Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

Isaac Larian, fondateur et PDG

De nombreux parents boycottent actuellement le jouet pour enfants LOL Surprise. La raison ? Certaines de ces poupées dévoilent des bretelles, bas résille et corsages suggestifs lorsqu’elles entrent en contact avec de l’eau. 20 Minutes a fait le test.

 

 

Les poupées LOL Surprise de MGA Entertainment peuvent être achetées en Suisse dans presque tous les supermarchés. Emballées dans une boule colorée, elles sont des centaines dans les magasins de jouets et sont un « must have » pour la plupart des petite filles du monde entier. Récemment cependant, une jeune mère des États-Unis a fait une découverte « inquiétante » : lorsqu’elle a trempé les poupées déshabillées de sa fille dans un bol d’eau glacée, les jouets ont commencé à se décolorer. Après environ 15 secondes, des bretelles, tatouages, ficelles, poignets en cuir et de la lingerie sont apparus sur plusieurs poupées.

La maman a partagé sa découverte sur les réseaux sociaux et a récolté plusieurs millions de vues en très peu de temps. Alors que de nombreux internautes ont supposé que la première vidéo était fausse, il existe maintenant des dizaines de vidéos d’autres parents en colère. Beaucoup demandent un boycott de la marque. Mais les motifs mentionnés ci-dessus n’apparaissent pas seulement en Amérique. La Suissesse LL, 41 ans, a également découvert la même chose avec les poupées de sa fille de 5 ans : « Une collègue a vu l’une de ces vidéos sur Instagram et nous a tout de suite informés, vu que ma fille avait reçu plusieurs poupées pour son anniversaire en juin. »

La famille a immédiatement fait le test à la maison. « Une poupée portait des bottes et des bretelles après le bain de glace, l’autre était nue et arborait de la lingerie. J’ai été incroyablement choquée », témoigne LL. Elle a immédiatement confisqué les poupées LOL de sa fille.

La famille de Rapperswil-Jona (SG) s’est insurgée contre ces jouets pour enfants avec des mots forts : « Dans l’eau, la poupée inoffensive est devenue une poupée sadomasochiste. En utilisant des trucs comme celui-ci, les pédophiles peuvent montrer aux enfants qu’il est parfaitement normal de se dénuder ou de porter de la lingerie. C’est scandaleux. »

La spécialiste en éducation sexuelle Corinne Riet juge les tenues des poupées inappropriées : « Si les parents ne savent pas que les poupées peuvent changer ainsi, elles ne devraient pas être disponibles. » Elle insiste sur le fait que les sous-vêtements provocateurs des poupées en question ne sont pas adaptés à l’âge des fillettes qui sont les cibles de ces jouets. « C’est une sexualisation du corps d’un bébé. Il est important de parler aux enfants de la sexualité et du culte du corps, car tout ne peut être interdit. Mais je comprends les parents qui sont consternés par cela. J’aurais réagi de la même manière », assure la pédagogue.

Le fabricant de jouet MGA Entertainment a répondu à la polémique et a promis un changement de conception pour les poupées. L’entreprise déclare : « Nous avons mis en œuvre des actions correctives approfondies dans notre processus de conception et d’approbation tout en veillant à ce que l’essence de la marque soit préservée. » Les modifications exactes restent inconnues.

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2562627
    Le 7 octobre à 01:40 par Amon
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Faut vraiment le faire, en1997, les jouets sont devenus leur objectif et ils ont eu (Isaac et Fred son frère) leur premier succès interne avec le bébé gonflable chantant (Wikipédia).
    Faut avoir l’esprit satanique pour inventer un truc comme ça, mais ce n’est pas étonnant de la part de la clique pédo-satanique.

     

    Répondre à ce message

  • #2562716
    Le 7 octobre à 08:49 par Karim
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Quand on voit les origines de ce Monsieur, on n’est guère surpris.Ils sont inspirés par satan.

     

    Répondre à ce message

  • #2562762
    Le 7 octobre à 10:18 par Tollandophobe
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Chacun fait ce qu’il veut de sa vie privée selon ce qu’il croit, selon ce qu’il a subi et qui peut non justifier mais excuser au moins partiellement bien des choses, donc on n’a pas à faire la police des mœurs comme les puritains du dix-septième siècle. Pourtant ce degré d’exhibition d’une sexualité, surtout minoritaire (on disait naguère perverse), est une atteinte au moins aussi insupportable que les abus dudit puritanisme.

    Sade et Masoch, dont les noms ont servi à désigner le sadisme et le masochisme, appartenaient à la F∴M∴ et donc étaient cabalistes et lucifériens (ce qui n"implique pas une foi puisque certains lucifériens font de Lucifer le nom symbolique de la raison). De ce que j’en connais leurs œuvres rappellent le caïnisme et l’ophisme, présents aussi chez Barbey d’Aurevilly qui fut une sorte d’adepte de Sade et le parrain « catholique » de Bloy, autre F∴ marqué par le caïnisme et par l’ophisme, et celui-ci fut à son tour parrain « catholique » de Maritain, philosophe (élève de Bergson) ayant largement inspiré Vatican II et été cité lors de ce concile.

    Je ne prétends pas que rien n’est coïncidence, je dis qu’on a affaire non seulement à une sensibilité mais aussi à une construction idéologique qui y participe et qui transmute le penchant personnel en évolution de la société.

    Le saviez-vous ?
    L’inventeur du mot « gynécocratie » était aussi un F∴ (G∴O∴D∴F∴).

     

    Répondre à ce message

  • #2562782
    Le 7 octobre à 10:53 par gus
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Les cerveaux malades prennent une place déterminante dans les sociétés malades jusqu’à ce que leurs délires deviennent impossibles à résoudre ou à surmonter comme agression sociale. Ce moment est arrivé et les responsabilités clairement identifiées. Criminels, complices, larbins ; ces réseaux apparaissent au grand jour. Ils sont innombrables mais numériquement très inférieurs à leurs victimes de mieux en mieux renseignées et conscientes avec des conséquences à terme qu’il est inutile d’être voyant extralucide pour prévoir.

     

    Répondre à ce message

  • #2562818
    Le 7 octobre à 12:04 par La bataille de Virginie Lépante
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Il a une tête à se branler devant les maternelles

     

    Répondre à ce message

  • #2562853
    Le 7 octobre à 12:45 par Franco
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Le « A » dans le logo « MGA Entertainment » me rappelle étrangement un sigle vu au moment de l’affaire du Pizza Gate. Coïncidence ou pas...

     

    Répondre à ce message

    • #2563061
      Le 7 octobre à 17:15 par Tollandophobe
      Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

      Ce logo est composé soit des trois lettres M, G et A, en blanc, respectivement sur fond d’un carré violet, d’un disque jaune et d’un triangle rouge, avec dessous le mot anglais entertainment (« distraction, amusement ») en blanc ombré ou en noir, soit des trois mêmes lettres respectivement en bleu ciel, jaune et rouge, la lettre A étant alors réduite à un triangle comparable au delta majuscule grec ( Δ ).

       
  • #2563613
    Le 8 octobre à 14:19 par RonSwanson
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    L’occident (Europe/Amérique du Nord) est le premier débouché mondial pour le marché des jouets.
    L’occident s’appauvrit, et ça ne va aller qu’en augmentant.
    Vous êtes durs avec le pauvre Isaac Larian, on ne peut que louer la démarche qui consiste à préparer psychologiquement les petites filles d’aujourd’hui au fait qu’elles seront les putes de demain. Apprendre en s’amusant, quoi.
    Fini le libidineux blanc qui va se taper de la gamine en Thaïlande ou au Cambodge, demain les libidineux jaunes viendront se payer de la petite "femme" de Paris.
    On a déjà le tourisme de masse, on est encore trop riches pour être une destination du tourisme sexuel, mais ça viendra. On est le pays de l’amour, après tout. On sera le pays de l’amour tarifé. On n’arrête pas le progrès.

     

    Répondre à ce message

  • #2563721
    Le 8 octobre à 17:08 par Va te faire encovid 19
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Comment encore un chef d’entreprise catholique ?
    À non.. On me dit dans l’oreillette qu’il n’est pas catholique

     

    Répondre à ce message

  • #2564149
    Le 9 octobre à 05:27 par Heil Pack.
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Tient le CRIF vend des poupées maintenant, c’est nouveau, j’savais pas !!!!

     

    Répondre à ce message

  • #2565008
    Le 10 octobre à 13:24 par RKrishna
    Les "poupées sadomasochistes" de MGA Entertainment

    Certaines personnes sont d’une naïveté complaisante tout de même !
    La plupart des enfants anglophones ont compris toutes les allusions sexuelles dans le film E.T. de Spielberg, à commencer par la première : le fait que la marionnette était sciemment conçue en forme de pénis.
    Beaucoup semblent avoir des oeillères volontaires qui les empêchent de voir ce qui est pourtant manifeste. Ce n’est pas la première fois que ces compagnies décident d’ouvertement sexualiser les poupées. Récemment, une maman s’est plainte qu’un bouton placé au niveau des parties intimes d’une poupée déclenchait un bruit de gémissement. Je suis étonné que ces entreprises existent encore.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents