Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ligue de défense juive : "Avec Valls, on a tout ce qu’on veut"

Alors que le ministère de l’Intérieur étudie la possibilité juridique de dissoudre la Ligue de défense juive (LDJ), Jean Claude Nataf, cadre et membre fondateur de la LDJ, se vante de ses liens avec ce même ministère et le CRIF.

Ainsi, dans un entretien accordé à un journaliste de Libération (édition du 31 juillet), Jean Claude Nataf a-t-il reconnu, avec la morgue que provoque une trop grande impunité :

« Nous n’avons rien contre la police, au contraire. Lors de la manifestation du 13 juillet, on a même travaillé avec elle […]. De toute façon, avec Valls, on a tout ce qu’on veut. »

Le leader historique des miliciens sionistes est ensuite revenu sur les liens officieux entre le CRIF et la LDJ :

« Officiellement, le Crif et nous n’avons pas de rapports. La réalité, c’est que quand ils organisent quelque chose, nous sommes sur place pour sécuriser – mais à l’extérieur. »

Quoi qu’en dise Roger Cukierman, (« je ne peux cautionner ces méthodes »), une source policière détaille ce que rapporte Nataf en expliquant que le service de sécurité du CRIF et du Consistoire, le Service de protection de la communauté juive (SPCJ), vient à l’occasion grossir les rangs de la LDJ pour faire le coup de poing :

« Le mouvement a une forte capacité de mobilisation, et peut réunir jusqu’à 200 personnes en puisant dans le Betar, le Service de protection de la communauté juive, et les jeunes juifs des quartiers populaires. »

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Afficher les commentaires suivants