Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les taxis repartent en guerre

Contre l’État et contre Uber

Plusieurs mouvements lancés par les chauffeurs de taxis, les contrôleurs aériens et la fonction publique vont provoquer des perturbations ce mardi 26 janvier 2016, notamment à Paris.

 

Que ce soit sur les routes, dans les écoles ou dans les airs, attendez-vous à une journée perturbée. Plusieurs mouvements de grève sont lancés par les chauffeurs de taxis, les contrôleurs aériens et la fonction publique, mardi 26 janvier. Francetv info suit, en direct, les nombreuses répercussions de ces actions, particulièrement à Paris, mais aussi dans d’autres grandes villes, notamment à Marseille.

 

Des incidents en marge des blocages des taxis à Paris

Des pneus ont été brûlés à la Porte Maillot, en partie bloquée depuis 7h30, alors qu’un manifestant a été blessé lorsqu’une navette a forcé le passage à un barrage, à l’aéroport d’Orly. L’accès à l’A1 depuis le périphérique intérieur est fermé en raison du blocage des taxis, occasionnant un important bouchon au niveau de la porte de la Chapelle. Le périphérique extérieur est très perturbé entre la porte de Pantin et la porte de Saint-Ouen.

Les taxis, qui protestent contre la concurrence des VTC, provoquent également des ralentissements sur plusieurs autoroutes d’Ile-de-France, en direction de Paris, notamment l’A13 (à l’Ouest) et l’A4 (à l’Est).

 

Des perturbations dans les collèges, les écoles et les crèches publiques

Les enseignants manifesteront pour la 4e fois, mardi, pour protester contre la réforme du collège. L’ensemble des agents de la fonction publique est en outre appelé à faire grève pour réclamer une hausse de leur pouvoir d’achat. De nombreuses écoles primaires et des crèches publiques risquent donc d’être fermées.

Lire la suite de l’article et suivre la situation en direct sur francetvinfo.fr

Analyse des effets du libéralisme dans un secteur protégé, voir sur E&R :

L’idéologie libérale, fer de lance du mondialisme, lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1381602
    le 26/01/2016 par Bryan
    Les taxis repartent en guerre

    Le problème d’Uber, c’est que c’est aussi un système pyramidal ; les chauffeurs gagnent peu. En revanche, les taxis normaux sont bcp trop chers ; leurs tarifs sont inadmissibles à partir de certaines distances.


  • #1381603
    le 26/01/2016 par la France libre
    Les taxis repartent en guerre

    les chauffeurs de taxis, les contrôleurs aériens et la fonction publique sans compter ceux qui souffrent déjà depuis longtemps comme les agriculteurs , petits commerçants, instituteurs , personnels hospitalier et j’en passe -
    qu’est-ce que vous attendez , pour renverser tous ces politiciens et journalistes véreux,
    qui nous humilient depuis toujours ....

     

    • #1381727
      le 26/01/2016 par DavM29
      Les taxis repartent en guerre

      Ils n’attendent rien d’autre qu’un petit billet pour ensuite fermer leur gueule jusqu’à la prochaine grève et en 2017 aller voter Juppé au 2eme tour suite un front Républicain qui sera mit en place par le système.
      rien d’autre.


  • #1381630
    le 26/01/2016 par Mille Sabords !
    Les taxis repartent en guerre

    a noter comme nouveauté de censure : yahoo me supprime mes posts sur le forum, tout article ou lien deguisé parlant de E&R et des articles publiés sur ce site depuis hier ! avant je pouvais poster un lien vers E&R, et mettre des pavés de copier/collés sourcés sans que ca soit supprimé.
    Un pas de plus vers le totalitarisme, ou il ne reste plus que les injures et les insultes qui ne sont pas supprimées sur yahoo. J’ai voulu par exemple, par 5 fois poster un lien vers les articles E&R sur UBER dans yahoo et mes commentaires ne passent plus.
    Donc il doit y avoir un robot yahoo qui supprime les occurences E&R


  • #1381641
    le 26/01/2016 par kantor
    Les taxis repartent en guerre

    D’un coté les taxi , c’est à dire une vision de la société plutôt traditionnelle, certes qui reste à améliorer, (et qui a toujours, de gré ou de force, accepté les améliorations...)
    De l’autre l’uberisation du rapport au travail, avec son principe premier, qui est celui du travailleur cleenex. (Ce que, à une triste époque, l’on appelait le travailleur journalier).
    En faisant le choix d’un camps, l’on fait aussi le choix d’une orientation future, pour notre société...


  • #1381647
    le 26/01/2016 par Verner
    Les taxis repartent en guerre

    Aucune de ces manifestations n’aboutira à quoi que ce soit de positif !
    Ce corporatisme d’un autre temps n’aura pour résultat que le perpétuel enfumage de la part de nos dirigeants...
    Il est plus qu’inquiétant de constater le manque total de réflexion de la part de tous ces gens...La France est réellement un vieux pays qui marche à reculons...Triste, très triste !...


  • #1381658
    le 26/01/2016 par Soralien
    Les taxis repartent en guerre

    H-x , avant l’arrivée de uber , une discution banale entre un artisan taxi et son banquier :
    " Bein écoutez monsieur , je suis ravi qu’on aie pu vous accorder ce pret de 150 milles euros , pour pouvoir racheter cette license et cette belle mercedes ,..Oh !! vous en faites pas monsieur , en travaillant meme les dimanches , d’ici 15 ans , vous aurez tout remboursé...Ah c’est vrai que les taxis , ne souffrent pas de la concurence , c’est déjà ça de gagné ..."


  • #1382333
    le 27/01/2016 par anonyme
    Les taxis repartent en guerre

    "Etre de gauche, c’est être du côté du risque plutôt que de la rente"... C’est ce qui ressort, au sujet d’Uber, de l’inquietant "face a face" entre Ruth Elkrief et Gilles Finchelstein (sur BFM).
    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/vi...