Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Louis Boyard, le député LFI encore plus drôle que Sandrine Rousseau

« J’ai 21 ans, chaque question politique est posée avec un fond écologique, en m’inscrivant dans le contexte des cinquante prochaines années »

Louis Boyard, c’est ce bambin joufflu qui croit au père Noël gauchiste sur le danger fasciste. Une légende urbaine tirée des dépliants du pouvoir profond et destinée à faire entretenir par des andouilles exaltées le cordon sanitaire entre le populisme de gauche et le populisme de droite, la fusion des deux constituant le cauchemar de la Banque, du Système, ou du pouvoir profond, au choix.

 

 

 

Le petit Boyard, vaniteux comme un paonneau (le petit du paon) qui se prend pour le chevalier blanc, alors qu’ils n’est que le vigile bolossable de la Banque et l’avocat bénévole de l’oligarchie ricaneuse, prend devant toute la France une posture antifasciste digne des plus grandes heures du Front populaire.

Sauf que le danger nazi n’existe plus, que la fascisation des députés RN ne mange pas de pain (ils n’ont pas le droit de lui en mettre un, sous surveillance absolue qu’ils sont), mais ça fait frémir les vieux gauchos défaits comme Jacquemain qui n’ont jamais vu le Grand Soir et qui ne le verront probablement jamais.

 

 

Sandrine Rousseau ayant épuisé son stock de vannes de blairelle (la femelle du blaireau) écoféministe, il est heureux pour la galerie que le Boyardeau reprenne le flambeau de la sottise fièrement déclamée.

 

 

Parce que la jeunesse est ce mélange charmant entre Énergie & Connerie, on pardonne sa sortie vaniteuse, et on n’oublie pas que le Boyardeau s’est pris un tir de LBD dans le pied en manifestant pour son syndicat lycéen – suivez notre regard – lors de l’acte XII des Gilets jaunes. Quand il aura grandi, il comprendra qu’il s’est gouré d’ennemi : ce n’est ni le flic ni le facho.

Fils de cheminot « fier de ne pas être bourgeois », Louis Boyard veut « porter les aspirations politiques de la jeunesse » : « Nous avons obtenu des choses en manifestant mais ça a manqué de relais politiques. Maintenant on l’a, mais j’ai besoin d’eux », explique-t-il, en liant les luttes sociales dans la rue à celles qui auront lieu au palais Bourbon.

Le site actu.fr nous apprend qu’il a fait la tournée des grands ducs, entre TPMP d’Hanouna et Les Grandes Gueules de RMC. L’Assemblée, finalement, c’est comme un plateau télé : t’es là pour faire du clash, de l’audience, et prendre la monnaie.

Faut juste pas oublier les électeurs de ta circo (la 3e du 94), coco, car eux, le danger fasciste, la transidentité souffrante et le climat 2050, ils en ont rien à battre : ce qui compte, c’est le boulot, la famille et la paix, n’oublie jamais ça. Punaise, presque Travail, Famille, Patrie, tu te rends compte ?
La seule discrimination qui vaille, c’est la discrimination sociale.

P’tit Louis, sur E&R :

 






Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2986473
    Le 3 juillet à 12:09 par Déclassé social
    Louis Boyard, le député LFI encore plus drôle que Sandrine Rousseau

    Il a un problème avec les blancs selon un dossier sur le site Démocratie Participative. Comme Mélenchon.

     

    Répondre à ce message

  • #2986551
    Le 3 juillet à 15:22 par Agir c’est lutter
    Louis Boyard, le député LFI encore plus drôle que Sandrine Rousseau

    Homme adolescent , éternel jeun’s, dont la pensée n’est que rebellitude stérile, il finira comme Besancenot, en Nike a 40 piges, a faire du rap sur Skyrock , vociférant un anticapitalisme d’opérette et une révolution prolétaire dans le 7éme arrondissement...un fils de.. comme la France en créait par milliers
    Que ce soit a droite comme à gauche d’ailleurs
    Y’a pas vraiment de différence entre Loïk le Priol Antonin Bernanos de Cacqueray Raphaël Arnault, les Zouaves Antifas Paris Banlieue ou Jeune garde Lyon... c’est mec servent plus le pouvoir, qu’ils ne lui font peur
    E&R, les projets comme la ferme Bourguignonne, Faits et Documents, les sections locales, les éditions Kontre Kulture, le réseau Solid’E&R, ERFM ça ça inquiète le pouvoir
    Les réseaux, les retours à la terre, l’autonomie, les écoles hors contrat, l’école à la maison, les projets alternatif, autonomistes, le retour a des valeurs traditionalistes..... ça ça inquiète
    Les étudiants fumeurs de shit en rébellion pré adolescente et pré pubère, en mode Extinction Rébellion, ou le sauvage d’extrême droite ou gauche, l’un qui casse de l’arabe et du punk et l’autre du DAB ou de la devanture de magasins, ça fait absolument rien au pouvoir, si ce n’est le faire sourire...
    Conversano, Renaud Camus, Ruffin, Assa Traoré, ça ne produit rien, donc si ça disparaît, si ça fait grève, l’état, les banques, les centrales d’achat , ça le système s’en secoue la nouille puissance 10 mille

     

    Répondre à ce message

    • #2986739
      Le 4 juillet à 03:46 par Technique Ludovico
      Louis Boyard, le député LFI encore plus drôle que Sandrine Rousseau

      Quelle analyse produisent les antifas, les skinheads, les zouaves, Taha Bouhafs, Anasse Kazib, Assa Traoré ,Conversano, la LDNA, Etc.... rien.... quelle solution ?
      Aucune
      Quels sont les projets, formations, dialectique... ???
      Que ce soit les wokes, les féministes, les antifas, les skinheads, les no borders ... ça ne propose que la guerre, le bordel du tous contre tous..le communautarisme le 93 contre la Dordogne, le Mirail contre Samatan, Vénissieux contre les paysans Bourguignons...les femmes, les racisés, les trans, les fluides contre le français enraciné, l’antifa, le skin contre le gilet jaune !!!
      Et #Qui ? n’est jamais inquièté ?
      Le pouvoir, la banque, les multinationales... comme en 14/18 comme 39/45
      Bande de guignols

       
    • #2987088

      Et après tous ces connards viennent nous vomir le fascisme quand les autres nous vomissent le bolchevisme....tous deux idiots utiles du système
      Et ça ose venir traîter Soral et E&R de salopards, alors qu’ils sont les outils de la banque qui organise le bordel généralisé
      Pauvre France

       
  • #2986584

    Si le parti qu’il dénonce était effectivement au pouvoir, je gage fort qu’on aurait vu ce même type faire l’apologie du régime^^

    Cela se voit qu’il n’est encore qu’au début de la vingtaine : il s’imagine encore que la vertu ostentatoire fait recette !

     

    Répondre à ce message

  • Depuis les années 2000 les députés se font élire avec la magouille il faut lire les livres de Philippe Pascot ancien bras droit de Manu la tremblotte .Il explique comment les candidats qui veulent s’enrichir se font élire à l’Assemblée Nationale avec la complicité d’autres députés déjà en place ! Toutes les magouilles des politiques avec les noms sont dans ses livres .

     

    Répondre à ce message

  • Encore un blond aux yeux bleus paternaliste qui pretend défendre les minorités opprimés (soit disant) alors qu’en réalité il veut inconsciemment en faire des esclaves. Effectivement face au racisme des gauchistes de ce genre, j’applique les gestes barrières.

     

    Répondre à ce message

  • #2986811
    Le 4 juillet à 10:06 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Louis Boyard, le député LFI encore plus drôle que Sandrine Rousseau

    "Louis Boyard refuse de serrer la main aux députés RN"

    à partir du moment où tu souhaites participer à ce jeu de la "démocratie",
    bin, tu sers la main à tout le monde

    c’est quoi, cet infantilisme ?
    ’tain, le débile
    et le facho

     

    Répondre à ce message

  • #2986818
    Le 4 juillet à 10:12 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Louis Boyard, le député LFI encore plus drôle que Sandrine Rousseau

    « J’ai 21 ans, chaque question politique est posée avec un fond écologique, en m’inscrivant dans le contexte des cinquante prochaines années »

    puceau
    qu’est-ce que tu en sais, des cinquante prochaines années

    tiens, demande à bayrou, il va te dire

     

    Répondre à ce message

  • #2986897

    y’a des gens même si tu sais que ce n’est pas bien tu te dis "j’ai envie de lui mettre une tarte, c’est physique" lui il a une trogne à ce manger des high kick dans la bouche.

     

    Répondre à ce message

  • #2987015

    Pour reprendre une expression celebre, une bonne tete de vainqueur ! Ce petit connard se fait mousser a moindre frais en jouant les pourfendeurs non seulement d un fachisme largement fantasme mais de surcroit globalement issu de l ideologie crasse qu il represente ! Cette petite frappe ne faisant que recycler des concepts ecules vieux de pres de 4 decennies vomis par la mitterandie et repasser decade apres decade entre gauchistes toujours plus a la masse ! Boyard est deja un vioc, dans les concepts, les reflexions et les methodes c est deja une vieille daube !

     

    Répondre à ce message

  • Louis Boyard, 21 ans, donne l’impression d’être déjà un petit vieux à l’assemblée.
    Ce qui aurait été beau c’est qu’un élu RN gifle le petit vieux jouflu au passage en lui disant :
    " J’utilise du gel hydro alcoolique écologique et il faut montrer l’exemple des gestes barrière à l’assemblée, merci de tendre la joue pour tout les autres au nom de l’écologie "

    Perso j’attend rien d’autre, une gifle n’a jamais tué personne, et celui qui l’aurait mise n’aurait pas pu être accusé de tentative de féminicide.
    Il me semblait que le protocole était plus important que les caprices de petits vieux à l’assemblée.
    J’aimerais qu’un jour ceux qui ne serrent pas la main à ceux qui leur tendent acceptent de la prendre dans la gueule, au nom du respect des gestes barrière et de la compréhension mutuelle.
    Cette proposition de loi pourrait elle être proposée par les élus RN ?
    Marre de plus serrer la main à personne depuis 3 ans, et je parle pas du check avec le poing comme si on était sur la même longueur d’onde que des inconnus, se serrer la main c’est ce qui fait notre humanité, si ça disparaît notre humanité disparaît avec, ça allait un peu mieux à ce niveau depuis quelque temps avant que le petit vieux jouflu redonne le mauvais exemple à l’assemblée.
    Je trouve ça beaucoup plus grave qu’il n’y paraît, les symbols c’est sacré, si on sert pas la main à quelqu’un qui nous l’a tend car on a peur de choper le sida ou le covid, Montagnier nous ayant expliquer que c’était la même chose, alors on progresse pas mais on régresse.
    Moi élu RN à l’assemblée, je proposerai que l’on appel les victimes de l’idéologie covidiste les regressistes, qu’ils se disent écologistes ou pas.
    J’aimerais que les élus RN qui nous représentent nous fassent revivre un spectacle digne de ce nom, au nom de ce qu’il reste encore d’humanité à ceux qui ne peuvent que subir les jouflus tête à claque écologistes.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents