Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron : "Poutine a compris que je ne suis pas un néoconservateur"

Trois semaines après avoir frappé la Syrie, le président français a tenu à faire savoir, auprès du JDD, qu’il n’était pas partisan de l’interventionnisme armé. En même temps, il entend développer l’axe transatlantique sur le plan politico-militaire.

 

Russie, États-Unis, Iran, Syrie... Le Président de la République française a développé, dans un entretien accordé au Journal du dimanche du 6 mai, sa vision de la politique étrangère française sur plusieurs dossiers majeurs, ainsi que sa relation personnelle avec les dirigeants de grandes puissances mondiales.

Vis-à-vis de Moscou, Emmanuel Macron a assuré vouloir établir une relation constructive « mais sans aucune naïveté ». « Il nous faut tisser avec la Russie des liens culturels, scientifiques, géopolitiques pour traiter des crises internationales qui nous concernent tous », a déclaré le locataire de l’Élysée, sans pour autant se départir de ses craintes sur une supposée ingérence russe dans les affaires politiques françaises, un des leitmotivs d’En Marche ! depuis la campagne présidentielle, malgré l’absence à ce jour de preuves attestant d’une telle intrusion. « Je serai intraitable sur l’entrisme et les tentatives d’ingérence, nous ne nous ne laisserons pas faire », a encore martelé le chef d’État, tout en affirmant que « la propagande russe a[vait] baissé d’intensité chez nous », sans fournir plus de détails...

À deux semaines et demi de sa visite en Russie à l’occasion du forum économique de Saint-Pétersbourg, le président français veut croire que le temps est venu pour une coopération approfondie entre Paris et Moscou. « Je crois que [Vladimir Poutine] a compris notre détermination et que je voulais éviter une escalade » en Syrie, assure-t-il – quand bien même Moscou, de même que de nombreux autres États, ont vertement condamné les frappes occidentales auxquelles la France a participé en Syrie, sans accord préalable de l’ONU. En dépit de ces frappes, censées punir une attaque chimique supposée attribuée par Washington et Paris à Damas, Emmanuel Macron se veut rassurant vis-à-vis de son homologue russe, critique de l’interventionnisme armé occidental : « Vladimir Poutine a compris que je ne suis pas un néoconservateur [doctrine prônant l’ingérence militaire au nom de la défense des droits de l’Homme]. Je ne suis pas interventionniste, je ne veux pas faire la guerre au régime syrien. »

Ces signes d’apaisement envoyés en direction de la Russie n’éclipsent en rien le choix macronien d’une alliance stratégique prioritaire avec les États-Unis. Auprès du JDD toujours, le Président de la République répète l’importance cruciale qu’il accorde à la relation entre Paris et Washington, en particulier sur le plan militaire : « Sur l’axe transatlantique, il faut refaçonner la stratégie avec Donald Trump en se focalisant sur le politico-militaire et la lutte contre le terrorisme », martèle le chef des armées françaises.

Pour autant, Emmanuel Macron reconnaît que la politique étrangère de son homologue américain « répond toujours à ses objectifs de politique intérieure », avec, en particulier, un « prisme anti-iranien » compromettant l’entente transatlantique au sujet de l’accord sur le nucléaire de 2015.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1959715

    On m’explique ce qu’est un néo-conservateur et leurs influences dans la politique américaine ?

     

    Répondre à ce message

    • C’est un néo-con. Il n’y a pas de définition scientifique du néo-con.
      Pourquoi néo puisque la khonnery est éternelle, puisqu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil, puisque le radotage est son apanage ?
      Pourquoi conservateur si le néo-con détruit ou fait détruire ou tente de détruire le passé et d’en inventer/ressasser un autre ? En s’appuyant sur les adages qu’il n’y a pas de fumée sans feu, qu’un mensonge mille fois répandu devient une "vérité, que la vérité c’est seulement si je mens, que la liberté c’est l’esclavage, que la foule est fool et trop cool, etc.
      Néo-conserviteur est le mot qu’il faut, trouvé par un commentateur précédent. Les fourberies d’un néo-Scapin ; ce qui n’est pas très respectueux pour l’astucieux Scapin, et dommage pour lui. Tout fout l’camp ma bonne dame, même l’art d’être laquais.

       
    • A la base c’est un cercle de pensée des années 70 où une partie des politiciens font un virage libéral et qui sous couvert de "menace" (terrorisme, islamisme etc.) Ont des velléités expansionnistes. Souvent on pense à des démocrates qui ont viré conservateur (Obama par exemple) mais c’est tout le pouvoir profond qui est neo-con.

       
  • #1959740

    hahaha.... Pépé la moufette.....digne d’un Tex Avery

     

    Répondre à ce message

  • #1959767

    J’ai bien peur que Trump se foute éperdument de ce que pense micron et de ce qu’il est ou fait semblant d’être. Mi-con reçoit des ordres des milliardaires, Vlad les emprisonnent. Ils ne jouent pas dans la même cour....

     

    Répondre à ce message

  • #1959824

    C’est Drac qui a raison, ce type est un prestidigitateur. Trump se fout de sa gueule ouvertement, Poutine l’a démystifié en un quart d’heure. Après avoir joué les chefaillons de guerre, bien aux ordres, il vient, comme pour se rassurer, nous dire que Poutine n’a pas compris qu’il est ce qu’il est. C’est à dire un sous Trudeau d’opérette, mondialiste Rothschildien et menteur pathologique. Il est vraiment l’incarnation maléfique et efféminé de la réalité post factuelle. Peut importe les faits, (je suis une fiotte néoconservatrice) la vérité est ce que je dit (je suis un adepte de la multipolarité). Ca marche pour les drogués de BFMTV et France 2, mais on est pas tous des Nathalie Saint-Cricq, merde quand même !

     

    Répondre à ce message

  • Macron est le pantalon à une jambe d’Attali.

     

    Répondre à ce message

  • #1959944

    Une des meilleures preuves de l’entrisme russe ?
    Edward snodennovich, lanceur d’alerte russe, qui a révélé au monde entier que son pays espionnait sans vergogne absolument tout le monde, y compris ses alliés les plus fidèles. Qui a pu fuir cette dictature ignoble et sournoise pour trouver refuge au pays de la liberté, du respect et de la vérité, le symbole universel de la démocratie vertueuse : les Etats-Unis d’Amérique. (A noter que la France s’est battue pour avoir l’honneur d’accueillir M. Snodennovich)

     

    Répondre à ce message

  • "Poutine a compris que je ne suis pas un néoconservateur"...
    Qui va expliquer à Oui-Oui que c’est parce qu’il n’est pas ’’américain’’ et pas en ’’amérique’’. En vrounze il n’y a pas, encore, de parti de ce nom. Il n’est pas obligé de faire écho à la voix de son maître en recyclant/délocalisant, en plus, son vocabulaire spécifique...On se demande de plus en plus s’il sait vraiment où il est et ce qu’il fait.

     

    Répondre à ce message

  • #1959970

    Choupinet s’imagine jouer dans la cour des Grands....Poutine, Trump, Xi Jinping...Ce discours peut "passer " en France, il s’autocogratule à bon compte .A l’heure actuelle , je pense qu’il n’existe qu’un seul Homme d’état sur la planète , c’est V.V.Poutine , depuis 18 ans, il a fait ses preuves en redressant son pays , ses objectifs ne sont pas liés à l’élection à mi mandat, ou aux européennes, ni meme à la présidentielle .Il a une vue à long terme pour la gouvernance d’un empire , et il dispose des moyens économiques, militaires , moraux, ainsi que du soutien de la Nation pour mener à bien sa mission . En y regardant de plus près, je crois que macron, s’il se fait refaire le dentier, et s’il s’habille enfin comme un homme de son age , peut faire un présentateur télé assez crédible, avec un peu d’expérience, surtout dans les jeux télé, ou la variété !

     

    Répondre à ce message

  • Il faut reconnaitre à Macron qu’il est beaucoup plus comique que son prédécesseur déjà relégué à la poubelle de l’histoire.

     

    Répondre à ce message

  • Pour paraphraser JMLP "De Gaulle ! Au secours !"

    Le brasseur de vent, non seulement, vend nos actifs aux ploutocrates mais fait devenir notre politique étrangère la risée du Monde.
    De quoi faire mourir de honte tout Français sensé qui se respecte.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents