Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Libéralisme : quand une actrice porno féministe fait la morale à l’Espagne traditionnelle

Ironie dialectique ou logique perverse : une créature du libéralisme fait la morale à l’Espagne traditionnelle au nom des dégâts produits par le libéralisme.

Amarna Miller (il semblerait que ce soit un pseudonyme emprunté en hommage à Henry Miller) est une réalisatrice, productrice et actrice de films pornographiques espagnole ouvertement féministe. Dans ce clip réalisé par l’agence de pub Vimema pour le Salon érotique de Barcelone de 2016, elle délivre un message politique qui dépasse le simple cadre du salon érotique.

Fustigeant le « double langage de la société espagnole », la militante impute les dommages causés par la société libérale (perte des valeurs qui produit la corruption, dictature bancaire) à la société traditionnelle et au peuple (qui n’en prend – manifestement pour la féministe – pas suffisamment plein la gueule), jugés hypocrites et réactionnaires (intérêt pour la corrida, méfiance à l’égard de l’immigration de masse). Un beau tour de passe-passe financé qui confine à l’inversion accusatoire et à l’usurpation victimaire.

Double comble : Amarna Miller pose le Salon érotique de Barcelone en « résistant » et propose donc en solution, plus de libéralisme !

Abattre les derniers îlots de résistance traditionnelle et culturelle à la dissolution libérale du Marché, tout en se faisant de la publicité dans le but d’alimenter ce Marché, voilà une belle leçon de morale professée par les nouveaux inquisiteurs en place.

 

 

Rappelons que l’industrie pornographique espagnole est dans le viseur des autorités depuis quelques mois, notamment depuis l’affaire du « roi du porno » et le début d’une enquête pour abus sexuels sur mineures, diffusion de pornographie infantile et traite d’être humains.

 

 

Ce qui n’a pas empêché certaines personnalités publiques espagnoles comme le secrétaire général du parti Podemos, Pablo Iglesias, d’applaudir et de partager la vidéo sur les réseaux sociaux.

La logique du Marché détruit l’ordre naturel,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Splendeur de la musique classique, laideur des personnages .

     

  • En France depuis la loi Rossignol, le client est un délinquant (1500 euros d’amende + obligation d’un stage "rééducatif" ! ) alors que la pute est une blanche colombe . Cherchez l’erreur ! Bientôt on les mettra sur un piédestal du haut duquel elles nous ferons la morale !

     

    • On pourrait retourner le problème en disant que s’il n’y avait pas le client, il n’y aurait pas la prostituée. Mais je vous rejoint sur le fait que cette manie qu’a le système de faire trébucher les gens pour ensuite les punir, est pour le moins agaçante.


    • Bonjour micheton,

      Tu as déjà oublié Fadela Amara ? Catherine Ringer ? Sasha Grey (bon pour celle-ci faut connaître j’avoue) mais ne te méprends pas, le système les a déjà mis sur un piédestal.
      D’ailleurs quand tu allumes ta TV, la frontière est mince...



    • s’il n’y avait pas le client, il n’y aurait pas la prostituée.



      Et s’il n’y avait pas de misère sexuelle, peut-être n’y aurait-il ni client, ni prostitution, non ?
      Dans la société de l’individualisme et du divorce pratiqué comme sport national, je ne trouve pas que les clients de prostitués soient les pires. Les mères célibataires qui préfèrent élever leur enfant toute seule sans mari sont au moins autant responsables que les autres.


  • Iglesias est à côté de la plaque, comme d’habitude... Il n’est pas étonnant que ce petit antifa-bourgeois partage la vidéo de la pornographe. Pauvre Espagne, ma patrie, toujours à contre courant. Lorsqu’un réveil patriotique/national commence à naître en Europe et dans d’autres contrées nous, les espagnols, sommes plus pro UE que jamais et votons en masse le parti politique -ou plutôt l’armée de Pancho Villa- de Pablito. Un pur produit du système. Nous sommes les rois du libéralisme-libertaire par pure honte ; par complexe d’infériorité après 38 ans de Franco. Il faut être "moderne", être "dans le coup" après les années "les plus sombres" de notre Histoire. On nous a matraqué avec ce message et ils ont réussi à faire de nous un peuple de ploucs soumis, de petit-bourgeois adhérant à la moindre stupidité d’une prétendue modernité. Point de salut chez nous. En revanche, en France je ressens un esprit anti conformiste, une certaine révolte.
    La France, représenterait-elle un espoir pour d’autres peuples de l’Europe ? Peut-être. En tout cas, j’y crois.

     

    • Bien résumé, constat qui n’en est que trop réaliste. Je partage ton point de vue à 99,9%.
      Oui, la France est un phare dans le monde latin, mais en Espagne, il existe encore un espoir et le salut n’est jamais si loin. Je recherche actuellement l’équivalent d’E&R et il me semble avoir eu de bon contact. L’espoir pourrait renaître de ces gens. Le salut est notre seul voie possible sinon c’est l’atomisation ...


    • Pour info, Podemos est financé par Soros si vous ne le saviez pas. Des forums plaisantent meme sur son nom et l’appelent ’’Soremos’’.


    • Tout à fait d’accord, compatriote ! En Espagne c’est bien pire qu’ailleurs dès qu’on a une supposée droite sortie toute droite du régime précédent mais ralliée tous azimuts à l’atlantisme, l’hédonisme délirant et le business improductif, ce qui permet aux gauchistes de prétendre que c’est le Fascisme qui règne. On prétend même qu’il est normal de payer des mouvements séparatistes du budget de l’État ! Tout si loin de la vérité et du bon sens. Et les papis qui n’en démordront pas de leurs courses de champions de la liberté devant les grises tant qu’ils toucheront plus ou moins leurs pensions, faites de dettes et ruine future. Miré los muros de la patria mía...


  • Sur la planète du diable, il est logique qu’elle est la parole pour vociférer ses paroles nauséabondes et idiotes.
    En revanche, que ces servantes du système ne viennent pas me dire ce que j’ai à faire !.


  • Trop bien observer :

    "Fustigeant le « double langage de la société espagnole », la militante impute les dommages causés par la société libérale (perte des valeurs qui produit la corruption, dictature bancaire) à la société traditionnelle et au peuple (qui n’en prend – manifestement pour la féministe – pas suffisamment plein la gueule), jugés hypocrites et réactionnaires (intérêt pour la corrida, méfiance à l’égard de l’immigration de masse). Un beau tour de passe-passe financé qui confine à l’inversion accusatoire et à l’usurpation victimaire"

    Bravo à l’auteur !


  • Seul Jesus Christ serait capable d’avoir assez de coeur pour accorder la moindre attention aux élucubrations d’une péripatéticienne dans le déni.
    Et je n’ai bien entendu pas la prétention de me situer au même niveau.



  • Ce qui n’a pas empêché certaines personnalités publiques espagnoles comme le secrétaire général du parti Podemos, Pablo Iglesias, d’applaudir et de partager la vidéo sur les réseaux sociaux.




    La baisse du niveau intellectuel est vraiment global. Les représentants politiques sont à l’image de leurs partisans. Il est plus qu’urgent de se (re)former et heureusement, cela fait longtemps qu’on l’a bien compris chez E&R.


  • Sans vouloir être vulgaire, qu’elle retourne faire mumuse avec sa rondelle pour faire des œuvres d’art de ses matières..


  • Actrice porno ET féministe ? Hum...

     

    • Oui, effectivement, il semblerait qu’on ne soit pas à une contradiction près. Le plus surprenant, du reste, est que cela, en fait, ne surprenne personne : "je défends la cause des femmes, mais fais de l’argent en les instrumentalisant, leurs corps sont des objets que j’utilise avec profit". La dégradation de l’image de la femme n’est absolument pas un problème aux yeux de cette "féministe", le plus important, après tout, n’est-il pas, toujours et encore, de faire du pognon ! Bien-sûr, les choses ne sont pas présentées ainsi, on parlera plutôt de la liberté de jouir sans entrave de son corps, il s’agit alors d’une émancipation, et l’idiotie rampante des bien-pensants de notre belle époque fera le reste pour promouvoir ce mensonge éhonté. Ce n’est pas une condamnation morale de l’industrie pornographique qui est ici nécessaire, mais une dénonciation de l’hypocrisie, du double-langage, et de l’insignifiance caractéristique de l’idéologie dominante qui sévit.


    • @ noname : ben oui, attends !! Se faire embrocher comme un bout de viande par tous les trous et pomper des braquemarts par palettes entières rien que pour se payer sa coke, c’est le summum de la liberté et de l’émancipation, voyons...QUAND MEME !! ;-)


    • L’actrice porno est une prostituée filmée.C’est bien pire que la prostitution habituelle pourtant c’est parfaitement légal.Les féministes sont des putes et des soumises.Des putes car elles confondent la liberté avec le fait de se comporter comme des putes et des soumises car elles adorent se soumettre a ceux qui ont l’autorité.Le caid de quartier,le flic,le politique etc...et sortir leurs discours a leurs conjoints sur l’egalité des sexes,l’egalité des taches etc...Egalement des soumises car comme dit sur ce site elles font le jeu du systeme qui souhaite detruire la famille,effacer le genre masculin,plus resistant et rebelle,effacer le genre feminun,trop soumis au masculin.
      Le systeme veut des femmes soumises au systeme donc aux flics et a l’etat.Pour cela elles ont des lois qui les protègent spécialement,la violence faite aux femmes est considérée au nom de l’egalité plus grave que la violence faite aux hommes etc...
      Si une femme trompe son conjoint et se ramasse une claque.La plupart trouvent aujourd’hui normal qu’elle porte plainte et qu’il soit condamné.Dans l’ancien temps en France l’adultère etait considéré comme grave et il etait condamné par la justice.Ce n’etait pas sans raison.


  • Vous n’avez jamais vu un succube ?

     

  • Le logo, à cornes diaboliques, a au moins le mérite d’être honnête sur la marchandise...


  • J’ai connu une espagnole qui était aussi con qu’une affiche du parti socialiste. Peut être y’ a t-il un lien entre bêtise gauchiste intense et société vaguement traditionnelle ?
    Il me semble qu’en France on a passé ce stade, la masse ne partage plus l’élan du crétinisme libertaire.

     

    • Enfin, pour avoir des origines, je sais qu’après le franquisme, qui avait fait de l’Espagne un ’’havre de spiritualité de l’Europe’’ et qui prônait une société national-catholique, la gauche de l’après-transition avait détruit en une décennie ce que Franco avait tardé à construire en 40 ans. On peut comparer la Movida madrilene (avec l’emergence de pseudos artistes LGBT comme Almodovar) et ses dérives sociétales à votre mai 68 puisque le but était d’en finir avec les idées d’un peuple attaché à l’Eglise et au catholicisme ainsi qu’aux valeurs familiales. Et ils ont bien fait leur boulot car ils ont peu à peu introduit leur marxisme culturel dans l’Education, les médias, la culture, etc. Contrairement aux autres pays européens, l’Espagne n’a pas un parti ouvertement anti-UE ni immigration type FN. Podemos est financé par Soros.


    • A Teri : il existe en Espagne un parti anti-UE et anti-immigration, et même antisioniste :

      Democracia Nacional

      http://democracianacional.org/dn/


    • @Teri
      je suis tout à fait d’accord avec toi, je partage ton discours.Cepandent, il y a un bon nombre de partis nationaliste anti UE en Espagne, le problème c’est qu’ils se tirent tous dans les pattes. Le seul parti nationaliste solide anti EU anti OTAN anti sionistes et proche du FN de JMLP c’est "Democracia Nacional" mais ils sont interdit de TV et complètement boycotter par le système.


    • Franco était loin d’être l’imbécile que la gauche prétend nous vendre. Malgré les efforts déployés pour pérenniser son régime, il savait qu’il ne survivrait pas à sa mort. La preuve : les déclarations faites à un journaliste américain quelques années avant son décès. En tout cas, une fois l’Amiral Carrero assassiné (compagnon d’armes de Franco), CIA à l’appui et avec l’accord de Kissinger, c’était une évidence.
      Je ne rejetterais pas tout de la "Movida", mais je rejoins ton analyse : cela a été notre mai 68 à nous. Apart la bouze d’Almodovar, il y a eu des bandes pop-rock intéressantes et même des artistes proches de Falange, comme "el zurdo", ou politiquement incorrects comme "Glutamato yé-yé", qui ont vu le jour grâce à ce mouvement. Face à la musique espagnole de nos jours, sud-américanisé, et au désert de la scène rock ibérique, la Movida était un "paradis"...
      Ça ne m’étonne pas que Podemos soit financé par
      Soros. J’ai connu Iglesias à la Fac de Droit de Madrid. Archetype d’antifa parfait.


  • Gageons que la volée de bois vert qu’elle se prendra immanquablement en retour ne manquera pas d’être qualifiée de fasciste et de haineuse. À moins que ce soit une amatrice de flagellation en plein appel d’offres. Bref, une bouche n’est pas forcément bonne à tout ! :-)


  • On a Electre en France, ce serait bien d’en parler aussi, vous seriez surpris. Par ce qu’elle dit hein pas ce qu’elle fait. Laissez le porno de côté, on va pas jouer les hypocrites quand on sait que 30% de la bande passante d’internet (ben oui la passante fait bander) est occupée par du porno. Mais des fois ça vaut le coup de creuser un peu et en ce qui concerne Electre, qui se revendique nationaliste, certaines interviews pourraient surprendre. On n’aime ou pas après chacun fait ce qu’il veut, à la fin faudra bien payer l’addition mais certain(e)s payeront plus que d’autres.

     

  • Je suis allé sur un site porno américain, et j’ais trouvé des vidéos de cette actrice.
    Et bien, elle a un physique vraiment quelconque.
    Ca vaut pas le détour.

    Je dis que quand on fait du porno, on adopte un profil bas.
    On fait pas la morale.

    La seule chose qu’il y avait de bien sur cette vidéo, c’était Mozart !!!
    Quel génie.

     

    • Joseph Haydn à Léopold Mozart qui le rapporte :

      Au sujet de Mozart :

      « Je vous le dis devant Dieu, en honnête homme, votre fils est le plus grand compositeur que je connaisse, en personne ou de nom, il a du goût, et en outre la plus grande science de la composition. »

      (Joseph Haydn)

      Ach, les génies de la musique classique... Amadeus génial ! Exquis ! Ne pas assimiler au porno, et ces honteux zanimos... beurk ! Vilain caca !

      Aussi, lorsque Mozart n’était pas en train de composer de la musique, il aimait beaucoup écrire à l’une de ses cousines. Des "trucs coquins"...

      Dans ces gentilles petites lettres, il lui expliquait vouloir "chier sur son nez" et regarder ses excréments "s’égoutter sur son menton".

      Immaginez le Mozart avec un camcoder (chaud caca dans les archives...)

      Ne nous égarons pas, après tant de cochonneries, il lui (doux Jésus) devait bien un beau Requiem, une miséricorde... Que dis-je ? Un oeuvre de rédemption !

      - Rex♪ !!!


  • Il faut être honnête, dans la mentalité espagnole cohabitent l’hédonisme et le conformisme. Cette singularité peut offrir des merveilles et des horreurs, ce genre d’apparente contradiction se retrouve me semble-t-il dans toutes les cultures sous différentes formes.

    Par contre je peux vous donner une idée de ce que souhaite réellement ce laideron pornographique derrière son baratin : https://youtu.be/n766F8BRDKA

    Dans cet extrait de film d’Almodovar du début des années 80 (grande période de permissivité connue sous le nom de "La Movida"), une femme vend son fils à un pédophile, tout ça sous le ton de la comédie.
    Ça dure 2 mn et même si vous ne comprenez pas l’espagnol, les images sont suffisament éloquentes.

     

  • Et en musique de fond le divin requiem de Mozart.... !


  • On a plus ou moins les mêmes en France : (ovidie, F.Karel, despentes) ;
    - Le hic : on ne peut pas défendre une société de l’impudeur massive libérale-libertaire (il ne s’agit pas de féminisme ici, chacun l’a bien compris...) et à la fois le progrès social et le bien commun : notre "actrice" peut aller se rhabiller...


  • les feministes semblent préferer le "oeil pour oeil" au pardon ...
    petite teigne va ....

     

  • Elle aussi renie ses responsabilités en mettant tout sur le dos des méchants "consommateurs" ? S’ils payent, on leur reproche d’alimenter un business mafieux, mais s’ils piratent on leur reproche de ne pas faire gagner assez d’argent aux actrices. Et si on ne "consomme" pas du tout, on est des gros égoïstes qui ne s’intéressent pas suffisamment aux revendications des féministes mécontentes de la vie qu’elles ont choisi.

    Remettons les responsabilités dans l’ordre :

    1 - Les actrices qui s’engagent dans ce milieu, quelle que soit la raison.
    2 - Les producteurs qui leur font faire ce qu’ils veulent parce qu’elles ont signé.
    3 - Les consommateurs qui payent.
    Point.


  • Discours facile, aucune nuance...
    Je l’avais déjà vue, fièrement partagée sur les réseaux "sociaux" par des amies en quête d’attention... triste.


  • Ce que l’on voit à l’écran, ça représente bien La Cène, n’est-ce pas ? Cette image vaut mille mots...


  • Je connais assez bien l’Espagne. La vérité est que ce pays est aujourd’hui profondément gauchiste et inversé. Le plus frappant c’est l’inversion des rôles hommes/femmes. Hélas je ne pense pas que tout ça soit sans lien avec le puritanisme chrétien.
    Il n’y presque plus rien de tradi en Espagne.


  • Ce genre de cloportes satanistes se retrouveront écrasés par la Très Sainte Vierge Marie tout comme elle a piétiné et tout comme elle continue de piétiner pour l’Eternité le serpent tentateur.

    Ces ordures nous reprochent de sauver l’honneur de l’Humanité par notre existence et nos croyances. Le diable a toujours détesté les sauveurs d’âmes puisque son fantasme est d’entraîner la totalité de l’humanité dans sa chute. Alors continuons d’exister fièrement et de croire fiévreusement car précisément nous sommes aussi ici pour leur déplaire, du haut de notre hauteur et de notre dignité inaliénables.


  • Pauvre cruche !! "Son parcours et sa réussite professionnelle",elle le doit justement a cette Espagne traditionnelle...quoi qu’il en soit,entre 2 "pipes" elle donne des leçons de moral "sorosienne".Comment l’Espagne a pu croitre ces derniers siècles sans tout ces bobos féministes dépravés... ?!?


Commentaires suivants