Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Libye, une nouvelle source de migraine pour l’OTAN

Les dernières nouvelles en provenance de Libye concernent principalement les atrocités commises par l’opposition qui a pris le pouvoir. Et il n’est même pas question du corps de Mouammar Kadhafi exposé dans le rayon boucherie d’un supermarché (après tout, c’était un dictateur et un criminel, direz-vous). Mais il y a d’autres précisions au sujet de la révolution libyenne.

Les membres de Human Rights Watch ont découvert 53 corps de partisans de Kadhafi fusillés la semaine dernière à Syrte (où se déroulaient les derniers combats de l’étape actuelle de la guerre civile) par les opposants en provenance de Misurata (ceux qui ne font pas vraiment allégeance au Conseil national de transition de Benghazi). Les corps étaient en train d’être enterrés (les poings liés), lorsque les militants des droits de l’homme ont débarqué… Entre-temps, le chef du Conseil national de transition déclare que la Libye vivra désormais selon la charia…

Il convient de noter que le plus intéressant à l’heure actuelle, ce ne sont pas les nouvelles en provenance de Libye, mais la manière dont elles sont interprétées dans les pays qui ont participé à l’opération de l’OTAN. Sur la scène médiatique de ces Etats on assiste à des changements pour l’instant peu perceptibles qu’on a du mal à déceler et à définir, si ce n’est vers une baisse de l’enthousiasme pour les événements en Libye.

Ce sont donc des islamistes !

"Un autre dictateur a été renversé par une révolution", se dit pour l’instant le public de masse. Rappelons que la semaine dernière, l’Union européenne ("la fin d’une ère de despotisme") et le président américain Barack Obama ("la fin d’un chapitre long et douloureux pour le peuple libyen") ont réagi à la mort de Kadhafi. Par contre, pour le public "expert", le tableau informationnel de la Libye était déjà complexe par le passé, et il l’est d’autant plus actuellement.

Par exemple, lundi la principale nouvelle était le discours à Tripoli de Moustapha Abdeljalil, ex-ministre de la Justice de Kadhafi et actuellement chef du Conseil national de transition. Il a déclaré que désormais la Libye vivrait selon les lois islamiques, et que toute loi allant à l’encontre de la charia serait abrogée. Il convient de rappeler dans ce contexte le flux pratiquement incessant des analyses d’experts sur le thème libyen, qui au cours des derniers mois paraissaient dans le magazine d’élite dans tous les sens du terme Foreign Affairs (publié par le Conseil américain pour les Affaires internationales, le principal centre cérébral de la diplomatie américaine).

Dans ce magazine, le "facteur islamique" en Libye était discuté très sérieusement, y compris les mentions du fait que le personnage clé militaire du Conseil national de transition, Abdelhakim Belhadj, a été vu dans les années 1990 en Afghanistan dans les rangs du Groupe islamique combattant en Libye. Et après le 11 septembre 2001 certains de ses collaborateurs ont fait un séjour à Guantanamo et dans d’autres centres clandestins de détention de terroristes (ainsi que des innocents, et on assiste actuellement à de vifs débats aux Etats-Unis à ce sujet).

Rappelons également que les résultats des élections dans un autre pays "révolutionnaire" d’Afrique du Nord, en Tunisie, seront annoncés sous peu. Et on saura si les islamistes remporteront la victoire ou connaîtront une défaite. On a écrit à plusieurs reprises que les révolutions au Moyen-Orient étaient en réalité un désagrément pour les Etats-Unis et les pays de l’Union européenne. Simplement il y a été décidé de faire faire bonne mine à mauvais jeu et de soutenir verbalement les "combattants contre les dictatures."

Mais maintenant que le "chien enragé du Proche-Orient" est mort, un autre jeu commence, et les pays impliqués dans l’opération de l’OTAN en Libye n’y ont pas encore clairement réagi. Bien qu’il soit facile de deviner que les pays européens ne se montrent optimistes qu’en public. Et pas pour longtemps, car la "chariatisation" de la Libye n’est une très bonne nouvelle pour ceux qui ont aidé le Conseil national de transition à prendre le pouvoir.

L’OTAN devra s’attarder en Libye

En ce qui concerne les interventions des experts au sujet des leçons à tirer de l’opération libyenne et de ses conséquences, côté leçons tout va bien, par contre on ignore quelle est la marche à suivre.

Selon Sir Richard Dalton, ancien ambassadeur britannique en Libye, "le fait que l’avenir de la Libye soit flou ne signifie pas qu’il faut poser la question de cette manière : avions-nous raison de faire ce qu’on a fait."

Donc, tout a été fait comme il le fallait. Sir Richard Dalton exprime au nom des dirigeants français et britanniques les principaux critères de l’ingérence de l’OTAN dans les futurs conflits de ce genre : "la légalité, le soutien régional et la possibilité d’aboutir à un succès." Il existe d’autres publications montrant les points communs entre les guerres des Etats-Unis ou de l’OTAN au Kosovo, en Afghanistan, en Irak…

En fait, il convient de noter qu’il est impossible de qualifier ces opérations de brillantes, bien que pour des raisons différentes. Mais le problème clé n’est pas de savoir si les forces extérieures devaient ou non participer aux opérations terrestres. La question est de savoir s’il faut ou non dépenser des sommes astronomiques et mettre en œuvre des moyens immenses (y compris militaires) pour l’édification nationale d’un pays victime d’une guerre. Il est évident que c’est là (et non pas dans les opérations militaires) que réside le principal problème, et surtout des dépenses incroyablement élevées.

Autrement dit, actuellement les vainqueurs de l’opération libyenne de l’OTAN règlement la question la plus pénible : peut-on laisser le sort de la Libye entre les mains des vainqueurs (c’est-à-dire le CNT et deux autres mouvements rebelles), ou faudra-t-il une nouvelle fois s’impliquer dans l’édification nationale. Et pour l’instant les conclusions ne sont pas réjouissantes.

Le Conseil américain pour les Affaires internationales a organisé un brainstorming d’analyse juste après la mort de Kadhafi pour mettre en évidence les problèmes clés de la Libye à l’heure actuelle.

Il s’agit, par exemple, des relations complexes entre les habitants de Tripoli (qui estiment avoir joué un rôle décisif dans la guerre contre Kadhafi) et les nombreuses troupes du désert et des provinces qui ont inondé la capitale. Il est également question de la combinaison explosive de trois facteurs : les troupes fidèles à Kadhafi (ou à son fils), la présence d’un immense arsenal échappant à tout contrôle et la dynamisation des islamistes radicaux dans les rangs du Conseil de transition.

Et la conclusion : il ne faut pas se faire d’illusions, l’OTAN devra s’attarder en Libye, sous une forme ou sous une autre. C’est du moins l’opinion des experts.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le monde semble découvrir que les libyens sont musulmans. On n’avait pas pensé qu’un projet d’état se basant sur des valeurs islamiques en matière de droit et d’institutions ferait consensus dans un état musulman. Il y a un vrai problème de perception. Les gens tombent dans ce piège de considérer mauvais tous ce qui peut être islamique. Avant la colonisation tous les pays de l’Afrique du nord basaient leurs lois et leurs institutions sur la charia. Étymologiquement charia veut dire législation. Il n y a pas matière à diaboliser un système de loi du moment qu’il est pour la société à laquelle il s’applique, moralement acceptable. De toute façon même si pour les musulmans la charia est d’essence divine, elle reste à 80% une construction humaine, elle est composée de multiples opinions de differents grands savants de l’islam qui l’ont tissé a travers des générations. Elle est donc sensée évoluer si le système politique ne pousse pas à la dogmatisation. La charia n’est autre qu’un système de lois se fondant sur le Coran et la tradition du prophète pour protéger la religion, la vie, les biens, l’honneur, et la famille. Elle est donc imprégnée de la culture existante et des spécificités de chaque région du monde musulman. La charia des pays du golf diffère de celle de l’Égypte et celle de l’Égypte diffère de celle de la Malaisie. Le code de la famille algérien est à 100% islamique, il est patriarcale et autorise l’homme à épouser jusqu’a 4 femmes. Malgré cela le taux de polygamie en Algérie est négligeable. Certaine forces ont voulu abolir la polygamie en Algérie mais ils se sont heurté à une résistance farouche qui n’était même pas institutionnelle mais émanait plutôt de la simple opinion publique algérienne. Alors il faudrait arrêter de confondre et de penser que la charia est régression par essence. La vérité est que Charia ou pas les rebelles libyens sont à la solde de l’OTAN est quelque soit leur idéologie, ils seront toujours otages de ceux qui leur ont permis d’exister. Les pays du golf en sont le parfait exemple.

     

    • va-t-en expliquer cela à des tribus musulmanes qui étaient très heureuses de vivre dans un pays laïc.


    • #58711

      les lybiens sont certainement musulmans (pour la plupart certes enfin passons sur ce point)mais les "rebelles" et le CNT ayant pactisé avec l’OTAN ne sont que des "hypocrites" ce qui correspond à quelque chose de précis en théologie musulmane ils ne sont que des porcs comme l’émir du Qatar, comme Bush Obama Clinton des pseudo évangélistes, comme tout sioniste la négation même du judaïsme. Comme les autorités théologiques d’Islam n’ont pas plus de dignité que le Vatican ils ne déclareront pas que la Charia imposée par des porcs est un blasphème
      Une Charia entre les mains des porcs ne fera que renforcer l’opinion islamophobe en Occident et justifier le maintien de l’Otan en Lybie ce qui s’appelle en géopolitique "organiser le désordre" . Traduction concrète : instaurer des bases militaires pointées vers les pays frontaliers...l


    • #58716

      Excellent commentaire, Said. Tu pourrais le copier et le coller en commentaire d’articles similaires sur des sites axés anti-islam ou anti-charia... Que Dieu te bénisse.


    • Effectivement, très peu de gens savent ce qu’est vraiment la Charia. Il faut dire que cela fait des décennies qu’elle est diabolisée en France-Europe : on l’a réduite au port du voile islamique et à la polygamie !
      Si les renégats du CNT étaient vraiment des adeptes de la Charia, ils ne se seraient pas insurgés, et encore moins alliés à l’OTAN pour leurs propres frères.
      En fait, c’est stratégique : ces sales traîtres barbares vont imposer un système de loi violent, disant que c’est la Charia et voici encore une belle occasion pour l’occident de dire : voyez, l’Islam est dangereux !

      Tout cela est bien calculé. Ce sont des imposteurs.


  • #58677

    L’OTAN devra s’attarder en Lybie ! C’est un joke ? comme on dit au canada. L’OTAN écrit ce que le CNT doit dire. L’islamisme n’a jamais fait peur à l’OTAN : ses meilleurs alliés, l’Arabie Saoudite et le Qatar sont deux puissances utilisant le trerrorisme d’Etat au profit des Etats-Unis d’Israel. Et le pétrole n’a pas de religion mais parle arabe et farsi. S’occuper du sort des populations ? c’est moyennageux comme concept. Plus on crie à la démocrassie, moins il y en a.

     

    • Effectivement les peuplades des émirats sont des acteurs utilisés, par les sionistes, pour leur aspect "arabo-musulmans" : le méchant terroriste, le sunnite qui doit combattre le méchant chiite, etc.
      Bizarrement cette supercherie n’est pas visible pas tous !

      Cella étant dit, il faut arrêter avec le leurre du pétrole (que les médias atlantistes s’empressent de mettre en avant).
      Les émirats sont à la botte des atlantiste ... ces derniers ne manquent évidemment pas de pétrole !
      En revanche, la protection du Dollar par les armes (OTAN, etc) est une hypothèse plus valable que le besoin de pétrole.
      Lire "Les secrets de la Réserve Fédérale"


  • CNT : Conseil Nationale de Trahison pas de transition !


  • Lettre de Marcel Ceccaldi, l’avocat de la Jamahiriya au chef pantin d’Interpol...

    http://www.afriscoop.net/journal/sp...

     

    • #58745
      le 28/10/2011 par Réveillez-vous
      Libye, une nouvelle source de migraine pour l’OTAN

      Dans l’Etat de droit, pierre angulaire des démocraties libérales, il ne doit exister aucune autorité qui ne trouve au dessus d’elle, pour prévenir son éventuel arbitraire, un corps de règles de droit qu’elle doit respecter.

      L’objet de cette lettre est donc de prendre date.

      Veuillez agréer, Monsieur le Secrétaire Général, l’expression de mes distingués sentiments.

      Marcel CECCALDI



      Ah Marcel , Marcel tu es encore bien naïf... "état de droit" , "démocratie libérales" , "respecter" blablabli...mon cul sur la commode tout çà c’est du flan


  • j’ai cru que les américains et les sionistes avaient envahi la Lybie par calcul machiavélique, mais je commence à me poser la question : on sait que les yankees sont des cons, çà n’étonne personne, mais même le peuple juif : et si les juifs, loin d’être des créatures machiavéliques, étaient tout simplement de gigantesques cons ?

     

    • Au contraire, c’était fait exprès pour avoir . Il était évident depuis le début que les barbares du CNT n’ont été dépêchés que pour semer le chaos dans leur pays. Ce qui fournit à l’OTAN un prétexte pour rester en Libye quelques années supplémentaires.

      Voici la situation : les USA, l’OTAN utilisent la "démocratie" et autres billevesées comme couvertures pour envahir certains pays ; mais eux-mêmes sont mandatés uniquement dans le but de masquer les agissements d’Israël. Israël, quant à lui, n’hésitera pas à se désolidariser de ses hommes de paille (USA et OTAN), en les accusant d’agir pour des intérêts matériels (pétrole, gaz...) ; bien que ces intérêts matériels n’aient jamais représenté pas un motif sérieux pour bombarder un pays. Selon Sheikh Imran Hosein, le vrai commanditaire de ces guerres serait Israël puisqu’en possédant l’Irak et le Libye, ils auront une base solide pour créer le grand Israël qui s’étendrait du Nil à l’Euphrate. C’est une hypothèse qui fait sens selon moi.


    • ca fait du bien des fois de stopper la reflexion et dire :" si ils etaient seulement cons"... mais non... ils sont intelligents et mal intentionnés...

      Changement d’alliance ,on traite avec les "terroristes" d’hier... ca va replonger l’afrique du nord au moyen-age, ils ont signés pour 20 ans de "non-devellopement" voir regression ....

      Et pourtant... l’afrique du nord prospere, moderne, ultra civilisé etait en vue...
      C’est pas compliqué l’afrique est maintenue volontairement en dessous d’un certain stade de devellopement .


  • #58731

    En fait Guantanamo n’est pas une prison, c’est un camp d’entrainement pour combattant Al CIAda, camp spécial où ces tueurs sont robotisés par lavage de cerveau.
    Si tout le maghreb devient, par la démocratie.., islamiste, la charia s’appliquera du Maroc (son tour viendra, quand les pédophiles auront trouvé d’autre endroit) à la Syrie. Ainsi, les musulmans retourneront à l’âge des cavernes, les femmes ne seront plus instruites, etc..... Une bonne façon de les contrôler, voire de leur faire la guerre de temps en temps, à cause du terrorisme dont on dira qu’ils sont la source...


  • #58733

    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’Otan s’en fout un peu de l’avenir de La Libye. le raisonnement "Le CNT donne une mauvaise image de l’intervention" n’est pas faux mais au fond il est déjà trop tard et les gens oublieront vite comme ils ont oublié l’Irak.

    Après on peut avoir avoir un raisonnement encore plus cynique est penser que laisser pourrir la sitution est avantageux pour eux car cela donne une mauvaise image de l’Islam. Je serais beaucoup plus prudent avec ce raisonnement mais il faut quand même noter que l’OTAN veut se désengager le plus vite possible alors qu’étant sur le terrain ils savent que cela peut mener à la catastrophe.


  • #58738
    le 28/10/2011 par Réveillez-vous
    Libye, une nouvelle source de migraine pour l’OTAN

    Il est également question de la COMBINAISON EXPLOSIVE de trois facteurs : les troupes fidèles à Kadhafi (ou à son fils), la présence d’un immense arsenal échappant à tout contrôle et la dynamisation des islamistes radicaux dans les rangs du Conseil de transition.



    Et la CONCLUSION " Tu m’étonnes Watson "



    il ne faut pas se faire d’illusions, l’OTAN DEVRA S’ATTARDER s’attarder en Libye, sous une forme ou sous une autre. C’est du moins l’opinion des experts



    ORDO AB CHAO


  • C’est exactement ce qu’ils voulaient, une rebeillion decredibilsée afin de semer les graines de la guerre civile. Pendant que les tribus s’entretueront, ils pourront pomper le petrole au maximum et armer differentes factions a leur gré afin de maintenir un equilibre.


  • #58743
    le 28/10/2011 par Indépendances nationales
    Libye, une nouvelle source de migraine pour l’OTAN

    Désolé, mais la "chariatisation" de la Libye, tout comme la victoire électorale des islamistes radicaux en Tunisie et en Egypte peut très bien être une excellente nouvelle pour les pays occidentaux, comme elle l’est en Arabie saoudite et au Qatar.

    Le seul contre-exemple est l’Afghanistan, parce que ces puristes de Talibans ont refusé de laisser passer le pipeline d’Unocal reliant la mer Caspienne au Golfe persique. Mais s’ils l’avaient fait, on peut parier que les pays occidentaux les auraient choyé comme une monarchie du Golfe, sans verser une larme pour les femmes sous burqua...

    La charia est une excellente loi pour maintenir un peuple sous un talon de fer, et remplacer une dictature laïque par une dictature religieuse ne comporte aucun inconvénient pour les multinationales, tant que les richesses peuvent être pillées.

    De plus, un régime islamiste a l’avantage de pouvoir être désigné à tout moment (au cas où il commette un écart vis à vis de ses protecteurs-exploiteurs) comme soutien du terrorisme international, donc à abattre (alors que pour un régime laïque, il faut inventer toute une mise en scène préalable, créer des attentats plus ou moins crédibles, faire une campagne médiatique qui dure des années).

    L’islamisation radicale des pays qui viennent de changer de régime, que ce soit par les bombes ou par des "révolutions colorées", est donc une bonne nouvelle pour l’Empire.

    Que les forces militaires d’occupation soient obligées de "s’attarder" dans les pays "libérés" n’est pas non plus un problème. Elles seront là pour sécuriser les investissements industriels, et vu les immenses bénéfices à prévoir, le coût militaire sera lui-même un investissement rentable.

    Les victimes seront encore une fois les peuples. Et les cocus de l’histoire seront les jeunes crétins qui, parce qu’ils "twittaient" se voyaient déjà à Las Vegas...


  • Dans tous les scénarios, l’OTAN va faire banco, c’est jackpot.

    1) Si le régime des porcs du CNT se plie aux exigences occidentales, on verra fleurir des bases américaines un peu partout, comme ce fut le cas pour l’Irak.

    2) Si la Libye devient une Somalie bis, nos gargouilles dirigeantes pourront faire intervenir les fossoyeurs de l’OTAN au nom de la sacro-sainte lutte contre le terrorisme.

    Dans tous les cas, la Libye post-Kadhafi va tomber, de près ou de loin, aux mains des terroristes de Washington, Paris et Londres.

    Et je vous rappelle qu’à l’Est de la Libye il y a l’Egypte et qu’entre cette dernière (entendez le peuple) et Israël c’est pas l’amitié folle en ce moment. Donc, quand (ne faisons pas semblant on sait très bien que c’est le scénario le plus probable qui ressortira des prochaines élections) l’Egypte sera tenue par les Frères Musulmans, ce sera la même chose qu’en Libye :

    1) Si les Frères Musulmans sont " coopératifs " avec l’Occident, en arborant un Islam rétrograde de façade en aucun cas contraire aux intérêts américano-sionistes, tout est ok !

    2) S’ils prennent un peu trop de "libertés" par rapport aux pays précités, on pourra envoyer les cowboys de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord casser de l’égyptien au nom de ce même Islam rétrograde.

    En définitive, dans cette histoire de "Printemps Arabe", la conclusion est la suivante : tous les porcs sont gagnants quelle que soit leur provenance (OTAN, CNT, Qatar, Arabie Saoudite etc) et comme toujours c’est le peuple qui va morfler. Amicalement.


  • Le CNT est une escroquerie !

    1/ la résolution 1973..couloir aerien sur Benghazi.
    2/ Reconnaissance du CNT avec une demande d’aide immédiate de celui ci.
    3/ La resolution 1973 est donc caduc et c’est à la demande du "peuple lybien" que l’OTAN envahi le territoire...c’est légal par cet artifice juridique !

    Si l’OTAN decide de reconnaitre le CNS pour la Syrie,il pourra réitérer la même opération !

     

    • #61268
      le 04/11/2011 par Felibre d’Auvernho
      Libye, une nouvelle source de migraine pour l’OTAN

      Le CNT est une escroquerie, bien sûr.

      La résolution 1973 a été violée bien sûr.

      Mais le premier scandale c’est que l’ONU doit régler les conflits ENTRE états et s’interdit de décider quoi que ce soit dans les affaires internes.

      Or c’était bien une affaire interne à la Libye.

      Toute résolution de l’ONU était donc illégale.

      C’est encore une ingérence, "ingérence dans les affaires de chaque état" comme disent les "Protocoles des Sages de Sion" "ingérence humanitaire" comme dit Kouchner.

      En tout cas c’est un acte juridiquement illégal.


  • #61267
    le 04/11/2011 par Felibre d’Auvernho
    Libye, une nouvelle source de migraine pour l’OTAN

    La base de l’erreur est que nos dirigeants n’ont aucune culture historique et n’ont rien compris à l’apparition pourtant si significative de ce drapeau, noir, rouge, vert pour qui connaît l’Histoire libyenne.

    L’autre erreur, celle du public aussi, est de croire que les opposants d’un dictateur sont automatiquement des démocrates :

    - les gugusses du CNT n’ont JAMAIS prétendu être démocrates ! Il suffisait de les écouter pour le savoir !

    - Bachar el Assad, bien moins social que Qaddafi et bien moins sympathique, a néanmoins une opposition d’islamistes violents.

    Je préfère sa dictature ba’ssiste laïque au califat voulu par son opposition.

    Avant le début de la guerre j’avais écrit un article qui expliquait tout (pour ceux qui lisent la langue d’oc). Ma seule erreur est que je dis à la fin que "Sarkozy ne sera probablement pas assez fou pour faire cette guerre" Pourtant si.

    http://mistralenc.over-blog.com/art...

    Sur la prétendue opposition libyenne, deux articles (le second est surtout en français) :

    Le premier reprenait toute l’Histoire de la secte "as-Senoussiya" seul élément local de l’opposition :

    http://mistralenc.over-blog.com/art...

    Le deuxième présentait quelques éléments sur cette opposition qui massacre les Noirs :

    http://mistralenc.over-blog.com/art...