Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron veut 120 000 "départs volontaires" de fonctionnaires

Que les ministres parasites montrent l’exemple !

Opération déminage pour le chef de l’État. Alors que l’exécutif a annoncé jeudi l’organisation future d’un plan de départs volontaires pour les fonctionnaires, annonce qui crispe déjà les syndicats, Emmanuel Macron a profité de sa visite en Tunisie, pour défendre la réforme de l’organisation de l’État en affirmant que cette modernisation inévitable allait garantir la « pérennité véritable » de la fonction publique.

 

« Ce n’est pas la fin de la fonction publique », a déclaré le président, jugeant que cette modernisation pose « les conditions de la pérennité véritable » de la fonction publique, qui ne doit pas apparaître aux yeux des Français comme « une citadelle protégée ».

 

 

Le gouvernement veut plus de contractuels

Les premières pistes du gouvernemental annoncé par le Premier ministre Édouard Philippe envisage la suppression de 120 000 postes, comme promis par Emmanuel Macron pendant sa campagne, mais aussi la simplification des instances représentatives du personnel et le développement d’une rémunération au « mérite ».

[...]

« Il faut avoir une souplesse de gestion »

Mais c’est évidemment l’annonce de ce plan de départs volontaires inédit qui a notamment fait grincer les syndicats. Et Édouard Philippe a par ailleurs annoncé vouloir étendre « largement » le recours aux contractuels ne bénéficiant pas de l’emploi à vie, « notamment pour les métiers ne relevant pas d’une spécificité propre au service public ».

D’où la volonté d’Emmanuel Macron de tenter de rassurer au plus tôt. « Bien sûr, nous garderons le statut (des fonctionnaires) mais il faut avoir une souplesse de gestion, car c’est une bonne manière d’avoir une gestion contemporaine », a-t-il estimé.

Lire l’article entier sur lexpansion.lexpress.fr

 

Réactions libérales et antilibérales :

 

 

 

Pour une économie plus sociale
avec Kontre Kulture

 

Le double visage de la fonction publique française, sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1893793
    Le 3 février à 22:34 par Georges 4bitbol
    Macron veut 120 000 "départs volontaires" de fonctionnaires

    Qu’il commence par donner l’exemple.

     

    Répondre à ce message

  • #1893805

    Soyez rassurés (ou pas) il n’y aura pas de plan de départ volontaire de fonctionnaires, c’est juste un effet d’annonce pour calmer les marchés, la BCE, Merkel et le MEDEF. Virer des fonctionnaires coûte plus que ça ne rapporte à CT, ça n’a d’intérêt qu’à LT mais le LT n’intéresse pas les politiques. Pour faire rentrer de l’argent à CT, il vaut mieux privatiser certains actifs comme les autoroutes par exemple, ça permet de faire immédiatement rentrer une grosse somme d’argent dans les caisses et de fanfaronner dans les médias sur « l’assainissement budgétaire enfin engagé par un gouvernement responsable ».

     

    Répondre à ce message

  • #1893902
    Le 4 février à 09:22 par Paix et paix
    Macron veut 120 000 "départs volontaires" de fonctionnaires

    Qu il commence par donner l’exemple et change la règle qui permet de revenir dans la fonction publique après être parti faire du pognon dans le privé grave à ses connections publiques

     

    Répondre à ce message

  • #1893926

    Les suicides sont les bienvenus
    120000 ca doperait le pib, relancerait l’activité des croques morts
    des fleuristes, des marbriers.Tout en soulageant les caisses de retraites.
    Le suicide pensez y !
    Bientôt une campagne nationale
    et des spots télé
    En fait la campagne a commencé depuis longtemps
    Souvenez vous "dans les gares il y des gens qui ne sont rien..." Vous n’êtes rien mais vous pouvez nous faire gagner 1 point de pib

     

    Répondre à ce message

  • #1893927

    J’avoue que je commence à me lasser des gens de droite qui vont sur ce site, qui tapent sur les fonctionnaires, et surtout sur les profs.
    Vous devriez prendre leur place pour essayer juste un peu.
    Ma femme est prof d’allemand sur 3 collèges différents distant de 40km. Pour avoir une indemnité de déplacement ridicule, faut se taper 2 tonnes de paperasse et pas sur que ça marche etc.
    Les élèves sont de plus en plus cons, mais c’est la faute aux profs, surtout pas les parents.
    La hiérarchie des profs existe bel et bien, vous les croyez libres de faire ce qu’ils veulent ?
    Bref beaucoup de droitards du coin bavent et ne connaissent rien à ce boulot.

     

    Répondre à ce message

    • #1893963

      Justement, quand on est prof et qu’on enseigne à des petits cons qui ne veulent rien apprendre, si on se respecte et qu’on a un minimum de dignité, on démissionne pour bosser dans le privé ou monter sa boite. Je l’ai fait.

       
    • #1893976
      Le 4 février à 12:08 par Teddy Ted
      Macron veut 120 000 "départs volontaires" de fonctionnaires

      Je plussoie, mais la connerie n’est ni de droite ni de gauche...

       
    • #1894633
      Le 5 février à 10:44 par Raylight
      Macron veut 120 000 "départs volontaires" de fonctionnaires

      @Petula
      On appelle ce genre de commentaire un sophisme de composition. Vous êtes dans l’anecdotisme le plus total.
      Bacri s’étonne du jugement hâtif des commentateurs sur une profession qu’ils ne connaissent même pas, et en effet, c’est affligeant de bêtise. Et vous, ce que vous préconisez, c’est de démissionner : c’est du hors sujet, 0/20.

       
  • #1893990

    La modernité !!! Christophe Barbier où la fake news par excellence.
    Lorsque vous êtes contractuel dans la fonction publique hospitalière j’en sais quelque chose vous n’avez AUCUN droit. Une collègue fonctionnaire victime de harcèlement par ses autres collègues femmes sous couvert de la chef de service, a pu être arrêtée par la médecine du travail et changé de service fort heureusement pour elle. Quant aux contractuels ayant subi du harcèlement parce qu’ils travaillaient trop bien (dans la fonction publique hospitalière on n’aime pas les bosseurs les travailleurs j’en sais quelque chose) et bien autant dire qu’ils ont été virés. La fonction publique hospitalière privilégie des personnes payées à rien faire protégées par le système car le système adhère à ce type de personnel, quant aux vrais travailleurs et bien c’est la précarisation à tout va et la PERSÉCUTION à tout va.
    Que Barbier aille travailler, lui le privilégié, dans la fonction publique hospitalière idem ces ministres aux fonctions fictives à la botte du CRIF/ LICRA/ DILCRAH et cie...

     

    Répondre à ce message

  • #1894256

    cela peut devenir une bonne initiative si on vise les hauts fonctionnaires, trop nombreux, trop payés (+ les avantages...), trop glandouilles ( en week-end dès le jeudi après midi ), et puis surtout trop inutiles !
    Ouais là ça peut le faire.

     

    Répondre à ce message

  • #1894451
    Le 4 février à 23:32 par Tony Glandil
    Macron veut 120 000 "départs volontaires" de fonctionnaires

    PUTAIN MERDE, LES FONCTIONNAIRES , FAUT PENSER PRINTEMPS, COMME TOUT LE MONDE ICI MAINTENANT, MERDE QUAND MÊME
    Vous allez pas commencer à nous emmerder vous aussi ?
    Entre les paysans, les aides soignants des Ephad, les taxis, les gendarmes, les salariés d’Amazon France, les femmes de ménages, les usagers du RER A, les retraités , les infirmiers, les anti-vaccins, les lecteurs de Céline, les anti-IVG, les gardiens de prisons, des motards contre le 80 km/h , les médecins, enseignants, étudiants , les lecteurs d’E&R, les fans de Dieudo, etc....
    Il y en a en France qui ne sont pas en colere ?
    Non
    Et bien c’est ça l’égalité des droits Merde le droit d’en prendre plein le cul et tous pareil

     

    Répondre à ce message

  • #1894535
    Le 5 février à 06:35 par espritos
    Macron veut 120 000 "départs volontaires" de fonctionnaires

    D’où vient ce coût exorbitant et l’origine du déficit ? La fuite s’appelle la loi du 3 janvier 1973 , depuis persone a part quelques journalistes comme Jovanovic l’a remis en cause , à ce jour je ne vois qu’un objectif pousser le troupeau a choisir une monnaie mondiale dématérialisé ( cela ressemble aux tickets de rationnement virtuel ) qui pourra contrôler au nom d’une pseudo sécurité l’ensemble des individus , ce qui revient à un contrôle de sabotage entre individus au nom du pouvoir .
    Si les personnes qui travaillent aussi bien dans le privé que dans le domaine public veulent en savoir plus sur l’origine du problème , ils n’ont qu’a lire le livre « 3 janvier 1973 » , ils verront que les politico-médiats ont bien trahis .

     

    Répondre à ce message

  • #1894693
    Le 5 février à 12:05 par jesuismoi
    Macron veut 120 000 "départs volontaires" de fonctionnaires

    Encore faudrait il connaître le nombre précis de fonctionnaires, ce dont ils ne sont même pas capables !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents