beaucoup naissent cons et mourrons cons (et vaccinés pourrait-on dire). Les plus éveillés ont déjà compris à 5 ans ce que la plupart ne comprendront jamais.

       
    • #2878807
      Le 6 janvier à 15:58 par le moine vengeur
      Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

      Oui à l’huile d’olive en tous les cas...quand elle n’est pas chauffée...à feu moyen ou un peu plus fort quand elle est mélangée avec de l’huile d’arachide,mais jamais ne l’utiliser pour une haute température.

       
    • #2879188
      Le 7 janvier à 05:28 par Énès
      Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

      @lemoinevengeur

      Pourtant dans la vidéo il dit qu’on peut monter jusqu’à 215 degrés celcius sans qu’elle ne se dénature trop ( biensur vaut mieux ne pas la chauffer autant).

       
  • #2878770
    Le 6 janvier à 14:56 par Saladin de BXL
    Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

    Je ne comprendrais jamais ceux qui cuisinent au beurre, d’autant que l’huile d’olive n’est pas une huile de riche, même si elle coute bien évidement plus chère que l’arachide qui elle, sert aux fritures. Mais pour le gout et la santé ça reste, et ça restera l’huile d’olive. Et moi je fais mes œufs avec tout les jours quasiment en plus d’en prendre de temps temps une cuillère à soupe ce qui me fais beaucoup de bien surtout quand je vais à selle.

     

    Répondre à ce message

    • #2878966
      Le 6 janvier à 19:29 par Sedevacantiste
      Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

      L’huile d’olive pas chère c’est forcément de la mauvaise qualité, même étiquetée vierge extra, probablement un assemblage douteux. Allez voir un producteur, il ne vous vendra jamais un litre à moins de 10 ou 15 euros. Et encore... Même en la faisant vous-même sans compter votre temps vous arriverez difficilement à certains prix de la grande distribution.

      Le beurre a aussi des propriétés, et surtout du goût, c’est un des piliers de la cuisine française spécialement hors zone de l’olivier (c’est à dire sur 90% du territoire), même si à titre personnel je n’en mange habituellement pas à cause de difficultés digestives notamment. Il y a la graisse de canard aussi qui a des propriétés en partie comparables à celles de l’huile d’olive. Traditionnellement on utilisait également beaucoup l’huile de noix, mais ses propriétés disparaissent à la cuisson.

      L’huile d’olive est un excellent produit, mais que penser du neurotoxique utilisé contre la mouche de l’olivier ? Ne le retrouve-t-on pas dans l’huile ? Étant un gros consommateur d’huile d’olive (pas chère...) c’est une question que je me pose.

      L’huile d’olive n’a pas d’oméga 3 ou très peu, donc il vaut mieux alterner avec de l’huile de colza (pour les plats froids) par exemple pour équilibrer.

      L’huile d’olive est comédogène, elle fait des boutons si on en met régulièrement sur la peau, l’huile de tournesol est mieux.

      Au Moyen-Age, l’olivier était cultivé jusqu’au Sud de Paris (Au Mans notamment), pour les adeptes du réchauffement climatique... Avant le gel de 56 ils étaient cultivés au Nord de Valence (Tain par exemple), remplacés depuis par la vigne.
      Plus près de nous, le réchauffement climatique a eu quelques ratés, avec le gel de 2012 qui a fait de grands dégâts.
      Certains dirons que les olives sont souvent récoltées plus tôt qu’avant, mais c’est surtout le goût des consommateurs qui a changé, les huiles fruitées (récoltes précoces) étant aujourd’hui préférées aux huiles douces (récoltes tardives traditionnelles).

      La culture de l’olivier a été introduite en Afrique du Sud par des français (huguenots), comme celle de la vigne. On produit de l’huile d’olive dans des endroits aussi variés que la Drôme (depuis l’Antiquité), le Tarn, la Suisse, la Galice, la Crimée, les Canaries, l’Argentine, le Japon, le Texas, le Pakistan, le Pérou, la Nouvelle-Zélande, l’Ouzbékistan...

      Les oliviers de Gethsémanie auraient vu la Passion du Christ, du moins ça serait les rejets de plants d’époque.

       
    • #2879423
      Le 7 janvier à 11:41 par paramesh
      Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

      huile d’olive pas chère et de qualité ?
      regarde dans les supermarché, on y trouve parfois des huiles grecques ou turques avec des étiquettes inconnues, c’est souvent d’excellents produits, achète une boutieille goûte et si c’est bon, prend le stock. (pour les autres pays à part sur place, j’ai jamais trouvé car ces pays vendent toute leur production à des négociants qui font des coupages (espagne, italie, Maghreb).
      une bonne huile ça se goûte, amertume et acidité sont des handicaps. et l’arôme est plus important que le fruité (pour reconnaître les mélanges) cela dit il y a encore en France de bonnes huiles artisanales mais elle seront toujours chères et c’est normal. l’olivier ne rend pas riche mais il te garde la santé.

       
    • #2879437
      Le 7 janvier à 11:53 par paramesh
      Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

      le gel de 2012 ?, rigolade, gaminerie, le dernier grand gel de l’olivier c’est 1957 connu de TOUS les oleicuteurs. 2012, à part les lauriers j’ai pas eu de dégâts, en 1957 2 mètres de neige - 10° pendant plus d’un mois, sur mon terrain (haut var) un seul olivier sur 150 avait survécu tous les autres ont dû être coupé et repartir du souchet

       
    • #2879592
      Le 7 janvier à 15:07 par Sedevacantiste
      Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

      Vous voulez dire de 1956 ? Mon père n’était pas encore né mais il m’en a souvent parlé ;) C’est gravé dans la mémoire paysanne... C’est vrai que c’est encore inégalé depuis. Il n’a épargné que les oliviers de la côte d’Azur (Alpes-Maritimes seulement) au dessous de 600-700m - les agrumes en revanche ont été détruits (l’industrie du bigaradier de Golfe-Juan notamment a périclité). Entre temps il y a eu 1986 entre autres. 2012 en est encore loin certes, mais ça a quand même endommagé pas mal d’oliviers, peut-être plus en plaine qu’en montagne paradoxalement (inversion thermique) ? Je sais qu’il y a eu -20°C en plaine localement (Puyloubier par exemple),-12°C à Marseille, et plusieurs jours sans dégel. L’hiver avait été particulièrement doux et tout le monde chantait au réchauffement climatique avant la vague de froid...

      Pour ce qui est des huiles de qualité pas cher, il faut pas rêver, sauf heureuse surprise, comme vous dites, en tapant dans les pays où la main d’œuvre n’est pas chère... Et encore ! Vous n’aurez rien à 4 euros le litre, comme on trouve dans certains supermarché ("extra vierge"), c’est impossible, de l’arnaque. Et en Europe occidentale, difficile à ma connaissance de trouver de la bonne huile pas trop chère, à part peut-être en Espagne où ils ont des immenses exploitations très mécanisées. Même au Maghreb la bonne huile ne se brade pas.

       
  • #2878937
    Le 6 janvier à 18:54 par Thierry
    Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

    J’ai connu une famille grecque et toute la cuisine était faite à l’huile d’olive, je veux bien croire que c’est un anti oxydant la grand mère faisait vingt ans de moins, peau de pêche magnifique et aucun sillon sur le front..

     

    Répondre à ce message

  • #2879328
    Le 7 janvier à 09:44 par algerusalemceleste
    Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

    L’huile d’olive c’est le pétrole du moyen âge, il attirait beaucoup de convoitise. C’était la lumière et le savon d’autre fois.

     

    Répondre à ce message

  • #2879796
    Le 7 janvier à 19:26 par SR.F
    Les intérêts scientifiques de l’huile d’olive

    Herbes -Buffle - Lion
    Le buffle pèse jusqu’a une tonne et le lion pèse jusqu’a 250 Kg.
    Le buffle ne mange que de l’herbe.
    Quand son petit boit du lait il mange indirectement de l’herbe.
    Quand le Lion mange le buffle il mange indirectement de l’herbe.
    Donc la base de la nourriture dans la savane et dans le reste du monde pour les animaux c’est l’herbe.

    Si Quelqu’un a des carences je lui suggère de manger de l’herbe.

     

    Répondre à ce message